LC logo
Découvrir     Romans & nouvelles     Fanfictions     Poèmes     Blog     Forums
Connexion
Bienvenue visiteur !
Se connecter ou S'inscrire
Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 2, Chapitre 4 « Quatre Couleurs : Âmes » Tome 2, Chapitre 4
– Comment sont-elles ce soir ?
    – …
    – Pourquoi ne réponds-tu pas ?
    – Tu connais déjà la réponse.
    – …
    J’attrape un chewing-gum débordant de son aluminium, avec un peu de chance, il aura encore du goût. Il est, hélas, dur et cassant, quant à sa saveur… La boulette vole, décrit l’ellipse de Newton, qu’elle n’achève pas, happée par l’ogre d’acier.
    – Tiens.
    – Qu’est-ce que c’est ?
    
    Ses yeux brillent de mille feux, tandis qu’il me tend une boîte grande comme ma paume. Sa main crasseuse est pareille à la serre d’un rapace, avec ses ongles qui dépassent. Il ne dira rien, je dois lui faire confiance.
    – Elle est…
    – Magnifique ? Est-cela ce que tu voulais dire ?
    Mes yeux plongent dans la vague, ondulante et noire. L’ogre n’est plus là. Au fond, la bille brille de mille feux, quand les autres ne sont guère plus que des lumignons.
    – Je ne sais, murmuré-je en refermant délicatement la boîte, qu’il fait disparaître dans l’une des poches de sa veste.
    
    À côté de nous, bien malgré lui, car il ne reste plus un siège de libre, quelqu’un s’assoit. Le dégoût se lit sans peine sur son visage. Nous lui sourions de tous nos chicots, avant de nous en retourner à nos occupations.
    – Pourquoi ne l’as-tu pas goûté ?
    – Je ne voudrais pas te priver et la patience est l’un de mes attributs.
    – C’est juste, me souffle-t-il. Alors permets-moi de te devancer.
    J’acquiesce et aussitôt il ressort la boîte de sa veste, à l’intérieur de laquelle s’agite une âme prisonnière.
    – Et puis, ajoute-t-il à voix basse. Tu préfères les âmes noires.
    – Oh oui ! un met rare, chuchoté-je en me levant brusquement, fondant dans un froufroutement sur ma proie sans défense.
    
    L’homme suspend son geste, hésitant, et finalement pose les pieds sur l’asphalte du quai, où il prend une grande bouffée de cet air vicié, la dernière. Dans son regard, je lis l’étonnement. Dans le mien, il lit l’enchantement. Sa main se crispe et se porte à sa poitrine. La mienne n’est déjà plus là ; dans le creux, c’est une pierre noire et mate.
    
    L’homme s’écroule au milieu de la foule, dense et indifférente, tandis que nous nous fondons dans le décor.

Texte publié par Diogene, 1er juin 2016 à 20h28
© tous droits réservés.
Commentaire & partage
Consulter les commentaires
Pour réagir â ce chapitre et poster une review, veuillez vous identifier ou vous inscrire !
«
»
Tome 2, Chapitre 4 « Quatre Couleurs : Âmes » Tome 2, Chapitre 4
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
877 histoires publiées
426 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Elia
LeConteur.fr 2013-2017 © Tous droits réservés