Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Chapitre 27 « Shimmer (première partie) » Tome 1, Chapitre 27
Un quart d'heure plus tard, les deux garçons se retrouvèrent dans la salle de gym : Lukas avait brièvement visité l'endroit, mais il n'en avait manifestement pas tout vu. Au-delà de la zone principale, où se trouvaient toute sorte d'appareils d'exercice et de musculation, une cloison coulissante révélait un espace aux murs intégralement blancs.
    
    « Le système d'holosimulation », expliqua laconiquement Shimmer.
    
    Lukas avait enfilé un survêtement qui lui servait pour ses entraînements sportifs à Stellae. Shimmer, quant à lui, disparaissait dans un sweat-shirt ample au col relevé et un pantalon souple tout aussi large. Lukas se demanda s'il cherchait à dissimuler son physique un peu trop fluet. La combinaison renforcée des plongeurs ne révélait pas tant le corps qu'une tenue de gym moulante. Il se garda malgré tout de faire la moindre remarque. La présence du blond était la bienvenue pour le distraire des pensées parasites qui lui tournaient dans la tête, ainsi que de ses suppositions tout à la fois séduisantes... et improbables. Il ne voulait pas être blessé ou déçu. Il ne voulait pas connaître la vérité.
    
    Malgré tout, les paroles des uns et des autres se bousculaient dans son esprit :
    
    S'il était un peu plus souriant, on croirait presque un Sig miniature !
    
    Tôt ou tard, il faudra que tu sois franc avec lui.
    
    J'ai pourtant fait tout mon possible pour qu'il soit à l'aise ici.
    
    Il est un peu le père que nous aimerions tous avoir...

    
    Monsieur Sig était né à Stellae... Il n'y avait aucun empêchement majeur... sauf, bien sûr, si monsieur Sig avait été infusé à quatorze ans. Jada méprisait et détestait les infusés. Elle les considérait comme des traîtres à leur propre espèce, à leurs origines...
    
    « Lukas ? »
    
    La voix de Shimmer s'était faite douce, comme s'il craignait de le troubler :
    
    « Tu as un problème ? »
    
    Il secoua la tête en forçant un sourire :
    
    « Non, tout va bien.
    
    — Tant mieux. Je me suis demandé si c'était à cause de ce que je t'avais dit que tu étais... ailleurs... »
    
    Lukas haussa les épaules :
    
    « Aucune chance ! déclara-t-il avec une jovialité forcée. Alors, on commence par quoi ? »
    
    Le blond le considéra pensivement, comme s'il ne croyait pas un mot de ses paroles, puis haussa les épaules :
    
    « Ça dépend si tu veux t'ennuyer à mourir, ou te ridiculiser. »
    
    Pourquoi fallait-il que Shimmer ait toujours l'air aussi sérieux, même si ces paroles auraient pu être une sorte de plaisanterie... certes assez acide ? Lukas redressa les épaules et déclara dignement :
    
    « Va pour le ridicule ! »
    
    Du menton, le garçon blond lui fit signe de le suivre dans la salle d'holosimulation. Il se dirigea vers un panneau de commande à côté de la porte. Aussitôt, le battant se referma et les deux jeunes gens se retrouvèrent dans une pénombre presque absolue. Seules quelques veilleuses palpitaient faiblement à côté de l'issue.
    
    « Le premier exercice est censé être facile. Il faut parvenir à toucher les boules de lumière qui arrivent de tous les côtés. Au départ, c'est assez simple : elles vont plutôt lentement, et on peut entendre leur bruit distinctif. Mais par la suite, les choses se corsent : elles bougent de plus en plus vite et d'autres données visuelles et sonores viennent parasiter ta perception. Je... »
    
    Il hésita, avant de poursuivre, d'un don résigné :
    
    « ... je ne suis pas très bon à cet exercice.
    
    — Et du coup, tu n'as pas vraiment envie de le pratiquer... N'est-ce pas ? »
    
    Shimmer resta silencieux ; Lukas ne pouvait pas voir son expression dans la pénombre, mais il pouvait aisément la deviner. Au bout d'un moment, l'adolescent blond ajouta :
    
    « Je suppose que tu fais partie de ceux qui arrivent toujours à être performants... Et que tu as du mal à imaginer ce que c'est de n'être pas... physiquement très habile ?
    
    — En effet, admit Lukas. J'ai toujours été sportif. Mais il y a d'autres choses que tu sais faire... Tu es exceptionnellement bon avec une microstat, paraît-il... »
    
    Shimmer renifla avec mépris :
    
    « Bien entendu. Le petit intello faiblard... Je n'aurais jamais dû m'embarquer dans le pilotage de Paladion.
    
    — Mais il y a bien des tests à passer pour être retenu pour l'infusion ? Non ? demanda Lukas, en réalisant qu'il ignorait tout du processus d'injection du sang d'argent dans le corps des volontaires.
    
    — Oh... Oui. Un bilan de santé, des tests basiques de résistance physique, de réflexes, de coordination... Mais ce n'est pas la même chose que d'être en situation... et puis je... »
    
    La voix de Shimmer hésita, comme s'il s'apprêtait à lui confier quelque chose, mais il renonça aussitôt.
    
    « Enfin, voilà... Tu devrais voir Ayrith et Sila s'entraîner. Ils sont incroyables... Je ne pourrai même pas espérer développer un dixième de leur compétence.
    
    — Ils s'entraînent ensemble ? demanda le garçon avec curiosité.
    
    — Oui, chaque fois que c'est possible... Quand Ayrith n'est pas parti faire on ne sait quoi en ville et que Sila n'est pas en train de ruminer à propos de quelque chose.
    
    — J'avoue que j'ai du mal à comprendre s'ils s'entendent... ou pas.
    
    — Ce n'est pas si dur à comprendre », rétorqua Shimmer.
    
    Son ton définitif montrait qu'il n'était pas décidé à en dire plus sur le sujet, laissant Lukas dans le noir.
    
    Une ligne lumineuse apparut sur le mur d'en face, glissant lentement vers eux :
    
    « Reste immobile, lui intima Shimmer. C'est un scan de diagnostic physique. Il va déterminer si tu es apte à pratiquer l'entraînement. »
    
    Le garçon blond resta immobile, laissant la lumière glisser sur son corps.
    
    Adenar, Shimmer, déclara une voix désincarnée. Données en cours de transmission. Sujet indéterminé, adolescent, mâle. Données en cours d'analyse.
    

    « Il faut attendre le verdict... Sinon, le système refusera de s'initier. »
    
    Les deux jeunes gens attendirent dans l'obscurité le traitement des informations. Enfin, la voix retentit de nouveau.
    
    Conditions adéquates pour les deux sujets. Le sujet inconnu est prié de décliner une identité. Nom, prénom.
    
    « Pratz, Lukas », déclara docilement l'intéressé.
    
    Identité enregistrée. Initialisation dans trente secondes.
    
    Les chiffres du décompte défilèrent sur le mur. À côté de lui, il entendit soupirer Shimmer ; visiblement, le jeune garçon se crispait à l'avance. Cela dit, il ne valait guère mieux. Il s'obligea à se détendre et à respirer régulièrement, pour laisser son corps se relaxer. Il avait dû apprendre à gérer sa nervosité avant les courses de motoglisseurs. Ce n'était pas si différent, après tout. Au zéro, une alarme sonore retentit brusquement : aussitôt, une boule de lumière se matérialisa devant lui, en émettant une vibration profonde.
    
    Lukas tendit la main, frôlant sans la sentir l'holoprojection qui s'effaça immédiatement. Il se demanda si les Paladions pouvaient restituer un sens du toucher. Il poserait la question à Shimmer quand l'entraînement serait terminé. Il réalisa qu'il ignorait combien de temps la scéance était censée durer., mais il était un peu tard pour s'en enquérir ; et de toute façon, il n'avait plus l'opportunité de le faire : déjà, une seconde boule, rouge celle-ci, s'était matérialisée un peu sur la droite. Mais au lieu de rester fixe, elle oscillait très légèrement.
    
    Ce qui semblait au départ d'une facilité enfantine se compliqua très vite : la succession des boules se faisait de plus en plus rapide, leurs mouvements de plus en plus véloces ; parfois, elles apparaissant conjointement à des endroits opposés. Alors qu'à sa grande satisfaction, il n'en avait pas loupé une, certaines commencèrent à lui échapper. Le bruit de leur vibration fut bientôt perturbé par d'autres sons projetés d'un peu partout, bruits électroniques, rumeurs de voix, sifflement du vent...
    
    Le garçon ne pouvait plus se laisser guider à la fois par ses oreilles et par ses yeux ; il était obligé de demeurer à l'affût pour repérer les nouvelles apparitions. Quand des lumières furtives, des éclairs et des silhouettes surgirent dans son champ de vision, l'exercice devint aussi insurmontable que Shimmer l'avait annoncé. Au bout d'un quart d'heure, il était déjà trempé de sueur.
    
    Il eut à peine le temps d'effleurer son front d'un revers de manches, avant que trois boules arc-en-ciel ne s'entrecroisent devant lui, sans qu'il parvienne à en toucher une seule ; il s'emmêla les pieds et se retrouva au sol. Heureusement, le revêtement souple lui évita d'être trop meurtri. Au même moment, une sonnerie retentit, annonçant la fin de l'exercice. À bout de souffle, il demeura à terre, attendant que son cœur reprenne un rythme normal. À côté de lui, il entendait Shimmer haleter, certes un peu plus discrètement. Lentement, pour ne pas trop heurter leurs yeux, la lumière de la salle se réactiva.
    
    Session terminée, déclara la voix électronique. Résultats en cours de traitement.
    
    Avec effort, Lukas se remit sur ses pieds, la respiration encore un peu courte. Son regard croisa celui de Shimmer : le garçon blond avait l'air exténué ; ses mèches pâles collaient à son front.
    
    Calcul établi. Adenar, Shimmer : trente-quatre points.
    
    Le jeune plongeur grogna légèrement, déçu par la faiblesse de son score.
    
    Pratz, Lukas : vingt-neuf points.
    
    « Quoi ? s'exclama le garçon, vexé d'avoir obtenu un score plus bas que celui de Shimmer.
    
    — C'est un joli chiffre pour une première fois, crois-moi ! »
    
    Malgré tout, Shimmer arborait un petit sourire qui en disait long. Lukas pouvait comprendre sa satisfaction, pour une fois qu'il était meilleur que quelqu'un... Et c'était encore plus mortifiant, en un sens.
    
    « Veux-tu que nous recommencions demain ? » demanda son compagnon.
    
    Lukas piqua du nez :
    
    « Je verrai... si j'ai le temps...
    
    — Tu ne vas pas abandonner. Tu étais censé me motiver ! »
    
    Le blond avait repris sa gravité caractéristique... le garçon se sentit piégé : il ne pouvait pas nier son sentiment de frustration, pas plus qu'il ne pouvait revenir sur sa décision d'épauler Shimmer.
    
    « Nous pouvons continuer à nous entraîner ensemble si tu veux, reprit tout aussi sérieusement le jeune plongeur. Tu verras si tu arrives à me battre, et ça me motivera à poursuivre... Comme nous sommes presque au même niveau, nous pourrons nous épauler l'un l'autre. Bien sûr, poursuivit-il, tu progresseras sans doute plus vite que moi...
    
    — Ça ne veut rien dire... Si tu as la volonté de persévérer, nous progresserons peut-être de la même façon. »
    
    Il s'arma de courage avant de demander :
    
    « Quels sont les scores des autres ?
    
    — Varen arrive de base à cent quatre-vingts. Il n'est pas rare que Sila et Ayrith dépassent les deux cents... Surtout Ayrith, qui tape facilement dans les deux cent vingt... »
    
    Il marqua une pause pensive, avant de conclure :
    
    « Dans les mauvais jours. »
    
    Lukas ferma à demi les yeux : il ne pouvait nier un mélange de fascination et de frustration en entendant le score du plongeur aux cheveux bleus. Mais s'il avait réellement été blessé si gravement, comment pouvait-il atteindre de telles performances ? Il ne croyait pas aux miracles...
    
    « Je vais rester pour poursuivre un peu l'entraînement, déclara Shimmer. Tu veux continuer ? »
    
    Le garçon poussa un soupir : à Stellae, il avait régulièrement fréquenté la salle d'entraînement. Mais cela faisait un mois qu'il n'avait pas eu l'occasion de se livrer au moindre exercice physique un peu soutenu ; il se sentait totalement épuisé. Il regardait d'un œil nouveau le frêle Shimmer, prêt à persévérer malgré un souffle un peu court.
    
    « Je... je vais essayer, déclara-t-il, un peu déconfit.
    
    — Tu n'as pas besoin de forcer, poursuivit le plongeur, magnanime.
    
    — C'est sûr... Pour une première fois, il vaut peut-être mieux rester prudent », admit-il, un peu honteux de sa propre lâcheté.
    
    Shimmer se dirigea vers une console qu'il alluma ; aussitôt, apparut la silhouette holographique d'une jeune fille en justaucorps orange, à la chevelure pâle retenue en queue de cheval :
    
    « Quel programme aujourd'hui ? demanda-t-elle d'une voix amicale.
    
    — Le six, déclara le blond. Démarrage dans trente secondes.
    
    — Entendu, Shimmer. »
    
    Elle lui adressa un large sourire.
    
    « Nous avons tous des séances adaptées à nos besoins, expliqua le plongeur. Comme je n'ai pas fini ma croissance, les appareils de musculations ne sont pas recommandés. »
    
    Lukas hocha la tête :
    
    « Il y avait la même chose à Stellae. Est-ce que tu crois qu'il est possible de me créer un programme personnalisé ?
    
    — Bien sûr, tu peux même décider du physique de ton entraîneur. C'est bon, ça commence... »
    
    Lukas regarda avec fascination le jeune garçon débuter la série d'exercices : il semblait bien plus décidé ; peut-être qu'avoir quelqu'un de son niveau à ses côtés l'avait vraiment motivé !
    
    Il s'étira et se dit qu'il était temps de prendre une bonne douche, puis de retrouver Vodo au cas où il aurait eu besoin de lui. Même si la séance d'entraînement l'avait un moment distrait, ses sujets de préoccupations commençaient à envahir de nouveau son esprit. Maintenant qu'il s'était un peu rapproché de Shimmer, il allait lui demander un coup de main !
    
    

Texte publié par Beatrix, 30 décembre 2017 à 00h17
© tous droits réservés.
Commentaire & partage
Consulter les commentaires
Pour réagir â ce chapitre et poster une review, veuillez vous identifier ou vous inscrire !
«
»
Tome 1, Chapitre 27 « Shimmer (première partie) » Tome 1, Chapitre 27
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1058 histoires publiées
505 membres inscrits
Notre membre le plus récent est St Seb
LeConteur.fr 2013-2018 © Tous droits réservés