Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 4, Chapitre 7 « Ileana » Tome 4, Chapitre 7
Bien qu'Ileana fixât la forêt presque sans ciller. Elle était ailleurs, concentrée sur la magie de son Dimidiam qu'elle ressentait à peine dans le Subsidium. La pulsion tellurique, chaotique, surpassait tout le reste. Néanmoins, petit à petit, elle sentait que Vince gagnait du terrain et prenait le contrôle.
    
    Le pic de puissance lié à la terre de son Dimidiam devint durant un bref instant immense avant de retrouver le niveau qu'il avait avant la venue de l'Équilibreur. Il avait réussi. Elle s'autorisa un sourire qui disparut rapidement le découragement dominait dans l'aura du jeune homme. Guidée par l'instinct, elle connecta sa magie à la sienne. Coïncidence ou pas, Vince sembla plus vaillant après quelques instants.
    
    — Où est-il ?
    
    Elle n'avait pas entendu Jaelyn s'approcher. Ileana lui offrit son sourire le plus innocent.
    
    — Dans sa chambre. Il voulait se doucher après avoir rampé dans les fourrés.
    
    — Ne me prends pas pour une imbécile ! Qu'est-ce que Vince est en train de faire ?
    
    Même si elle n'avait pas élevé la voix pour ne pas se faire entendre de Covalt, le ton était accusateur, le regard froid. Si Vince n'avait pas discuté de ses projets avec la Colombienne, cette dernière le connaissait assez pour avoir des doutes. Ileana ne pouvait pas la laisser interrompre l'expérimentation maintenant. Il commençait tout juste à affronter Magalie, il avait besoin de temps.
    
    — Qu'est-ce qui te prend tout d'un coup ?
    
    — Je crois qu'il se met en danger. Je me trompe ? Je suis désolée, Ileana, mais je ne te fais pas confiance lorsqu'il s'agit de juger de ses actions ! Quelle folie commet-il ?
    
    Cela agaça Ileana qui se dressa face à la Colombienne, furieuse.
    
    — Il n'est pas fou !
    
    Jaelyn marqua un mouvement de recul avant d'afficher un sourire narquois.
    
    — Ça fait bien longtemps que je n'ai pas vu ce regard ! Pourquoi le couvres-tu ? Qu'est-ce que…
    
    — Qu'est-ce qui vous arrive ? Ce n'est pas tout à fait le moment !
    
    Éloïse pointa du menton leur invité à présent dans la cuisine en tête à tête avec Kamil. Ileana, sur la défensive, croisa les bras. Jaelyn répondit sans la quitter des yeux.
    
    — J'ai toutes les raisons de penser que Vince est en train de faire une bêtise, avec l'approbation d'Ileana.
    
    Cette dernière la fusilla du regard.
    
    — Ileana ? supplia Éloïse. Dis-moi qu'elle se trompe.
    
    Mentir était tentant, mais cela ne permettrait de gagner que quelques minutes tout au plus. Lorsque le pic d'énergie lié à l'eau retrouva sa normalité, elle sentit l'aura de Vince vaciller. De nouveau, elle se connecta à lui, plus longuement cette fois-ci. Lorsqu'elle sentit qu'il était stabilisé, elle poussa un soupir soulagé. Il était fatigué, mais toujours aussi déterminé. La magie ignée prit à son tour des proportions défiant toute limite. L'eau et la terre faisaient front commun contre le feu.
    
    — Ileana, l'appela de nouveau Éloïse. Réponds, je t'en supplie où je vais devoir retourner la maison pour le retrouver.
    
    — La méthode employée par l'Équilibreur l'épuisait.
    
    — Certes, il avait effectivement l'air fatigué, mais il n'avait plus de Surcharge, gronda Éloïse comme une mise en garde.
    
    — Il se sentait diminué et pas uniquement d'un point de vue magique. Le sceau qu'a appliqué l'Équilibreur se nourrissait de lui. Qui sait ce que ça aurait pu provoquer à long terme ?
    
    — Votre fuite vous a fatigués ! justifia Éloïse. La Surcharge l'a également obligé à puiser dans ses ressources. Il faut se laisser du temps. Qu'est-ce qu'il fait ?
    
    — Vince n'est pas de cet avis. Il...
    
    — À cause de ses visions ? insista Kamil qui venait de les rejoindre. Ileana, tu ne peux pas...
    
    Covalt était à quelques pas de là, il observait la scène avec curiosité sans pour autant s'approcher.
    
    — Je ne peux pas quoi ? s'insurgea Ileana. Y croire ? J'ai découvert il y a peu que j'étais Mage, que je pouvais créer du feu, de l'eau. En quoi le fait que Vince puisse dialoguer avec ses ancêtres est-il plus extraordinaire ? Pourquoi est-ce que ce serait si inconcevable ? J'en sentais les conséquences sur sa magie. Peut-être que c'est « dans sa tête », que c'est intangible, mais ça n'en a pas moins des effets concrets.
    
    — C'est de la folie… murmura Éloïse.
    
    — Il n'est pas fou ! répéta Ileana. Il a retrouvé ses ancêtres dans son arbre généalogique. Ils existent, il ne les a pas inventés ! Il a reconnu Magalie.
    
    — Après qu'on lui en ait parlé, répliqua Éloïse. Pour les autres, il a passé tant de temps dans cette pièce plus jeune, il a peut-être lu quelque chose, puis oublié, mais pas son subconscient.
    
    — Il évoque des objets liés à chacun de ses ancêtres, demandez lui de vous les décrire ! Vous avez des meubles des anciennes générations ?
    
    — Quelques uns, acquiesça Éloise.
    
    — Alors comparez-les. Vous verrez qu'il ne ment pas. Ou bien qu'il a un subconscient très actif, si vous continuez à faire preuve de mauvaise foi.
    
    Ileana devenait acerbe et ne le regrettait pas. Ils se voilaient la face.
    
    — Qu'est-ce qu'il fait exactement ? s'inquiéta Kamil.
    
    — Je…
    
    — Sans tourner autour du pot, Ileana. Par respect pour tout le monde…
    
    Elle se connecta à son Dimidiam. Il était épuisé, mais s'accrochait. De temps à autre, l'aura devenait complètement trouble. Malgré le soutien de Magalie et Lucien, Vince avait du mal à prendre le dessus sur Charles-Édouard. Et il leur restait ensuite à affronter Agathe. Ileana était partagée entre l'angoisse de le perdre et la conviction qu'il parviendrait à ses fins.
    
    — Il défait ce qu'a mis en place l'Équilibreur, murmura-t-elle.
    
    — Il peut faire ça ? s'alarma Éloïse.
    
    — C'est en cours, éluda-t-elle. Il a réussi à prendre le dessus sur l'eau et la terre, il essaye d'en faire de même avec le feu.
    
    Jaelyn fit volte-face, mais Ileana lui attrapa le bras.
    
    — Que penses-tu faire exactement ?
    
    — Ton rôle : assurer ses arrières. De toute évidence, tu n'en es pas capable dans l'immédiat.
    
    — Tu crois quoi ? Je surveille ce qui se passe en bas ! Pour le moment, c'est sous contrôle et ne mérite pas que tu le drogues à nouveau.
    
    — Et pour combien de temps ?
    
    La vague de magie ignée éclipsa l'aura de Vince avant de retrouver sa force naturelle. Ileana sentit la présence de son Dimidiam, affaibli par les combats. Elle se connecta à lui plusieurs longues minutes.
    
    — Il ne lui reste plus qu'un sceau à briser. Il vient de reprendre le contrôle du feu.
    
    Au moment où elle finit sa phrase, la magie liée à l'air devint imposante dans le Subsidium.
    
    — Et qu'est-ce qui te garantit qu'il n'entrera pas en Surcharge ensuite ?
    
    — Qu'est-ce qui te garantit que le travail de cet Équilibreur ne le tuait pas à petit feu ?
    
    Jaelyn se tourna vers Kamil et Éloise qui étaient désemparés.
    
    — On nous en a dit du bien. Qu'il avait un beau taux de réussite…
    
    — On vous a parlé de ses patients ?
    
    — Non, mais on n'a pas demandé non plus. On a fait au plus urgent. Je te rappelle qu'il était dans un état inquiétant quand vous êtes arrivés.
    
    — Je m'en souviens. Trop bien. Mais ça le ronge depuis des jours, il l'aurait de toute façon fait à un moment ou à un autre. Ici, il y a une salle sans courants d'énergie et je peux suivre l'évolution de sa tentative. Je préfère qu'il mène son expérience dans ces conditions et non dans l'urgence.
    
    — Mais pourquoi prendre le risque maintenant ? demanda Éloïse. On aurait pu en parler, attendre un mois pour voir comment il gérait sa fatigue ? Enquêter auprès d'anciens patients, s'il y avait besoin !
    
    Ileana se tourna vers Covalt.
    
    — Dans un mois, ça aurait été beaucoup trop tard.
    
    Éloise et Kamil étaient sous le choc. Jaelyn dégagea son bras.
    
    — Je descends, que tu le veuilles ou non. Il semblerait que tu retrouves de l'assurance, mais pas assez pour m'en empêcher !
    
    Ileana ne la laissa pas partir seule et la suivit. Une fois en bas, elle regarda avec une certaine satisfaction Jaelyn s'énerver sur la porte.
    
    — Qu'est-ce qu'il a fait ?
    
    — J'en sais rien ! se justifia-t-elle, les mains en l'air pour appuyer son innocence.
    
    Kamil s'approcha à son tour pour inspecter la roche.
    
    — Il l'a verrouillée de l'intérieur. Il y a d'autres moyens d'entrer, mais ça va me demander du temps. Je vais voir avec Éloïse lequel de nous deux serait le plus au point pour le faire.
    
    Il se tourna vers Ileana, la toisant de toute sa hauteur.
    
    — J'espère pour toi qu'il va bien et qu'il ira bien. Je risque d'avoir du mal à te le pardonner sinon.
    
    La colère de Kamil lui fit l'effet d'une gifle. Ileana sentit les larmes monter alors qu'il tournait les talons. Elle se connecta à Vince pour se rassurer. Il progressait, lentement. Peu à peu, il prenait le dessus sur Agathe. Elle s'accrochait à l'idée qu'il y parviendrait, malgré la faiblesse qu'elle ressentait dans son aura.
    
    Les minutes passèrent et ni Kamil ni Éloïse ne redescendirent si bien que les jeunes femmes ignoraient où ils en étaient et qui essayait d'entrer dans la pièce. Soudain, la magie de Vince vacilla et le cœur d'Ileana se crispa. Le souffle lui manqua. Elle se leva, les paumes contre la porte, terrifiée de ne pas pouvoir aller de l'autre côté. L'aura d'Agathe se fit immense au point d'étouffer celle du jeune homme qu'elle sentait à peine. Elle se focalisa sur les derniers vestiges de la présence de Vince, essaya de lui insuffler sa propre magie sans savoir si une telle chose était possible. Il se battait pour exister.
    
    La porte s'ouvrit soudain et elle bouscula la personne qui l'avait fait sans lui prêter la moindre attention. En larmes, elle dévala les escaliers et s'agenouilla près de Vince. Elle hésita à le toucher, elle pourrait sombrer à son tour, mais la faiblesse de l'aura de son Dimidiam lui fit perdre toute mesure. Elle allait poser la paume sur la joue de Vince quand on lui attrapa le poignet pour l'en empêcher. Elle dévisagea Jaelyn qui avait la seringue à la main.
    
    — Si tu fais ça, tu le tueras, murmura Ileana.
    
    La Colombienne hésita et la relâcha. Ileana toucha Vince d'un geste tremblant. Il était à peine présent, un rien pourrait le faire disparaître. Elle se concentra sur lui, tenta de lui insuffler de l'énergie. Petit à petit, le pic lié à l'eau grandit, enveloppa la magie de Vince, le protégea. La situation se stabilisa, mais resta dans cet état précaire un long moment. Trop long pour les nerfs d'Ileana qui étaient mis à mal. Elle gémissait de terreur à présent.
    
    La pulsation tellurique devint immense, balayant celle liée à l'air, mais également celle correspondant à l'eau, au feu ainsi que l'aura de Vince. La tête d'Ileana lui tourna.
    
    — Non, non, non, psalmodia-t-elle.
    
    La vague de puissance reflua et elle chancela de soulagement quand elle vit que Vince était toujours là, enveloppé par la magie aqueuse. Cette dernière se retira et Ileana sentit que son Dimidiam avait retrouvé de la force. Il la repoussa avec douceur et elle décolla sa main, encore plus tremblante qu'auparavant.
    
    Vince affronta de nouveau Agathe, soutenu par la terre et plus timidement par l'eau et le feu. Ileana le fixait avec angoisse. S'il était immobile, parfois ses yeux bougeaient sous ses paupières closes et son front luisait de fièvre.
    
    Soudain, une vague de puissance inonda la magie de Vince, il fut pris de convulsions et Jaelyn l'aida à le basculer sur le côté en position de sécurité. Cela ne dura que quelques secondes, pendant lesquelles Ileana retint son souffle. Enfin, Vince se calma et son aura retrouva sa forme familière et stable. Elle lui attrapa la main, l'appela. Il ouvrit un œil paresseux.
    
    — C'est fini…
    
    Elle hocha la tête, les larmes plein les yeux. Il referma les paupières, la respiration apaisée. Les nerfs de la jeune femme lâchèrent et elle pleura un long moment, hoquetant encore en se souvenant de la terreur qui l'avait envahie lorsqu'elle avait ressenti le gouffre de l'absence de son Dimidiam. Elle finit par retrouver son calme, les bras serrés autour de ses jambes.
    
    Une main passée dans ses cheveux la fit sursauter. Kamil était agenouillé près d'elle et la dévisageait avec douceur.
    
    — Est-ce que ça va ?
    
    Elle acquiesça avec méfiance. La menace qu'il lui avait adressée plus tôt restait fraîche. Il hocha la tête avant de montrer son fils du menton.
    
    — Et lui ?
    
    — Il va bien, répondit-elle d'une voix rauque. Il a réussi.
    
    — On peut le déplacer dans son lit ?
    
    — Je pense.
    
    — Parfait.
    
    Pour la deuxième fois depuis leur arrivée, il souleva son fils pour le porter dans sa chambre. Ileana ne parvenait pas à trouver l'énergie de se lever pour les suivre. Kamil lui adressa un regard inquiet, mais ne resta pas, Vince devait être lourd dans ses bras. Une main sur son épaule attira son attention.
    
    — Ileana ?
    
    — Il va bien, il a vaincu la Surcharge, il est stable.
    
    — D'accord. Je te crois. Je… je conçois que tu m'en veuilles, mais essayes de comprendre : il m'a demandé d'assurer ses arrières, je me dois de le faire, même si ça va à l'encontre de ton avis. Il a choisi de me donner la seringue, ce n'était pas innocent. Il savait que je serais la personne avec le plus de recul. Tu tiens ton rôle en le soutenant, je joue le mien en vous protégeant de sa Surcharge.
    
    Ileana ne répondit rien. Elle avait conscience que Jaelyn avait raison, mais elle n'était pas en état de l'avouer à voix haute.
    
    — On ne va pas rester là, tu vas prendre froid. Tu crois que tu peux te lever ?
    
    Elle n'en avait aucune idée. Ileana détacha avec lenteur ses bras de ses tibias et elle prit appui sur la table basse pour se remettre sur pied. Elle se sentait faible, un peu tremblante, mais pas au point de ne pas pouvoir marcher. Elle fit quelques pas vers l'escalier et au fur et à mesure, elle retrouva de la force et de l'assurance. Une fois en haut, elle ne sut quelle direction prendre. Jaelyn lui vint en aide.
    
    — Dans la chambre de Vince.
    
    Elle hésitait, craignait que Kamil l'en empêche. Jaelyn lui donna une impulsion dans le dos pour l'encourager. Elle ouvrit la porte avec timidité.
    
    Vince était seul. Dans un coin, un fauteuil à bascule avait été installé. Recouvert d'un plaid moelleux et de plusieurs coussins, il avait l'air confortable et Ileana y prit place. Jaelyn referma sans un mot, les laissant en tête à tête.
    
    La magie de son Dimdiam était calme, les pulsions de la terre,de l'eau, du feu et de l'air étaient équilibrées. Il n'y avait plus de pics d'énergie erratiques et il avait retrouvé son ancienne puissance. Vince avait réussi et pourtant Ileana n'arrivait pas à se défaire de la sensation qui l'avait saisie quand l'aura de Vince avait succinctement disparu. C'était encore pire que lorsqu'il avait été drogué. Comme si une partie d'elle-même lui avait été arrachée.

Texte publié par Sizel, 18 février 2018 à 13h00
© tous droits réservés.
Commentaire & partage
Consulter les commentaires
Pour réagir â ce chapitre et poster une review, veuillez vous identifier ou vous inscrire !
«
»
Tome 4, Chapitre 7 « Ileana » Tome 4, Chapitre 7
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1026 histoires publiées
483 membres inscrits
Notre membre le plus récent est sallypauline
LeConteur.fr 2013-2018 © Tous droits réservés