LC logo
Découvrir     Romans & nouvelles     Fanfictions     Poèmes     Blog     Forums
Connexion
Bienvenue visiteur !
Se connecter ou S'inscrire
Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 4, Chapitre 2 « Vince et Ileana » Tome 4, Chapitre 2

Vince


    
    Il ouvrit les yeux et constata qu'il se trouvait toujours dans son propre esprit. Il n'avait aucune idée du temps qui s'était écoulé depuis sa perte de conscience.
    
    Sans qu'il fasse quoi que ce soit, la fumée se retirait doucement pour laisser place à un spectacle de désolation. Au ralenti, le feu, l'eau et la terre se heurtèrent à nouveau. L'air devait également les affronter, mais Vince était incapable de le percevoir.
    
    Comme si les derniers évènements se rembobinaient, son fauteuil réapparut. Vince grimaça en entendant le crissement que produisit le métal contre la pierre. Il sortit complètement du sol et se remit debout. Le carrelage reprit peu à peu son aspect initial. Encore sonné, le jeune homme se releva avec difficulté pour aller s'effondrer dans le siège. En chemin, il évita un rocher qui se mouvait vers lui avec lenteur.
    
    Dès qu'il prit place, les éléments retrouvèrent leur célérité naturelle.
    
    Une boule de feu fut projetée dans sa direction, mais Vince n'avait ni la force ni l'envie de l'esquiver. Heureusement, elle s'arrêta soudain et roula vers le sol comme si elle glissait le long d'un mur transparent. De la même façon, une vague d'eau s'échoua sur la protection providentielle dont il bénéficiait.
    
    Un socle apparut au milieu de l'agglomérat de matière incandescente. Aux symboles gravés dessus, Vince reconnut celui de Lucien. Des filaments de lumière s'en échappèrent et s'enroulèrent autour du golem de terre qui avait repris forme. Petit à petit, les liens le ramenèrent à leur origine. Vince assistait au spectacle mi-fasciné, mi-terrifié. Il était partagé entre laisser l'action se produire et courir le délivrer. Il avait un mauvais pressentiment dans les deux cas.
    
    Les filaments réussirent à traîner le golem sur son socle. À peine son ancêtre eut-il posé le pied dessus qu'il retrouva sa forme humaine. Il lutta et hurla alors que les liens le menaient maintenant à terre.
    
    Lorsque Lucien se retrouva prostré, entravé contre la pierre, cette dernière s'auréola de lumière et un symbole alchimiste se forma au-dessus de lui. Un signe identitique apparut sur la poitrine de Vince. Son ancêtre avait fermé les yeux. Sa cage thoracique ne se soulevait plus, mais dans ce monde où il n'était pas nécessaire de respirer, cela ne voulait pas dire grand-chose. Vince savait que la conscience de Lucien était toujours là, quelque part, bien qu'inaccessible.
    
    Les trois autres socles apparurent simultanément et les liens lumineux agirent de concert pour y ramener leur golem respectif. Sous leur forme brute, ses ancêtres n'avaient pas de présence physique, les filaments s'enroulaient pourtant sans difficulté autour de leur silhouette d'air, d'eau ou de feu.
    
    En quelques instants, la pièce retrouva son aspect d'origine et le calme revint.
    
    Vince se leva. Ses chaussures provoquèrent un écho qu'il essaya de minimiser. Il s'approcha de ses ancêtres ligotés à leur socle, maintenus en place par des sceaux alchimistes qui luisaient au rythme des pulsations de son cœur. Les runes se nourrissaient de lui pour les garder prisonniers. Pas de son énergie, mais de sa magie, ce qui l'effrayait tout autant. Le silence de la pièce l'oppressait. Il eut envie de hurler.
    
    Plus il observait ses ancêtres, plus la culpabilité le rongeait.
    
    Il s'en voulait de leur infliger ça, tout en sachant que ça lui sauvait la vie, la leur également. Sans compter celles de ceux qui se trouvaient à cet instant près de son corps, dans la réalité. Enfin, sa surcharge était contenue. Il ne ferait plus de crises. Il n'y avait plus de risque qu'il contamine la magie d'Ileana et qu'elle en fasse une à son tour.
    
    Et malgré tout, il se sentait amputé d'une part de lui-même.
    
    Une présence douce et réconfortante tenta d'apaiser son esprit. Quoi qu'il se soit passé durant son inconscience, sa Dimidiam allait suffisamment bien pour que sa magie soit calme. Cela ne voulait pas dire grand-chose, mais il était prêt à s'en contenter pour le moment. Il ferma les yeux et replongea dans un sommeil plus naturel.
    
    
o0o

    

Ileana


    
    On la secoua et Ileana se réveilla en sursaut. Kamil était penché sur elle. Lorsqu'il constata qu'elle avait ouvert les yeux, il parla à voix basse.
    
    — Monsieur Aymon est arrivé.
    
    Voyant qu'elle ne réagissait pas, il ajouta :
    
    — L'Équilibreur. Votre lien pourrait perturber ses manipulations, il préfèrerait que vous sortiez.
    
    Ileana dévisagea l'homme en question avec méfiance. À nouveau, il s'agissait d'un Autre. Il était imposant. Son teint rougeaud et ses cheveux blonds en bataille lui donnaient une allure négligée. Il transpirait à grosses gouttes. Il ne lui faisait pas bonne impression et la jeune femme avait toutes les peines du monde à se lever pour quitter la pièce. L'Équilibreur se justifia.
    
    — Le lien de Dimidiam est imprévisible. Parfois il aide, parfois pas. Et je n'ai pas eu suffisamment d'expérience en la matière pour émettre des hypothèses. Je préfère essayer dans un premier temps seul, Mademoiselle. Si je rencontre des difficultés, je vous ferai demander si vous n'y voyez pas d'inconvénient.
    
    — Bien sûr que non.
    
    Ileana s'éloigna du lit sans pour autant sortir de la pièce. Aymon se pencha sur Vince pour l'ausculter. Il sentit son pouls, inspecta son visage, souleva ses paupières pour observer ses pupilles. Il avait des gestes brusques et elle se faisait violence pour ne pas le chasser. Afin de se rassurer, elle se tourna vers Éloïse. Cette dernière s'enfonçait les ongles dans le biceps et foudroyait l'homme du regard.
    
    — Dix jours qu'il est en surcharge ? demanda l'Équilibreur. Vous êtes sûrs ?
    
    — Peut-être neuf ou onze, répondit Ileana. Je suis un peu perdue entre tous les décalages horaires et les transferts.
    
    — Il contrôlait sa folie ?
    
    La jeune femme douta. Certes, elle ne le handicapait pas, mais Vince était quand même persuadé d'avoir des discussions avec ses ancêtres. Devant ses hésitations, Aymon reformula la question.
    
    — Est-ce qu'il arrivait à rester cohérent ?
    
    — Oui ! Sa folie ne provoquait que de brèves pertes de contrôle qui n'étaient pas des crises. Parfois, il parlait à des gens lorsqu'il dormait. En fait, c'était comme un rêve récurrent qui lui semblait très réel.
    
    — Mais quand il était réveillé, il faisait la part des choses ?
    
    — Oui. Pour lui, ses rêves avaient une réalité, mais il avait conscience que c'était bizarre et un signe de Surcharge.
    
    Aymon murmura, le regard dans le vague :
    
    — C'est pourtant bien une Surcharge complète…
    
    Il commença à déshabiller Vince et Kamil lui vint en aide. Une fois qu'il fut en caleçon, ils le mirent sur le dos, puis l'Équilibreur tâta sa colonne vertébrale.
    
    — La Dimidiam pourrait interférer. Il faudrait qu'elle sorte !
    
    Ileana allait s'insurger, mais Éloïse la coupa net dans son élan.
    
    — Je te raccompagne en haut.
    
    Elle l'entraîna fermement à sa suite et referma la porte derrière elle.
    
    — Ileana, je me doute que c'est difficile. Mais si l'Équilibreur considère que ça augmente ses chances, je t'attacherai à une chaise pour que tu restes à distance, s'il le faut.
    
    — Quoi ?
    
    — Je plaisante, précisa-t-elle. Enfin, tant que tu te montres raisonnable...
    
    Malgré le sourire, Ileana préféra lui emboîter le pas sans discuter. À l'étage, Jaelyn et Aymeric avaient éteint la télévision. Le jeune homme était assis à la table à manger, l'ordinateur devant lui et la Colombienne s'était endormie sur un canapé. Un plaid coloré avait été déposé sur elle. Elle était pâle et il semblait à Ileana que sa mèche blanche était plus importante qu'à leur départ du Japon. Sa magie était agitée, trop pour qu'elle en garde la pleine maîtrise éternellement.
    
    — Maman, tu es sûre qu'il saura traiter Vince ?
    
    Ileana fut reconnaissante à Aymeric d'oser poser la question. Elle-même en doutait, mais ne se sentait pas en position de remettre en cause les décisions d'Éloïse et Kamil.
    
    — Il m'a été recommandé, l'assura sa mère. Il travaille régulièrement avec l'Orichalque et il obtient de bons résultats.
    
    Cela suffit à Aymeric, car il acquiesça et reporta son attention sur l'écran.
    
    — C'est quoi l'Orichalque ? demanda Ileana.
    
    — Une des maisons de repos pour Mages les plus prestigieuses, la renseigna Éloïse. Ils s'occupent entre autres des cas de Surcharges partielles et plus rarement des Mages atteints de Surcharge complète. Venez vous asseoir, je vais vous préparer à manger. Vous avez envie de quelque chose en particulier ?
    
    — Non, pas vraiment… Comment il peut aider Vince sans être Mage ? insista Ileana après un instant.
    
    — Je ne saurais pas vous dire. Vous connaissez les magnétiseurs ?
    
    — Je… Il ne me semble pas…
    
    — Ce sont des personnes qui soignent des verrues, calment des brûlures, des psoriasis… Techniquement, je ne peux pas expliquer comment ils font et sur quoi ils agissent exactement. Beaucoup les voient comme des charlatans. Certains en sont, mais d'autres obtiennent des résultats… On peut considérer Monsieur Aymon comme un magnétiseur spécialisé dans les cas magiques…
    
    — Tous les Équilibreurs sont des Autres ?
    
    — Non. Il existe même plusieurs techniques pour contrer les Surcharges, mais je serais bien incapable de vous en parler en détail. Votre mère pourrait sûrement vous en dire plus.
    
    Le souffle d'Ileana se bloqua. Elle ne s'était pas attendue à ce que Elaine soit si soudainement abordée.
    
    — J'ai dit une bêtise ? s'inquiéta Éloïse.
    
    Elle déposa un plateau avec du pain et différents fruits devant Ileana. Cette dernière eut besoin de quelques secondes pour se ressaisir.
    
    — Non. C'est juste que je n'ai pas pris le temps d'y penser durant le périple. Ma mère s'y connait en soin des Surcharges ?
    
    Ileana n'avait pas souvenir qu'elle ait évoqué le sujet lorsqu'ils attendaient leur transfert. D'un autre côté entre comprendre un phénomène et le reproduire, les choses n'étaient probablement pas si simples.
    
    — Elle a un peu étudié ce sujet lorsqu'elle était plus jeune.
    
    — Vous la connaissez ?
    
    — Pas directement, mais elle est reconnue dans son domaine. Et elle est une référence en matière de Sensibilité !
    
    Ileana allait la questionner à nouveau lorsqu'elle sentit une bouffée magique qui venait de l'étage inférieur. Si au départ, les pulsions étaient désordonnées, elles retrouvèrent rapidement un ordre familier. Le don de Vince était de retour, quoique bien moins puissant, moins chaotique également, les éléments n'ayant que quelques sursauts lorsqu'un flux d'énergie les frôlait.
    
    — Il y a un problème ? s'affola Éloïse.
    
    Elle fixait Ileana, les pupilles dilatées d'effroi.
    
    — Vince semble stabilisé, s'exclama Ileana. Mais c'est bizarre, c'est moins puissant.
    
    — C'est probablement nécessaire pour qu'il parvienne à contrôler définitivement sa Surcharge, supposa Éloïse.
    
    L'Équilibreur remonta en compagnie de Kamil. Il avait le teint cireux et de grands cernes s'étaient creusés en quelques minutes.
    
    — Où est la Mage avec la Surcharge partielle ? murmura-t-il.
    
    Aymeric bondit de son siège et réveilla avec douceur Jaelyn. Cette dernière s'assit, l'air un peu perdu.
    
    — Il faudrait que vous retiriez le haut pour que je puisse vous manipuler, l'informa Aymon.
    
    Aymeric et Kamil eurent tout juste le temps de se retourner que Jaelyn avait déjà enlevé son sweat et son T-shirt d'un seul mouvement. Même si Ileana était curieuse de voir l'influence que pouvait avoir Aymon sur la magie, le besoin de toucher Vince fut le plus fort.
    
    — Je peux redescendre ? demanda Ileana à l'attention d'Éloïse.
    
    — Tu ne veux rien manger ?
    
    — Pas maintenant.
    
    — Comme tu le sens… Monsieur Aymon ?
    
    — Je suis occupé, grommela-t-il.
    
    — Ileana peut rejoindre Vincent ?
    
    — Ilea… Ah la Dimidiam ? Oui, si elle le souhaite. Par contre, il faut éviter les expérimentations magiques avant plusieurs jours… semaines dans l'idéal.
    
    Ileana n'attendit pas plus de détails. Elle descendit les marches à la volée.
    
    Vince était toujours inconscient, ou peut-être simplement endormi, elle n'aurait su faire la différence. Elle posa sa main sur lui et la connexion se fit sans mal. Malgré tout, cela se confirmait : sa magie était bien moins puissante qu'avant. Peut-être que cela s'atténuerait avec le temps.

Texte publié par Sizel, 30 décembre 2017 à 06h48
© tous droits réservés.
Commentaire & partage
Consulter les commentaires
Pour réagir â ce chapitre et poster une review, veuillez vous identifier ou vous inscrire !
«
»
Tome 4, Chapitre 2 « Vince et Ileana » Tome 4, Chapitre 2
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
957 histoires publiées
458 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Paulinska
LeConteur.fr 2013-2018 © Tous droits réservés