Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 3, Chapitre 6 « Vince » Tome 3, Chapitre 6
Slalomant entre les salarymen sur le quai bondé, Vince ne lâchait pas la main de Jaelyn. Il serrait les doigts de la jeune femme bien plus que nécessaire, au point de lui faire mal. Il avait peur qu'elle lui échappe, de la perdre à son tour.
    
    Il était perturbé par la mort de Janaya. Elle les avait guidés jusqu'ici et il ne voyait personne pour prendre son relais. A présent, c'était lui qui puisait dans ses ressources pour les conduire en sécurité, tout en redoutant de faire une nouvelle Surcharge avant d'y parvenir. La dernière crise avait laissé des traces. De temps à autre, ses visions se superposaient à la réalité. Lucien était prostré derrière le bureau. Il gémissait. Malgré tout, son ancêtre aidait encore Vince à garder sa maîtrise et le mage rejoignait le train aussi vite qu'il le pouvait.
    
    Les larmes de la Colombienne étaient taries, mais elle ne s'était pas remise du choc pour autant. Il avait l'impression de guider une poupée de chiffon. Il jeta un coup d'œil derrière lui pour s'assurer qu'Ileana et Aymeric le suivaient toujours, avant de sortir un billet de sa poche pour le comparer à l'afficheur.
    
    — C'est ce train.
    
    Vince dénicha le numéro des sièges au milieu des kanjis et chercha le bon wagon des yeux. Il n'était pas convaincu d'avoir pris la bonne décision. Certes, c'était le moyen le plus rapide de rejoindre l'aéroport, mais une fois à l'intérieur, il n'y aurait pas d'échappatoire. Si grâce aux jumelles, cela pouvait être envisagé avec une relative sérénité, à cause de lui au bord du gouffre, Jaelyn apathique, Ileana et Aymeric inexpérimentés, le risque encouru lui paraissait tout juste acceptable.
    
    Vince eut soudain un pincement au cœur. Le décès de Janaya prouvait qu'ils avaient surévalué leur capacité à faire face au danger. Ils avaient payé très cher leur confiance et ils étaient loin d'être à l'abri.
    
    Une fois en face du bon wagon, il hésita à monter dans le train aux lignes blanches épurées. Une légère pression sur son omoplate, accompagnée d'une vague magique apaisante, attira son attention.
    
    — Tu devrais entrer, des gens attendent derrière.
    
    Vince dévisagea sa Dimidiam un bref instant avant d'enjamber le minuscule espace qui séparait le train du quai. Malgré les larmes qui avaient laissé ses yeux gonflés, elle arborait une expression déterminée, prête à faire face aux prochaines heures. Le coeur lourd, il gardait pourtant l'espoir. Dans quelque temps, il ne serait pas surpris qu'Ileana retrouve l'autorité qui l'avait tant braqué lors de leur première rencontre. Cela avait d'ailleurs été à l'origine de leur première dispute. Aujourd'hui, parce qu'elle recouvrait sa force de caractère, Vince y voyait leur meilleure chance de survie.
    
    Le jeune homme décida d'attendre en retrait que les autres usagers se soient installés avant de prendre place. Il se frottait le visage avec fatigue sans prêter attention aux voyageurs qui lui passaient devant. De nouveau, Ileana tenta de le ramener à l'instant présent et usa uniquement de son aura cette fois-ci. Il murmura :
    
    — On a tout ce qu'il faut en vêtements de rechange ?
    
    — Je crois, dit-elle. De toute façon, à présent c'est trop tard pour faire des achats de dernière minute.
    
    Elle n'avait pas tort. Après que Vince et Jaelyn se soient nettoyés le visage et les mains dans des toilettes publiques du métro, ils étaient entrés au hasard dans deux boutiques qui se faisaient face. Ils avaient pioché au petit bonheur la chance des vêtements pour remplacer ceux tâchés de sang. Ils s'étaient également arrêtés dans une supérette pour acheter des lingettes et une paire de ciseaux. Restait le problème de ses cheveux, la preuve la plus évidente qu'il était un mage. Il n'était pas sûr de pouvoir y remédier autrement que grâce à un bonnet qu'il devrait retirer lors du passage des douanes et du contrôle des bagages. Néanmoins, il n'avait pas le choix : fuir le pays était le plus urgent.
    
    Une fois les portes refermées, et puisqu'aucun individu de leur sautait dessus, Vince invita ses camarades à s'asseoir. Il regretta que les sièges ne forment pas un carré, ce qui aurait grandement simplifié les échanges.
    
    On lui tapota l'épaule. Il se retourna, sur le qui-vive, prit possession des courants d'énergie les plus lents et déplora qu'ils ne soient pas plus puissants. Devant son expression hostile, la Japonaise qui venait d'attirer son attention eut un mouvement de recul. Vince essaya d'apaiser sa magie sans pour autant baisser sa garde et balbutia des excuses en anglais ne comprenant pas ce qu'elle pouvait bien lui vouloir.
    
    — Turn over, turn over, répétait-elle avec obstination tout en pointant une manette du doigt.
    
    Devant son air perdu, l'inconnue le contourna et actionna le mécanisme. Aymeric se leva prestement pour lui permettre de pivoter les sièges afin qu'ils se retrouvent en face de ceux assignés aux filles.
    
    — Turn over, conclut-elle, ravie d'être parvenue à ses fins.
    
    Ce geste amical et inattendu prit Vince complètement au dépourvu. Il la remercia en regrettant de ne pas connaître le terme japonais. Aymeric le fit pour lui et, satisfaite, elle pointa ses pouces vers le haut avant de rejoindre sa place. Lorsqu'il s'assit face à Jaelyn et Ileana, cette dernière souriait. Elle avait encore les yeux rougis par les récentes larmes qu'elle avait versées.
    
    — Je suis surprise qu'elle ait insisté vu le regard noir que tu lui as lancé !
    
    — On n'est jamais trop prudent, se contenta-t-il d'éluder. Jaelyn, tu vas te changer, s'il te plait ? Je le ferai ensuite.
    
    La Colombienne ne réagit pas et il dut l'appeler plusieurs fois pour qu'elle se lève enfin, sans un mot.
    
    Aymeric regarda la porte des toilettes se refermer, sceptique.
    
    — Ça ira ?
    
    — J'en sais rien, soupira Vince, abattu. Elle a perdu sa sœur, sa meilleure amie, sa Dimidiam. J'ignore ce qui la motivera à remonter la pente. Et j'ignore comment l'aborder pour lui en parler. Elle a toujours été plus introvertie et distante que Janaya…
    
    — Sa Surcharge… intervint Ileana.
    
    Vince devint livide.
    
    — Elle n'est pas sous contrôle ? Comme ça n'a pas l'air de progresser, je pensais qu'elle avait repris le dessus.
    
    — Elle a la maîtrise de sa magie, oui… mais elle pourrait provoquer une nouvelle Surcharge n'importe quand, c'est latent. Et je doute qu'elle ait réellement la volonté de l'arrêter si ça se produisait de nouveau. Janaya avait beaucoup d'influence sur l'aura de Jaelyn. Elle la tempérait souvent. J'ignore si c'était conscient ou dans la continuité de leur relation, sans réel calcul.
    
    Cela laissa Vince songeur et inquiet. Il passa la main dans ses cheveux d'un geste nerveux. À présent que la tension retombait, il pouvait prendre le temps de revivre les derniers évènements. Sa gorge se serra. Son estomac aussi. Il se revoyait enfoncer Janaya dans le sol et cela le rendait malade. Il n'avait pas eu le choix. Il le savait. Mais elle ne méritait pas cela. Personne ne méritait cela, même pas ceux qui les avaient attaqués. Néanmoins, concernant leurs agresseurs, cela ne provoquait que peu de culpabilité et il pourrait l'occulter assez rapidement. Vince pressa son front contre la vitre. Elle était fraîche. Il espérait que ce soit réellement le cas et non une impression due à une poussée de fièvre.
    
    Ileana le regardait à la dérobée et il lui sourit pour la rassurer. Elle lui adressa une expression tellement désabusée en retour qu'il ne put retenir un petit rire. Le sourcil de sa Dimidiam se dressa de façon circonspecte et renforça son hilarité. Aymeric les observa tour à tour avant de lever les yeux au ciel : ce n'était pas la première fois qu'un échange silencieux entre eux lui échappait.
    
    Jaelyn ressortit, le visage fermé et le rire de Vince s'étouffa instantanément. Pourtant, elle ne le jugeait pas, ne le regardait même pas particulièrement, mais il se sentait coupable de retrouver si vite un peu de légèreté. Une faible réplique du séisme le fit grimacer, celle-ci fut néanmoins suffisamment brève pour qu'il ne perde pas le contrôle. Il apparut dans la pièce de ses ancêtres : Agathe ordonnait à Lucien de tenir bon, tandis que ce dernier se tenait la tête entre ses paumes et hurlait avec rage.
    
    Lorsque Vince revint pleinement dans la réalité, Jaelyn avait repris place parmi eux et Ileana avait posé sa main sur celle de son Dimidiam.
    
    — Ça va, dit-il en la retirant.
    
    — Je sais, éluda-t-elle.
    
    — Je vais me changer.
    
    Jaelyn lui tendit le sac. Elle n'avait plus de mèche blanche.
    
    Vince referma derrière lui. Il jeta ses vêtements imprégnés de sang avec soulagement dans un coin. Il remarqua des taches brunâtres par endroit qui lui donnèrent la nausée. Il mouilla une partie relativement propre de son ancien T-shirt pour nettoyer sa peau. Il observa la morsure à l'épaule qui était presque cicatrisée et décida de ne pas la couvrir d'un pansement. Le pull qu'il avait choisi montait suffisamment pour dissimuler la blessure.
    
    Il s'approcha du miroir pour inspecter ses cheveux, la preuve la plus flagrante qu'il était un mage. Ils étaient blancs et Vince pouvait les regarder sous n'importe quels angles ou luminosités, ils restaient invariablement trop clairs pour pouvoir être confondus avec du blond. Il récupéra la paire de ciseaux au fond du sac et commença à couper les mèches les plus longues. Il s'arrêta vite lorsqu'il vit le résultat. Frustré de ne rien faire de mieux, il se contenta d'égaliser avec ses maigres compétences de coiffeur.
    
    Se rabattant sur sa deuxième solution, il prit un feutre censé dissimuler les cheveux blancs qu'Aymeric a déniché dans un supermarché. C'était lent, la teinture n'était pas uniforme, mais avec un bonnet, cela suffirait à donner le change pour que personne n'y regarde de trop près. Il espérait juste qu'ils ne tomberaient pas sur un douanier tatillon. Une annonce en anglais l'informa que le prochain arrêt était l'aéroport et il s'empressa d'enfiler les vêtements propres. L'odeur de neuf qu'ils dégageaient lui déplaisait, mais c'était un maigre désagrément par rapport aux dernières heures qu'il venait de vivre. Il jeta les habits sales dans son sac à dos. D'un rapide coup d'œil, il vérifia qu'il n'avait rien oublié et sortit rejoindre les autres.
    
    Il les trouva agités. Aymeric secouait nerveusement le genou. La magie de sa Dimidiam, malgré son calme apparent, le recherchait frénétiquement, se connectant et se déconnectant à n'en plus finir. Jaelyn avait les bras croisés et fixait le paysage qui défilait d'un regard noir. Il voyait ses ongles s'enfoncer dans le léger pull qu'elle portait et il devina qu'ils laissaient des marques sur sa peau.
    
    Il s'assit en face d'elle après avoir rangé le sac dans le compartiment au-dessus d'eux :
    
    — Faudra s'en débarrasser une fois à l'aéroport. On arrive dans combien de temps ?
    
    — Dans dix minutes d'après le billet, répondit Aymeric. Du moins, s'il n'y a pas de retard.
    
    — Il n'y en aura pas, assura Vince, le regard dans le vague.
    
    Il jeta un discret coup d'œil à la Colombienne. Elle l'inquiétait et il ne savait comment lancer la conversation pour la sortir de sa torpeur. Il avait conscience qu'elle ne pourrait pas se remettre de la mort de sa sœur en quelques heures, ça aurait été inhumain d'attendre une telle chose. Mais bien qu'Ileana semblât reprendre le dessus, Jaelyn avait plus d'expérience du terrain, plus de compétences magiques. Ils avaient besoin d'elle. Pour l'arrêter s'il faisait une crise et pour protéger Ileana et Aymeric quand lui-même ferait défaut.
    
    Une nouvelle agitation dans les courants telluriques lui fit fermer les yeux un court instant. Il doutait d'être bon à quoi que ce soit encore très longtemps. Les voix de ses ancêtres se faisaient plus fortes. Il repoussait leur influence plus difficilement, même avec le soutien d'Ileana. Le vol à venir s'annonçait comme une épreuve. Sa tendance naturelle au pessimisme n'arrangeait pas ses prédictions.
    
    Le prochain chapitre sera le dernier de l'épisode ! Rendez-vous le 19 pour le découvrir !

Texte publié par Sizel, 5 octobre 2017 à 04h14
© tous droits réservés.
Commentaire & partage
Consulter les commentaires
Pour réagir â ce chapitre et poster une review, veuillez vous identifier ou vous inscrire !
«
»
Tome 3, Chapitre 6 « Vince » Tome 3, Chapitre 6
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1019 histoires publiées
478 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Nathanael
LeConteur.fr 2013-2018 © Tous droits réservés