Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 2, Chapitre 6 « Ileana » Tome 2, Chapitre 6
Les genoux sous le menton, Ileana était recroquevillée sur le canapé et regardait d'un air vague Janaya qui tournait devant elle comme un lion en cage. Le groupe de rescapés attendait que Vince sorte de la salle de bain pour faire un point.
    
    Si au départ, la Colombienne s'était relativement bien faite à leur situation, plus le temps passait, plus ses nerfs étaient mis à rude épreuve. Janaya n'avait pourtant pas à se plaindre : elle et sa sœur étaient les seules à pouvoir quitter la maison. Leur apparence risquait moins d'attirer l'attention que la leur, marquée par leurs origines occidentales. Avec prudence et en limitant les sorties à une heure, les jumelles avaient assuré les achats du quotidien et écouté ce qui pouvait se murmurer dans les allées de la ville et les commerces.
    
    Au contraire de sa sœur, Jaelyn semblait tout à fait sereine. Elle s'était assise à l'autre bout du canapé et lisait un magazine féminin en espagnol.
    
    D'un geste légèrement agacé, Aymeric passa la télé, où défilaient les images de Roraima dévastées, en sourdine. Ileana ne put retenir un soupir de soulagement : elle commençait à en avoir assez d'entendre une langue dont elle ne comprenait que quelques mots de façon très aléatoire.
    
    Derrière elle, installé à la table de la pièce à vivre, Aymeric n'en finissait pas de taper sur l'ordinateur. D'après ce qu'elle avait saisi, il cherchait des contacts afin d'avoir une meilleure vision de la situation au niveau international. Il parlait peu, concentré sur sa tâche. Le jeune homme se montrait particulièrement fuyant et Ileana le soupçonnait d'essayer d'échapper à la réalité en enchaînant la lecture de pages internet. D'une certaine façon, elle l'enviait, elle aussi aurait aimé avoir quelque chose à faire pour se changer les idées. Bien sûr, elle aurait pu travailler la maîtrise de sa sensibilité, mais elle se refusait à espionner ses amis ou les voisins à leur insu quoi que puisse en dire sa mère.
    
    Ileana sursauta lorsqu'une porte se referma un peu trop brusquement dans son dos. Vince entra dans la pièce, avec une meilleure mine qu'une demi-heure auparavant bien que ce soit très relatif. Son teint était grisâtre et des cernes creusaient l'orbite de ses yeux injectés de sang. Il se frottait le visage comme s'il cherchait encore à se réveiller.
    
    — J'ai dormi longtemps ? demanda-t-il sans préambule.
    
    — Près de 30 heures, répondit Elaine qui venait de les rejoindre.
    
    Elle s'assit en face d'Aymeric et invita les autres à faire de même. Vince grogna et prit place à son tour à la table. Janaya posa une tasse de café devant lui et il la remercia d'un signe de tête avant de lancer la conversation :
    
    — J'ai raté quelque chose ?
    
    — C'est la merde, lâcha Janaya sans cacher sa frustration.
    
    — Ça, je n'étais pas passé à côté, murmura-t-il lugubrement. Et à quel point, c'est la merde ?
    
    — Ça dégénère de partout. Roraima a été le point de départ et ça prend des proportions incontrôlables, poursuivit Janaya en s'asseyant son tour.
    
    Sans un mot, Jaelyn se leva et attendit qu'Ileana en fasse autant avant de rejoindre sa sœur. Ne se sentant pas à sa place, cette dernière s'installa finalement parmi les autres.
    
    — Qu'est-ce que tu veux dire par là ? s'inquiéta Vince. Les colonies européenne et asiatique ont été touchées ?
    
    — Non, mais ça ne saurait tarder.
    
    Il s'appuya contre son dossier, l'expression troublée. Si la nouvelle semblait le bouleverser, cela laissait Ileana de marbre. Tout ce qu'elle connaissait c'était Roraima et la ville n'existait plus. Elle n'arrivait pas à imaginer pire situation. Malgré cela, ses amis étaient convaincus que cela pourrait être bien plus critique et ils ne lui épargnaient pas cette réalité.
    
    — Peut-être qu'Aymeric pourrait faire un point, suggéra Elaine.
    
    — J'étais en train de faire quoi là ? s'agaça Janaya.
    
    — Sans vouloir me montrer désobligeante, ce n'est pas très structuré. Vu la fatigue de Vince, je pense qu'il vaut mieux l'informer clairement pour qu'il ait rapidement une vision d'ensemble.
    
    Janaya croisa les bras, vexée. Vince se tourna vers son frère qui paraissait surpris qu'on lui demande soudain d'intervenir :
    
    — Par quoi tu veux commencer, Vince ?
    
    — Je ne sais pas. Quelle est la situation à la colonie ?
    
    — Pour le moment, il y aurait 346 morts et 432 disparus, mais ça évolue très vite.
    
    Ileana frissonna en entendant les chiffres. Inconsciemment, elle se frotta les bras pour chasser le malaise.
    
    — La Générale a repris les choses en main et fait ce qu'elle peut pour organiser les secours afin de sauver le maximum de personnes, tout en tenant les journalistes à l'écart. Ils perturbent les couloirs aériens au-dessus de la colonie.
    
    — On sait ce qui s'est passé ?
    
    — Un missile à moyenne portée.
    
    Vince ne cacha pas sa surprise :
    
    — Un missile ? On connaît le responsable ?
    
    — Un millionnaire d'après le tracé de l'arme. Un Américain qui fait pas mal d'affaires en Amérique du Sud.
    
    — Et on sait pourquoi ?
    
    — Sur nos forums, ils disent que la Générale l'aurait rencontré dans le cadre de négociations.
    
    — La Générale ? s'étonna Vince. Mais elle ne mène jamais de négociation !
    
    — Si tu veux mon avis, intervint Janaya qui rongeait son frein, les ongles plantés dans la table, il a lourdement insisté pour la rencontrer afin de faire affaire avec nous et quand elle a fini par céder, ça a été pour le jeter.
    
    — Effectivement, cela ressemblerait à ses pratiques en matière de diplomatie, ajouta Elaine d'un air affligé.
    
    — Il réalise combien d'innocents il a tués pour une histoire de vengeance ? s'insurgea Vince.
    
    — On ne peut pas le savoir, soupira Elaine. Peut-être qu'il n'avait pas conscience que Roraima était réellement habitée. Pour le moment, nous n'avons pas communiqué auprès des Autres sur le sujet, il n'est donc accusé de rien.
    
    — Mais ça reste quand même… Inhumain !
    
    — Il est évident qu'il se considère comme intouchable, répondit Elaine. Grâce à l'argent probablement. Jusqu'à quel point c'est effectivement le cas ? C'est une bonne question. Si nous ne nous dévoilons pas, il s'en tirera sûrement.
    
    — Il est en garde à vue ? Je veux dire, au-delà de ça, il a tiré un missile !
    
    — Pas pour le moment, répondit Aymeric. Le souci, c'est qu'aucun gouvernement ne veut se mouiller. Le gouvernement américain promet l'extradition à qui la réclame, mais Roraima étant à cheval sur le Brésil, le Guyana et le Venezuela, chacun pourrait décider de mener l'enquête et afin d'aboutir à une condamnation, mais pour le moment personne n'a fait de demande officielle. Sans compter qu'actuellement, il n'y a aucune victime à déplorer puisque c'est censé être inhabité.
    
    — Les lâches ! ragea Vince. Cela va rendre la situation d'autant plus tendue de notre côté. Les mages risquent de se faire justice eux-mêmes.
    
    — Probablement et comme le secret de notre existence est mis à mal dernièrement, ça va carrément devenir explosif.
    
    Vince soupira avec fatalisme :
    
    — Qui en profite pour se faire connaître ?
    
    — Quelques hurluberlus n'ayant aucun don et quelques mages connus pour leur position en la matière, répondit Aymeric. Les groupes d'intervention tentent de limiter la casse, mais avec la situation actuelle, difficile d'intervenir sur tous les fronts et plus particulièrement sur le continent américain. Malgré les efforts déployés, des vidéos de démonstrations magiques fuitent.
    
    — Quelle surprise que des illuminés en profitent pour nous mettre un peu plus dans la merde, s'amusa cyniquement Janaya.
    
    — Ça donne quoi au niveau des commentaires ? demanda Vince.
    
    — Certains y croient, répondit Aymeric. Heureusement, ce n'est pas encore la majorité. Certains attendent le moment où on leur dira que c'est un buzz organisé par une marque quelconque, d'autres élaborent des théories qui tiennent presque la route sur la façon d'obtenir de tels effets spéciaux ! Les gouvernements restent silencieux sur la question.
    
    — Tu m'étonnes ! s'exclama Janaya. Ils ne sont pas pressés de donner des explications à leurs contribuables. La grande majorité d'entre eux connait notre existence depuis la deuxième guerre mondiale ! Et même bien avant pour certains.
    
    — Les médias ne savent pas comment traiter l'info, poursuivit Aymeric. Parfois ils en parlent, mais se gardent bien d'en déduire quoi que ce soit.
    
    — On a l'impression que c'est reculer pour mieux sauter ! s'indigna de nouveau Vince qui s'affalait de plus en plus sur son siège. On ne peut plus arrêter le mouvement : c'est trop tard.
    
    Elaine et Janaya approuvèrent sa conclusion par un hochement de tête. Vince poursuivit :
    
    — Et pour ceux qui y croient ? Il y a de l'agressivité ?
    
    — Pour une partie d'entre eux, oui. On leur fait peur. D'autres demandent comment devenir mage.
    
    Vince s'immobilisa et fixa son frère :
    
    — Sans déconner ?
    
    — Ouais.
    
    — Donc en plus du reste, on va assister à une montée en flèche des cas d'expériences alchimiques ! Entre les morts et les aberrations dans les courants d'énergie que ça va créer, le résultat s'annonce grandiose et n'aidera en rien notre cause !
    
    — Des tutos ont commencé à apparaître sur le net, ajouta Jaelyn.
    
    Vince leva les yeux au ciel :
    
    — Les boîtes vont s'en donner à cœur joie en espérant s'en mettre plein les poches.
    
    — C'était déjà le cas, dit Elaine. Simplement à présent, elles n'auront plus besoin de se cacher. Jusqu'à aujourd'hui, on a réussi à étouffer les informations qui filtraient. Souvent en intégrant des Autres à la communauté, parfois en tuant quelques personnes par nécessité. Avec internet et la mondialisation, c'est peine perdue : il n'y aura plus de marche arrière.
    
    Ileana était surprise de voir qu'il y avait comme deux mondes parallèles, l'officiel et l'officieux, qui semblaient tout d'un coup se rencontrer. Cela ne se produirait pas sans heurts.
    
    — Ceux qui ne sont pas agressifs, ajouta Aymeric, sont simplement curieux ou font des amalgames avec leurs jeux vidéo, séries ou livres.
    
    — Il va falloir qu'on se trouve des baguettes magiques, s'amusa Janaya.
    
    — Et des trolls, pouffa à son tour Vince.
    
    Brusquement, les tensions dans leurs magies s'apaisèrent. Ileana sentit ses épaules se détendre et réalisa que cela lui avait pesé sans qu'elle en ait conscience. Soudain, Aymeric lâcha un petit juron et s'agita sur son ordinateur portable. Un silence soucieux s'installa pendant que le jeune homme tapait frénétiquement sur le clavier.
    
    Après de longues secondes interminables, Vince appela son frère :
    
    — Aymeric ?
    
    — Il y a une alerte sur l'Europe.
    
    — Quel genre d'alerte ? demanda Elaine avec autorité.
    
    — Une alerte aux briseurs.
    
    Ileana se recroquevilla sur elle-même. Aymeric poursuivit, ses yeux bondissant d'une ligne à l'autre :
    
    — Une dizaine de disparitions ont été rapportée à la sortie de l'aéroport en France, Suisse et Allemagne. Les services de surveillance conseillent d'éviter tous les aéroports de l'ouest de l'Europe et d'autant plus les vols directs.
    
    Elaine se crispa :
    
    — Ça devient problématique.
    
    — Ils recommandent la plus grande prudence et une soigneuse préparation en cas de rapatriement en Europe, continua Aymeric. Les informations ne nous parviennent pas, mais il y a des chances qu'il en soit de même aux États-Unis et plus probablement sur tous les aéroports autour de Roraima.
    
    Elaine se leva brusquement, le téléphone à la main :
    
    — Je prévois votre extradition pour demain.
    
    — Je suis compris dedans ? demanda Vince.
    
    — Si ton état reste stationnaire jusqu'à demain, oui. Voyager ici au petit bonheur la chance semble une option pire que celle de voyager 12 ou 15 heures d'avion pour rejoindre l'Afrique ou l'Asie. De là bas, vous pourrez attendre plus sereinement que ça se tasse pour rejoindre l'Europe. Janaya, Jaelyn, je vais avoir besoin de photos pour faire de faux passeports. Allez chercher le nécessaire pour rendre Vincent présentable pour les photos puis lors de vos vols. Maquillage, teinture pour ses cheveux, casquette ou perruque parce que la couleur ne tiendra pas… Privilégier des choses qui n'attire pas trop l'attention.
    
    Les jumelles se levèrent et se préparaient déjà à sortir. Elaine disparut dans le couloir menant aux chambres. Aymeric était toujours plongé sur ses forums à la recherche d'informations probablement.
    
    Après un instant, Ileana remarqua que le regard de Vince s'était posé sur elle. Il la dévisageait franchement, sans qu'elle réussisse à déterminer une expression en particulier.
    
    — Ça va ? murmura-t-il.
    
    Elle mit quelques secondes à acquiescer. Le jeune homme se leva en hochant la tête :
    
    — Je vais me préparer quelque chose à manger, quelqu'un a faim ?
    
    — On vient de finir le petit-déj, répondit Aymeric.
    
    Le regard dans le vague, Ileana observait Vince s'agiter dans la cuisine, ouvrant et fermant les placards. Il sortit finalement un bol, du lait et des céréales. Alors qu'il se servait, il se figea quelques secondes. Ileana sentit sa pulsation liée à l'air lui échapper et une légère brise souleva ses cheveux. Aymeric leva les yeux en direction de son frère :
    
    — Ça déborde !
    
    Vince sursauta et pesta en voyant les dégâts. Il s'empressa de nettoyer en grommelant. Il était furieux et Ileana n'était pas sûre que cela soit dû au lait répandu par terre.

Texte publié par Sizel, 13 mai 2017 à 07h40
© tous droits réservés.
Commentaire & partage
Consulter les commentaires
Pour réagir â ce chapitre et poster une review, veuillez vous identifier ou vous inscrire !
«
»
Tome 2, Chapitre 6 « Ileana » Tome 2, Chapitre 6
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1019 histoires publiées
478 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Nathanael
LeConteur.fr 2013-2018 © Tous droits réservés