Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Chapitre 8 Tome 1, Chapitre 8
PDV Jacob
    
    Nous venons d’arriver chez Sam et Emily pour le déjeuner en compagnie de toute la meute et de mon imprégnée. Je la vois regarder l’intérieur de la maison avec intérêt et un léger sourire sur les lèvres.
    - C’est très joli ici. J’aime beaucoup.
    - Ca doit te changer de chez toi, non ? je lui demande avec un sourire.
    - Oh… Un peu. Mais, tu sais on sent qu’il y a un immense esprit de famille ici. Nous, nos parents travaillent beaucoup et notre maison n’est pas beaucoup occupée. Le peu de fois où on est tous réunis, c’est pour quelques petits-déjeuners dans la semaine.
    Je peux entendre au son de sa voix qu’elle est triste tout d’un coup et elle baisse la tête. Qu’est-ce qui se passe ?
    - Ah… Est-ce que ça va Charlie ?
    Je pose mon index sous son menton et lui relève son beau visage. Je suis surpris de voir que ses yeux sont presque embués de larmes contenues. Qu’est-ce qui t’arrives ma jolie Charlie ? Pourquoi sembles-tu si triste quand tu évoques ta famille ? Je sais que les autres nous observent, aussi surpris que moi de l’attitude de mon imprégnée. Dans les yeux de cette dernière, je peux voir qu’elle prend conscience que nous ne sommes pas seuls et que tout le monde la regarde en silence. Elle détourne ses yeux de moi et regarde autour de nous. Elle sourit timidement.
    - Je… Ca va Jacob. Emily, tu as besoin d’aide ?
    
    Je sentais que son sourire était forcé mais je n’intervins pas. Emily lui répond gentiment.
    - Euh… Si tu veux ma belle. Je fais des pâtes et une salade. Viens.
    Je vois alors Charlotte rejoindre Emily et Kim dans la cuisine. Mon imprégnée ôte son manteau et je constate que son tee-shirt est à l’effigie du groupe qu’elle écoutait en arrivant à la Push. Elle s’attache les cheveux, se lave les mains et parle cuisine avec Emily. Elle commence à s’activer dans la cuisine pour préparer la sauce et semble vraiment à l’aise dans une cuisine, je me sens presque étroit dans mon pantalon. Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai toujours apprécié le fait qu’une femme sache préparer à manger. Bella m’a plu en partie pour cela entre autres choses.
    - Tu as l’air de t’y connaître ! lui dit Seth en souriant depuis le canapé.
    Charlotte rougit et je trouve cela adorable. Je sens sur moi le regard goguenard de mes frères. Je vais me faire charrier. Encore.
    - Plusieurs fois par semaine, je prépare le repas à la maison. J’ai inauguré de nouvelles sauces et de nouveaux plats.
    - Alors, je t’en prie ma belle. Amuse-toi alors. Par contre, je te préviens, fais une énorme plâtrée, ce sont de goinfres, lui dit Emily avec un sourire.
    - Est-ce que tu aurais quelques tomates en plus s’il te plaît ?
    - Bien sûr. Attends.
    
    Paul a allumé la télévision pour que Claire puisse patienter pour manger. Mais, il n’y a qu’elle et Quil qui regardent réellement l’écran. Je me surprends plusieurs fois à regarder la blondinette cuisiner une sauce qui sent merveilleusement bon de minute en minute. Elle est détendue et semble vraiment savoir ce qu’elle fait. Cela la rend vraiment belle.
    
    Quelques minutes, tout est prêt et nous nous installons tous autour de la table. Charlotte se retrouve assise entre Embry et moi et face à Kim et Jared. Je ne peux pas m’empêcher de la regarder manger et fermer les yeux quand elle goûte à sa sauce. Je trouve cela étrange et en même temps, cela semble faire partie de son charme naturel.
    - Mmm… C’est trop bon… dit Embry avec un sourire.
    - Excellent… continue Paul.
    - Tu cuisines vraiment bien, je lui dis presque d’une voix rauque et je la vois rosir quelque peu.
    - Tu as trouvé une très bonne cuisinière Jacob, me dit Quil sur un ton rieur mais également entendu, ce qui fit rire la bande.
    Il va me lâcher celui-là oui ?
    - Quil, occupe-toi de Claire et lâche-moi, s’il te plaît, je lui grogne.
    
    - Alors, Charlotte, tu aimes beaucoup cuisiner ? demande Emily.
    - C’est vrai. Même si je préfèrerais toujours lire un bon livre avec de la musique.
    - Tu arrives à lire un livre en écoutant de la musique ? demande Seth.
    - Oui. Enfin, ça dépend du livre mais en général, c’est ce que je fais.
    - J’ai déjà du mal à me concentrer sur mes lectures pour les cours en étant au calme alors… renchérit Embry.
    - C’est cool que tu saches faire plusieurs choses à la fois, intervient Paul semblant regarder me avec un sourire.
    Rrooohhh !!! Mais ça suffit oui !
    - C’est sûr que par rapport aux mecs, les filles savent être polyvalentes. Et heureusement qu’on est là, intervient Leah dans un mélange entre le grognement et le sourire.
    
    Nous avons terminé de manger et de débarrasser. Seth, Leah et Paul sont partis faire une patrouille, Quil est parti accompagner son imprégnée dans une des chambres d’amis à l’étage pour qu’elle puisse faire la sieste. Jared a emmené Kim faire un petit tour en amoureux pour digérer. Embry est allé passer un petit moment avec sa mère qui ne sait rien de notre situation. Ce qui est difficile à gérer pour mon meilleur ami. Il ne reste plus que Sam, Emily, Charlotte et moi dans le salon calme à présent.
    - Jacob ?
    Elle semble hésitante et un poil fébrile.
    - Oui Charlotte ? Tu ne te ne sens pas bien ? je lui demande inquiet et prêt à me lever.
    - Non non. Pas du tout. Je me sens très bien. Je voulais juste savoir si tu pouvais me raconter un peu vos légendes. Cela m’intéresse beaucoup.
    - Je… Ah bon ? Euh… D’accord.
    - Tu m’as dit que votre animal totem est le loup.
    Sam et Emily sont assis l’un contre l’autre et nous regardent presque intensément. Je pensais lui parler un peu de tout ça mais pas aussi vite.
    - J’ai dit quelque chose qu’il ne fallait pas ?
    - Non. Ne t’inquiète pas. Je suis juste surpris que tu veuilles écouter nos légendes. Cela ne m’embête pas mais je m’interroge un peu.
    - C’est très simple. Je vis à Forks depuis presque dix ans, je n’étais jamais venue car je pensais que les « visages-pâles » n’étaient pas autorisés à venir vous importuner à moins de connaître l’un d’entre vous.
    Sam sourit, ainsi qu’Emily.
    - Tu as tords. Tout le monde est le bienvenu à la Rez’. Mais, nous demandons simplement de respecter nos coutumes et nos traditions, je lui dis.
    - Et pour les Cullen ? J’ai remarqué que vous ne vous entendez pas.
    - Les Cullen sont nos ennemis, nous les tolérons à Forks mais surtout pas dans notre réserve. Aucun d’entre nous ne souhaite les côtoyer. Nos ancêtres ont fait un pacte avec les leurs il y a des années, dit Sam à ma place.
    
    - D’accord. Je ne voudrais pas paraître impolie, mais, d’après ce que j’ai compris, Bella ne semble pas tout respecter.
    Comment ça ? Je suis tendu tout à coup. Sam s’est légèrement redressé.
    - Comment tu peux dire ça de Bella alors que tu ne la connais même pas ? je suis assez en colère mais l’imprégnation ne me laisse pas réagir comme je le voudrais, même si je ne ferais jamais de mal à une humaine, encore moins une jolie fille.
    - Jacob, ce que je veux dire, c’est qu’apparemment, les Cullen sont des ennemis de votre tribu et Bella sort avec l’un d’eux. Pourtant, elle continue à venir ici donc, je ne comprends pas vraiment pourquoi elle peut venir alors qu’elle ne respecte pas vos… traditions ni ce pacte.
    - Elle est ma meilleure amie donc…
    - Je suis désolée. Je ne voulais pas être méchante. Je suis juste curieuse et surprise.
    Je me lève prestement du canapé et fonce dans le jardin. J’entends que Sam me suit et j’entends Emily dire à Charlotte :
    - Ne t’inquiète pas Charlotte. Jacob est un peu… sensible quand on parle de Bella, même si j’avoue que ce n’est pas tout à fait faux ce que tu relèves, dit Emily doucement.
    
    Je me déshabille en entrant un peu plus profondément dans la forêt, m’attache les vêtements à ma cheville et mute. Je me retrouve alors submergé par les pensées de Seth, Paul et Leah.
    * Jacob ? Mais, qu’est ce qui se passe ? * - Seth.
    Sam mute à son tour.
    * Sam, pas de leçon, s’il te plaît. *
    * Jacob, je ne veux pas te donner de leçon. Mais, si tu continues à réagir comme ça à chaque fois que Charlie va relever un point vrai mais qui ne te plaît pas, tu vas l’effrayer. *
- continue mon Alpha.
    * Pourrait-on nous expliquer de quoi il en retourne ? * - nous dit Paul.
    Sam refait passer ce qui les dernières minutes. Et je me vois alors être énervé contre mon imprégnée.
    * En quoi ce qu’elle a dit est vrai ? * - je grogne.
    * Parce que, comme ton imprégnée l’a relevé, normalement, nous n’acceptons la présence des visages pâles souvent uniquement parce qu’ils respectent nos traditions. Et Bella, étant au courant de nos natures à nous et aux Cullens et sachant que normalement, elle ne devrait pas revenir sur nos terres vu qu’elle sort avec l’ennemi, revient parce qu’elle est ton amie. *
    * Ce n’est pas totalement faux *
- intervient Embry, qui vient de nous rejoindre.
    * Em’, tu es mon meilleur ami, tu devrais me soutenir. *
    * Je le fais. Mais, j’avoue que ta Charlie est très intelligente et sait poser les bonnes questions et relever les bons points. *
    * Mais… *
    * Jake… Ne lui en veux pas de poser des questions. Elle n’est pas au courant pour nous, même si tu devras lui expliquer la situation assez rapidement. Elle ne doit pas être effrayée et doit te faire confiance. *
- dit Sam.
    * Je… Bella… Elle est mon amie et… *
    * On le sait et ton imprégnée aussi le sait. Je ne pense pas qu’elle voulait te faire de la peine ou créer un conflit. Je pense juste que son esprit d’analyse a juste voulu comprendre un peu la situation. *
- continue Sam.
    * Sans compter que depuis hier soir, tu dis beaucoup plus le nom de Charlotte plutôt que celui de Bella… * - intervient Paul
    
    Nous sommes tous les six dans une clairière et je grogne sur Lahote.
    * Lahote, tu… *
    * Arrête de te cacher derrière le mot imprégnation Jake. *
- intervient Seth
    * Le louveteau veut donner son opinion… * - je lui dis et Leah me grogne dessus.
    * Occupe-toi de ton imprégnée Jacob. On voit tous que tu veux Charlotte, même au-delà de l’imprégnation. Je suis sûr que quand tu l’as vu cuisiner, tu étais tendu comme un arc… Dans ton pantalon aussi ? * - me dit Paul avec un rictus.
    Comment il sait ça lui ? C’est vrai que j’ai eu… Merde ! Ils m’entendent et je les entends rire dans ma tête.
    * Lâchez moi ! *
    Je les entends rire et Leah lève les yeux au ciel.
    
    * Au fait, vous comprenez pourquoi elle était triste quand on est arrivés chez toi Sam ? * - relance Seth.
    Ce n’est pas faux. Il semble qu’elle se sent vraiment seule. Ses parents travaillent beaucoup et elle se retrouve souvent à garder sa petite sœur apparemment.
    * Je ne sais pas. Mais, Jake, tu devrais quand même la rejoindre là. Elle va s’en vouloir et se poser des questions. * - me dit Sam.
    * Ouai. Au fait, mon père et les anciens vont faire un feu de camps samedi prochain pour les explications. Vous pensez que je devrais lui révéler avant ou… *
    * Je pense que, vu qu’elle aime le surnaturel et voudrait écouter nos légendes, tu devrais attendre le feu de camps. Comme ça, elle sera complètement plongée dans nos légendes, nos croyances et aura peut-être moins peur. *
- dit Embry sur un ton posé.
    Le silence lui répond. Ce n’est pas dans l’habitude d’Embry de parler comme ça. D’un coup, il semble gêné sous nos regards surpris. Soudain, je sens alors une tristesse immense m’envahir et j’ai une forte envie de pleurer. Yuma hurle et les loups alentours me regardent. Sam comprend immédiatement et me pousse légèrement le flan gauche pour que je fasse demi-tour en direction de chez lui.
    * Qu’est-ce qui se passe Jake ? * - demande Embry.
    * Charlotte !!! *
    * C’est son imprégnée. Jacob et son loup ressentent certains sentiments forts qu’elle ressent. *
- explique Sam alors que je cours vers chez lui et qu’il me suit.
    Nous mutons et nous rhabillons rapidement. J’entends alors des sanglots qui rendent mon loup triste et tourne en rond dans ma tête.
    
    C’est Charlotte qui pleure… Mais qu’est-ce qu’elle a ?
    Vite Jake, j’en peux plus de l’entendre pleurer, me hurle Yuma, fébrile.
    
    J’entre dans le salon et vois Charlotte qui pleure dans les bras d’Emily. Cette dernière me regarde directement, triste également.
    - Charlotte ? Mais, qu’est-ce qui se passe ?
    Elle continue de sangloter et je m’approche d’elle. Elle semble sentir ma présence et se jette en pleurs dans mes bras.
    - Mon… Mon père… vient d’avoir… un… Une balle…
    Quoi ? Son père a eu une balle ? Mais, qu’est-ce que…
    - Emily, tu peux nous expliquer ? dit Sam à son imprégnée, tandis qu’Embry, Paul et Seth entrent à leur tour dans la maison.
    - La mère de Charlotte vient de l’appeler. Monsieur Davis et Charlie ont fait une intervention dans une station essence entre Forks et Port Angeles. Un braquage et… un des types a tiré sous la panique de voir la police. Le père de Charlotte s’est pris une balle et semble être en mauvais état.
    - Putain ! je réponds, sous le choc.
    - Chut… Charlotte, ça va aller. Calme-toi ma belle, tente de la rassurer Emily.
    Je reste figé, tenant Charlie dans mes bras pendant qu’elle pleure sans s’arrêter, son cœur bat vite et sa respiration est saccadée. Je sens que tous me regardent pour que je calme mon imprégnée. Je caresse fébrilement le dos de la blonde et je la sens se figer quelque peu.
    - Charlie… Calme-toi. Respire. Ton père va s’en sortir. Il est fort. Je t’amène le voir… Aller, regarde-moi. S’il te plaît, ma chérie.
    Au bout de quelques minutes de paroles que j’essaie de contrôler face au désarroi et à la tristesse de mon imprégnée, je réussis à ce qu’elle lève la tête de mon torse. Son beau visage est blanc, strié de larmes, ses yeux sont rouges, me font rater un battement de cœur. Elle est triste, déboussolée et gênée.
    
    Tu te rends compte que tu viens de lui dire « ma chérie » juste pour la calmer ?
    La ferme !
    
    Je me sens piquer un fard mais reste impassible. Je l’aide à se lever, Emily me donne le blouson de Charlotte et tout le monde sort de la maison. A ce moment-là, Jared et Kim reviennent dans notre direction avec un sourire qui s’efface à la vue de notre groupe. Mais, je prends Charlotte par les épaules et l’emmène en direction du parking où est sa voiture. Pendant que nous marchons, j’entends la meute qui explique à Jared et Kim ce qui se passe. Charlotte marche comme un automate et entre côté passager.
    - Charlotte ?
    - Hmm…
    - Ta mère t’a dit dans quel hôpital ton père était ?
    - A celui de Forks, mais… je… ma sœur…
    - Où est Amber ?
    - Chez une de ses copines. Amélie.
    - Déjà, je conduis jusqu’à Forks et après, tu m’indiques où habite cette Amélie.
    - Jake, j’ai peur.
    - Ca va aller Charlie…
    Je démarre et roule assez rapidement. Charlotte ne sanglote plus et je sens qu’elle ne veut pas faire trop paniquer sa sœur.
    - Ma mère a déjà prévenu la mère d’Amélie donc, Amber doit sûrement m’attendre.
    
    Quelques minutes plus tard, je me gare devant une maison typique de Forks, un peu comme celle de Bella. Là, une femme rousse avec une petite blonde qui ressemble à Charlotte attendent sur le perron. La gamine pleure et Charlotte sort pour prendre sa sœur dans les bras.
    - Charlotte ! Comment va papa ?
    - On va le voir tout de suite. Merci beaucoup Fiona.
    - Pas de souci Charlotte. Tiens, ses affaires. Tenez-nous au courant.
    - Oui. Merci. Viens Amber !
    Les deux filles Davis avancent vers la voiture. Amber chuchote alors à sa sœur :
    - Charlotte ? Qui conduit ?
    - Jacob, c’est un ami.
    - Wouah ! Le canon…
    Je me sens piquer un fard mais souris.
    - Amber… Je pense qu’il est trop vieux pour toi.
    - Comme si tu n’y avais pas pensé pour toi…
    - Chut… Je…
    - Message reçu grande sœur.
    Elles montent dans la voiture et je démarre en direction de l’hôpital.
    - Bonjour, Jacob. Moi, c’est Amber.
    - Enchanté Amber. Désolé de te rencontrer dans ces circonstances.
    - Moi aussi, répond-elle tristement.
    
    Quelques minutes plus tard, je me gare dans le parking des urgences. Nous allons devant le comptoir des urgences.
    - Charlotte ! Amber ! Mes chéries !
    Une femme aux cheveux blonds coiffés dans un chignon très strict avance vers nous dans sa blouse blanche. Elle prend les deux filles dans ses bras et elles pleurent entre elles. Je peux sentir différentes odeurs dans cet endroit, dont celle de vampires. Charlie est là et avance vers nous. Il a les épaules voûtées et il a un visage vraiment triste. Je constate également la présence de Bella, ainsi que son petit ami suceur de sang.
    - Jacob ? me demande Charlie, surpris de me voir ici.
    - Bonjour Charlie, est-ce que Mr Davis va bien ?
    Nous nous serrons la main. Bella s’avance vers moi et me fait une bise sur la joue. Je suis surpris de ne plus sentir de frisson lorsqu’elle me touche. L’imprégnation fait son chemin il semblerait. Edward hoche la tête en me voyant. Bella voit alors mon imprégnée et va la voir. J’apprends par la même occasion que le père de Charlie s’est pris une balle dans l’épaule et qu’il va devoir rester en observation cette nuit. Il sera dans un bandage pendant au moins un mois et en arrêt de travail pendant un mois de plus pour la rééducation.
    - Jacob, ça n’explique pas pourquoi tu es là, intervient le père de Bella.
    - Charlotte était avec moi à la Réserve quand on a appris pour Mr Davis.
    - Ah bon ? Je ne savais pas que vous vous connaissiez.
    - On s’est rencontrés hier matin quand je suis allé voir Bella au lycée.
    - Donc, c’est vous qui avez raccompagné ma fille hier soir ?
    Je me tourne vers la mère de mon imprégnée qui me sourit. Je lui tends la main qu’elle serre gentiment.
    - Bonjour Mrs Davis. Oui, en effet, je l’ai raccompagnée.
    - Vous êtes très serviable. Je suppose que c’est pour cette raison que tu es allée à la Réserve Indienne aujourd’hui ?
    - Oui. Mais j’en ai parlé à papa ce matin, répond ma Charlie en rougissant. Elle est jolie, gênée comme ça.
    
    Fin PDV Jacob
    
    
    PDV Bella
    
    Nous sommes à l’hôpital à attendre que Jeremiah Davis se réveille suite à son accident. Par chance, mon père n’a rien eu mais nous avons eu très peur. Je suis dans les bras d’Edward qui sourit légèrement. En le regardant de plus près, je constate qu’il regarde Jacob. Je regarde à mon tour mon meilleur ami. Celui-ci discute avec mon père et la mère de Charlotte. La jeune fille est assise, sa sœur dans ses bras. Jacob jette souvent des coups d’œil à l’aînée des Davis, comme s’il ne pouvait pas s’en empêcher. Il la regarde avec de l’émerveillement dans les yeux. C’est dingue cette histoire d’imprégnation. Edward m’a décrit ce qu’il avait vu dans l’esprit de Jake quand il s’est imprégné hier. Tous ses repaires ont été complètement modifiés en quelques secondes. A présent, il n’y a que Charlotte pour Jacob. Elle est son âme-sœur et il est la sienne. Comme moi pour Edward. Même si je sais que Jacob m’aime. En le voyant regarder la blondinette comme ça, je me rends compte que j’ai des sentiments plus forts que de l’amitié pour le loup. J’ai l’impression d’être trahie par lui. C’est un sentiment vraiment bizarre. Je suis jalouse du regard qu’il lance à son imprégnée et voudrais retrouver ce regard typiquement Jacobien sur moi. Mais, en y réfléchissant, je sais qu’il pourra aller mieux grâce à elle. Pour moi, c’est Edward. Ça l’a toujours été et cela le sera pour l’éternité.
    
    Fin PDV Bella
    
    
    PDV Edward
    
    Je suis toujours à l’hôpital pour soutenir la famille Davis. Les deux filles du second de Charlie sont collées l’une à l’autre. Emma Davis est partie voir une patiente pour se changer les idées. Jacob discute avec le Chef Swan et ne peut s’empêcher de jeter plusieurs coups d’œil à son imprégnée. Bella est partie s’asseoir auprès de Charlotte et elles discutent entre elles.
    
    * C’est pas vrai ! Qu’est-ce que fait Bella avec ma Charlie ? * - Jacob
    * J’ai tellement eu peur pour papa… Mais, Jacob est vraiment ami avec le Chef Swan ? * - Charlotte
    * Mon papa dort encore mais j’ai vachement faim en fait. Je pourrais demander à Cha-Cha… * - Amber
    * Je me demande pourquoi Jeremiah ne m’a pas dit que Jacob et sa fille se côtoyaient. Surtout vu comment il la regarde. * - Charlie
    * J’espère que Bella ne va pas trop lui parler d’Edward, avec ce qui s’est passé tout à l’heure. * - soupire le loup dans sa tête.
    Je relève légèrement la tête, surpris par sa dernière phrase. Jacob tourne la tête vers moi juste une seconde.
    * Nous discutions de certaines traditions de ma tribu avec Charlotte quand elle a dit que Bella ne semblait pas respecter tout et surtout pas notre pacte avec vous * - répondit-il à ma question silencieuse.
    - Comment ça ? je chuchote très bas, mais je sais qu’il m’entend.
    * Nous lui avons expliqué que les étrangers de la Réserve pouvaient venir sur notre territoire s’ils respectaient nos traditions et nos coutumes. Sam lui a également dit que ta famille était notre ennemi depuis des années. Donc, elle a demandé pourquoi Bella pouvait encore revenir sur nos terres alors qu’elle sort avec toi. Les gars étaient assez d’accord avec ce qu’elle a dit. *
    * Jacob est tellement beau… Oh… J’espère qu’il ne va pas m’en vouloir trop après ce que j’ai dit sur sa meilleure amie… *

    
    
    Cela fait quelques heures que nous sommes partis de l’hôpital avec Bella. Mr Davis s’est réveillé. Charlie est resté avec la famille Davis. Quant à Jacob, il vient d’appeler Bella pour lui dire qu’il rentrait à la Réserve et que tout allait bien. Mon amour lui a directement demandé comment allait son imprégnée. Le loup lui a dit qu’elle semblait se sentir un peu mieux et qu’ils se verraient dans la semaine et surtout le samedi prochain. Un feu de camps est prévu et Jacob a également prévu de révéler sa nature à Charlotte. Apparemment, la meute ne comprend pas pourquoi l’un d’eux s’est imprégné d’une non-indienne. Normalement, les imprégnées sont indiennes.
    - Edward ? me demande Bella alors que nous sommes chez moi où seul Carlisle n’est pas présent.
    - Oui Amour ?
    - Qu’est-ce qui t’arrives ? Tu as appris quelque chose à l’hôpital ?
    - Je… Oui. Il y a plusieurs trucs que Jacob a pensé qui me font réfléchir.
    - Quoi ? C’est par rapport à son imprégnation ?
    - Comment tu peux savoir ?
    - Quand il a appris à son père qu’il s’était imprégnée d’une fille de Forks, Billy a paru très étonné.
    - En effet. Mais, un des Anciens, le vieux Quil aurait trouvé le journal d’un ancêtre d’Ephraïm Black. C’était un Alpha puissant et il s’est imprégné d’une étrangère qui l’a rendu encore plus puissant. C’est d’ailleurs grâce à ça qu’ils sont Alphas de génération en génération.
    Je vois ma Bella ouvrir ses yeux en grand sous la surprise. Jasper et Alice nous écoutent parler, ainsi qu’Esmée. Rosalie et Emmett sont dans leur chambre et font… ce qu’ils ont à faire. Ils pourraient se retenir quand même…
    - Edward, il n’y a pas que ça, n’est-ce pas ?
    - En effet. Charlotte a parlé de toi à Jacob.
    - Ah bon ? Qu’est-ce qu’elle a dit ? Ca a l’air de te mettre en colère.
    - Je ne suis pas en colère. Je suis juste surpris de son esprit de déduction et d’analyse qui est très fort. En fait, Jacob m’a dit qu’ils avaient un peu discuter de notre pacte avec la tribu. Du coup, Charlotte a soulevé un point qui semble intéressant. Comme quoi, elle ne comprenait pas pourquoi tu peux continuer de revenir à la Réserve alors que tu sors avec un ennemi. Ça a un peu énervé Jacob, comme tu t’en doutes.
    - Eh bien. Je dois avouer que je ne comprends pas non plus. Elle est vraiment intelligente. Peut-être que c’est son pouvoir pour aider Jacob dans son prochain rôle d’Alpha…
    
    Fin PDV Edward
    

Texte publié par Soso-Wolves, 22 décembre 2017 à 12h04
© tous droits réservés.
Commentaire & partage
Consulter les commentaires
Pour réagir â ce chapitre et poster une review, veuillez vous identifier ou vous inscrire !
«
»
Tome 1, Chapitre 8 Tome 1, Chapitre 8
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1052 histoires publiées
501 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Akodostef
LeConteur.fr 2013-2018 © Tous droits réservés