Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Chapitre 3 Tome 1, Chapitre 3
Chapitre 3
    
    PDV Charlotte
    
    Je suis toujours sur ce parking à présent presque bondé mais dans un silence quasi complet. Lui, sur sa moto, son visage carré absolument magnifique tourné vers moi. Sa bouche mi ouverte, ses yeux sublimes qui semblent perdus, son corps tendu et puissant. En quelques secondes, je me suis sentie proche de lui à un niveau inimaginable alors que je ne le connais pas. J’avoue que lorsque je l’ai vu il y a quelques minutes, j’ai immédiatement été attirée par lui. Très grand, musclé, qui semble protecteur, un corps à damner un saint et une voix envoûtante malgré la colère qui ressortait dans sa précédente conversation. J’ai l’impression que je viens de trouver une âme qui était liée à la mienne dans une autre vie ainsi que dans toutes les autres et que mon être tout entier le sentait. J’avais l’impression d’être complète sous son regard émerveillé, perdu et coléreux à la fois.
    
    Mais que m’arrive-t-il ?
    
    Je me sens secouée par un bras ferme mais protecteur. Brooke. Mon amie semble essayer de me faire regarder autre chose que cet apollon qui me subjugue et me trouble complètement. Je reprends doucement conscience du moment présent. Je sors de mon mutisme et me rends compte que je le regarde intensément. Je me sens rougir presque instantanément car il me regarde étrangement.
    - Charlotte… Est-ce que ça va ? me demande Brooke.
    Je ne réponds pas tout de suite, toujours en train de regarder ce Jacob.
    
    Jacob. Un prénom qui signifie la Protection. Comme quoi ma première impression de lui était sûrement la bonne. Je tourne lentement la tête vers Brooke qui me regarde inquiète. Je le vois dans ses yeux, ils se plissent, signe d’inquiétude ou de colère. Dans ce cas, je sais que c’est la première solution.
    - Ne t’inquiète pas Brooke. Je vais bien…
    - T’es sûre ?
    - Oui.
    - Alors, allons-y.
    Je sens qu’elle me tire vers le lycée. Nous passons près de Jacob et Bella et j’ai l’impression que je vais m’embraser d’une minute à l’autre, sentant la chaleur du jeune homme qui se tend à notre passage. Une chaleur qui semble à la fois étrange et rassurante.
    
    Nous entrons dans le lycée lentement. Seuls quelques élèves sont dans les couloirs, vu que la plupart étaient encore sur le parking quand nous l’avons quitté. Mais, j’ai l’impression que mon cœur va exploser de douleur. Comme si m’éloigner de Lui, de ce Jacob, m’enserrait la poitrine à m’en faire mal. Je ne comprends pas ce qui se passe. Vraiment. Brooke m’accompagne à mon casier, toujours me tenant comme pour m’empêcher de tomber, ce qui est surprenant de sa part. Brooke est certes ma meilleure amie, mais elle préfère encourager ou soutenir son entourage par ses paroles parfois dures. Mais, là, elle me soutient physiquement.
    - Cha-Cha, t’es sûre que ça va ? Je suis inquiète.
    - Ce n’est rien… C’est… Je ne comprends pas…
    - Mais, tu connais ce beau gosse ? Pourquoi tu ne m’en as jamais parlé ?
    - Brooke, je ne le connais pas. C’est la première fois que je le vois… Mais… Je ne sais pas…
    - On aurait dit qu’il venait de prendre un énorme coup de massue quand vous vous êtes regardés dans les yeux. Il avait vraiment un regard étrange, comme s’il venait de découvrir le soleil et qu’il en était émerveillé. Vraiment bizarre. Et toi, tu as ressenti quoi ?
    - Franchement, je ne sais pas trop… Comme si… Comme si je venais de me trouver… C’est bizarre. Comme si j’étais liée à lui depuis toujours et à jamais. Je ne comprends rien du tout. Je ne le connais pas.
    - En tout cas, il est vraiment beau…
    
    - Ma chérie, tu parles de moi…
    La voix de Brent nous parvient dans le couloir qui s’était rempli entre temps, certains élèves me regardaient en biais en passant à côté de Brooke et moi. Brent est assez grand, beaucoup moins que Jacob, mais… Oh… Je pense encore à lui… Bref, Brent a les cheveux châtain clair courts et légèrement ondulés, un visage fin et carré à la fois, des yeux bleus et est assez musclé, mais pas autant que Jacob. Voilà que je recommence. Il s’approche de Brooke et l’embrasse doucement. Pendant ce temps, je prends mes affaires d’Histoire dans mon casier, leur laissant un peu d’intimité. Leur baiser s’arrête quelques secondes plus tard et ma meilleure amie recommence à me regarder inquiète. Brent nous regarde tour à tour, surpris.
    - Qu’est-ce qui se passe les filles ? Vous vous êtes disputées ?
    - Non. C’est juste qu’il s’est passé un truc bizarre sur le parking avec Charlotte et un gars de la Réserve Indienne.
    - Ah c’est toi alors ?
    - Quoi moi ?
    - Apparemment, il y a Cullen et un Indien qui ont failli se battre pour la copine de Cullen mais une seconde après une fille a distrait l’Indien. Personne n’a compris ce qui s’était passé.
    - On va dire ça comme ça. Et je te rassure, moi-même, je n’ai rien compris.
    - Donc, c’est pour ça qu’Edward Cullen te regarde depuis son casier ? dit le petit ami de ma meilleure amie.
    
    Je me retourne et vois qu’en effet Edward Cullen, un dernière année me regarde d’un œil presque protecteur. Je ne comprends rien ce matin. Il me lance un léger sourire auquel je ne réponds que par un regard arqué. Edward Cullen, d’après ce que je sais de lui est un dernière année qui sort avec Bella Swan, la fille du chef de mon père. Il est d’une beauté presque irréelle, hors du temps. Ses cheveux sont presque couleur cuivre en bataille, sa peau est presque comme la neige, ses pommettes sont hautes et ses yeux sont ambrés normalement. Mais, actuellement, ils sont presque de couleur noire. Je sais que lui et sa famille sont considérés comme bizarres mais d’une beauté époustouflante. Cependant, je les trouve un peu trop parfaits pour être humains. Ils semblent trop droits, trop en contrôle d’eux-mêmes. Je ne m’étais jamais posé réellement la question, mais là, en observant mon aîné, je me rends compte que lui et sa famille sont des êtres à part, un peu dangereux et que je devrais m’en éloigner un maximum. Je vois alors Cullen afficher un regard surpris, comme s’il avait entendu ou compris quelque chose qui l’avait choqué.
    
    Je reviens sur mes deux amis qui regardaient également notre camarade plus âgé. Celui-ci marchait dans le couloir, passant près de nous, comme s’il flottait gracieusement, pour aller sûrement à son cours.
    - Cha-cha, ça va aller ? me demande Brent, qui semble un peu inquiet comme sa dulcinée.
    - Oui. Pas de souci. Bon, Brooke, on a cours d’Histoire…
    
    
    Vers quinze heures, je sors du cours de Littérature avec Brooke. J’ai pensé à Jacob toute la journée. Sa beauté, sa colère contre Cullen, dont j’avais senti le regard à chaque fois qu’on se retrouvait dans la même pièce, son sourire quand Bella l’avait rejoint, son corps magnifique et musclé, son regard quand nos yeux se sont croisés. Edward est sur le parking avec ses frères et sœurs et ils semblent impatients, surpris et un peu fébriles. Brent attend Brooke devant ma voiture que j’ouvre pour jeter mes affaires à l’arrière.
    
    - Cullen semble encore te surveiller. Tu es sûre que tu ne veux pas qu’on reste avec toi, me propose Brent.
    - Non. Vraiment, c’est gentil Brent. Passez un peu de temps tous les deux avec Brooke. C’est le weekend.
    - On va à la fête d’Ellie ce soir. Viens avec nous Charlotte… me dit ma meilleure amie.
    Ellie est une fille de la classe de Brent qui a une des plus grandes maisons de Forks et qui fait une grande fête une fois à deux fois par mois. Brooke y a déjà été quelques fois depuis qu’elle est la copine attitrée de Brent, mais je n’y ai jamais mis les pieds.
    - C’est vraiment très gentil Brooke, mais, premièrement, je doute d’avoir quelque chose à me mettre, deuxièmement, je ne crois pas que mes parents approuveraient et dernièrement, je ne suis pas invitée.
    - Pour répondre à tes deux premières questions, tu peux trouver des fringues chez moi et tu peux très bien dire à tes parents que tu passes la soirée avec nous à Port Angeles pour voir un film et que tu passes la nuit à la maison ; ce qui sera le cas pour la deuxième partie.
    - En ce qui concerne les invités, c’est peut-être chez Ellie Crista mais je suis un des gars populaires, si elle veut que ses soirées soient aussi bien remplies grâce à moi et mes potes, elle accepte toutes mes conditions. Tu es la meilleure amie de ma copine et une bonne amie, donc, il n’y a aucune raison pour que tu ne sois pas invitée.
    
    Je réfléchis quelques minutes et me dis que ça pourrait me changer les idées. Peut-être que je pourrais éviter de penser autant à Jacob. Je regarde discrètement vers les Cullen, ils semblent être dans une grande discussion à voix basse, mais Edward continue de me regarder.
    - Bon, très bien. Mais, je dois aller chercher Amber pour la ramener à la maison après son cours de théâtre. Je vais appeler mon père pour lui dire que je serais chez toi cette nuit. Comme ça, je dépose ma sœur, je prépare mon sac et je vous rejoins chez toi Brooke.
    - Super poulette ! Tu vas voir, on va s’amuser.
    Brooke me saute presque dans les bras en rigolant pendant que Brent me fait un sourire en prenant son portable.
    
    Je monte dans ma voiture, pendant que le couple marche tranquillement vers la voiture des Smith. Je mets l’album X&Y de Coldplay et la chanson Talk résonne dans le véhicule. Je commence à chantonner tranquillement en conduisant vers le collège. Ma sœur termine son cours dans vingt minutes, je ne me sens pas très rassurée, seule sur le petit parking vide. Quelques minutes après être installée plus confortablement, je me sens observée alors que je prends le livre qu’on étudie en ce moment en Littérature dans mon sac. On a un acte à lire pour lundi, autant m’avancer un peu pour profiter du weekend. Je suis en train de lire l’acte 3 scène 10 de la pièce Cyrano de Bergerac et stoppe la musique. Je me sens toujours observée, mais, plongée dans ma lecture, j’en fais complètement abstraction. Je me retrouve alors les larmes aux yeux face à l’intensité de l’amour de Cyrano pour la belle Roxane. C’est le passage où il souffle les paroles à Christian. Il décrit ce qu’est un baiser d’une façon merveilleuse. J’ai l’impression d’entendre ces mots au plus profond de moi et je me sens rougir. Je lis tout haut, la respiration presque haletante :
    
    Un baiser, mais à tout prendre, qu'est-ce ?
    Un serment fait d'un peu plus près, une promesse
    Plus précise, un aveu qui veut se confirmer,
    Un point rose qu'on met sur l'i du verbe aimer ;
    C'est un secret qui prend la bouche pour oreille,
    Un instant d'infini qui fait un bruit d'abeille,
    Une communion ayant un goût de fleur,
    Une façon d'un peu se respirer le cœur,
    Et d'un peu se goûter, au bord des lèvres, l'âme !
    
    Je ferme les yeux doucement, comme pour apprécier les mots que j’ai lu déjà plusieurs fois dans ma tête et que je viens de prononcer dans le silence de ma voiture, en bordure de la forêt. Je sens mon cœur qui s’accélère légèrement face à l’intensité de ces mots et imagine Jacob qui me les dit avant de m’embrasser d’une façon délicieuse. Je secoue ma tête pour me remettre les idées en place et me sens piquer un fard toute seule.
    - Tu es folle ma vieille ! Arrête de penser à ce Jacob, ses muscles et son regard… Tu ne le connais même pas espèce d’obsédée !
    Seul le silence me répond dans ma voiture, je ricane de moi quelques secondes. La sonnerie annonçant la fin des cours retentit dans le bâtiment. Je mets mon livre dans mon sac que je rejette derrière et attends en remettant la musique. Je vois alors ma sœur avec certaines de ses copines. Amber est blonde un peu comme moi en plus jeune, ses cheveux lui arrivent un peu en dessous des épaules, ses yeux sont marrons. Elle porte un jean simple avec un haut noir à manches longues, un petit débardeur coloré par-dessus et des converses. Elle est aussi menue que moi à son âge. Elle avance vers la voiture en faisant un signe de la main à ses copines. Elle monte à mon côté, jetant son sac sur la banquette arrière.
    
    - Coucou Amber ! Alors, comment ce sont passés tes cours ?
    - Bien et toi Charlotte ? J’ai eu un cours intéressant en maths…
    - Ne m’en dis pas plus soeurette, tu sais que les maths et moi ça fait douze. Le cours de Littérature était super. Sinon, le reste pourri. Mais, heureusement, c’est vendredi.
    - Ca tu l’as dit…
    Je démarre la voiture et nous discutons tranquillement. Quand on arrive devant la maison, je me sens de nouveau observée mais n’y fais pas plus attention que ça. On rentre chez nous et allons chacune dans notre chambre. Je prends le téléphone de la maison et appelle le portable de papa.
    - Allo Charlotte ?
    - Oui papa. Je t’appelle pour te dire qu’on vient de rentrer.
    - Très bien.
    - Par contre, papa… Je voulais te demander…
    - Oui mon petit chaton ?
    - Euh… Brooke et Brent vont à Port Angeles ce soir pour voir un film et elle m’a invitée à dormir chez elle ce soir.
    - Tu aurais pu nous le dire ce matin…
    - Désolée. Je n’y pensais plus. On en a parlé hier soir au téléphone.
    - D’accord. Mais, tu y vas pour quelle heure ?
    - Je vais les rejoindre pour dix-huit heures je pense.
    - D’accord. Ta sœur va rester quelques minutes seule. Mais, ça va, je termine à dix-huit heures, le temps de rentrer. Envoie un message à ta mère et c’est bon.
    - Super ! Merci papa.
    - Passe une bonne soirée et une bonne nuit ma grande.
    Je raccroche, envoie le message à ma mère et vais voir ma sœur dans sa chambre.
    
    - Amber, je vais passer la nuit chez Brooke. Je pars dans un peu plus d’une heure et demi.
    - Vous allez faire quoi ? Je peux venir ?
    - Non la naine. Cette fois, tu peux pas venir.
    - Je suis pas une naine, espèce de crapaud… réplique-t-elle avec un sourire.
    - Tu t’es pas regardée petit piaf…
    - Arrête de dire que je suis petite. Tu fais qu’un mètre soixante…
    - Non, un mètre soixante-cinq. Bref, je vais faire mon sac.
    
    Je vais dans ma chambre où je sors le mini sac de voyage que je prends quand je passe mes nuits chez ma meilleure amie, allume ma sono et me mets l’album Dead Letters de The Rasmus. La musique In The Shadows résonne alors dans la pièce. Pendant ce temps, je charge mon téléphone et vais vers mon armoire. Je récupère un pyjama simple, un pantalon gris avec un tee-shirt Britney Spears. Je me prends un pantalon noir slim avec un haut à manches longues, style chauve-souris rose pâle que j’aime beaucoup, quelques sous-vêtements et ma trousse de toilette. Quelques minutes après, je vais m’installer à mon bureau pour faire une partie de mes devoirs pour essayer de penser à autre chose que Jacob et m’avancer pour profiter du weekend.
    
    Une heure plus tard, je m’étire face à mon bureau en soupirant. J’ai bien avancé, j’ai presque complètement terminé de faire mes devoirs pour lundi et mardi réunis. Je vais voir ma sœur qui est dans sa chambre. Elle a déjà terminé ses devoirs et fait quelques accords avec sa guitare. Je me rends compte qu’il est bientôt l’heure pour aller chez Brooke. J’ai hâte de savoir ce qu’elle m’a prévu comme tenue pour ce soir. La connaissant, ça va être soit super sexy soit super sophistiqué. Mais, sachant qu’on va à une fête, je penche plus sur le sexy. Heureusement que je me suis rasée ce matin parce que je crois le court va être à l’honneur ce soir.
    
    Quelques minutes plus tard, je prends mes affaires, mon portable, fais la bise à ma sœur et sors de la maison, mon sac en bandoulière. Je marche tranquillement, mes écouteurs dans les oreilles, In The Shadows retentit alors le temps du trajet jusqu’à la maison de Brooke et rentre chez elle. Seule sa mère et elle vivent ici. Le père de Brooke est parti vivre à San Francisco avec sa nouvelle femme. Je dis bonjour à Jane, la mère de Brooke qui vient de rentrer du travail et vais rejoindre ma meilleure amie dans sa chambre.
    - Ah Cha-Cha !!! Prête à danser ?
    - Pas encore… Je n’ai pas de tenue je te l’ai dit.
    - Je sais. Je t’ai fait quelques sélections…
    Je regarde sur son lit et constate qu’en effet, elle a étalé quatre tenues. Mais, une robe blanche et rose pastel m’attire instantanément.
    - Wouah ! Elle est trop belle !
    - Génial ! On a une gagnante.
    
    Je prends la robe qui est sur un cintre. De fines bretelles et le buste sont blanc cassé et le reste est dans un tissu volant rose pastel maintenu par une ceinture en satin rose. C’est vraiment très beau.
    - Brent vient nous chercher pour vingt-et-une heure. Donc, on a le temps de manger un bout, se doucher, s’habiller, se maquiller et se coiffer.
    - Et toi, tu mets quoi ?
    - Ca.
    Elle me montre une robe un peu dans le même style que moi mais bustier, avec le haut beige et le bas en noir. La ceinture est rouge avec des pois noirs fermée par un gros nœud. Vraiment très jolie.
    - Wouah ! Brent va craquer…
    - C’est le but…
    
    
    Il est vingt-et-une heure et nous sommes prêtes. Brooke m’a fait pleins de boucles dans les cheveux, mes yeux sont maquillés de rose pâle et quelques paillettes avec un gloss couleur framboise, mon parfum Noa de Cacharel. Je porte des talons Richelieu noires et Brooke m’a passé une petite pochette en bandoulière classe pour toujours avoir mes clefs et mon portable sur moi. Brooke porte les mêmes chaussures que moi, elle a lissé ses cheveux et s’est fait un smokey charbonneux sur les yeux. Elle s’est mis du rouge à lèvres rouge qui fait ressortir ses lèvres fines. Brent klaxonne et on sort. Il siffle quand on entre dans la voiture.
    
    - Vous êtes sublimes…
    - Merci mon cœur.
    - Mais, c’est sincère. Et Charlotte, tu vas faire des ravages ce soir…
    - Ce n’est pas vraiment mon but…
    - Char…
    - Je sais Brooke. Je vais m’amuser… je reprends joyeusement.
    Brent démarre la voiture et un peu plus de dix minutes plus tard on arrive devant la maison d’Ellie. Elle est immense et de la musique résonne jusque dans le jardin.
    
    Brent tient la main de sa petite amie et il me propose galamment son bras avec un sourire que je lui rends timidement. Quand on passe la porte, la musique forte me vrille quelque peu les tympans, il y a du monde, certains discutent, d’autres dansent, d’autres flirtent sur les canapés et d’autres boivent. Je sens quelques regards sur moi et Brent se penche vers moi.
    - Tu fais beaucoup d’effet, je te le garantis…
    En y faisant un peu plus attention, je regarde autour de moi et vois plusieurs regards et je rougis. Certains garçons me sourient, d’autres ont la bouche grande ouverte. J’avoue être gênée mais, sentir que je plais peut-être à certains me fait sourire de satisfaction. Tiens, je me demande ce que fait Jacob actuellement… Je me mets une claque mentale. Oublie-le ma vieille ! Tu ne le connais pas et tu ne le reverras jamais.
    
    Une demie heure plus tard, Brent et Brooke sont partis dans un coin. Ils doivent sûrement flirter comme des malades vu les regards en coin qu’ils se lançaient. Je me retrouve alors à aller sur la piste de danse, la musique I Don’t Need A Man des Pussycat Dolls résonne à fond dans la maison. Je commence doucement à danser et à me déhancher. Un petit cercle se forme autour de moi et je prends conscience des regards d’envie des jeunes hommes qui observent.
    
    D’un coup, je sens un regard de braise couler sur mon corps ; je me sens entière et mon cœur s’affole. Je continue de danser de manière un peu plus sexy et ouvre les yeux. Je vois alors Jacob sur la piste de danse qui me regarde, entouré de deux autres Indiens aussi baraqués que lui. Il me regarde d’un œil surpris et noir. Il a la bouche entrouverte. Il est trop sexy…
    
    Mais qu’est-ce qu’il fait là ?
    
    Fin PDV Charlotte
    

Texte publié par Soso-Wolves, 30 novembre 2017 à 13h02
© tous droits réservés.
Commentaire & partage
Consulter les commentaires
Pour réagir â ce chapitre et poster une review, veuillez vous identifier ou vous inscrire !
«
»
Tome 1, Chapitre 3 Tome 1, Chapitre 3
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1026 histoires publiées
483 membres inscrits
Notre membre le plus récent est sallypauline
LeConteur.fr 2013-2018 © Tous droits réservés