Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Chapitre 2 Tome 1, Chapitre 2
PDV Jacob
    
    - Jacob, lève-toi !
    La voix de mon père me tire du sommeil. Je grogne en baragouinant et remets ma tête sous mon oreiller. Je suis rentré de patrouille à trois heures du matin et il est sept heures. Seulement quatre heures de dodo… C’est pas juste… Sam m’envoie parler du traité avec les Cullen au lycée de Forks. Il y a deux nuits, l’un d’eux, le plus costaud, a franchi nos frontières pour essayer d’attraper la rouquine. Paul a dû intervenir pour l’empêcher de continuer. Je sais que mon frère aurait voulu le mordre et l’attaquer, mais Emmett est resté sans bouger et est revenu sur son territoire.
    
    Mais, non seulement je dois me lever après n’avoir dormi que quatre heures, mais en plus, au lycée de Forks, il y aura Bella. Bella à qui je n’ai pas parlé depuis plusieurs semaines. Je me lève et vais prendre une douche fraîche pour me réveiller. Je me mets un jean et un tee-shirt noir, je vais dans la cuisine où mon père est installé devant la table dans son fauteuil. Je me sers deux bols de céréales, deux muffins d’Emily, l’imprégnée de Sam, un verre de jus d’orange et un café. Depuis que je suis un loup, je mange beaucoup trop. Mais, il faut nourrir la bête et l’homme. Et mon père doit faire beaucoup plus souvent les courses. Le pauvre.
    
    Il a plu cette nuit, mais je vais prendre ma moto. De toute façon, je ne crains rien, je suis un loup. Je sors de la Push et me dirige vers le lycée de Forks. Je gare ma moto devant les escaliers de l’entrée et attends que Cullen arrive. Pendant ce temps, les lycéens de Forks arrivent et me regardent curieusement. C’est vrai que je ne passe pas inaperçu. Indien au teint mat, très grand, un mètre quatre-vingt-seize, en simple tee-shirt alors que nous ne sommes qu’en avril. J’entends la Volvo caractéristique d’Edward et sens son exécrable odeur. Il se gare, je peux l’entendre demander à Bella, qui est avec lui, de rester dans la voiture.
    - Ca m’aurait étonné… j’entends mon rival marmonner.
    
    Je vois alors Bella s’approcher de moi.
    - Salut…
    - Charlie dit que tu es partie… je lui dis.
    - Oui. J’ai rendu visite à ma mère. Pourquoi ?
    - Il veut voir si tu es toujours humaine… intervient Edward.
    - Je suis venu te mettre en garde. Si vous violez à nouveau notre territoire…
    - De quoi tu parles ? demande Bella.
    Je regarde Edward, surpris.
    - Tu ne lui as rien dit ?
    - Ne t’en mêles pas Jacob…
    - Me dire quoi ?
    - Emmett et Paul ont mis certaines choses au point. Rien de préoccupant…
    - T’es incroyable… Tu as menti aussi pour l’éloigner ? je réponds cassant.
    - Tu devrais rentrer chez toi… tout de suite.
    Je vois ses muscles de glace qui se tendent et je reprends.
    - Elle a le droit d’être au courant. Elle est devenue la proie de la rouquine…
    - Victoria… La vision d’Alice… dit Bella en regardant son cher vampire.
    
    Je vois qu’un cercle d’étudiants se forme tout doucement autour de nous.
    Il reste silencieux, Bella semble sidérée.
    - Calmez-vous tous les deux, dit une voix de fille.
    - Mais Bella… dit la voix d’Edward Cullen.
    - Edward, on en reparlera. Mais… Toi… Pourquoi tu me rappelles pas ?
    - Parce que j’ai pas grand-chose à dire… je réponds sans émotion.
    - Bella, laisses-le… intervient de nouveau Edward.
    - Lâche-moi… répondit Bella d’une voix autoritaire.
    Je me retourne et vois Bella qui a commencé à s’avancer vers moi et Edward qui lui a attrapé le bras. Ils chuchotent mais je les entends tout de même.
    - Il faut que tu me fasses confiance, lui répondit-elle en retirant son bras de sa main.
    - Je te fais confiance… C’est de lui que je me méfie.
    
    Bella me suit et je m’installe sur ma moto. Je me sens sourire, triomphant.
    - Ce n’est qu’un tour Jacob… me dit-elle.
    Une légère brise se lève et je sens alors une odeur absolument délicieuse et entêtante. Cela me coupe dans mon élan et je cale. Chose extrêmement rare. C’est une odeur printanière avec un savant mélange de framboise et de fleur d’oranger. Je me fige sur la moto, Bella se tenant à moi brusquement, sûrement surprise de ma réaction. Je regarde alors face à moi, la foule d’étudiants, Cullen et là, deux jeunes filles, une brune et une blonde me regardent tous. Elles marchent, sûrement pour aller dans le lycée, mais me regardent également.
    
    La blonde me subjugue immédiatement. Environ un petit mètre soixante-cinq, des longues jambes recouvertes d’un pantalon noir et de bottes marrons, un manteau marron clair, un haut bleu marine avec quelques fleurs dessus qui dépasse. De longs cheveux blonds légèrement ondulés descendent au niveau de sa poitrine encadrent un visage magnifique. Elle semble être comme au ralenti au fil de ses pas durant mon étude de sa personne. Je rencontre alors deux yeux bleu ciel magnifiques et surpris qui me font sombrer.
    
    Je vois alors comme si tous les fils qui me rattachaient à la terre se trancher d’un coup sec. Puis, un fil d’acier, puis des milliers de fils d’acier apparaissent et m’attachent à un unique centre. C’est Elle. Elle, le centre de tout. Le centre de gravité. Mon monde. Mon univers. Mon tout. Je me sens alors submergé de tout mon être et je dois m’accrocher au guidon de la moto. Je me vois, je nous vois, alors la prendre dans mes bras, l’embrasser tendrement, partager un pique-nique au milieu de fleurs colorées, regarder un coucher de soleil main dans la main.
    
    J’y crois pas… Je viens juste de m’imprégner d’une inconnue. Une lycéenne de Forks qui n’a rien demandé. Seigneur ! Une lycéenne de Forks. Elle est en cours avec ces vampires de Cullen ! Comment faire pour la protéger maintenant ? Elle ne me connaît même pas et je ne la connais pas non plus. Mais, je me sens lié à elle à jamais au plus profond de mon être.
    
    Je reprends lentement conscience de la situation. Le silence est de mise sur le parking presque bondé. Mon imprégnée est secouée par son amie qui la tire par le bras. Mais elle reste figée et me regarde surprise. Je vois alors que ses yeux semblent reprendre conscience du moment présent et je peux alors entendre son cœur s’accélérer et voir ses joues se colorer d’un rose absolument adorable.
    - Charlotte… Est-ce que ça va ? lui dit son amie.
    
    Charlotte. Quel magnifique prénom… La Force. La sensibilité. Cela semble lui aller à la perfection. Je la regarde de nouveau et son regard dévie de moi pour aller sur son amie qui semble inquiète.
    - Ne t’inquiète pas Brooke. Je vais bien…
    - T’es sûre ?
    - Oui.
    - Alors, allons-y.
    Son amie. Brooke la tire légèrement par le bras pour l’entraîner dans le lycée. Elles passent à côté de Bella et moi et je me tends toujours sur la moto. Son odeur de framboise, de fleur d’oranger et de fleurs printanières est beaucoup plus près de moi et je me sens encore plus troublé. Son odeur est vraiment plus qu’entêtante et j’ai du mal à ne pas la tirer vers moi pour l’embrasser de toutes mes forces.
    
    Quelques instants plus tard, elle disparaît dans le bâtiment et j’écoute ses pas dans les couloirs. Edward s’approche de Bella et moi, le visage surpris.
    - Jacob, qu’est-ce qui t’arrive ? demande Bella qui ne comprend pas ce qui se passe.
    - Jacob, tu veux que je garde un œil sur Elle ? demande Edward d’une voix gentille… Oh non ! Voilà qu’il a pitié de moi.
    - Sur qui ? Je ne comprends rien les garçons… dit Bella d’une voix presque paniquée.
    - Jacob, vas à la réserve… Je crois que Sam va pouvoir t’aider… continue Edward.
    - Jacob ?
    - Mmm… Quoi ?
    - Enfin, tu reprends conscience… dit Edward, un léger sourire aux lèvres. Tu veux que je garde un œil sur Charlotte ?
    Je hoche la tête et me replace correctement pour conduire. Je redémarre et vais vers la réserve. Mais, au fur-et-à-mesure que je m’éloigne du lycée, d’Elle, mon cœur semble se serrer dans ma poitrine. J’ai une envie viscérale de retourner vers Elle. J’arrive devant chez moi et Bella descend de la moto. Je respire fort et je tremble de plus en plus. Je vais me transformer d’ici peu. Bella doit le sentir vu qu’elle me tire par le bras pour m’emmener devant chez Sam.
    
    Elle me lâche brusquement, toujours en s’avançant vers l’intérieur de la maison que l’on aperçoit quelques minutes plus tard.
    - SAM !!!
    J’entends les gars qui rigolent et s’arrêtent brusquement. Ils se lèvent et viennent vers l’extérieur de la maison.
    - Bella ? Mais, que se passe-t-il ? lui demande mon alpha.
    - C’est Jake… Je ne sais pas ce…
    Ça y est. Je me transforme. Je n’en pouvais plus. Mon cœur semble vouloir exploser sous les émotions. Les gars arrivent face à moi, surpris de ma brusque transformation sans raison apparente.
    - Bella. Explique-nous ce qui s’est passé… dit Sam.
    - En fait, je ne sais pas trop. On allait partir du lycée quand Jacob a calé, ce qui est surprenant de sa part. Puis, il est resté figé pendant quelques minutes. Même Edward était inquiet. Il lui a conseillé de vite partir et qu’il allait garder un œil sur quelqu’un. Une certaine Charlotte. Je ne comprends rien.
    
    
    Je vois alors Sam, Paul, Embry, Quil et Jared me regarder surpris. Ils ont compris ce qui se passe. Ils se transforment chacun leur tour et je sens leurs esprits qui font communion avec le mien.
    * Jacob, tu t’es imprégné ? * - demande Quil sidéré.
    * Je… *
    Je repense alors à ce début de matinée et les gars, ainsi que Leah et Seth qui nous ont rejoints, restent silencieux. Mais, Bella… Je l’aime. Je ne veux pas de cette imprégnation. Bella est la première dans mon cœur. Je ne me vois qu’avec elle. Je suis plus fait pour elle que sa sangsue.
    * Jacob, repense à la sensation quand tu t’es éloigné de Charlotte… * - me dit Sam.
    * J’ai cru qu’on m’arrachait le cœur… * - Je gémis doucement.
    * Donc, tu es bien imprégné Jacob. * - me répond Sam.
    * Mais, je… Non… Je ne la connais même pas. Non. Je refuse. *
    * Tu ne vas pas pouvoir résister très longtemps. Ton loup va la chercher. Tu vas chercher sa présence. *
- Sam
    * Même inconsciemment, tu vas la chercher et vouloir passer du temps avec elle. * - dit Jared en connaisseur. Il s’est imprégné d’une fille qui s’appelle Kim il y a trois mois alors qu’il l’avait ignoré pendant plus d’un an. Quand il est revenu au lycée suite à sa première transformation, il s’est tourné vers elle pour lui demander un stylo et là, paf, imprégnation. Ils se sont enfin mis ensemble il y a trois semaines.
    
    Bella est rentrée dans la maison d’Emily. J’entends Bella lui poser des questions sur ce qui se passe, mais Emily, qui semble avoir compris la situation lui recommande d’attendre que je lui explique. Les gars et Leah se retransforment et retournent à leurs occupations. Leah et Jared partent en patrouille, pendant que le reste de la meute vont rejoindre Bella et Emily. Je me retransforme, mets un short qu’Emily a mis sur les escaliers du perron et rentre avec hésitation chez mon alpha.
    
    Ma meilleure amie est assise avec la meute, silencieuse. Tout le monde se tourne vers moi, certains avec un sourire comme Embry, Quil et Emily. D’autres avec un rictus comme Paul ou Sam. Ils savent que je vais essayer de toutes mes forces de combattre cette imprégnation et que je vais leur en faire baver. Bella se lève et vient vers moi.
    - Jacob, tu te sens mieux ?
    - Ca va. Désolé si je t’ai fait peur.
    - Ne t’inquiète pas. C’est juste que je ne comprends rien.
    - Je…
    - Jacob, dis-lui ce qui se passe, intervient Sam d’une voix sans appel.
    Je prends une grande inspiration et me lance.
    
    - Bella. C’est quelque chose qui n’arrive qu’aux loups et c’est incontrôlable…
    - Continue.
    - Cela s’appelle l’imprégnation. C’est quand un loup trouve son âme-sœur. En un regard, tout change pour le loup. Ce n’est plus la gravité qui le maintient au sol, c’est Elle. Il devient ce qu’Elle veut pour Elle. Il peut être un frère, un ami, un amant, un protecteur.
    - Tu veux dire que ce matin, tu t’es imprégné de cette fille, Charlotte ?
    - Oui.
    - Il faudra la tenir au courant quand tu l’auras approchée Jacob, intervint Sam de nouveau.
    - Je t’ai déjà dit que je ne l’approcherais pas. Je ne veux pas de…
    - Jacob, ton loup va te rendre dingue si tu ne l’approches pas… Crois-moi, j’ai déjà essayé… renchérit Sam d’une voix un peu cassée.
    - Sam ? Emily et toi ? demande Bella.
    - Oui. Vu que j’étais avec Leah et qu’elles sont cousines, j’ai essayé par tous les moyens de combattre l’imprégnation…
    - Mais, pourquoi la mettre au courant de la situation ?
    - Parce que l’imprégnation est, normalement, la seule raison valable pour que notre secret soit révélé à une personne étrangère à la meute et qu’une imprégnée ressent également ce lien mais ne comprend pas ce qui se passe, répond Quil.
    - Surtout que si un loup n’est pas près de son imprégnée, il risque de mourir et elle également, intervient Sam.
    
    - Jacob, ne l’évite pas… me dit Bella d’une voix pressante.
    Je reste figé sur ma place. Comment Bella peut me dire un truc pareil ?
    - Tu dois être contente, maintenant, hein ? Comme ça, tu penses que je te laisserais enfin tranquille avec ton vampire…
    Et voilà, je suis en colère. Je tremble un peu.
    - Jacob, calmes-toi, vieux, me dit Embry.
    - Ouai Black. Regarde, tu fais peur à Bella… renchérit Quil.
    
    - Par contre, ce que je ne comprends pas c’est que tu te sois imprégné d’une étrangère de la réserve. Normalement, c’est au moins une indienne qui connait nos légendes, commence alors Emily.
    - Ce que tu dis n’est pas faux ma chérie, dit Sam en lui caressant les cheveux.
    - C’est vrai que Kim, Claire et Emily sont des indiennes… dit Paul.
    - Claire ? demande Bella.
    - La petite cousine d’Emily, Quil s’en est imprégné il y a deux semaines. Elle n’a que deux ans et demi, dit Embry.
    - Mais, c’est…
    - Je suis comme son grand frère pour l’instant, Bella. Quand elle aura grandi, je serai autre chose pour elle, dit Quil sur un ton doux.
    - Bon. Ça n’explique toujours pas pourquoi Jacob s’est imprégnée d’une étrangère… reprend Sam.
    - C’est vrai qu’elle n’a rien à voir avec les imprégnées habituelles, dit Seth.
    - Pourquoi ? Elle est comment ? demande Emily.
    - Charlotte Davis est blonde aux yeux bleus, intervient Bella.
    
    Je me redresse un peu sur ma chaise, curieux.
    - Davis ? Tu la connais bien ? je demande précipitamment, faisant sourire tout le monde.
    Merde ! J’ai pas pu m’en empêcher.
    - Oui. C’est la fille du second de mon père au poste et sa mère est infirmière.
    - Putain ! Son père est flic. Fais gaffe Black ! me dit Paul sur un ton joueur.
    - Bella, dis-moi plus de choses sur Charlotte.
    - D’après ce que je sais, elle a seize ans, elle a une petite sœur de douze ans et elle n’a pas de petit ami.
    
    Je reste silencieux, emmagasinant les quelques informations sur Charlotte Davis, ma jolie imprégnée blonde.
    
    Fin PDV Jacob
    

Texte publié par Soso-Wolves, 22 novembre 2017 à 18h55
© tous droits réservés.
Commentaire & partage
Consulter les commentaires
Pour réagir â ce chapitre et poster une review, veuillez vous identifier ou vous inscrire !
«
»
Tome 1, Chapitre 2 Tome 1, Chapitre 2
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1052 histoires publiées
501 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Akodostef
LeConteur.fr 2013-2018 © Tous droits réservés