LC logo
Découvrir     Romans & nouvelles     Fanfictions     Poèmes     Blog     Forums
Connexion
Bienvenue visiteur !
Se connecter ou S'inscrire
Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 2, Chapitre 13 Tome 2, Chapitre 13
Sa détermination n’était pas redescendue lorsqu’elle posa le pied au sol, bien au contraire. Portée aux nues par son équipe, elle fut emmenée dans la Grande Salle pour le déjeuner. Les étudiants scandaient son nom. Grisée, elle se laissa faire, et retomba sur un banc.
    
    Isabella lui sauta au cou. La rouquine était couverte de boue. Lyria ne l’avait pas vue tomber, mais ça avait probablement dû arriver à un moment ou à un autre, avec la brutalité dont avaient fait preuve les Serpentards. Elle serra son amie dans ses bras et se mit à sauter de joie avec tout les Serdaigles. Ils n’avaient pas gagné un match contre Serpentard depuis tellement longtemps que personne ne se rappelait réellement de quand c’était arrivé pour la dernière fois.
    
    Enjouée, Lyria se laissa entrainer par son équipe jusqu’à la grande salle, où d’autres cris de joie retentirent lorsque les étudiants réalisèrent que leurs points avaient été ajoutés aux sabliers. Les Serdaigles étaient désormais au coude à coude avec les Gryffondors, même si à cette époque de l’année cela n’avait absolument aucune importance : trop de choses pouvaient se passer durant les mois à venir pour qu’une seule victoire soit réellement impactante sur le résultat final. Mais, c’était déjà un sacré achèvement.
    
    Lyria se laissa tomber sur l’un des bancs de la Grande Salle. Déjà, les plats étaient pleins de nourriture, et la Serdaigle se rendit compte qu’elle était affamée. Elle prit un peu de tout, alors que les chants des Serdaigles retentissaient autour d’elle. La jeune fille avait un sourire qui refusait catégoriquement de diminuer. C’était comme si, avec cette victoire, tous ses soucis s’étaient envolés.
    
    La jeune fille hocha la tête lorsque Bella lui répéta pour la centième fois à quel point le match avait été génial. Lyria se sentait voler. Elle avait l’impression que ses pieds ne touchaient plus le sol, littéralement. Le fait que sa main ne tremble plus était aussi un grand point en avant. Le professeur Dumbledore lui avait dit que ça reviendrait à un moment ou à un autre. Il n’avait pas spécifié combien de temps elle mettrait pour en être débarrassée définitivement. Mais, alors que Harry lui sautait sur le dos, imité par Ron, et qu’elle disparaissait sous leur poids, elle réalisa qu’elle s’en fichait.
    
    « T’as été magistrale Lyria. Cette façon que t’as eue de remplacer Michael quand il a été assommé par un cognard… »
    « J’ai cru que Bibine allait siffler pour te dire que t’avais pas le droit. »
    « Moi aussi. Mais si elle ne siffle pas quand un poursuiveur se prend pour un batteur, je ne vois pas pourquoi je n’aurais pas eu le droit de protéger les buts. »
    
    Ron éclata de rire et déposa un baiser sur la joue de la Serdaigle. Lyria piqua un fard et elle se racla la gorge.
    
    « T’aurais vu la tête de Flint à la fin du match. Il hurlait sur ses joueurs. Il doit encore y être d’ailleurs. Draco a pris une sacrée soufflante pour ne pas avoir réussi à te prendre le vif d’or. »
    
    Lyria eut un sourire amusé. Elle ne connaissait que très peu son cousin Draco. Il avait grandi avec sa tante Bellatrix, qu’elle n’avait jamais vue. On racontait qu’elle était folle comme pas possible et qu’elle en voulait à mort à Sirius black de la mort de sa sœur Narcissa. Du coup… Autant dire que la relation entre Lyria et Draco était au mieux inexistante. Elle avait, un temps, espéré que Poudlard leur permettrait de se rapprocher. De se découvrir, comme deux membres de la même famille. Mais, d’un autre côté, elle n’avait pas vraiment cherché à le croiser. Et, après les soucis que sa sœur avait eus… Elle avait mis tous les Serpentards dans le même panier : celui des super méchants acariâtres.
    
    « Tant pis pour lui. Il a eu peur dans le dernier piqué. »
    
    Lyria se tourna vers Harry et leva les yeux au ciel.
    
    « Je dois avouer que je n’ai pas eu le temps d’avoir peur mais… après coup, j’ai l’impression que j’aurais pu y rester. M’écraser au sol et pouf, fini. Plus de Lyria. »
    « Ça aurait été une très grande perte pour l’équipe, Black. Et pour le monde de Quidditch en général. Avec un talent pareil, tu pourrais facilement passer pro avant même d’avoir fini l’école. »
    
    Lyria se tourna vers Michael qui s’était installé à côté d’Harry. Elle lui fit un grand sourire, alors que le rouge lui montait encore une fois aux joues. Elle avait l’impression que tout ceci était un rêve et qu’elle allait se réveiller d’un instant à l’autre : le match ne serait pas encore joué, et la déception qu’elle ressentirait l’empêcherait de jouer correctement. Par peur d’être moins douée que dans son rêve.
    
    Alors, elle se pinça le bras. Et ressenti de la douleur. Elle était réellement éveillée.
    
    Quant à cette histoire de passer pro… Elle n’avait pas réfléchi. Elle n’avait aucune idée de ce qui allait se passer une fois qu’elle aurait son diplôme. Elle n’avait pas envie d’y penser. Elle n’avait pas encore treize ans. Elle avait encore le temps de choisir ce qu’elle voulait faire. De décider ce qu’elle ferait de sa vie. Elle était aussi très douée avec une baguette entre les mains. Pourquoi pas professeur de métamorphose ? Ou de sortilèges ? Pourquoi pas devenir un as du duel et créer… des championnats du monde de duel, comme il existait un championnat du monde de Quidditch ? Lyria avait trop d’idées, et pas assez de temps pour réaliser ce qu’elle faisait réellement là. Elle ferma les yeux une seconde et elle hocha la tête. Oui elle avait le temps d’y réfléchir. Largement, même. La jeune Anglaise rouvrit les yeux. Et elle se resservit du pudding, pendant que ses meilleurs amis l’entouraient et qu’ils parlaient encore et encore de ce match de Quidditch. Match qui serait mémorable, jusqu’à la prochaine rencontre : Pouffsouffle contre Gryffondor, à la mi-novembre.
    

Texte publié par louha, 13 novembre 2017 à 20h25
© tous droits réservés.
Commentaire & partage
Consulter les commentaires
Pour réagir â ce chapitre et poster une review, veuillez vous identifier ou vous inscrire !
«
»
Tome 2, Chapitre 13 Tome 2, Chapitre 13
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
878 histoires publiées
426 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Elia
LeConteur.fr 2013-2017 © Tous droits réservés