LC logo
Découvrir     Romans & nouvelles     Fanfictions     Poèmes     Blog     Forums
Connexion
Bienvenue visiteur !
Se connecter ou S'inscrire
Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Chapitre 1 Tome 1, Chapitre 1
Sept ans plus tard…
    
    - Bouge de là, Mélia !
    
    Un cri de rage retentit dans la salle de bain alors que Lyria Black poussait sa sœur pour accéder au lavabo et terminer de se laver les dents. Quelques minutes plus tôt, une chouette avait apporté les inscriptions des deux sœurs à Poudlard. Si celles-ci avaient pensé pendant un moment qu’elles allaient finir leur vie à Beauxbâtons, comme leur mère et toute sa famille avant elle, recevoir une inscription à Poudlard avait été une véritable joie pour elles. Ni une ni deux, elles avaient décidé que ce serait là qu’elles iraient. Elles allaient suivre les traces de leur père.
    
    - J’espère que tu iras à Poufsouffle, s’exclama Mélia en jetant sa brosse à dent pleine de mousse sur son ainée.
    - C’est déjà mieux que Serpentard, répliqua celle-ci en se baissant pour esquiver.
    
    Pour Mélia, qui espérait aller à Serpentard, ce fut le coup de grâce, et elle quitta la pièce en hurlant « maman » à plein poumons pour aller se plaindre de son ainée. Lyria et Mélia n’ayant que dix mois d’écart, elles allaient avoir la chance d’aller faire leur scolarité en même temps à l’institut de magie. Lyria allait avoir douze ans au mois d’octobre, mais Mélia venait d’avoir ses onze ans. L’une et l’autre, bien que physiquement très semblables, avaient des caractères foncièrement différents. Mélia était une fonceuse qui croquait la vie à pleines dents et ne réfléchissait jamais aux conséquences. Leur oncle James disait qu’elle ferait une bonne Gryffondor.
    
    Lyria, elle, était plus calme, plus posée, et plus calculatrice. Cependant, elle était loin d’être la dernière pour les bêtises. Son choix de maison était, pour tous, plus compliqué. Dans tous les cas, le Choixpeau serait le dernier juge.
    
    Mais, pour l’heure, les deux jeunes filles et leur mère se rendaient au chemin de Traverse pour aller acheter leurs fournitures scolaires. Elles rejoindraient là-bas James Potter, sa femme Lily et leurs trois enfants. Harry entrerait avec elles à Poudlard cette année. Les deux sœurs avaient hâte de partager chaque secret du château avec lui. Harry et ses deux sœurs étaient de leur famille. James avait fait office de père pour les demoiselles Black depuis l’enfermement de Sirius à Azkhaban.
    
    ***
    
    Lyria et Mélia prirent donc de la poudre de cheminette pour se rendre à Londres. Dans le Chaudron Baveur les attendaient déjà James et Harry, accompagnés de Remus. Celui-ci serait leur professeur de défense contre les forces du mal. Dumbledore avait enfin réussi à faire passer auprès du conseil d’administration qu’un loup garou comme professeur ne serait pas plus dangereux que d’étudier certaines créatures présentes dans l’enceinte de l’établissement. Ce qui avait beaucoup aidé était que la plupart des parents des étudiants de cette année avaient connu Remus à l’époque où il était étudiant à leurs côtés.
    
    Mélia se jeta dans les bras de Remus pendant que Lyria l’observait avec une moue narquoise.
    - Ça veut dire qu’on va devoir te vouvoyer et t’appeler « Professeur », demanda-t-elle à Remus.
    
    Celui-ci rit et la serra contre son cœur. Ensuite, la petite troupe se répartit les tâches : Remus et mélia partirent à la conquête des chaudrons et autres ingrédients, Harry et James se rendirent à la librairie tandis que Framboise emmenait Lyria prendre les mesures pour ses robes de sorcière et celles de sa sœur. Il était convenu que tout le monde devait se rejoindre à la boutique de baguettes magiques un peu plus tard.
    
    Prendre les mesures de robes pour les filles ne prit pas longtemps. Lyria se retrouva donc sur le chemin de traverse avec sa mère, une glace entre les mains, à observer la boutique d’animaux. Après quelques suppliques, Framboise se laissa convaincre qu’un hibou serait particulièrement pratique pour emmener les lettres des filles à leur mère, et vice versa. Ce fut donc la raison pour laquelle elle ressortit avec une chouette pour Lyria et un chat pour Mélia. « Pour ne pas faire de jalouse » avait dit l’enfant, arguant ensuite que Mélia avait toujours voulu un chat. Celui-ci ressemblait à une peluche blanche, roulé en boule au fond de sa caisse. La chouette, elle, était tout ce qu’il y a de plus basique.
    
    La mère et la fille se rendirent donc chez Olivander’s. Mélia était déjà en train de choisir sa baguette. Bois de noisetier et crin de licorne, moyennement flexible. Olivander lui enveloppa la baguette et la lui tendit. Lyria fut la suivante. Olivander utilisa un mètre magique pour la mesurer d’absolument partout, et il lui tendit une première baguette. Qui ne convainc pas. La seconde non plus. La troisième lui fit exploser un pot d’encre au visage.
    - Peut-être que t’es pas vraiment une sorcière, lâcha Mélia qui ne perdait jamais une occasion pour embêter sa sœur.
    
    Après s’être fait réprimander par sa mère, la plus jeune des Black partit bouder dans son coin, cajolant son chaton tout neuf.
    
    La quatrième baguette fut la bonne. Vingt-huit centimètres de bois de cèdre rouge, contenant un ventricule de dragon, moyennement flexible. Lyria la serra contre son cœur, soulagée. Car, si elle ne l’avait jamais dit à voix haute, elle aurait eu peur que sa sœur ait raison. Et si elle n’avait pas assez de pouvoirs magiques pour entrer à Poudlard ?
    
    Harry et James trouvèrent facilement la baguette qui convenait au jeune sorcier, et le petit groupe se rabattit vers le chaudron baveur pour échanger les diverses objets qu’ils avaient achetés et répartir en trois tas les ingrédients pour les potions. Après un dîner au pub, ils se séparèrent pour rentrer chez eux.
    
    Le mois d’aout parut très long à Lyria et Mélia, qui vérifiaient sans arrêt que leurs affaires étaient prêtes. Elles s’entrainèrent – sans grand succès – à lancer quelques sorts et lurent environ douze ligne de chaque livre avant de s’en lasser et de passer au suivant.
    
    Finalement, le grand jour arriva. Les deux sœurs rejoignirent Harry sur le quai 9 ¾ et elles grimpèrent dans le Poudlard express qui allait les emmener vers de nouvelles aventures. Leur argent de poche fut bien entamé par la dame qui poussait le charriot de bonbons. Harry fit la connaissance de Ronald Weasley et Neville Longdubat, qu’il ramena dans le wagon avec ses cousines de cœur. Ensemble, ils firent un sort aux sucreries et se mirent à guetter le moment où l’école se profilerait devant eux.
    
    Finalement, le train ralentit et ils enfilèrent leurs tenues de sorciers et sorcières. Sur le quai, une grosse voix les attira immédiatement. En suivant le son de la voix d’Hagrid, le garde-chasse, ils grimpèrent dans les bateaux qui les conduisirent vers l’école en elle-même. Autant dire que le spectacle était à couper le souffle. Tenant la main de sa sœur, Lyria n’arrivait pas à détacher son regard du château qui se détachait en ombre chinoise sur la lune. En cet instant, elle avait l’impression que c’était la plus belle chose qui lui ait été donné de voir.
    
    Ils grimpèrent les marches et furent accueillis par Minerva McGonagall, directrice adjointe. Melia souffla dans l’oreille de sa sœur que la femme ressemblait à une vieille chouette, ce qui la fit pouffer… et lui attira un regard lassé de la directrice adjointe.
    
    Les premières années furent rapidement conduits dans un couloir sombre et lugubre, jusqu’à ce qu’ils soient intégrés à la salle. Lyria trouva l’expérience relativement déstabilisante. Elle avait l’impression que les gens des quatre tables étaient en trains de la détailler comme si leur vie en dépendait. Ils devaient voir le bouton qu’elle avait au coin du nez, souvenir d’un moustique qui l’avait piquée la nuit précédente, et la marque de griffure dans son cou. Un conseil selon Lyria Black : ne faites pas de câlin à un chat qui n’a pas envie de s’occuper de vous. Cela peut rapidement devenir sanglant.
    
    Lyria chercha la main de Mélia au moment où celle-ci cherchait la sienne. Main dans la main, les deux sœurs s’immobilisèrent et observèrent le chapeau magique chanter sa chanson de début d’année. Ensuite, le professeur McGonagall déroula un parchemin et les noms des étudiants furent appelés. Ce fut bientôt à Amélia, qui était la première dans l’alphabet. Elle serra une dernière fois les doigts de Lyria et elle s’avança vers le chapeau.
    
    Dans le cœur de Lyria, quelque chose se serra. Elle eut un instant l’impression qu’on venait de briser quelque chose entre Mélia et elle. Sa sœur fut envoyée à Serpentard. Lyria vint s’installer sur le tabouret à trois pieds en titubant presque. Elle savait que jamais elle n’irait à Serpentard. Elle ne le voulait même pas. Sa sœur et elle seraient donc séparées.
    
    Elle posa le chapeau sur sa tête. Une voix envahit son esprit et lut en elle. Marmonnant dans sa barbe, si tant est qu’un chapeau pouvait avoir une barbe, il réfléchissait.
    
    - Encore une Black. En voilà une qui ressemble à son père, cependant. Gryffondor serait très bien pour toi, jeune fille. Cependant, je distingue une intelligence hors du commun chez toi… Peut-être que Serdaigle serait un meilleur endroit pour toi… Mhh… Oui. Ce sera donc SERDAIGLE.
    
    Lyria retira le chapeau de sa tête et elle le tendit au professeur McGonagall sous les vivats de la table bleue et argent. Elle alla s’installer à côté d’eux et fut accueillie avec des rires et des tapes dans le dos.
    
    Lyria suivit d’une oreille distraite le reste de la répartition. Le petit Malefoy, son cousin, fut envoyé à Serpentard avec Melia. Harry chez Gryffondor, de même que les deux garçons qu’elle avait rencontrés dans le train. Elle se retrouvait donc quasiment seule dans une maison où elle ne connaissait personne.
    

Texte publié par louha, 18 juillet 2017 à 16h05
© tous droits réservés.
Commentaire & partage
Consulter les commentaires
Pour réagir â ce chapitre et poster une review, veuillez vous identifier ou vous inscrire !
«
»
Tome 1, Chapitre 1 Tome 1, Chapitre 1
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
878 histoires publiées
426 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Elia
LeConteur.fr 2013-2017 © Tous droits réservés