LC logo
Découvrir     Romans & nouvelles     Fanfictions     Poèmes     Blog     Forums
Connexion
Bienvenue visiteur !
Se connecter ou S'inscrire
Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Chapitre 1 Tome 1, Chapitre 1
Quatre ans plus tard.
    
    Lyn avait dix ans désormais. Toujours petite pour son âge, elle passait ses journées dans les champs. Sa mère lui faisait l’école à la maison, le soir, lorsqu’elle rentrait de son épuisant travail. Ses journées, Lyn les passait avec une seule consigne : que personne ne la voie. Le secret était important, très important, car la vie de Lyn serait en danger si une patrouille la voyait. Naboo avait beau être une planète paisible… La mère de Lyn, Luitel, était recherchée par sa famille. Dans un autre monde, très lointain, elle était une princesse qui avait disparu du jour au lendemain. Luitel s’était enfuie, enceinte, à l’âge de quinze ans. Huit ans plus tard, la princesse travaillait en tant que bonne à tout faire dans un restaurant-bar et elle élevait sa fille du mieux qu’elle le pouvait.
    
    Lyn était le portrait craché de sa mère au même âge. Leur ressemblance était frappante. Ses grands yeux marron dévoraient le monde. Ses cheveux coupés courts, à l’exception d’une longue tresse qui tombait dans son dos. Il émanait d’elle une innocence qui semblait rayonner. Une pureté comme Mace n’en avait jamais vu. Le cœur de la petite était bon. Si profondément bon qu’il ne comprenait pas pourquoi c’était à lui de la former aux arts Jedis. Lui, le maitre qui oscillait entre le côté lumineux de la Force et son côté sombre depuis toujours, lui qui n’avait pas eu le droit d’avoir d’apprentis pour éviter que certains ne tombent du côté obscur à cause de cette propension qu’il avait à ressentir les choses et à utiliser ses émotions pour devenir plus puissant…
    
    Pourtant, comme chaque matin, dès la mère de Lyn partie, Mace éveilla la petite. Elle ronchonna un peu et elle sortit du lit, le visage encore bouffi de sommeil. Une fois habillée, elle descendit dans la petite cuisine et elle mangea deux tartines avant de suivre son Maitre dans les champs.
    
    Là, des heures durant, elle pratiqua les mouvements de combat qu’il lui apprenait. Elle travailla à façonner la Force qui coulait dans ses veines en soulevant des cailloux. Elle s’entrainait à entrer dans les esprits des animaux qui vivaient dans le champ pour les manipuler et les soumettre à ses désirs. Mace faisait avec ce qu’il avait sous la main dans la formation de cette demoiselle au sourire ravageur.
    
    Ce jour-là, comme tous les autres, alors qu’ils se dirigeaient vers la maison pour être rentrés avant que la mère de Lyn ne soit là, Mace autorisa une question à la demoiselle. Sans aucune limite ni restriction. En dehors de ça, la jeune padawan devait simplement accepter ce qu’il lui enseignait et obéir. C’était la seule et unique règle entre eux. Mace savait que Lyn passait toute la journée à penser à la longue liste de questions qu’elle pouvait avoir, attendant avec impatience le moment où elle pourrait la lui poser.
    
    Le soleil rougeoyait sur les plaines infinies de Naboo alors que Lyn marchait en silence entre les épis de maïs prêts à être récoltés. Elle resta silencieuse pendant un moment et puis, en haut d’une colline, alors que le lac à côté duquel elle vivait avec sa mère se profilait à l’horizon, elle s’immobilisa. Ses grands yeux innocents se tournèrent vers Mace.
    
    Le maitre Jedi pencha légèrement la tête et attendit. C’était presque toujours à cet endroit qu’elle posait sa question, comme si elle avait besoin de la moitié du chemin pour trouver les bons mots pour la demande du jour. Mace lui avait ainsi expliqué toute l’histoire de l’ordre Jedi, de coruscant, ce qu’était le côté obscur… Il lui avait raconté les batailles auxquelles il avait participé, la raison pour laquelle il s’était battu, pourquoi il fallait repousser le côté obscur. Et, en faisant des recherches, il avait même découvert la suite de l’histoire : ce qu’il s’était passé après son temps. L’étoile noire, la bataille de Luke Skywalker pour rétablir l’équilibre, sa disparition, la renaissance de la force… et son nouveau déclin à cause de ce nouvel empereur maléfique. Lorsque le chemin ne suffisait pas pour toute l’histoire, il attendait que la demoiselle aille se coucher et racontait la suite alors qu’elle sombrait dans les limbes.
    
    Il n’y avait eu que peu de choses que Mace n’avait pas su expliquer à sa padawan : l’une d’entre elles était la raison pour laquelle semblaient exister des cycles gouvernés par le côté lumineux et d’autres par le côté obscur. Mace avait eu l’impression que Lyn mettait le doigt sur quelque chose d’important, mais il n’avait pas trouvé la réponse.
    
    « Pourquoi moi », demanda-t-elle alors dans le silence de ce début de soirée.
    
    Mace observa la demoiselle, attendant qu’elle développe un peu son propos.
    
    « Vous avez dit qu’il n’existait plus de jedis. Qu’ils avaient tous été détruits, une nouvelle fois et ensuite traqués par le côté obscur. Qu’il n’existait même plus de jedis maléfiques et de maitres du côté obscur non plus, que l’Empereur avait tué tout le monde. Mais, je possède la Force. Et il ne m’a pas traquée. Ni tuée. Pourquoi moi ? Est-ce que j’ai quelque chose de… spécial ? »
    
    Mace aurait probablement pris une grande inspiration avant de répondre à cette question s’il avait été encore vivant. Au lieu de cela, le fantôme ramena ses mains devant lui et observa un instant l’horizon.
    
    « Je pense qu’il ne t’as pas trouvée parce que ta mère t’as cachée ici. Elle s’est enfuie à l’instant où elle a su qu’elle était enceinte et elle est venue accoucher ici, en secret. Je pense qu’elle ne t’a même pas déclarée. Personne ne sait que tu existes, Lyn. »
    
    Il observa le visage de la demoiselle alors qu’elle encaissait l’information. Après quelques secondes, elle hocha la tête, signe qu’elle avait compris ce qu’il voulait dire. Si personne ne savait qu’elle existait, elle ne pouvait pas être testée et donc personne ne savait que la Force coulait dans ses veines. C’était la raison pour laquelle sa mère lui répétait encore et toujours qu’elle devait rester cachée.
    
    « Quant à savoir pourquoi toi… Je ne sais pas. La Force gouverne tout et chaque chose. Je n’ai aucune idée de si tu as été créée par la Force, comme c’est arrivé une fois il y a très longtemps ou si tu as un père. Ta mère garde ses secrets mieux que personne, jeune padawan. »
    
    Lyn tira sur sa tresse de padawan durant quelques secondes et elle fit une légère grimace.
    
    « Est-ce que ça veut dire que des ennuis m’attendent ? » Devant l’air surpris de son maitre, elle haussa les épaules. « Dans les histoires que vous me racontez, ceux qui sont choisis par la Force passent toujours par plein d’épreuves et d’ennuis. »
    
    Mace laissa échapper un rire et il haussa les épaules.
    
    « Tu dois croire en la Force. Elle te guidera. »
    
    ♡♡♡♡♡♡
    
    Plus tard cette nuit, Mace observait le visage paisible de sa jeune padawan, se demandant très sérieusement ce qu’elle pouvait être réellement. L’enfant était-elle réellement… spéciale ? Au fond de lui, il avait déjà la réponse à cette question. Il n’aurait pas été là si elle ne l’avait pas été. Lyn… était probablement une arme qu’il devait façonner pour qu’elle permette à la Force de renaitre et de se répandre à nouveau dans des vaisseaux. Des êtres humains.
    
    Il avait vu dès la première fois qu’il avait posé le regard sur l’enfant que la Force était puissante en elle. La rapidité avec laquelle elle avait ensuite maitrisé ses pouvoirs avait simplement été une preuve supplémentaire. Chaque exercice où elle devait manipuler l’énergie qui l’entourait était pour elle d’une facilité déconcertante. Les arts du combat lui avaient posé plus de problèmes, mais Lyn n’était pas loin de les maitriser eux aussi. Seulement quatre ans d’apprentissage et l’enfant était très proche de devenir un Maitre. Elle maitrisait aussi bien les arts de la méditation que la capacité à disparaitre aux sens de tout autre jedi. Ses boucliers de Force étaient puissants, elle pouvait léviter des heures durant, sauter plus haut que jamais, courir si vite qu’elle devenait floue…
    
    Mace posa une main fantomatique sur le front de l’enfant. Un léger sourire se dessina sur ses lèvres. Maitre Yoda avait signalé que la mission serait longue et compliquée, mais il avait pour l’instant eu l’impression de passer quatre ans à enseigner à l’élève la plus douée de l’histoire. Quatre ans. C’était trop rapide. Les pouvoirs de Lyn grandissaient trop rapidement, et sa compréhension de ce qui l’entourait devenait de plus en plus… éclairée.
    
    Mace devait forger une arme. Une arme capable de détruire l’empereur. Mais serait-il capable de la faire rester du côté lumineux de la Force ? L’une des choses qu’il avait peur était que Lyn ne se mette à voir la Force comme un simple outil qu’elle pouvait manipuler comme elle le souhaitait… Et si elle finissait par rejoindre le côté obscur sans qu’il ne s’en rende compte ?
    
    L’inquiétude se lisait sur le visage du Maitre et il se redressa. Il était temps pour lui de s’éloigner pour la nuit et d’aller travailler à comprendre un peu plus le monde qui l’entourait. Heureusement pour lui, être in fantôme facilitait grandement les voyages intergalactiques…
    
    
♡♡♡♡♡♡

    
    Une explosion retentit, tirant Lyn de son sommeil. La jeune fille se redressa alors que des voix envahissaient le rez-de-chaussée de la maison. Son cœur se mit à battre plus vite dans sa poitrine. Une patrouille. Elle tendit la main vers le sabre en bois qui était posé sur le sol et il lévita jusqu’à elle. Elle jeta l’objet sous son lit pour ne pas qu’on le voit. Personne ne devait savoir. Surtout pas la milice.
    
    Elle resta assise sur son lit, les mains crispées sur ses genoux. Elle ne pouvait pas descendre. Elle ne devait pas descendre. Elle écouta sa mère tenter de négocier avec le responsable pour qu’il ne monte pas à l’étage, mais deux hommes en armure noire et blanche entrèrent dans sa chambre. Un blaster se pointa vers elle alors que l’homme le plus proche lui indiquait de descendre avec lui.
    
    Lyn leva les deux mains, calme. Elle laissa la Force envahir son esprit et, bercée par le calme qui en résultait, elle descendit au rez-de-chaussée sans faire de vagues. Trop calme, probablement, puisqu’un des deux soldats lui mit un coup dans le dos et la poussa en avant dans l’escalier.
    
    « Non, vous ne pouvez pas faire ça, vous ne pouvez pas prendre ma fille »
    « Où sont les papiers d’identification de la petite ? »
    
    La voix de sa mère se brisa dans sa gorge et elle se mit à pleurer, prononçant des mots incompréhensibles. Celui qui semblait être le chef leva une main.
    
    « Ils ont brûlé. »
    
    L’homme se tourna vers elle. Lyn baissa les mains et elle les croisa dans son dos, l’image même de l’enfant éduquée aux protocoles militaires obligatoires.
    
    « La maison a brûlé il y a deux ans. Mes parents sont morts cette nuit-là. J’ai tout perdu. Ma tante n’avait pas assez d’argent pour faire rééditer mon identification donc elle m’a cachée. En attendant d’avoir assez. »
    
    L’homme la jaugea durant quelques secondes. Ses narines frémirent, mais son bras se baissa. L’explication de Lyn lui convenait. Il fit un geste et une main se posa sur l’épaule de l’enfant, l’entrainant dehors. Alors qu’elle s’éloignait, Lyn entendit dans son dos le commandant expliquer qu’on allait l’emmener à l’académie, pour voir comment elle s’en sortait.
    
    Cloitrée dans un coin du vaisseau, elle sentit la gravité la tirer vers le bas le temps que celui-ci s’envole. Les propulseurs les emmenèrent jusqu’à un autre vaisseau, plus gros. Lyn fut placée dans une cellule en attendant qu’on l’emmène sur une autre planète, à l’académie impériale. Là, elle le savait, on tenterait probablement de lui laver le cerveau suffisamment pour faire d’elle un soldat aux ordres de l’Empereur.
    
    Une étrange idée flotta dans son esprit. Et si c’était ce que Maitre Windu tentait de faire ? De lui laver le cerveau pour faire d’elle un soldat sage et obéissant ? La peur l’envahit, finalement. Elle ferma les yeux et son esprit appela, le plus fort qu’elle le pouvait :
    
    « Maitre ? »
    

Texte publié par louha, 11 octobre 2017 à 02h10
© tous droits réservés.
Commentaire & partage
Consulter les commentaires
Pour réagir â ce chapitre et poster une review, veuillez vous identifier ou vous inscrire !
«
»
Tome 1, Chapitre 1 Tome 1, Chapitre 1
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
863 histoires publiées
415 membres inscrits
Notre membre le plus récent est YannLMP
LeConteur.fr 2013-2017 Tous droits réservés