LC logo
Découvrir     Romans & nouvelles     Fanfictions     Poèmes     Blog     Forums
Connexion
Bienvenue visiteur !
Se connecter ou S'inscrire
Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Chapitre 2 « La rentrée » Tome 1, Chapitre 2
Dix sept ans s'était écoulé depuis la fin de la guerre. Harry Potter était devenu le nouveau directeur de l'école Poudlard après le décès du professeur MacGonnagal. Il travaillait avec passion. Cette année, serait une année exceptionnel, le tournoi de la coupe de feu se déroulait de nouveau à Poudlard. Depuis 1998, une nouvelle école participait au tournois, Salem, la célèbre école de sorcellerie des États Unis d’Amérique. Du coup systématiquement, quatre champions étaient désignés au lieux de trois. Harry Potter ce faisait une joie d'organiser pour la première fois cette événement.
    Outre cela, il avait épousé Ginny rapidement après ses études. Elle lui avait donnée trois beaux enfants. James, 17 ans ; Albus, 16 ans et Lily, 12 ans. Tous trois appartenaient à la maison gryffondor. De son côté, Ron épousa Hermione lorsqu'il sut qu'elle était enceinte. Neuf mois plus tard vint au monde la petite Rose, qui a aujourd'hui 16 ans et se trouve elle aussi à gryffondor. Chacun menait une vie paisible pimenté par les aléas de la vie.
    Après une belle carrière comme poursuiveuse dans une équipe professionnelle, Ginny avait pris sa retraite pour élever ses enfants et vivre près d'eux. Elle était devenu journaliste sportive à la gazette du sorcier. Ron, commença comme employé au département des jeux et sport magique. Grâce un son travail, il fut très vite promu directeur de ce même département. Quant à Hermione, elle menait une brillante carrière de médicomage et dirigeait dorénavant le département de recherche et d'expérimentation de sainte mangouste.
    
    Dans le nouveau quartier magique du square grimaud devenu très prisé, l'effervescence se faisait sentir. Nous étions le 1er septembre 2014 et donc le jour de la rentrée pour les enfants de 11 ans et plus. Les valises s'entassaient dans les chaumières. Chacun vérifiait une dernière fois que rien n'avait été oublier. Chez les Weasley/Granger, Rose se trouvait une nouvelle fois en plein milieu d'une dispute entre ses parents.
    
    - Ron j'en ai marre de toujours être obligé de passer derrière toi ! Tu devais appeler un taxi pour nous emmener à King cross ! Ce n'est pourtant pas compliqué ! Je suis toujours obligé de tout gérer ! Je ne suis pas ta mère mais ta femme , il serait temps que tu apprenne à faire la différence ! Hurlait Hermione à son mari.
    
    - J'ai un travail prenant, je n'ai pas eu le temps ! Tu sais très bien que le département dois préparer un grand événement cette année ! Alors excuse moi de ne pas toujours penser à la liste de tâches à effectuer ! Je ne suis plus le petit garçon qui demandait toujours ton aide ! J'ai 34 ans, il serait également temps que tu t'en aperçoive ! Ron tourna les talon et sorti en claquant la porte. Laissant derrière lui sa femme et sa fille.
    
    Excédée, Rose, leurs fille, sorti à la suite de son père sachant exactement où il allait ; demander à Harry si il pouvait prendre le même taxi. Comme toujours, elle partirai avec ses cousins, et ses parents la rejoindrait en transplanant directement sur le quai de la voix 9/3 quart. Elle rêvait d'avoir une sœur, pour partager son quotidien. Quelqu'un qui la comprendrait et qui pourrait la rassurer lorsque ses parents se disputaient. Dans l'idéale, Rose souhaitait qu'elle soit plus vieille qu'elle de 3 ou 4 ans mais même une petite sœur et même un frère la rendrait heureuse. Heureusement pour elle, la rentrée signifiait plus de parents sur le dos.
    Une fois sur le quai, elle embrassa sa tante Ginny et se dirigea vers son père et sa mère qui faisait bonne figure sur le quai. Lorsqu'on ne les connaissait pas, on pensait qu'ils filaient le parfait amour, mais Ginny n'était pas dupe et voyait bien la souffrance dans les yeux des trois membres de cette famille déchirée. Le train siffla le départ et les quelques retardataires sautèrent à l'intérieur avant la fermeture des portes. Pendant le voyage, Rose faisait comme à son habitude, elle discutait un moment avec Albus son cousin préféré et ensuite regardait défiler le paysage en rêvassant.
    Enfin ce fut le moment qu'elle préférait la cérémonie de répartition des premières années. Ils semblaient tous apeuré. Haut comme trois pommes tous planté derrière la porte de la grande salle. Depuis la mort du professeur MacGonnagal, c'était sa remplaçante à la tête de gryffondor et au cours de métamorphose, Mlle Diggle qui accompagnait les nouveaux au choixpeau. Comme à son habitude il s'éveilla et entonna sa chanson.
    
« Je n'suis pas d'une beauté suprême
    Mais faut pas s'fier à ce qu'on voit
    Je veux bien me manger moi-même
    Si vous trouvez plus malin qu'moi.
    
    Les hauts-d'forme, les chapeaux splendides,
    Font pâl'figure auprès de moi
    Car à Poudlard, quand je décide,
    Chacun se soumet à mon choix.
    
    Rien ne m'échapp' rien ne m'arrête
    Le Choixpeau a toujours raison
    Mettez-moi donc sur votre tête
    Pour connaître votre maison.
    
    
    Si vous allez à Gryffondor
    Vous rejoindrez les courageux,
    Les plus hardis et les plus forts
    Sont rassemblés en ce haut lieu.
    
    Si à Poufsouffle vous allez,
    Comme eux vous s'rez juste et loyal
    Ceux de Poufsouffle aiment travailler
    Et leur patience est proverbiale.
    
    Si vous êtes sage et réfléchi
    Serdaigle vous accueillera peut-être
    Là-bas, ce sont des érudits
    Qui ont envie de tout connaître.
    
    Vous finirez à Serpentard
    Si vous êtes plutôt malin,
    Car ceux-là sont de vrais roublards
    Qui parviennent toujours à leurs fins.
    
    Sur ta tête pose-moi un instant
    Et n'aie pas peur, reste serein
    Tu seras en de bonnes mains
    Car je suis un chapeau pensant ! »

    
    Un par un les élèves le posèrent sur leurs tête et rejoignirent la maison qui leur était attribuée. Puis le directeur se leva et prononça son discours de bienvenue.
    
    - Mes chers élèves, je suis très heureux de vous accueillir pour une nouvelle année. Pour certain se sera la dernière et pour d'autre la première. Mais en tous cas elle sera inoubliable pour beaucoup d'entre vous. Mais avant de vous expliquer pourquoi, je voudrais vous rappeler que la forêt interdite est, comme son nom l'indique, interdite aux élèves. Je vous rappel également que les produits venant de la boutique des frères Weasley sont formellement interdit dans l'enceinte de Poudlard. Une liste se trouve dans le bureau de M. Rusard si vous voulez la consulter. Bien maintenant que les recommandations sont faites je vais vous annoncer une grande nouvelle. Cette année l'école va accueillir le tournois inter-scolaire des quatre sorciers. Des exclamations de joie se firent entendre. Harry demanda le silence et continua. Oui, je sais voilas maintenant 20 ans que l'école ne l'avait pas organisé. Nous allons donc recevoir trente élèves supplémentaires qui seront répartis comme le veux notre tradition par le choixpeau. Nous accueillerons donc l'école de Salem, de Beaubâton, et de Durmstrang d'ici la fin du moi. Pour cela une fête pourra être organiser dans les salles communes afin de souhaiter la bienvenue au nouveaux. Le soir même un dîner officiel sera organisé en présence du directeur du département des jeux et sport magique et du ministre de la magie. Je vous demanderais donc de faire honneur à votre école. Bien une dernière information mais pas des moindre un bal sera organisé comme le veux la tradition de ce tournois juste avant les vacance de noël seul les élève de cinquième, sixième et septième années pourront y participer. Un brouhaha de protestation des plus jeune se fit entendre. Je sais que ce n'est pas apprécié de tous mais c'est comme ça. Ah oui ! j'oubliais seul les élèves ayant dix sept ans révolu le 20 octobre pourront participer aux tournois. Sur ce je vous souhaite un bonne appétit à tous.
    
    Harry frappa dans ses mains et les tables se garnirent de mets succulent. Le repas fut rapidement avalé pour Rose qui ne rêvait que d'une chose retourner dans sa chambre pour enfin se retrouver seule.
    
    À plusieurs kilomètre de l'Angleterre, dans une jolie villa bourgeoise, une jeune fille se prépare pour aller manger avec son père, avant de se rendre à son école pour la rentrée. Elle était de taille moyenne très élancé avec de beau yeux bleu gris. Les mêmes que sont père. Par contre ses cheveux châtain clair, elle les tenait de sa mère. Elle les coiffait toujours d'une tresse sur le côté gauche afin de les dompter. Heureusement pour elle les sorts en matière de coiffage avaient beaucoup évolué. Son père l'avait élevé seul. Lorsqu'elle était plus jeune, il avait monté une entreprise d'immobilier de luxe sorcier. Puis depuis deux ans, il avait décidé de faire partager sa connaissance des forces du mal au élèves de l'école de sa fille. Il était devenu le nouveau professeur de défense contre les forces du mal de l'école de Salem.
    Ils avaient une relation plutôt harmonieuse, en privé surtout, chacun écoutait l'autre. Harmonie pouvait parler librement avec son père de n'importe quel sujet sauf de sa mère. Mais à l'extérieur, elle savais se comporter comme une Lady Malfoy. Elle connaissait l'histoire de sa famille et vouait une véritable admiration pour les changements que sont père avait opéré sur lui même, tout au long de ses années. Drago Malfoy avait su rendre sa fille fière de lui. Il l'avait élevé seul, sans aide, sans famille et sans amis. Il n'avait jamais oublié le jour où Hermione lui avait laissé cette maudite lettre qu'il gardait précieusement ranger dans un coffret de bois. Mais jamais il n'avait raconter la vérité sur son histoire avec sa mère à sa fille. Celle ci rêvait parfois d'avoir une mère aimante, une sœur ou un frère, une famille. Une grande famille, avec qui partager d'autre chose. Mais l'heure n'étais plus au rêverie, il était temps de partir pour l'école. Une fois ses bagages expédiés, elle attrapa le bras de son père et ils transplanèrent tous les deux devant l'établissement.
    Le directeur annonça la grande nouvelle à ses élèves qui sautèrent de joie. Les sélection serait faite en rapport au aptitude de chacun, seul dix élèves partirait pour honorer l'école de Salem à Poudlard. Ils partiraient le 28 septembre pour arriver le 30 en Angleterre. La première pensée d'Harmonie fut pour sa mère. Elle était anglaise alors peut être que quelqu'un saurait qui elle était. Et puis se serait une formidable occasion pour elle de découvrir l'école de son père.
    
    Rose passait ses journées entre les cours et sa chambre. Malheureusement pour elle en première année, elle avait eu une colocataire mais celle ci était partis finir ses étude en Afrique car son père avait obtenu le poste d'Ambassadeur d’Angleterre au Burkina Faso dans la capital sorcière. Depuis personne ne l'avait remplacée et la jeune Weasley était resté seule. Elle avait hâte de rencontrer les étranger. Peut être que parmi eux, elle se ferait une amie pour l'année entière voir même pour plus longtemps.
    
    Le jour tant attendu par tous les élèves arriva enfin. Au dîner, les nouveaux élèves seraient présenté et passerais sous le choixpeau. Pour Rose, le plus difficile serait de voir ses parents faire semblant de s'aimer devant tout le monde. Mais qu'à cela ne tienne, ils n'allaient pas lui gâcher la soirée. Prête pour descendre, elle avait attaché ses cheveux en tresse comme lui avait montré sa mère et se dirigeait vers la grande salle. Pour l'occasion, le directeur avait donné l'ordre de redécorer la grande salle. Au dessus de chaque table se trouvait l'étendard de sa maison. Au fond derrière la table des professeurs et des officiels l'étendard de Poudlard flottait fièrement. Tous les élèves s'installaient sagement, discutant entre eux.
    
    Soudain le silence se fit dans la salle. Harry Potter se leva et demanda à l'assemblé de bien vouloir accueillir le ministre de la magie, Kingsley Shakelbot. Les élèves applaudirent poliment à la vu du ministre. Puis le directeur présenta Ronald Weasley le directeur du département des jeux et sport magique qui fut également applaudit. Mais les écoliers attendaient surtout l'arrivée des trois écoles. Alors sans plus attendre, il fit entrée les filles de Beaubâton. Elles entrèrent en ordre, dans leurs magnifiques uniformes bleu ciel. Lorsqu'elles saluaient la foule de petits papillons s'échappaient de leurs cape. Puis chacune d'entre elles se mirent a danser de façon hypnotique. Les garçons ne pouvaient les quitter des yeux. En fin de parcours, Mme Maxime, plus vieille de 20 ans apparue, toujours aussi imposante. Sans attendre, les filles passèrent toutes sous le choixpeau, cinq furent envoyer à Poufsouffle et cinq autres à Serdaigle.
    Puis vint le tour des garçons de Durmstrang. Leur entrée n'avaient que peu changé depuis 1994. Toujours dans le même uniforme rouge. Crachant des animaux de feu et exécutant un tempo rythmé avec leur bâton. L'énergie emplis la salle et repoussa la douceur et l'élégance des françaises. Kakarof ayant été tué par Voldemort un nouveau professeur fit son apparition. Alors que tous pensait voir un homme, ils furent surpris de voir une femme, Nathalia Dimitrov. Elle se tenait droite comme un I. Vêtu d'une robe rouge à fourrure, coordonnée aux couleurs de ses élèves. Elle arborait un visage angélique, mais son sourire pincée et sévère prouvait qu'il ne fallait pas se fier au apparence. Les élèves de Durmstrang furent tous envoyé à serpentard, ce qui ne choqua personne.
    Enfin la dernière école allait arriver. Personne ne savait comment, ils réaliseraient leurs entrée. Aucun élève de Salem n'avait encore gagner la coupe. Un silence s'installa, tout le monde attendait. Soudain, les portes de la grande salle s'ouvrirent, laissant apparaître seulement cinq élèves encapuchonnés. On ne voyait rien. Ils avaient les mains jointes sous de grande manche. Une capuche cachait entièrement leur visage. Ils avancèrent silencieux jusqu'aux milieu de l'allée. Puis, d'un seul coup, les vitres de la grande salle s'ouvrir. Cinq élèves arrivèrent sur des balais, exécutant à la perfection une chorégraphie aérienne impressionnante. D'un coup de baguette les voltigeurs firent basculer les capuches de cinq fille. Chacune d'entre elle lança un faisceau de lumière dorée qui s'entrechoquèrent puis les cinq garçons écrivirent une lettre dans les airs. En lettre rouge flottait le nom de « Salem » juste en dessous les jets dorées formaient un pentagramme, symbole de leur établissement. Enfin les garçon redescendirent prirent le bras de chacune des filles et enlevèrent leurs capes. Ils portaient de longues robes de sorciers rouge et noir avec un énorme pentagramme dans le dos. Leurs symboles se dispersa en millier de jet lumineux et les élèves attendirent leurs professeurs avant d'avancer. C'est à ce moment là que tout le monde aperçu qui il était. Arborant la même robe de sorcier que ces élèves, Drago Malfoy prit la tête de sa délégation, le regards fixé sur une seule personne. Il avança et s'approcha de Harry qui lui serra la main avec un grand sourire. Personne ne savait où vivait l'héritier des Malfoy. Depuis la mort de ses parents, la fortune familiale avait été légué au fils qui ne l'avait jamais réclamé. Finalement le ministère, après avoir attendu le délais légale en fit don à plusieurs association moldu et sorcière.
    Les élèves de sa délégations passèrent également sous le choixpeau magique. Hermione assise à la table des invité auprès de Ginny ne savait plus vraiment comment réagir, à la vu de son ancien pire ennemis, son cœur rata un battement et elle manqua de s'étouffer avec l'eau qu'elle buvait. Ron mit ça sur le compte de la haine mais Ginny avait bien remarquer que c'était autre chose. Lorsqu'elle regarda son amie attentive à l'appelle des noms, elle compris qu'elle attendait quelque chose. Mais quoi. Les cinq premiers élèves furent rapidement envoyé à gryffondor. A la grande joie des élèves qui pensaient ne plus accueillir personne. La surprise du professeur étant passé, les chuchotement avaient repris bon train. Mais lorsque Mlle Diggle appela Harmonie Malfoy, le silence retomba aussi sec. Hermione, regarda la jeune fille. C'était elle, sa fille. Il lui avait donné le nom qu'elle même avait choisi. Des larmes lui montèrent aux yeux mais elle les ravala aussi tôt ne voulant pas être démasquée. Ginny le vit mais ne dit rien. Ron quant à lui fit une remarque idiote « Je me demande qui as été assez bête pour faire un gosse à cette fouine ! ». S'en était trop pour elle. Hermione prétexta une envie présente et quitta la salle discrètement par une porte dérobée. Harmonie s'installa sur le tabouret et Mlle Diggle mit le choixpeau sur sa tête. Depuis le début, le choixpeau ne mettait que quelque seconde pour répartir les nouveaux élèves. Mais là il parla doucement pour que seule la jeune fille puisse l'entendre.
    
    - Que cela est étrange … Tu es l'enfant interdit … celui qui n'aurait pas du naître … je ne sais pas … je distingue clairement tes deux maisons mais je ne sais laquelle choisir … Ton père est un ancien serpentard et ta mère une gryffondor dont tu ignore tout … les deux maisons te conviennent parfaitement … mais je ne peux faire un choix … tu dois choisir … où veux tu aller ? Gryffondor comme cette mère que tu te force à haïr ou Serpentard comme ce père que tu admire tant ? … Oui tu veux te rapprocher de ta mère … Laisse moi te donner un conseil, j'ai lu dans le cœur et la tête de tes parents … se sont de grandes personnes, avec un parcours très différents … ton père a su rattraper ses erreurs … laisse une chance à ta mère de rattraper les siennes … Je vois que ton cœur à choisit … GRYFFONDOR.
    
    La salle resta silencieuse. Une Malfoy à Gryffondor, tous les Malfoy allait à serpentard. Il n'y eu aucun applaudissement lorsque la jeune fille rejoignit sa table. Heureusement pour elle, une jeune fille lui fit un signe et lui laissa une place à côté d'elle. Hermione avait pu suivre la répartition de sa fille. Elle était fière de la voir dans sa maison mais très inquiète qu'elle se lie d'amitié avec son autre fille. Drago fut invité à s’asseoir à la table des invités à la gauche de Ginny et en face de Ron et Hermione. L'année promettait d'être compliqué pour tous le monde.

Texte publié par lulushka, 18 mars 2016 à 21h00
© tous droits réservés.
Commentaire & partage
Consulter les commentaires
Pour réagir â ce chapitre et poster une review, veuillez vous identifier ou vous inscrire !
«
»
Tome 1, Chapitre 2 « La rentrée » Tome 1, Chapitre 2
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
878 histoires publiées
426 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Elia
LeConteur.fr 2013-2017 © Tous droits réservés