LC logo
Découvrir     Romans & nouvelles     Fanfictions     Poèmes     Blog     Forums
Connexion
Bienvenue visiteur !
Se connecter ou S'inscrire
Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Chapitre 14 « Le mariage » Tome 1, Chapitre 14
Le grand jour arriva enfin. Les protections autour du château avaient encore été renforcée. Les familles des mariés, finissaient e se préparer, pendant que le reste des habitant du château en profitaient pour s'installer dans le parc. L'équipe de moldu présente avait fait des merveilles. Mary dirigeait encore les derniers détails pour que tout soit parfait. Elle avait mélangé traditions sorcières et traditions moldu afin que la symbolique de ce mariage si particulier soit respecté. Ainsi Drago et Hermione se retrouveraient tous les deux sans faire de trop de concessions. Hermione se trouvait dans la salle sur demande avec Ginny, Luna, ses filles, Mme Weasley et Albus qui aidait à mettre sa création en valeur. Pour l'occasion, une coiffeuse et maquilleuse qui avait trouvé refuge dans le château avait proposé ses services afin que tout sois parfait. Personne n'avait encore vu le résultat finale de l’œuvre du jeune Potter. Il avait remis le costume à Drago plus tôt dans la journée et celui ci se trouvait dans ses appartement avec Blaise qui l'aidait à se préparer.
    
    - Tu va enfin faire le grand saut alors. Lui dit son meilleur ami.
    
    - Oui, je pense que j'ai trouvé la femme parfaite pour moi. Elle a autant de caractère que moi, ne se laisse pas impressionner, à de la répartis et surtout c'est la seule qui as toujours su se que je pensais avant même que je ne le sache moi même. Malgré toutes ses années de haine, elle a su faire face et m'aimer sincèrement.
    
    - Et ben, je ne t'avais jamais entendu parler de quelqu'un comme ça. Tu deviens romantique ? Taquina Blaise fier de voir son ami enfin heureux.
    
    - Oh ça va Blaise écrase. Fit il vexer de se montrer si mielleux.
    
    Dans la salle sur demande, les femmes découvrirent enfin Hermione, coiffée, maquillée et habillée d'une robe digne d'une reine. Sa famille la regardait bouche bée. Elle resplendissait de bonheur et de beauté. Il était loin le temps de la petite fille au dent trop longue et à la chevelure indomptable. Hermione était une belle jeune femme, épanouie qui allait enfin épouser l'homme qu'elle aimait depuis toutes ses années.
    
    Dans le parc, les invités semblaient subjugué par la beauté de l'endroit. Une arche de rose rouge entouré de petit fil dorée rappelant la maison de Godric's Gryffondor, trônait au milieu du parc abritant un autel de cérémonie. Dans l'allée, les siège furent recouvert d'un tissus vert et gris perle qui rappelait les couleurs de serpentard. La lumière du soleil inondait de lumière ce lieu si majestueux. George Weasley avait pour l'occasion préparé un feu d'artifice spéciale. Dans le ciel une lionne et un serpent s’entrelaçait et représentait à merveille ce couple si spécial, si atypique que formait Drago et Hermione. Lorsque tout le monde fût installé sur les sièges, Drago alla se placer devant l'autel accompagné de son témoin. Dans la salle sur demande, Hermione resta avec Ginny et ses deux filles. Le reste de la troupe partis s'installer à leur tour. Lorsque Molly sorti de la salle sur demande elle vit son fils Ron qui attendait patiemment. Elle s'approcha de lui et le serra fort dans ses bras. Elle savait qu'il était très heureux mais voir son ex-femme épousé son ancien pire ennemis ne lui était pas facile. Après l'avoir embrassé, elle partis rejoindre le lieu de cérémonie. Hermione sorti accompagné de ses filles et de Ginny. Lorsque Ron la vit si heureuse, si belle il n'eut plus de doute.
    
    - Hermione ? Celle ci s'approcha de lui doucement. Je suis désolé de ne pas avoir été capable de comprendre qu'il te rendait vraiment heureuse. Aujourd'hui quand je te vois si belle et si … resplendissante de bonheur, je me rends compte que jamais nous n'avons eut de lien aussi fort entre nous. Je te souhaite vraiment d'être la plus heureuse du monde. Et j'espère que tu me pardonnera un jour.
    
    Sans attendre la fin de sa phrase, Hermione sauta dans les bras de son meilleur ami et le serra si fort que celui ci pensa mourir étouffé. Ils se retrouvaient enfin comme de bon ami, comme il l'était du temps de Poudlard. Rose qui avait tout de même un petit pincement au cœur en se rendant compte que jamais ses parents ne se remettrais ensemble laissa échapper une petite larme. Sa sœur le ressentis et se tourna vers elle pour la prendre dans ses bras.
    
    Dans le parc tout le monde était installé. La famille proche, portait tous des tenu faite par Albus et ses apprentis moldu. Il recevait des tas de compliments de la part de tous le monde. Soudain une petite musique sorti de nulle part stoppa les discussions et annonça la venu de la marié. Celle ci ne pouvant avoir son père à ses côtés une fois de plus demanda à Harry de l'accompagner. Lors de son premier mariage, Arthur Weasley avait tenu se rôle avec fierté mais, Hermione pensa qu'il serait indélicat de lui demander de le refaire pour son second mariage.
    La musique se fit plus forte et tous les invité se levèrent. Les filles d'Hermione arrivèrent les premières aux bras de leurs cavaliers. James et Harmonie devant suivie de prêt par Rose et Adam. Ginny qui avait volontiers prêté son mari à sa meilleure amie attendait déjà vers l'autel l'arrivée de la mariée. La musique changea et une jeune fille se lava pour s'installer prêt de l'autel. Mary savait que la musique moldu préféré d'Hermione était Hallelujah. La jeune fille entama les première note et l'assemblée vit enfin la belle Hermione Granger sortir par la grande porte du château. Elle portait une robe de marié longue et d'un blanc surnaturel. Le tissus semblait fait de millier de petits diamants blanc. Les épaules découverte laissait paraître un cou majestueux orné d'un magnifique collier en forme de serpent. De longues manches semblaient flotter dans l'air. De toutes petites broderie vert et argent formaient des arabesque sur la ceinture. La foule semblaient subjugué par tant de beauté. À son bras Harry semblait fier. Elle marcha doucement jusqu'à l'autel pour rejoindre son mari. Lorsque les dernières notes retentirent, Harry lui déposa un baiser sur sa joue et mit sa main dans celle de Drago qui n'arrivait pas à lâcher sa fiancé des yeux tellement il la trouvait belle. Ses cheveux remonté en un chignon bohème et pleins de petites fleurs vert et argenté. Elle avait demandé à Albus de lui faire une robe serpentard pour prouvé à Drago qu'elle aimait tous chez lui. Albus en avait profité pour mettre une broderie à l'effigie de gryffondor sur le costume du marié qui avait eut un peut de mal à devoir porter les couleurs d'une autre maison mais lorsqu'il vit la robe d'Hermione il fut tout un coup très fier d'épouser une lionne et de porter également ses couleurs. Mary avait refusé de dire qui célébrerait le mariage. Il ne semblait y avoir personne pour le faire mais le sourire des Zabini et d'Harmonie trahissaient une surprise qui serait certainement extraordinaire. Soudain une nué blanche se fit et un être aimé et connu de tous apparue dans cette lumière. Il y eut un silence lorsque chacun reconnu l'ancien directeur de Poudlard, Albus Dumbledore en chair et en os. Sans attendre il prit la parole avec un sourire rayonnant et des yeux débordant d'amour et de fierté.
    
    - Je vous souhaite à tous la bienvenue. Comme vous le savez je suis bien mort et je ne viens pas de ressuscité. Mes chers enfants, dit il en s'adressant directement au couple de futur marié, Votre fille est d'une bonté sans nom. Lorsqu'elle à gagné sa boite pendant sa première tâche, elle a aussi rencontrée un être rare et puissant. Un elfe immortel. Parfois ils accordent un souhait à la personne qu'ils protègent. Harmonie a demander au elfe de m'accorder une journée entière pour pouvoir célébrer votre union. C'est pour cela que je me trouve aujourd'hui parmi vous. J'ai toujours rêvé de pouvoir être présents lors de la réconciliation entre ces deux maisons ennemis. Aujourd'hui je peux grâce à votre amour réaliser ce rêve. Il prit un temps de réflexion et continua. Hermione, tu as toujours été une élève brillante, forte, intuitive. Tu as toujours su voir le meilleur en chacun de nous. Tu a sacrifié ta famille pour combattre le mal, tu a su pardonner et te pardonner à toi même. Aujourd'hui tu es une femme épanouie, une futur marié ravissante et une mère dévoué. Drago, malgré une enfance douloureuse et une famille voué au mal, tu as su au bon moment prendre ta vie en main et t'occuper de cette enfant. Tu as su renier ta famille, leur valeur, ta fortune pour retourner sur un chemin qui te correspondait mieux. Aujourd'hui tu es sur le point d'épouser la femme que tu as détesté toute ta scolarité. Tu as su l'aimer. Tu as également su te pardonner et lui pardonner et cela est une immense preuve de courage. À l'instar de ton parrain, l'amour a envahis ton cœur et je suis également extrêmement fier de toi. Il s'adressa ensuite à la foule. Aujourd'hui le monde des sorciers entre de nouveau dans des temps troubler par la colère et la haine de celui qui est différent. Ce mariage nous prouve que tout est possible si nous somme capable de regarder au plus profonds de soit, de faire des choix parfois difficile et d'accepter l'amour qui nous tombe dessus. Grâce à cette corde, il l'entoura autour des poignets des mariés, je lie à jamais ses deux personnes. Je demande à Merlin de les bénir et de leurs donner la force de s'aimer quoiqu'il arrive. Dans ce verre se trouve l'eau sacrée de la vie qui apporte fertilité, force et courage. Il lança un sort et la corde disparue comme absorbé par les poignet des mariés. À la demande de Drago, je tiens aussi à vous unir à la manière des moldus. Je demande donc à Rose et Harmonie d'apporter des anneaux. Hermione regarda son époux avec amour et gratitude.
    
    Drago avait demandé à Mary les rituels de mariage chez les moldu et elle lui avait expliqué l'échange des anneaux. Le serpentard avait alors demander à un bijoutier sorcier de lui fabriquer deux anneaux en or blanc et de les gravés avec leur noms. Albus Dumbledore reprit la cérémonie.
    
    - Ces anneaux représente le liens indestructibles de votre amour. Drago je crois que tu as des vœux à exprimer. Alors je te laisse la parole.
    
    - Hermione, tu es la seule femme au monde à m'avoir accepter comme je suis, avec mon passé, avec mes défauts. Tu as su me faire découvrir l'amour le vrai et je t'en serais toujours extrêmement reconnaissant. Tu m'a aussi donné une fille merveilleuse qui te ressemble beaucoup. Je suis aujourd'hui très fier de te promettre fidélité et amour dans la richesse et dans la pauvreté, dans la santé et la maladie jusqu'à ce que la mort nous sépare. Il prit alors l'anneau que lui présentait sa fille et le passa au doigt de sa femme.
    
    - Bien Hermione je sais que nous te prenons au dépourvu mais je te laisse prononcer quelques mots.
    
    - Drago, je suis désolé de ne pas avoir eut le courage de faire ce choix il y a dix sept ans. Aujourd'hui je me rends compte que tu es celui qui me fallait, celui qui me complète, ma moitié, mon équilibre, ma force, mon courage. Je te promet de ne plus jamais douter de notre amour et de t'aimer tout au long de ma vie. Je te promet à mon tour fidélité et amour dans la richesse et la pauvreté, dans la santé et la maladie jusqu'à ce que la mort nous sépare. Elle prit l'anneau que lui tendait sa fille et le passa au doigt de son mari. Il lui glissa un « je t'aime » discret à l'oreille.
    
    - Par les liens sacrées du mariage, moldu et sorcier, je vous déclare M. et Mme Malfoy unis par les liens du mariage. Vous pouvez embrasser la mariée.
    
    Sous les applaudissements de toute l'assemblée, Drago et Hermione échangèrent un baiser passionnée. Ils étaient enfin unis. Ils se tournèrent vers leurs amis et famille et remercièrent tous le monde. La suite de la journée se passait sous un immense chapiteau monté au milieu du parc. Les invité s'y engouffrèrent et cherchèrent leurs place. Harry quant à lui se dirigea sans attendre vers son mentor et sans aucune retenu le prit dans ses bras. Dumbledore répondit à cette étreinte heureux de retrouver ce garçon qu'il considérait comme son fils.
    
    - Tu sais Harry que je ne vais pas rester ? Dit Dumbledore d'une voix douce comme si il parlait toujours au jeune garçon de 16 ans.
    
    - Je sais professeur. Je peux vous posez une question … disons particulière ? Demanda Harry un peu gêné par le côté enfantin de sa demande.
    
    - Je t'en pris Harry.
    
    - Voilas je me demandais si peut être vous auriez vu … enfin parlez … non oubliez c'est idiot. Bégaya le survivant mal à l'aise.
    
    - Tu veux savoir si il y a une vie après la mort, si j'avais vu tes parents et ton parrain, si je côtoyais Remus, Tonks, Severus et Fred ? Ce n'est pas idiot comme question tu sais. Seul ceux qui accepte leur mort peuvent parvenir à ce qu'on appel sur Terre le paradis. Oui je les côtoie tous, ils sont heureux et libre. L'au delà n'est pas comme sur Terre. Ce sont nos âmes qui vivent. La haut, nous somme libéré des contraintes du monde des vivants, chacun veille sur les gens qu'ils aiment. Tes parents sont très fier de toi et de ta famille. Dis moi est ce qu'il y aurait des esquimaux au citron ? J'en suis très friand et j'aimerais beaucoup en remanger un avant de repartir. Demanda t il pour clore la discussion.
    
    Harry sourit en reconnaissant bien là son professeur. Il l'accompagna en lui donnant des nouvelles concrète du monde des vivants. Dans le chapiteau la musique rassemblait sorcier et moldu sur la piste de danse laissant le temps d'une journée la guerre de côté. Le professeur Dumbledore fut très demandé et chacun vint lui parlé. Hermione et Drago dansaient enlacé dans les bras l'un de l'autre, profitant enfin de leur bonheur à la vue de tous. La journée et la soirée se passèrent sans ombre au tableau. Minuit approchait et leur du départ du professeur Dumbledore aussi. Il lui restait encore quelques minutes avant de retourner auprès des morts et il devait dire une dernière chose à Harmonie et Rose avant de partir. Il alla donc à leur rencontre et s'installa à leurs table.
    
    - Mesdemoiselles, j'ai un petit conseil à vous donner. Je sais que vous portez un poids considérable sur vos épaules mais vous devez savoir que vos pouvoirs sont impressionnant et puissant. Harry lui même n'a jamais atteint un tel niveau. J'ai dans ma jeunesse étudié votre prophétie de prêt. Je savais qu'elle concernerait des élèves de Poudlard. Le serpent et la lionne ne pouvait désigner que les maisons. Si vous voulez remporter le combat il vous faut accepter l'aide de vos amis et de votre famille. Chacun ici est conscient du danger qui les attends. Mais il vous faut aussi accepter que dans toute guerre il y a des pertes et des sacrifices à faire. Harry devait mourir pour pouvoir tuer Voldemort et vous aurez également un sacrifice à faire. Je ne sais pas sous quel forme il sera mais je sais qu'il vous touchera. Rappelez vous d'une chose importante, l'amour triomphe de tous si on le laisse guider nos pas. Il prit un temps et regarda la lune qui brillait dans le ciel. Où je crois que mon heure est venu de repartir. N'oubliez pas mes demoiselles vos pouvoirs sont en vous laissez l'amour vous guider.
    
    Le vieille homme se leva et alla embrasser ses amis. Puis lorsque le douzièmes coups de minuit sonna, il disparue dans un halo de lumière blanche en ne laissant derrière lui qu'un peut de poussière. Harry eut du mal à retenir ses larmes. Il dut s'y reprendre à plusieurs fois avant de se remettre de se seconds départ. La fête pris fin au alentour de trois heures du matin. Les mariés furent prié de laisser le rangement et de profiter de leur nuit de noce. Harmonie et Rose expliquaient à leurs petite bande la discussion qu'elles avaient eut avec le professeur Dumbledore. Ils furent interrompue par Hermione et Drago qui venaient leurs parler avant de rejoindre les appartements de Drago prêt des cachots.
    
    - Harmonie je voulais te remercier pour ce magnifique cadeau. Tu as utiliser ton seul vœux pour faire revenir Dumbledore. Je t'en suis extrêmement reconnaissante.
    
    Hermione serra sa fille dans ses bras et prit ensuite le temps de serrer son autre fille aussi pour la remercier de tout se qu'elle avait supporter et accepté de sa mère. Drago remercia également sa fille sans dire clairement que de revoir Albus Dumbledore lui avait fait un immense plaisir. Une fois les embrassade terminer, les adolescents reprirent leurs conversation.
    
    - Donc vous auriez accès à d'autre pouvoir ? Mais de quel genre ? Demanda James qui tenait Harmonie dans ses bras.
    
    - Je ne sais pas vraiment mais selon lui nous sommes plus puissante que Harry au même âge. Expliqua Harmonie.
    
    - Peut être que vous pouvez faire comme lui et vous servir de la magie sans votre baguette. Proposa Albus qui se sentait particulièrement seul au milieu de tout ses couples.
    
    - Je ne sais pas peut être, mais apparemment nous devons aussi nous attendre à un sacrifice ou a une perte tragique qui nous aidera à vaincre Melinda. Sauf que je n'ai aucune envie de perdre qui que se soit guerre ou pas guerre ! Répondit Rose agacé par cette idée.
    
    - En même temps nous sommes tous conscient du danger et personne ne vous abandonnera. Expliqua Adam pour rassurer les filles sur la prise de risque.
    
    Ils discutèrent une bonne parti de la nuit sur ce sujet peut agréable. Albus passait son temps à regarder un autre groupe de jeune qui se trouvait non loin de là. Harmonie avait remarqué sont manège mais ne savait pas qui il regardait avec temps d'insistance. Puis elle le fit savoir à sa sœur.
    
    «  Je crois que ton cousin nous cache quelque chose »
    «  J'ai vu aussi qu'il regardait les moldu en face, je crois que se sont des membres de la famille d'une élèves de Poufsouffle, Marissa Kent. »
    «  Tu crois qu'il est amoureux ? »
    « Peut être ! En même temps je ne l'ai jamais vu avec une fille. Ni même me parler d'une fille. Albus est très secret la dessus. »
    
    - Les filles si vous pouviez éviter la télépathie quand on est là se serait sympas. On voit vos petites mimiques quand vous vous parlez. S'agaça légèrement Albus qui se sentait de plus en plus mal à l'aise.
    
    - Dis donc Albus, tu ne nous cacherait pas quelque chose par hasard ? Demanda sa cousine avec un petit sourire malicieux.
    
    Albus prit la mouche et se leva en criant qu'il serait bien qu'elle se mêle un peu de ses affaires pour une fois au lieu de fourrer son nez dans les siennes. Étonné, Rose se redressa et questionna les autres du regard qui semblaient tous aussi choqué par le comportement de leur ami qui n'avait jamais un mot au dessus de l'autre. Harmonie regarda Albus partir et vit une personne se lever précipitamment dans le groupe d'en face et se diriger dans la même direction que le jeune Potter.
    
    - Je crois que je sais pourquoi il réagis comme ça. Dit elle avec un sourire attendrit. James promet moi de ne pas te moquer de ton frère.
    
    - Je suis déjà au courant et je ne suis pas homophobe ma chère Harmonie, mon frère est gay et je le sais depuis longtemps. Je voulais qu'il vienne me le dire lui même. Après tout c'est son intimité et pas la mienne. Lorsqu'il sera prêt à faire son coming out alors je serais là pour lui comme un frère doit l'être.
    
    Harmonie regarda son amoureux et s'excusa d'avoir douter de lui. Rose fut vexer de ne pas s'en être aperçu avant et bouda pendant un moment moquer gentiment par le reste du groupe. Ils retournèrent tous dans leurs chambres afin de dormir un peu. Dans la salle commune prêt du feu, Albus se tenait assis devant les flammes les genoux enlacés dans ses bras. Harmonie fit un signe à James pour que celui ci aille lui parler se qu'il fit sans opposer de résistance. Une fois seul il s'installa à côté de son frère en silence.
    
    - Albus, tu sais que je suis ton frère et que rien ne nous séparera. Tu peux tout me dire. Dit il avec une douceur qui étonna son jeune frère.
    
    - Tout va bien James, je suis simplement un peu fatigué. Mentit Albus.
    
    - Arrête je sais se qui te tracasse.
    
    - Ça m'étonnerait beaucoup.
    
    - Et bien je suis un homme étonnant. Ria t il. Tu l'aime n'est ce pas ?
    
    - De qui tu parles ? Dit il en tournant sa tête vers son frère aîné.
    
    - Je parle du frère de Marissa Kent. Je le sais depuis longtemps mais je ne savais pas comment t'en parler.
    
    - Tous ça parce que j'aime la couture ? Se vexa Albus.
    
    - Non, tous ça parce que je t'ai vu lors de nos vacance en famille avec ce garçon prêt de la plage. Je ne suis pas aussi con que tu le pense. Et personne dans le groupe ne te rejettera. Après tout notre tante viens bien d'épouser un serpentard, fils de mangemort, qui l'as insulté pendant 7 ans. Rose c'est aussi entiché d'un petit fis de mangemort serpentard. Et moi je sors avec une petite fille Malfoy alors si tu aime un moldu se n'est pas si grave. Rigola le champion pour rassurer son petit frère. Au passage tu es un couturier de génie et je suis désolé de m'être moquer de toi lorsque nous étions plus jeune.
    
    Albus se sentit soulagé et fit une accolade à son frère pour le remercier de ses paroles qui venait de le soulager d'un poids. L'amour se trouvait partout et il venait de trouver la force de l'avouer à sa famille et même au monde entier. Albus était amoureux et Alan Kent aussi. Le jeune moldu lui demandait de l'avouer depuis qu'il s'était rencontré mais pour Albus la peur des réactions semblait plus forte que tout. Il allait enfin pouvoir lui dire qu'il assumait son homosexualité et voulait crier sur tous les toits que lui aussi avait trouvé l'amour.

Texte publié par lulushka, 10 septembre 2016 à 19h54
© tous droits réservés.
Commentaire & partage
Consulter les commentaires
Pour réagir â ce chapitre et poster une review, veuillez vous identifier ou vous inscrire !
«
»
Tome 1, Chapitre 14 « Le mariage » Tome 1, Chapitre 14
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
878 histoires publiées
426 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Elia
LeConteur.fr 2013-2017 © Tous droits réservés