LC logo
Découvrir     Romans & nouvelles     Fanfictions     Poèmes     Blog     Forums
Connexion
Bienvenue visiteur !
Se connecter ou S'inscrire
Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Chapitre 12 « Troisièmes tâches » Tome 1, Chapitre 12
Le lendemain, beaucoup d'élèves avaient dut partir pour rejoindre leur parents. L'annonce d'une seconde guerre si proche de la première semblait rendre les sorciers fou. Beaucoup de familles tentèrent de quitter l'Angleterre et de fuir une fois de plus. D'autre, voulait racheter leur pêchés et vinrent rencontrer les membres connu de l'ordre afin de se battre à leurs côté. En une nuit, le bouleversement avait fait plus de ravage qu'en plusieurs années durant les deux premières guerres. Melinda avait envoyé ses troupes tuer des personnes qu'elle considérait comme responsable de ses malheurs. De nombreux meurtre furent commis en une seule fois. La panique envahissait tous les sorciers même ceux qui n'avait jamais participer ni pour défendre ni pour combattre l'Angleterre partaient de peur d'être une cible quelque soit la raison. Il y avait également ceux qui découvrait le mouvement et voulait en faire partis. Des sorciers de sang mêlé ou des nés-moldus qui ne digéraient toujours pas la guerre se rallièrent au Démon.
    Dans l'enceinte du château la troisième tâches se préparait. Les élèves qui restaient encore au château s'attroupèrent devant les quatre champions qui tenaient leur petites boites, trouver lors de la première tâches, dans les mains. Amandine semblait plus absente que d'habitude. Se rendre compte qu'elle côtoyait une fille si étrange l'avait rendu différente.
    Harry se leva et s'approcha de la tribune afin de faire son discours d'encouragement.
    
    - Mes chers enfants. Des heures sombres arrivent. Nos trois champions se trouve dans l'obligation de finir leurs épreuves et de faire leur choix. Je vous demanderais à vous aussi de faire preuve de clairvoyance et de réfléchir aux choix que vous aurez bientôt à faire. La vengeance peut sembler attrayante. Qui n'a jamais voulu se venger du mal qu'il a subi. Moi le premier. Il existe un dicton Jedi que les enfants de moldu connaîtrons sûrement, « La peur mène à la colère, la colère mène à la haine et la haine mène à la souffrance. » Je veux simplement dire par la qu'il faut vous délivrer de cette peur et de cette colère si vous voulez vraiment vivre heureux. La vengeance n'engendrera que la vengeance et la guerre ne se stoppera jamais vraiment. Le pardon est une chose difficile à accorder, mais elle nous libère. Par moment la personne en face n'est pas capable de l'accepter mais le premier pas à été fait.
    
    Les mots du directeur résonnaient dans une salle particulièrement attentive. Une fois n'est pas coutume, les élèves semblaient absorber par les paroles de leurs directeur. Certains pensant qu'il était temps de cesser ses querelles ridicules d'autre qu'ils pourraient peut être faire un effort pour dépasser leurs propres peur de l'autre pour avancer dans un monde plus juste et enfin certain qui restait camper sur leurs positions en voyant en l'autre une menace à leur propre bien être. Mais malgré cela les paroles touchaient absolument tout le monde. Drago lui même trouva que les paroles de son ancien ennemis lui faisait du bien même si jamais il ne l'admettrait à voix haute. Harry demanda alors aux élèves de sortir s'installer dans le parc où un estrade géant avait été construit la veille au soir. Il resta avec les champions, et les membres du jury.
    
    - Bien votre dernière tâche ne devrait pas durer longtemps ni être dangereuse. Vous arrivez au choix finale. Il va falloir choisir se que vous voulez être pour le restant de votre vie. Il va falloir accepter ou pas votre destiné. Vous pouvez choisir votre chemin, mais n'oubliez pas rien n'est jamais définitif, vous devez prendre du recul, tenter de voir que parfois choisir la lumière peut être plus facile que de s'obstiner à regarder dans le noir. Mes enfants il est temps pour vous d'affronter tout cela et sous les yeux de tous. Prendre un choix en sachant que des gens nous observe est parfois plus difficile que de le prendre seule. Nos proches ont des attentes, des espoirs pour nous qui ne sont pas forcément les options que nous voulons choisir. Le gagnant de l'épreuve sera celui qui terminera en premier. Je vais vous laissez allez dans le parc et nous vous souhaitons tous bonne chance.
    
    Les quatre champions se dirigèrent vers le parc silencieux et anxieux de devoir choisir face à tant de monde. Ils s'alignèrent devant les gradins laissant 10 mètres entre eux et ouvrirent leur boite en même temps. Une bulle se forma autour de chaque candidat. Devant eux ce tenait un être féerique. Harmonie reconnu de suite Nömin. Il lui adressa un sourire bienveillant et lui présenta trois portes.
    
    - Tu devras ouvrir chacune d'entre elle et tu devras ensuite faire un choix. Ce que tu verra n'est qu'une possibilité sur des milliards de variantes. Pour le moment ses trois choix s'offre à toi mais tu fera d'autre choix dans ta vie et ceux ci détermineront ton futur. Celui ci n'est jamais fixer, par contre le choix que tu fera aujourd'hui sera une sorte de fil conducteur pour la suite. Le publique qui te regarde voix mais n'entends pas. Je vais tout de même te donner une petite information supplémentaires. Tu ne dois pas oublier que chacun doit faire ses propres choix, et surtout qu'ils feront ce choix que tu choisissent l'une ou l'autre porte.
    
    - De qui me parles tu ? Demanda Harmonie pas du tout rassurer.
    
    - Tu le sauras en tant voulu. Maintenant je retourne d'où je viens mais n'oublie jamais nous somme lié, je suis à l'origine de la prophétie qui te concerne et je serais toujours là en cas de besoin, il te suffira d'ouvrir la boite.
    
    Nömin lui sourit et disparue dans un halo de lumière aveuglante. Il laissa Harmonie fasse aux trois portes. Elles étaient strictement identique. Sans trop réfléchir, elle ouvrit celle de droite et entra. Elle se retrouva dans un immense salon. Une photo de deux petits enfants trônaient joyeusement sur la commode. Une fille qui devait à peine avoir deux ans et un garçon de 4 ou 5 ans. Soudain les deux enfants de la photo entrèrent par le jardin d'hivers et sautèrent sur Harmonie.
    
    - Tante Monie, tante Monie. Tu viens zouer avec nous ? Demanda la petite fille.
    
    - Je … heuu ? Balbutia Harmonie ne comprenant pas se qui se passait.
    
    - Laisser donc votre tante tranquille sinon elle va accoucher dans le salon. Dit une femme qui sortait de se qui devait être la cuisine. Lorsqu'elle vit la jeune femme, elle eut un choque en reconnaissant sa sœur Rose, ravissante et rayonnante. Viens t'asseoir sur le canapé. Je ne voudrais pas que mes neveux naissent trop tôt.
    
    Les deux filles se dirigèrent vers le salon. Une fois installer, Harmonie vit les photos de sa mère et de son père trôner au côté de celle du père et de la belle- mère de Rose. Elle eut un petit sourire heureux que sa sœur interpréta de travers.
    
    - Ce n'est pas de ta faute. Il faut vraiment que tu te pardonne. Tu ne pourras jamais être entièrement heureuse si tu ressasse sans cesse le passé. La guerre fait toujours des victimes. Aujourd'hui tu as fait ton choix et eux ont fait le leur. Personne ne te reproche rien.
    
    - Si James. Harmonie avait dit ses mots sans ce rendre compte qu'elle participait activement à ce tableau se souvenant petit à petit du cours des événements passés.
    
    - Je croyais que tu avais oublié James depuis tout ce temps. Tu n'es pas heureuse avec Peter ?
    - J'ai choisit de fuir. Tu as affronter seule le Démon.
    
    - Peut être mais pour le moment elle n'est plus un danger. Azkaban la tient prisonnière. Au moins tu n'as pas laisser les ténèbres t'envahir.
    
    Harmonie se leva précipitamment et se dirigea à l'endroit où elle était arrivée. Elle ouvrit à nouveau la porte et se retrouva à son point de départ. Il lui restait deux portes à ouvrir. Mais comment avait elle put choisir la fuite ? Cette question trottait dans son esprit. Elle ouvrit la porte du milieu et entra la peur au ventre de découvrir un monde encore pire. Elle se retrouva dans une maison qui semblait triste, froid, sans vie. Elle découvrit alors James couché sur un canapé miteux, une bouteille de Whisky pur feu à la main. Il avait bu beaucoup. Elle s'approcha alors de lui mais cette fois, elle semblait invisible. Une femme entra dans la pièce. Elle reconnu la mère de James, Ginny Potter. Elle commença par ramasser les cadavres de bouteilles qui traînait un peu partout et lança quelques sort de ménage pour rendre l'appartement vivable.
    
    - James tu dois impérativement te ressaisir. Tu ne peux pas continuer à ruminer le passé. Je sais que tu as dut la tuer mais c'était le seul moyen de sauver le monde des sorciers. Elle a fait le choix de combattre le démon avec les mêmes armes qu'elle et si tu ne l'avait pas tué elle nous aurait également asservi. Drago et Harry ont été tué par des fous qui n'avait rien compris et qui ont encore une fois voulu se venger. Aujourd'hui le nouveau ministère nous laisse enfin respirer et nous pouvons de nouveau vivre au grand jour alors fait un effort pour te sortir de cet état léthargique. Elle n'aurait sûrement pas aimé te voir comme ça. James je t'en pris relève toi. JAMES MAIS RÉAGIS À LA FIN ! Dit elle en secouant son fils aîné. Je t'en supplie, continua t elle en laissant éclater son chagrin. Tu dois te remettre je ne veux pas te perdre toi aussi.
    
    Harmonie ne put retenir ses larmes et fit demi tour pour retourner dans le parc de Poudlard ouvrir sa dernière porte. Elle espérait trouver une fin heureuse à son avenir. La troisième porte lui montrerais sûrement un meilleur avenir et lui permettrait de choisir plus simplement. Elle ouvrit donc la dernière porte d'une main tremblante et entra prudemment. Elle se trouva face à une assemblée de sorciers. Des drapeau noir flottaient dans les airs. Six cercueils trônaient au milieu de l'estrade. Quatre cercueils, finement ouvragé, représentaient l'emblème des gryffondors et les deux autres l'emblème des serpentards. La pluie se mit à tomber abondamment. Kingsley Shakelbot prit la parole devant un parterre de monde. Le parc de Poudlard n'avait jamais été aussi rempli de monde.
    
    - Nous somme aujourd'hui réunis pour dire au revoir à ses sorciers d'exceptions. Ils ont sacrifier leurs vies pour que nous puissions vivre en paix. Ils étaient des pères, des fils, des amoureux, des mères, des amis. Je tiens à rendre hommage à Harry Potter qui tout au long de sa vie c'est battu pour nous permettre de vivre dans un monde meilleur. À Hermione Malfoy qui a su mettre ses préjugés de côté, qui a sauver bon nombres de nous grâce à une intelligence hors norme et à un courage incommensurable. Drago Malfoy qui a su renier ses origines et se battre pour la liberté, qui a élevé sa fille avec amour et sagesse et qui a son tour nous a tous sauvé. À James Potter qui a donné sa vie pour sauver celle de sa mère. Grand gagnant du tournois des trois sorcier et digne élève de Gryffondor. À Adam qui a su montrer que quelque soit sa maison nos choix son se que nous somme. Il a donné sa vie pour défendre son école, pour défendre notre monde tel que nous le connaissons aujourd'hui. Et enfin mais pas des moindres, à Rose Weasley qui as su se sacrifier pour permettre a sa sœur de vaincre le Démon. Elle s'est sacrifier en connaissant les choix qui s'offraient à elle. Grâce à Rose Weasley, Harmonie à put acquérir un pouvoir plus grand que tous les autres, le pouvoir de l'amour inconditionnel. Je vous demande aujourd'hui de prendre exemple, de faire en sorte que ses héros ne sois pas mort en vain. Nous allons maintenant procéder à la mise en bière et au rituel magique. Chacun peut si il le veux déposer une fleur, un message, un objet dans les tombes.
    
    Harmonie regardait les cercueils effondré. Elle avait réussit mais à quel prix ? La mort de sa sœur, de ses parents, de Harry et Adam et surtout de sa sœur. Elle avait tout perdu pour sauver le monde des sorciers. Quelque soit le choix qu'elle devra faire, elle perdrait forcément quelqu'un. Harmonie se rendait enfin compte qu'elle n'avait pas le pouvoir de sauver tout le monde. Quelque soit sont choix elle devrait rayer le bonheur de sa vie. Si James mourrait alors jamais elle n'aurait ses enfants. Si sa famille mourrait jamais elle ne connaîtrait le bonheur. Les larmes, la colères, le dégoût, la culpabilité, la honte tout ses sentiments l'envahirent en même temps. Elle sentit ses jambes se dérober sous ses pieds. Avant de toucher le sol une main solide la retint. Elle vit alors le visage réconfortant de Ginny. Celle ci l'aida à se remettre debout. Puis posa une main sur son ventre.
    
    - Tu ne dois pas t'en vouloir, James à choisi de sauver ses enfants et il a fait le bon choix. C'est à toi aujourd'hui d'être suffisamment forte pour qu'ils soit fort et courageux comme leur père et fier et déterminer comme leur mère. Tu fais partis du clan et tout le monde connaissait les risques. Je serais toujours la pour toi et le reste du clan aussi.
    
    Ginny la regarda et lui lâcha l'épaule lorsqu'elle vit que la jeune fille retrouvait le courage des gryffondors. Harmonie senti cette force l'envahir à nouveau. Rose la regardait et lui transmettait cette force qu'elle avait en elle. Elle prit alors sa baguette et fit un geste en l'air. Le nom de James se dessina dans le ciel, Ginny fit de même pour son mari et tout le monde prit exemple, les noms de tous les disparue des trois guerres sorcières apparurent dans le ciel entremêlé. Aucune différence, ils étaient tous des héros. Lorsque cette hommage fut terminer, Harmonie mit une main sur son ventre et ferma les yeux. Elle se retrouva alors sur la pelouse du parc de Poudlard. La lumière l'aveugla un peu mais elle se sentait forte et son choix venait d'être fait. Elle regarda autour d'elle et vit qu'elle était la dernière à avoir choisi. En face d'elle James la regardait hésitant. Comme les autres seules les images leurs étaient parvenu mais pas les sons, il ne savait pas vraiment se que signifiait ce qu'il avait vu mais le sourire d'Harmonie lui enleva ses doutes. Ils ne s'approchèrent pas devant toutes l’école mais leurs sourires en disaient long sur leurs pensées.
    James avait finit premier ex æquo avec Amandine qui semblait différente. Les juges annoncèrent le gagnant de cette saison.
    
    - Je suis très fier de vous annoncer que le gagnant de la coupe de feu cette année est … James Potter ! Cria Ron très content que son neveux suive les pas de son meilleur ami. Second Harmonie Malfoy ex æquo avec Amandine Blancsec et dernier Vladimir Sotov. Je vais maintenant vous laissez rejoindre la grande salle pour un banquet exceptionnel.
    
    Les élèves virent féliciter James qui venait de remporter la plus importante coupe scolaire du monde des sorciers. Harmonie aussi eut des félicitations de ses amis, mais aucun d'eux ne faisait réellement attention à cette euphorie. Rose mit un coup de coude a Albus en riant.
    
    - Allez tous le monde dégage, ils ont aussi besoin d'un peu de repos ! ALLEZ OUST !!! ON DÉGUERPIT !!! Rose aider d'Albus et d'Adam fit déguerpirent tous les élèves afin de laisser un peu d'intimité a James et sa sœur.
    
    « Maintenant lâche toi un peu sinon je suis pas prête de les voir mes neveux ! »
    « Au ça va Rose, y'a rien entre James et moi »
    « Ben voyons et moi je suis Dumbledore lui même, allez et tardez pas trop on vous attends dans la grande salle ! Et part pitié contrôle un peu mieux tes émotions sinon je vais finir par craquer ! »
    
    Harmonie tira la langue à sa sœur, sans que personne ne comprennent vraiment pourquoi. Elles n'avaient pas encore parlé de leur lien qui montait en puissance. James et Harmonie firent semblant de ramasser quelques affaires pour laisser le temps aux curieux de partir.
    Une fois seul, ils se regardèrent et e rapprochèrent. Sans attendre plus longtemps, Harmonie finit les derniers mètres qui la séparait de James et fit en place à ses sentiments si longtemps enfouis au fond d'elle. James ne se fit pas prier pour répondre à ce baiser. Se laissant emporter par la fièvre de la passion, ils allaient passer le cap quand Rose mit les pieds dans le plat.
    
    « Attention ton père se pointe ! Je l'ai vu partir dans le parc ne te voyant pas arriver ! Et félicitation ça c'est de la passion ! »
    
    - Vite James, il faut rentrer mon père arrive.
    
    Ni une ni deux ils partirent rapidement et tombèrent nez à nez avec Drago Malfoy. L'air de rien Harmonie lui fit son plus beau sourire et avant que son père ne puisse dire quoique se soit prit le bras de James et parti en direction de la grande salle. Drago partagé entre l'envie de tuer Potter et le soulagement de la voir enfin heureuse, resta planté là penaud.

Texte publié par lulushka, 10 septembre 2016 à 19h52
© tous droits réservés.
Commentaire & partage
Consulter les commentaires
Pour réagir â ce chapitre et poster une review, veuillez vous identifier ou vous inscrire !
«
»
Tome 1, Chapitre 12 « Troisièmes tâches » Tome 1, Chapitre 12
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
878 histoires publiées
426 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Elia
LeConteur.fr 2013-2017 © Tous droits réservés