LC logo
Découvrir     Romans & nouvelles     Fanfictions     Poèmes     Blog     Forums
Connexion
Bienvenue visiteur !
Se connecter ou S'inscrire
Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Chapitre 11 « Nouvelle guerre » Tome 1, Chapitre 11
Le lendemain, pendant le petit déjeuner, Drago et Blaise se rendirent rapidement compte que quelque chose chez les enfants n'allaient pas. Ils traînaient devant leur déjeuné en réfléchissant. Personne ne pipait mot. Lorsque Mary et Hermione s'installèrent à table en discutant et le sourire aux lèvres, elle remarquèrent aussi que l'ambiance n'était pas vraiment joyeuse se matin.
    
    - Et ben alors, c'est la perspective du départ qui vous rends aussi silencieux ? Demanda Hermione l'air de rien.
    
    Les jeunes sortirent ensemble de leur pensée et tentèrent de faire bonne figure.
    
    - Oui sûrement, on serait bien resté une semaine de plus, n'est ce pas. Bégaya Adam en se tournant vers les autres.
    
    - Oui, oui c'est exactement ça. On a pas envie de retourner en cours, de faire nos devoir … surenchérit Rose.
    
    - en plus moi je vais devoir me préparer pour la dernière tâche, et je ne suis pas sûr d'avoir les épaules pour du coup ça me tracasse. Tenta Harmonie en regardant Albus.
    
    - Oui et puis nous somme inquiet pour elle et Rose avec ce lien particulier. Bon on va faire du quidditch ? Proposa Albus sans réfléchir.
    
    Ils répondirent oui tous en cœur se levant mais les adultes était loin de les croire. Mary fit remarquer qu'il pleuvait dehors et qu'il n'était pas raisonnable de sortir par ce temps même avec un sort d'imperméabilité. Les enfants trouvèrent une autre excuse et ne laissèrent pas le temps aux parents de répondre quoique se soit.
    
    - Quelque chose les tracasse. Je te paris qu'ils cherchent une explication au lien entre Harmonie et Rose sans nous en parler. Dit Hermione qui se revoyait avec ses deux meilleurs amis mentir à tout bout de champs pour ne pas se faire prendre.
    
    - Tiens ça me rappel vaguement trois insupportables gryffondors … ria Drago
    
    - le balafré, la belette et miss-je-sais-tout non ? Surenchérit Blaise. Toujours à faire des coups en douce pour se rendre intéressant.
    
    - Oh ça va tous les deux. Je peux peut être vous rappeler le nombres incalculable de fois où nous nous sommes mit en danger ? Il faut réagir avant qu'ils ne se retrouvent affronter la nouvelle menace qui je te le rappel Drago concerne principalement Harmonie et Rose. Bougonna Hermione.
    
    Drago reprit un air grave se rendant compte qu'elle n'avait pas du tout tord. Sa fille courait un grave danger en faite. Ils se mirent d'accords pour ne pas les lâcher de vue. Mary les informa qu'ils avaient passer beaucoup de temps dans sa salle des archives. Ils montèrent tous là haut pour vérifier si aucun indice ne se trouvait dans la pièce. Une fois entrée, Hermione fut impressionné par le nombre d'ouvrage moldu et sorcier qu'elle vit sans compté tous les document classer. Mme Zabini se mit à l'ordinateur pour vérifier l'historique que son fils oubliait toujours de vider. Elle trouva la recherche sur Mme Fare dans l'annuaire. Blaise quand à lui trouva un parchemin qui avait glisser sous un des meubles. Lorsqu'il le lut, il regarda Drago qui ne comprenait pas se que son ami venait de découvrir.
    
    - Vous faites partis d'une prophétie ?
    
    - Donne moi ce document ? Dit Drago en le prenant des mains de son ami. Par Merlin, quel idiot. Je l'ai laissé sur mon bureau Harmonie a dut le trouver en allant chercher ma cape. S'exclama t il en se tournant vers Hermione.
    
    - Tu nous explique Dray ? Demanda Blaise qui ne suivait plus vraiment.
    
    Hermione et Drago leurs expliquèrent tout depuis le début n'omettant aucun détail. Parlant de l'épreuve, du lien entre les deux filles, de la découverte de la prophétie dans les affaires de Dumbledore … Mary et Blaise écoutaient attentivement, sans jamais les couper. À la fin de leur récit Mary demanda si ils connaissaient le nom de Mme Fare. Aucun d'eux n'en avait jamais entendu parler.
    Sans savoir que leurs parents se trouvait dans la pièce, les adolescents entrèrent en discutant de Mme Fare et se retrouvèrent nez à nez avec les adultes qui ne semblaient plus rire du tout.
    
    - Il est temps de nous dire la vérité ! Gronda Drago en montrant le parchemin qu'il tenait dans sa main.
    
    Les jeunes se sentirent pris au piège et n'eurent d'autre choix que de parler. Ils expliquèrent alors leurs doutes, leurs recherches et leurs découverte. Bien que très impressionné par un tel boulot de recherches, aucun ne le fit remarquer. Le retour à Poudlard devait se faire le soir mais il fut clair que les enfants devaient rentrer maintenant. Les découvertes qu'ils avaient faites étaient trop importante. Ils durent partir faire leurs sac et revenir dans le salon.
    
    - Adam, je suis très fier de toi, tu aide tes amis et tu te bat pour de bonne cause mais je t'en supplie fait attention à toi je ne supporterais pas de te perdre. Lui dit sa maman à l'abri des oreilles curieuses.
    
    - Je te le promet Maman. Dit il avant de l'embrasser et de rejoindre ses amis.
    
    Blaise donna a tous une poignée de poudre de cheminette et proposa son aide à Drago et Hermione. Tous deux l'acceptèrent et lui promirent de l'appeler en cas de besoin. Tous partirent dans les flammes vertes et atterrirent dans le bureau de Harry qui avait été prévenu du retour prématuré de la joyeuse bande. Les enfants furent envoyé dans leurs dortoir et Harry discuta avec Hermione et Drago. Il ne put s'empêcher de lui faire remarquer que malgré sa présence, ils étaient partis vadrouiller en France chez une femme qu'il ne connaissait pas et sans que personne ne s'en aperçoive. Drago se retint de lui faire remarquer que les gryffondor étaient tous des têtes brûlés qui courrait tête baissé vers le danger. Ils prévinrent le ministre de la magie et décidèrent de convoquer Mlle Martin sur le champs.
    
    Dans les couloirs qui menaient au dortoir, le groupe d'aventurier tomba nez à nez avec Melinda Martin et Amandine blansec. Chacun se stoppa net.
    
    - Tiens tiens tiens, Malfoy ! Comment te sens tu aujourd'hui ? Pas d'accusation à proférer contre moi ? Moqua Amandine.
    
    - Nous savons qui tu es Melinda et ton carnage s'arrête ici. Enchaîna Rose sans réfléchir et en ignorant complètement Amandine.
    
    - De quoi parles tu Weasley ? Tu te sens pousser des ailes depuis que tu as appris que ta sœur était une Malfoy ? Dit Melinda sans sourciller.
    
    Son regards venait de changer en quelques secondes. La petite fille triste, effrayé et timide venait de laisser la place à ce qu'elle était vraiment une psychopathe avec une soif de vengeance démesuré. Amandine elle même fut étonné en entendant le son de sa voix. Elle regarda sa camarade avec de grand yeux ronds et fut incapable de dire un mot. Melinda se redressa de toute sa hauteur et semblait plus grande, plus forte et plus impressionnante que d'habitude mais en face d'elle se tenait Harmonie qui avait plus de prestance et plus de charisme. Toutes deux se fixaient la main serrer sur leurs baguettes. Autour d'elle un petit groupe s'accumulait dans l'espoir de voir un combat entre ses deux personnes. Rose tenta de s'interposer mais sa sœur la fit reculer d'un geste ferme et clair. L'assemblé compris qu'il fallait peut être se reculer afin d'éviter un sort perdu.
    Melinda dégaina la première mais Harmonie eut beaucoup de faciliter à contrer son attaque. Elles enchaînèrent des sorts plus compliqués les uns que les autres. Melinda se servait de sa colère pour décupler sa magie, malgré un niveau extraordinairement élevé, Harmonie devait mettre beaucoup d'énergie pour suivre cette furie. Malheureusement elle s'épuisait rapidement. Le sourire machiavélique de Melinda en disait long sur le résultat qu'elle souhaitait donné à cet affrontement. Elle se battrait jusqu'à la mort montrant ainsi sont vrai visage. Albus fut envoyé par sa cousine cherché le directeur, pendant qu'elle entra sans y être invité dans le combat. Soutenant ainsi sa sœur. Mais Rose n'avait pas eut la formation de combat d'Harmonie et ne connaissait pas autant de sort que son aînée. Elle finit elle aussi par faiblir. Finalement, Harmonie et Rose se rapprochèrent instinctivement et finir par unir leurs mains. Une sensation de puissance les envahis. Elles se redressèrent et continuèrent de combattre. James arriva accompagné du reste du clan et sans réfléchir chacun se lança dans la bataille. Melinda fut dépassé par le nombre d'assaillant malgré sa puissance, elle devait se replier. Sans le savoir, le directeur allait lui donner un coup de pouce. Il débarqua dans le couloir et fit reculer les élèves qui regardait. Le combat se stoppa net. Melinda se leva discrètement et reprit sa baguette. Une fois le directeur en face d'elle, elle lui sourit.
    
    - Monsieur Harry Potter. Vous étiez l'élu, celui qui débarrasserai le monde des mangemort et votre meilleure amie fait un enfant avec l'un d'entre eux. Vous êtes la honte du monde des sorciers. Je reviendrais avec plus de monde et ce n'est pas cette petite fouine qui m'en empêchera. Harry, Drago, Hermione et Kingsley lancèrent un sort en même temps mais une petit elfe de maison apparut et emmena sa maîtresse hors du château. Sous le choc, les élèves furent envoyé dans leurs dortoirs respectif. La guerre était déclaré.
    
    - Kingsley, il faut stopper le tournois des quatre sorciers, immédiatement. Ordonna Harry. Nous avons d'autres soucis plus important à gérer pour le moment.
    
    - Harry j'ai déjà étudier toutes les manières possible d'annuler le tournoi et la seule que j'ai trouver n'est pas satisfaisante. Fudge qui ne voulais pas avoir tord lors de ton propre tournois a demander à empêcher quiconque de stopper un tournois en cours. Il a modifier le règlement magique à l'aide de magie noir, la seule façon pour eux de se défaire de ce contrat est la mort. Le visage des adultes présents blêmit. Je m'en suis rendu compte cette année. Par contre, il est possible de modifier les épreuves à tous moments et de les faire quand on veut. Je propose donc de leur faire passer la dernière épreuve plus tôt que prévu et sans changer le contenu de l'épreuve. Qui ne devrait ni être longue ni être dangereuse. Bien au contraire il est temps que chacun choisissent sont camps. Je propose de leurs laisser la journée pour se reposer et de faire l'épreuve demain. Je m'occupe de calmer la population et de rappeler que Poudlard est encore le lieux le plus sûr d'Angleterre dans ses temps de trouble.
    
    Tous acceptèrent sans avoir vraiment le choix. Harmonie, Rose, Albus et Adam se retrouvèrent dans la salle sur demande. Ils avaient tous remarqué le changement lorsque les deux filles s'étaient donné la main pendant le combat.
    
    - Nous somme connecté et plus forte ensemble. Commença Rose surexcité.
    
    - Malheureusement nous ne le somme pas assez pour vaincre Melinda tu la vu toi même elle puisse sa puissance dans la haine qu'elle a emmagasiné depuis toutes ses années. J'y ai goûté dans le monde parallèle et je peux t'assurer que le pouvoir que j'avais semblait décupler. Elle ne se soucie pas du reste de son armé, elle n'aime personne donc elle combat sans se soucier de se qui l'entoure. Nous ne pourrons jamais la vaincre.
    
    Harmonie avait dit cela sans regarder personne. Elle tournait le dos à ses amis et à sa sœur. Son pouvoir lui semblait trop faible. Elle savait qu'elle pourrait la tuer sans difficulté si elle laissait sortir cette noirceur qu'elle avait en elle. Elle entendit sa sœur s'approcher mais refusa que Rose la touche et sorti de la salle sur demande. Elle devait se sacrifier et sacrifier les enfants qu'elle avait vu pour sauver la communauté magique et surtout pour sauver sa sœur. Mais pour cela elle devait laisser le mal, la haine et la douleur l'envahir. Elle devait arrêter de combattre ses émotions. Son choix était fait, elle sauverai le monde magique mais perdrait son âme au passage.
    Dans la salle sur demande, Rose s'effondra. Comment pouvait elle sauver sa sœur si celle ci ne la laissait pas s'approcher. Rose finit par sortir elle aussi et alla s'enfermer dans sa chambre. Pendant le dîner, Albus et Adam se retrouvèrent seuls. Aucune des filles n'avait fait le déplacement. Finalement Rose pointa le bout de son nez au moment où les entrées disparaissaient pour laisser la place aux plats. Albus et Adam, qui avait pris l'habitude de manger avec eux sur la table des gryffondors, tentèrent de la déridé mais rien y faisait. La porte de la grande salle s'ouvrit à nouveau et Harmonie fit son entrée. En la voyant le cœur de son père manqua un battement, il avait l'impression de voir le regard de son père sur le visage de sa fille. Harmonie semblait convaincue que seule le mal pourrait combattre le mal. Ses amis et sa sœur n'en revenaient pas de la voir si droite, si froide, si transformé. Seul James assis près d'eux remarqua la lueur de douleur dans ses yeux. Il comprit que se n'était qu'une façade. Harmonie s'installa seule au bout de la table et fit fuir tous ceux qui tentait de s'approcher d'elle. Drago se tourna vers Harry qui ne quittait pas la jeune Malfoy des yeux surprit de voir se changement. Il fit un sourire bienveillant à Drago qui s'exaspéra en retrouvant la manière de faire d'Albus Dumbledore. Mais depuis le temps qu'il côtoyait la bande à Potter, il avait appris qu'ils avaient rarement tord lorsqu'il s'agissait des gens qui les entouraient. Il prit donc sur lui et décida de ne rien faire ce soir. Le repas finit, Harmonie parti mais ne se rendit pas dans le dortoir. Lorsque James arriva dans la salle commune des gryffondor, il chercha des yeux la seule personne qu'il voulait voir, mais elle n'était pas là. Sa cousine qui comprit, lui fit comprendre qu'elle n'était pas non plus dans sa chambre. Il ressortit donc de la salle et se rendit dans le parc du château. Il fit le tour et ne trouva personne, à part quelques couples qui se bécotaient sagement sur les rives du lac noir. Il partis alors voir son père dans son bureau.
    
    - Papa je peux te parler s'il te plaît ?
    
    - Entre James. Qu'est ce qu'il y a mon grand ?
    
    - Oncle Georges m'a parlé d'une carte que tu aurais en ta possession. La carte du maraudeur qui montre quiconque se trouve dans le château. Pourrais tu s'il te plaît me la prêter sans poser de questions ? Je te promet de ne pas m'en servir pour faire quelque chose de stupide. Demanda son fils l'air très sérieux.
    
    - Tu sais James, Harmonie est une fille bien, elle a besoin de quelqu'un qui l'aime comme elle ai, qui l'accepte avec son passé comme ta tante a put accepter son père. Je vais te donner cette carte et tu va la garder, je sais que malgré tes airs de petites terreurs, tu n'es pas un mauvais garçon. Je pense simplement que pour toi il est temps d'assumer ton héritage et de laisser ton orgueil de côté. Tu n'es pas le centre du monde, ce n'est pas toi qui doit sauver les sorcier mais tu dois y participer et aider Harmonie a accepter son combat sans se laisser envahir par sa colère. Ron et Hermione m'ont soutenue et accompagner dans toute mes aventures. Sans eux je serais un élu mort et Voldemort régnerait sur le monde aujourd'hui. Tu dois accepter de ne pas être sur le devant de la scène.
    
    Harry parlait enfin à son fils sans tabou, sans réfléchir et sans s'énerver. James avait besoin d'entendre ça et d'accepter de ne pas être lui aussi l'élu, le centre de l'attention, et surtout accepter d'être le fils de Harry Potter. Il prit la carte du maraudeur et dit « je jure que mes intentions sont mauvaise » la carte apparue et il ne trouva le nom d'Harmonie nulle part dans le château. Son père lui expliqua que la salle sur demande ne se trouvait pas sur la carte et que les personnes qui s'y trouvait ne pouvait pas être vu. James prit à peine le temps de remercier sont père et couru au septième étage pour trouver la salle. Il ne savait pas comment la faire apparaître. Il bouillonnait de l'intérieur tentant plein de souhait pour la faire venir mais rien. Dépité, il s'adossa contre le mur et se laissa glisser le long. Il ne savait pas comment faire pour retrouver Harmonie et elle avait besoin de lui. Soudain, il vit un porte apparaître devant lui. Il l'ouvrit et entra dans une salle qu'il reconnu tout de suite. Un trône d'argent imposant se trouvait au milieu de la pièce. C'était la grande salle de la seconde tâche. Mais sur le côté se trouvait une chambre d'enfant avec deux berceaux. Elle était toute décoré de ballons et de papillons qui volait sur le murs. Au milieu de ses deux tableaux se trouvait Harmonie recroquevillé sur elle même. Elle semblait tiraillé entre deux univers entre deux envies entre deux mondes. Ne sachant lequel choisir. James s'approcha doucement et s'installa à ses côtés. Sans dire un seul mot il lui caressa les cheveux pour lui montrer qu'elle n'était pas seule. Harmonie ne bougea pas mais lorsque James s'arrêta quelques minutes elle réclama d'autre caresse par une petite plainte sonore à la manière d'un petit chat. James ne se fit pas prier et recommença. Il finit par la prendre dans ses bras. Elle se laissa faire. Au bout de plusieurs minutes Harmonie finit par ouvrir la bouche.
    
    - Je dois les sauver et pour atteindre la même puissance que Melinda je dois devenir comme elle.
    
    - Je ne suis pas sûr que tu en ai vraiment envie Harmonie. Je suis sûr que la lumière est plus forte que les ténèbres. Si tu laisse les ténèbres envahir ton cœur plus jamais tu ne pourras les faire sortir. C'est un poison mortel et tu perdra tout.
    
    - Je ne te perdrais pas toi.
    
    - Si je sais aujourd'hui où est ma place et je ne veux pas vivre une vie de servitude. Je crois que je suis amoureux de toi mais je ne te laisserais pas faire du mal aux gens que j'aime et si pour cela je dois te combattre alors je le ferais.
    
    - Je ne suis pas sûr d'être à la hauteur. Je n'ai jamais voulu être l'enfant interdit, je n'ai jamais voulu porter ce poids là sur mes épaules. Ce n'est pas la vie dont je rêvais.
    
    - Pense tu que mon père rêvais d'être l'élu ? Celui qui devrait mourir pour pouvoir le tuer ? Il a perdu ses parents, des amis mais il accepté son destin pour nous sauver tous. Tu dois toi aussi accepter le tiens. Comme Harry Potter, tu n'es pas seule, tu as ta sœur qui doit elle aussi porter une énorme responsabilité dans ta quête, tes amis, Albus et Adam, ta mère et ton père qui préférerait mourir que de te voir souffrir et moi aussi je serais là quoiqu'il arrive.
    
    Aucune autre parole ne fut prononcées. Harmonie se tourna vers James et l'embrassa timidement comme si elle avait peur de sa réaction. James accepta se baiser et prit le temps de parcourir chaque millimètre de sa bouche, de découvrir chaque sensation. Il avait embrassé des tas de filles mais aucune ne lui avait procuré un tel plaisir, une telle satisfaction. Il avait l'impression d'être enfin entier. Il avait trouver son âme sœur, sa moitié. Harmonie ressentait une sensation étrange, comme si l'univers tout entier lui criait qu'elle devait accepter cette amour mais dans un coin de sa tête elle entendait son père et son grand-père lui demander de lâcher se traître et de finir se qu'ils avaient commencer. De prendre la place du seigneur des ténèbres. La voix se faisait de plus en plus forte. Une larme s'échappa et elle stoppa brusquement ce baiser.
    
    - Je ne peux pas. Je ne veux pas ! Laisse moi tranquille.
    
    Harmonie partit en courant. Terrifier. James se retrouva seul dans la salle sur demande. Il remarqua que la pièce avec les berceaux avait petit à petit grignoté du terrain sur le trône des ténèbres. Malgré la fuite d'Harmonie le trône restait bien moins volumineux et impressionnant. Elle était plus forte que se qu'elle croyait et il le lui prouverait.
    Harmonie se dirigea dans sa chambre et s’étala sur son lit. Ces larmes purent enfin couler sans se soucier de qui les verrait. James savait où elle se trouvait et envoya Rose la consoler en lui expliquant se qu'il venait de se passer.
    
    - Je me disais bien que quelque chose la rendait heureuse. J'ai ressentis une intense émotion et puis une grande peur et enfin beaucoup de chagrin. Je crois que je capte le surplus d'émotion qu'elle dégage. T'inquiète pas James je vais prendre le relais.
    
    - Rose attends, je suis désolé d'avoir traité ta mère de sang de bourbe. Je ne le pensais pas du tout, mes mots ont dépassé mes pensées. S'excusa t il pour la première fois.
    
    - On est une famille et dans les familles on se pardonne tout.
    
    Elle lui sourit et partis rejoindre sa sœur. Elle l'a trouva allongé sur son lit. Sans lui demander son avis, Rose s'approcha et la prit dans ses bras afin de la consoler. Harmonie ne comprenait pas se qui lui arrivait jamais elle n'avait craquer de toute sa vie une Malfoy ne pleure jamais.
    
    - oui mais tu es aussi une Granger. Répondit Rose.
    
    - Quoi ? Demanda Harmonie en repoussant sa sœur doucement.
    
    - De quoi tu parle tu as dit que les Malfoy ne pleuraient jamais, je te dis que tu ai aussi une Granger.
    
    - Je n'ai rien dit Rose, je l'ai pensée. Expliqua Harmonie définitivement calmer.
    
    - Mais ce n'est pas possible. Attends essaie de savoir se que je pense.
    
    - C'est pas vrai je pus pas des pieds. Se vexa Harmonie.
    
    - Alors si c'est vrai et c'est géniale !!! tu crois que nos pouvoirs se développe ?
    
    « Je vais devoir apprendre à fermer mon esprit sinon ça va vite être très pénible » pensa Harmonie.
    
    «  Tu as des choses à cacher sœurette ? Cherche pas je suis déjà au courant pour ton baiser avec mon cousin et pour ton information je ressens de plus en plus tes émotions. Par contre je ne comprends pas pourquoi toi tu ne les ressens pas. »
    
    Les deux sœurs passèrent une partis de l'après midi a perfectionner ce nouveaux pouvoir et décidèrent de ne pas en parler aux autres.
    

Texte publié par lulushka, 10 septembre 2016 à 19h52
© tous droits réservés.
Commentaire & partage
Consulter les commentaires
Pour réagir â ce chapitre et poster une review, veuillez vous identifier ou vous inscrire !
«
»
Tome 1, Chapitre 11 « Nouvelle guerre » Tome 1, Chapitre 11
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
878 histoires publiées
426 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Elia
LeConteur.fr 2013-2017 © Tous droits réservés