Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Chapitre 2 « Santiago » Tome 1, Chapitre 2
Elle s’est fracassée en milliers d’éclats, rose de cristal piétinée par l’humanité. Ils ont fait de moi un monstre. Leur monstre.
    

    « Nous vous rappelons que le tournois annuel de surf est prévu pour ce week-end ! Alors sortez vos planches et la wax et profitez de l’eau tant qu’elle est bonne. Il vous reste trois jours pour vous entrainer. N’oubliez pas non plus que dans quinze jours et pour la première fois de son histoire, Paradise hébergera une manche de la coupe de voltige aérienne. D’ici ce soir nous devrions connaitre le nom des participants originaires de Paradise ! Stay Tuned ! »
    

    Tiago laissa le son de la radio s’étouffer puis disparaître totalement quand il entendit les remarques de ses collègues, leurs rires et leur mépris à peine dissimulé. Il soupira et son visage se ferma. Il était né et avait grandi à Paradise, mais loin des quartiers huppés. Il aimait sa ville – c’était la raison pour laquelle il avait fini par revenir. Cependant, il arrivait que ses voisins, les autres habitants de la métropole l’exaspèrent au plus haut point. Surtout quand ceux-ci auraient dû faire preuve d’exemplarité ou du moins faire usage du devoir de réserve qui leur incombait. Il ne réagit pas vraiment quand la détective furibonde débarqua dans son bureau.
    – Miss Turing…
    Il eut à peine le temps de la saluer que la jeune femme refermait la porte en la claquant presque. Elle bouillait de colère à peine contenue. La discussion risquait d’être houleuse s’il ne désamorçait pas la situation.
    – Kidd, j’te juste qu’un jour je vais en prendre un pour assommer les autres.
    Tiago leva les yeux au ciel.
    – Je n’en ai pas l’ombre d’un doute.
    Le ton avait été calme et pondéré. Harley fixa l’officier de police d’un air médusé avant d’éclater de rire. Il savait pour elle. Il le savait depuis les bancs de l’école primaire. Et il s’en était toujours moqué totalement. Ce qui faisait aussi de lui un flic assez mal vu par sa hiérarchie plutôt anti-chimères. D’où le bureau pourri et les collègues stupides.
    – Tu peux m’expliquer ce qu’il se passe avec l’affaire Keating ? Après m’avoir rencardée, les parents m’envoient bouler sur les roses avant de me dire que la police a repris l’affaire et l’a close ? En me sortant que c’est du passé tout en étant morts de trouille ? » explosa la jeune femme.
    Désemparé, Santiago haussa les épaules. Harley et lui avaient grandi plus ou moins ensemble et si le jeune homme était tout à fait banal – sa plus grande qualité disait-il avec humour – il n’en restait pas moins un allié de choix pour la détective privée. Sauf que cette fois-ci, il était totalement impuissant. Il pointa le plafond en grimaçant. Ça venait de bien plus haut placé que lui. Il n’avait accès à rien par la voie classique. Il n’avait même pas une miette d’information à partager. Déjà qu’en temps normal ce qu’il faisait pour elle était mal vu. Il pouvait tenter d’avoir des tuyaux, mais si l’affaire était belle et bien classée, il ne récolterait que des ennuis. Pour Harley, il en aurait été capable, mais elle ne voulait pas lui attirer trop d’ennuis. Tiago coula un œil vers la porte pour s’assurer qu’elle était bien fermée. Précaution bien minimale.
    – Va voir McKnight de ma part. Peut-être qu’il pourra t’aider.
    Il lui tendit une carte de visite qu’il avait tiré d’un des tiroirs de son bureau. Il n’était pas sûr qu’elle aille le voir mais ça en vaudrait peut-être la peine. Harley glissa le morceau de bristol au fond de sa poche sans même y jeter un coup d’œil. Un léger silence s’installa. Ici, ils ne pouvaient pas discuter vraiment.
    – On se retrouve au Croco ? Jet’ a prévu une soirée pirate.
    Tiago acquiesça et la jeune femme le laissa seul avec ses pensées et le bruit des machines qui l’entouraient. Il se passa la main dans ses courts cheveux bruns et laissa échapper un soupir de lassitude. Le calme était revenu, pour le moment. Il posa son casque audio sur ses oreilles et laissa les Guns’n’Roses effacer le monde qui l’entourait. Même si Welcome to the Jungle sonnait plutôt comme l’annonce d’une catastrophe à venir. Il retourna son attention vers ses écrans et se lança dans ces manipulations qui faisaient de lui un freak ou au mieux un geek aux yeux de ses collègues et quasiment une légende dans une communauté beaucoup moins regardante. Il n’avait pas de gros sujet en cours alors il se contentait d’errer numériquement, sans but réel, mais toujours à l’écoute. La plupart des flics du vingt-deuxième district ignoraient probablement tout à propos du jeune officier et ça n’était pas plus mal à ses yeux. Qu’importe s’il était considéré comme un gamin immature et de surcroît trop proche des chimères.
    
    La journée traina en longueur. Aucune enquête ne nécessitait ses talents particuliers, si bien qu’il finit par tente de trouver des informations sur cette fameuse affaire Keating que son amie d’enfance semblait vraiment prendre à cœur. Seulement, en un rien de temps, quelque chose comme cinq petites minutes, il se retrouva coincé dans un cul de sac. S’il persistait sur cette voie, il risquait d’attirer l’attention de sa hiérarchie. IL n’avait aucune envie de se faire virer. Ça ferait trop plaisir à certains de ses collègues. Sans parler du fait qu’il était la seule porte d’entrée de Harley au « 22 ». Il outrepassait probablement quelques prérogatives en lui filant un coup de main à l’occasion, mais comme certains semblaient oublier que les chimères étaient des citoyens comme les autres, les plateaux de la balance s’en retrouvaient équilibrés. Il ne se leurrait pas non plus : le nom de Kidd ne le protègerait pas s’il se faisait chopper la main dans le sac – ou plutôt la main sur le clavier. Il n’était pas fait du même bois que feu l’ancien commissaire. Il souhaitait surtout ne jamais le devenir. Ce poste d’officier dans l’équipe scientifique du district avait été pour le jeune homme une vraie aubaine.
    « Expert en Technologie et en Surveillance ? Tu n’es même pas capable d’être un vrai inspecteur ! »
    C’étaient peu ou proue les derniers mots que lui avait adressés son père, chargés de mépris condescendant non-dissimulé, plusieurs mois avant qu’un AVC n’emporte le vieux flic. Tiago n’était même pas allé à l’enterrement, malgré la demande de sa mère. En fait, le jeune homme aurait probablement eu la palme d’or du pire fils de l’année, voire même de la décennie. Au fon de lui, il aimait sa famille, mais il n’était plus capable de continuer à porter un masque en leur présence. Ce comportement l’avait bouffé pendant de bien trop nombreuses années. Il était peut-être plus seul désormais, mais il était libre.
    
    A dix-huit heures sonnantes, il éteignit son poste de travail, prêt à partir. Il sentait les prémices d’un bon mal de crâne qui risquait de lui ruiner sa soirée. Il quitta le commissariat presque avec soulagement, se contentant d’un simple « à demain » à l’intention de ses collègues. Il descendit au sous-sol, là où se situait le parking des employés, pour récupérer son véhicule personnel. Il enfila son casque et fit glisser les lunettes de protection devant ses yeux – il s’agissait de vieilles lunettes d’aviateur, un cadeau de Harley pour fêter son arrivée au 22 – et démarra sa vieille Norton Commando. Le moteur pétarada joyeusement dans un boucan qui se répercuta longuement dans le souterrain. Puis il rentra chez lui. Le temps de prendre une douche et d’avaler une aspirine et il fut bientôt l’heure d’aller rejoindre Harley. Il comptait manger un bout sur place, ayant tout sauf envie de cuisiner ce soir-là. Il savait aussi que l’ambiance des lieux leur permettrait de discuter sans filtre.

Texte publié par Capitaine Désastre, 31 mars 2018 à 19h11
© tous droits réservés.
«
»
Tome 1, Chapitre 2 « Santiago » Tome 1, Chapitre 2
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1297 histoires publiées
612 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Delenn Harper
LeConteur.fr 2013-2019 © Tous droits réservés