Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Chapitre 1 « Harley & Jethro » Tome 1, Chapitre 1
Ils m’ont enfermé et ils ont pris mon âme pour la réduire en morceaux.
    
    

    
    « Bonjour et bienvenue sur Radio-Paradise ! Il est sept heures du matin. Le soleil brille sur Paradise, un sympathique vent du sud nous apporte des embruns. Le temps idéal pour profiter de l’océan, mais gare aux bancs de méduses. »
    Comme souvent, Harley ouvrait les yeux à l’aube. Pas besoin d’utiliser un réveil la plupart du temps, sauf peut-être l’hiver ou les lendemains de fête. Pourtant elle le programmait toujours. La jeune femme s’étira comme un chat avant de quitter à regret la tiédeur confortable du lit. Elle étouffa un bâillement et jeta un coup d’œil au lit. Jethro quant à lui, ne semblait absolument pas motivé à se lever. Elle observa un instant l’homme et ses tatouages avant de se baisser pour ramasser le t-shirt de ce dernier et le lui lancer à la figure.
    – Debout, Shrek, sinon tu vas être en retard.
    – Shrek ?
    Seul un éclat de rire lui répondit : la jeune femme avait disparu dans la pièce d’à côté sans plus attendre. Jethro grogna avant de passer une main dans ses cheveux, ébouriffant un peu plus ses boucles châtaines au passage. Il enfila le haut que Harley lui avait jeté et se leva à son tour. Contrairement à la jeune femme, il n’avait pas d’impératif de temps. C’était l’avantage d’être son propre patron. Et Elena, la cuisinière du Croco Deal avait son propre jeu de clés. Autrement dit, s’il n’était pas là, elle ouvrirait. Ce ne serait pas la première fois ni la dernière. Il rejoignit Harley et l’enlaça avant de déposer un rapide baiser dans son cou. Elle était presque aussi grande que lui. Ils s’affairèrent à préparer le petit déjeuner en silence, se frôlant à peine, comme s’ils étaient seuls dans la pièce et non pas tous les deux ensemble. Parfois ils pouvaient rester des heures sans échanger un simple mot, d’autres fois c’était totalement l’inverse. Pas de crise de jalousie entre eux pour autant, leur couple marchait essentiellement sur leur complémentarité et le fait qu’ils acceptaient tous les deux de laisser des temps de liberté et de solitude à l’autre. Certaines fois, on pouvait même se demander s’ils étaient réellement en couple. Entre le côté forte tête de la jeune femme et celui insupportable du jeune homme, il y aurait pu facilement y avoir de quoi mettre le feu aux poudres. D’accord, il y avait occasionnellement de sacrées étincelles. C’était peut-être le secret de leur réussite, parvenir à être à la fois seuls et ensemble. Et de toujours pouvoir compter sur l’autre en cas de besoin.
    – Tu comptes passer ce soir ?
    – Si je ne finis pas les cours trop tard. Pourquoi ?
    – Soirée pirate.
    Harley ricana. Jethro et ses soirées thématiques. Il allait encore amuser la galerie avec ses illusions. La jeune femme aimait bien le voir se donner en spectacle, ça lui donnait l’air presque enfantin, loin des regards sombres que l’on pouvait apercevoir du coin de l’œil quand on l’observait en douce. Il devait probablement y avoir des saltimbanques parmi ses ancêtres. Elle termina son déjeuner et fila se préparer avant de partir. Il lui restait encore des rendez-vous à honorer avant de pouvoir assister à ses cours. La jeune femme de vingt-sept ans prenait des cours de pilotes, dans le but de concrétiser une vieille envie. Et personne n’aurait eu ne serait-ce que l’idée de l’en décourager.
    
    Quant aux soirées thématiques de Jethro, elles étaient connues et reconnues en ville. Une bonne partie du show était assurée par le maître des lieux en personne, tandis qu’en parallèle, le service était géré par Elena pour ce qui était de la cuisine – plutôt simple et savoureuse – et quelques étudiants s’occupaient de la salle sous la supervision bienveillante de Tommy, le barman. Tout le monde y trouvait son compte, même si Jethro reprenait toujours son rôle de patron avant la fin de la soirée. Pour ce qui était du spectacle, comme une grande partie des habitants de Paradise, Jethro appartenait à ceux que l’on appelait, le plus souvent avec mépris, les Chimères. Ses illusions étaient un jeu de son esprit. Il les créait avec une spontanéité effarante. Costumes. Décorations. Musiques. Il pouvait réussir à berner sur un court laps de temps les sens de la vue, de l’ouïe et même l’odorat. C’était un pouvoir plutôt gourmand en ennergie, alors Jethro se concentrait sur la scène. Ce pouvoir, il était né avec et quoi qu’on en dise, il n’en avait absolument pas honte. Il était fier de ça, de lui et de ses origines.
    
    Du haut de ses trente-cinq ans, il avait connu les années de la Guerre Civile, les Purges, jusqu’au Statu Quo. Si son tatouage de Chimère l’avait marqué dans ses chairs, le reste avait été gravé au fer rouge dans son esprit. Les humiliations. La haine. Il se souvenait. Bien plus que Harley par exemple. Mais ils partageaient leur envie de s’afficher sans crainte au grand jour. Ne plus tenter de se fondre dans la masse. Et ça, c’était la raison d’être du Croco-Deal : un lieu où les Chimères n’avaient pas à se cacher et où les gens « normaux » étaient aussi les bienvenus. Il était devenu tellement compliqué pour les atypiques de vivre normalement que le café agissait comme un phare dans la tempête Même si Jethro menait quand même son petit monde de main de fer. Il n’était pas né celui qui viendrait mettre la panique au Croco-Deal.
    

Texte publié par Capitaine Désastre, 28 mars 2018 à 19h12
© tous droits réservés.
«
»
Tome 1, Chapitre 1 « Harley & Jethro » Tome 1, Chapitre 1
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1297 histoires publiées
612 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Delenn Harper
LeConteur.fr 2013-2019 © Tous droits réservés