Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Lecture
La Prêtresse

    
     Darmyse s'avança, le cœur serré. Elle avait le sentiment de jouer sa vie, plus encore qu'à chacune de ses trois précédentes tentatives, toutes ratées, pour devenir Novice. Les règles étaient claires, sans équivoque ; et pourtant, elle s'apprêtait à réclamer qu'on les entorse pour elle. La Dame Bleue, leur plus haute supérieure, l'attendait à son bureau, assise dans son fauteuil, droite comme un manche de trident.
     – Aspirante Darmyse, vous avez échoué aux épreuves pour devenir Novice, annonça la Dame Bleue avec autant de froideur que les deux précédentes fois. Selon notre règlement, vous ne pouvez plus prétendre à la prêtrise du temple de la déesse des océans, l'une de nos trois mères à tous, Eminë. Vous avez un jour pour rassembler vos possessions. Allez, et que le vent vous guide vers votre cap.
     Darmyse retint à grand-peine les larmes qui menaçaient de déborder. Le ton était si distant... Et elle l'avait vouvoyée, comme une parfaite inconnue, après l'avoir tutoyée pendant dix ans. Mais elle devait conserver son calme.
     – Dame Bleue, la salua-t-elle le plus respectueusement possible selon le protocole, je viens solliciter ta bienveillance pour obtenir une dérogation. La prêtrise est toute ma vie, je te demande, le plus humblement, de pouvoir tenter de devenir Novice une quatrième fois, bien que cela soit contraire au règlement.
     Darmyse ne sut quelle posture adopter après avoir formulé sa requête. Garder la tête baissée était toujours bien vu par une hiérarchie cléricale, mais la jeune femme pouvait aussi affronter le regard bleu glacé de sa supérieure, en espérant que celle-ci puisse lire tout l'engagement qu'elle escomptait dédier au culte d'Eminë.
     Elle se laissa sonder, étudier, transpercer, mais la Dame Bleue finit par secouer la tête, après un examen jugé bien bref.
     – Aspirante Darmyse, nous ne pouvons vous accorder ce que vous réclamez. Il n'est pas d'usage de faire des exceptions. Car même si l'eau s'adapte à son contenant, elle peut avoir la force de tout emporter sur son passage. N'oublions pas ce que nous devons à Eminë, et respectons ses conditions.
     Darmyse se retint de soupirer d'exaspération. Elle laissa s'écouler les quelques secondes de silence nécessaires après le sermon de sa supérieure pour signifier son acceptation, puis répondit en choisissant soigneusement chaque mot.
     – Dame Bleue, notre temple tombe en ruines, à tous points de vue. Nous sommes de moins en moins nombreux à souhaiter offrir notre vie à Eminë. J'ignore pourquoi j'ai échoué cette fois, mais si je le savais, je pourrais m'améliorer, et tenter de devenir une prêtresse digne de ce culte. Je n'ai jamais rien envisagé d'autre.
     Elle se tut, craignant de perdre le contrôle de ses émotions. Elle aurait pourtant aimé poursuivre, tout en sachant que trop de paroles pouvait la desservir ; elle avait tout de même parlé d'humilité un instant auparavant.
     – Aspirante Darmyse, vous avez échoué pour la même raison que les autres fois : vous souhaitez trop de modifications dans notre culte.
     La jeune femme demeura coite, assimilant les propos de celle qui avait été l'un de ses modèles, assise face à elle, les mains immobiles sur les accoudoirs, l'expression impénétrable. L’Aspirante déchue comprit alors ce que ses supérieurs lui reprochaient : elle était leur opposé.
     Les commandements et pratiques du temple conservaient une inaltérable rigidité depuis des centaines d'années ; elle suggérerait qu'elles soient assouplies. Cette volonté de différence n'était pas compatible avec la bonne marche du clergé. Et il semblerait qu'elle ait toujours été évincée à cause d'elle. C'était simple et tristement compréhensible. En effet, une communauté de personnes vivant relativement à l'écart des autres habitants, dans l'objectif de perpétuer des traditions coûte que coûte, verrait d'un mauvais œil ses ambitions. Darmyse avait, depuis plusieurs années déjà, des idées pour ramener des fidèles et de futurs prêtres. Mais elles s'écartaient trop des habitudes, et ses professeurs l'avaient déjà mise en garde sur les dangers de la nouveauté mal proportionnée.
     Un instant, elle hésita : elle pouvait laisser ses convictions de côté, le temps d'accéder à la prêtrise. Mais non seulement ses préceptrices la connaissaient, mais elle n'était même pas certaine de le souhaiter. Elle tourna alors son visage vers la porte, à côté de laquelle un élégant guéridon, recouvert d'une petite nappe crème brodée de motifs aquatiques, constituait l'unique ornement de la pièce. Son père en avait fait sculpter un identique, d'après ses descriptions, tant elle l'avait trouvé charmant. Il trônait dans le salon, tout aussi majestueux que son modèle, afin de lui évoquer le temple, son autre foyer. Demanderait-elle à le faire enlever, au risque sinon d'être traversée d'une vague de nostalgie ?
     Darmyse sortit de ses pensées quand la porte s'ouvrit sur Léri, une jeune fille devenue Novice six mois auparavant. Celle-ci se figea en reconnaissant son ancienne amie, s'inclina brièvement et ressortit, sans refermer complètement. Elle signifiait ainsi qu'elle attendrait la fin de l'entretien, et que Darmyse devait se hâter. Léri était perspicace, mais arrogante, et elle avait adopté une attitude très condescendante envers les Aspirants, lorsqu'elle les avait quittés. Leur amitié s'était alors éteinte.
     S'en était fini. Darmyse conserva une posture respectueuse, voire révérencieuse, en quittant le bureau de la Dame Bleue. Le temple d'Eminë devait conserver sa sacralité, qu'elles qu'étaient les humeurs de ses occupants.
     De retour chez elle, elle retrouva son fauteuil favori et s'y lova avec le journal de la veille. Quand ses parents la rejoignirent, elle prit un moment pour sortir de sa lecture et lever le nez.
     – C'est terminé, définitivement...
    

Texte publié par Lunar Eclipse, 6 mars 2018 à 22h36
© tous droits réservés.
«
»
Lecture
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1429 histoires publiées
656 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Kelynn007
LeConteur.fr 2013-2020 © Tous droits réservés