Pourquoi vous inscrire ?
Dormir 100 ans ou la belle au bois dormant 2.0
icone Fiche icone Fils de discussion icone Lecture icone 0 commentaire 0
«
»
Tome 1, Chapitre 5 « Il était moins une ! » Tome 1, Chapitre 5
Jarred entend son petit appareil biper. Mince un problème avec un des sujets ! Il arrache le petit objet noir pas plus grand qu'un pouce et cours dans le bâtiment. Il court comme un dingue. Au fond de lui il pense savoir ce qui se passe mais il n'est sûr de rien.
    
    L'appareil vibre de plus en plus à mesure qu'il se rapproche de la source, enfin plus de la cellule. Il arrive à la cellule de 672 ... de Aurore Espina plutôt. Il se corrigea mentalement. C'est un être humain comme un autre pas une de ces machines que l'on immatriculer comme on veut avec des chiffres et des lettres. Après dix ans en temps que technicien adjoint dans la Fabrique, il était surprit que le Professeur l'ai choisi lui parmi tant d'autres pour continuer sa mission. Dire que ce vieux bougre avait déjà 40 ans quand la petite s'était endormie.
    
    Jarred allait atteindre les 60 et n'était pas près de goûter aux joies de la retraite, pas dans l'immédiat. Les différents gouvernements successifs avaient repoussé d'avantage l'âge limite pour partir à la retraite passant d'environ 62 ans et quelques mois à 75 ans ! Malgré les différentes manifestations, seuls les emplois reconnus comme difficiles étaient autorisés à laisser partir en retraite leur salarié vers 60 ans voire moins en l'échange de 30% de leur salaire par année depuis leur départ et ce jusqu'à l'âge officiel. Autant dire que plus personne le fait : même bousillés, les travailleurs préfèrent avoir une paie complète même si elle est petite que de devoir déduire chaque année 30% de leur paie, ce qui semble logique.
    
    Jarred arriva vers la cellule de la jeune fille. Elle était au sol, inconsciente. Les photos avaient été éparpillées partout au sol. Le vieil homme jura puis appela un stagiaire en renfort. L'arthrose guettait Jarred et parfois un simple mouvement le faisait souffrir. Ses mains de pianistes avaient enduré bien des peines : couvertes de cambouis, égratignées, ... elles en avaient vu du chemin mais le temps commençait à lui reprendre sa fierté. Si autrefois on vivait jeune et ce pour longtemps, le vieillissement prématuré était devenu banal en 2119.
    
    Swan, la femme de ménage arriva suivie de près par un jeune homme et une petite fille. Jarred vit les deux derniers arrivants et son visage se crispa.
    
    Oh non pas eux ! Pas les gosses du dir'lot ! Si jamais Ulric ou Samia entrait dans la cellule, ils risquaient de contaminer Aurore ! La jeune fille n'était pas immunisée contre ces maladies nouvelles qui sont arrivées depuis son départ qui sait comment elle réagirait si l'un des deux lui toussait à la figure ?
    
    Swan entra dans la pièce de verre. Elle eu le reflex de fermer la porte derrière elle. Quelle brave femme ! Dévisageant le scientifique elle lui fit signe d'un mouvement de tête que les enfants étaient derrière elle.
    
    - Je sais dit Jarred. Il ne doivent pas entrer tu m'entends ? La petite n'a pas les anticorps nécessaire pour braver nos maladies. De toute façon elle est trop faible pour le moment.
    
    Swan fixa le cocon puis la jeune fille étendue au sol.
    
    - Oui on va la mettre là dedans. Au moins elle ne risque rien là-dedans.
    
    Swan fit 'non' de la tête. Son visage exprimait un sentiment de terreur.
    
    - Si Swan nous n'avons pas le choix ! Soit elle se réveille dans ce cocon soit elle dort par terre mais dis-toi bien que si il lui arrive malheur tu le porteras sur ta conscience !
    
    Swan n'ajouta rien et attendit que Jarred prit les jambes de la jeune fille. Quant à elle, elle prit les poignets et ensemble ils couchèrent l'endormie dans son lit de verre. En fermant le cocon, le liquide qui avait maintenu la fille en vie réapparu. La machine croyait qu'une nouvelle expérience était en route. Jarred coupa l'alimentation du précieux liquide et déverrouilla légèrement le cocon. Il le fit basculer de telle sorte que de la position verticale, la jeune fille serait à son réveil dans une position plus familière c'est-à-dire dans une position horizontale.
    
    Une fois la princesse dans son lit, Jarred promena son regard sur le reste de la pièce. Il vit les photos éparpillées au sol et se maudit intérieurement. Se penchant sur la première tentative d'Aurore, il en conclut qu'elle avait cherché à former des paires. Finalement elle était plus maligne qu'il ne le pensait.
    
    Swan sortit et d'un petit "toc-toc" sur la parois de verre extirpa Jarred de ses pensées.
    
    - Oui oui je vais sortir. Fais en sorte que les enfants ne découvrent pas la fille compris ?
    
    Swan hocha la tête puis elle raccompagna les deux garnements vers leur père.
    
    Jarred quant à lui fixa une dernière fois la pièce puis fût surprit de voir un boîtier noir dans la cellule d'Aurore. Il n'appartenait pas à la Compagnie mais ça ne serait pas un problème de savoir d'où il venait. Prenant appui sur une chaise, il réussit à le décrocher du plafond quand l'objet se mit à émettre un bruit assourdissant. Se bouchant les oreilles, Jarred réussit cependant à saisit l'objet et l'envoya valser en dehors de la pièce. Il dû tomber sur un bouton "Off" car le bruit s'arrêta.
    
    -Ouf j'ai eu chaud cette fois ! Murmura le scientifique.
    
    Il ramassa l'objet l'examina avec étonnement.
    
    Mais que fais cette chose ici ? Songea Jarred
    
    Quoiqu'il en soit il l'avait échappé belle ! Encore un instant de plus et il devenait fou ! Il était moins une !

Texte publié par Ashley Plateada, 1er février 2018 à 10h29
© tous droits réservés.
«
»
Tome 1, Chapitre 5 « Il était moins une ! » Tome 1, Chapitre 5
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1657 histoires publiées
749 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Hoshiro-Ryuko
LeConteur.fr 2013-2021 © Tous droits réservés