Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Chapitre 21 Tome 1, Chapitre 21
Environ trois semaines étaient passées depuis l’enterrement de Bella Swan et la vie reprenait lentement à Forks et à la Push. Renée, la mère de Bella était repartie avec son mari Phil quelques jours après l’enterrement. Charlie avait repris le travail mais tous sentaient que le cœur n’y était pas. Lors du repas chez les Swan suite à l’enterrement, lui et Tiffany, la mère d’Embry, avaient longuement discuté. Embry apprit alors que quatre années avant sa naissance, sa mère avait perdu un enfant, une fille, Mahlia. Elle était tombée d’une falaise en jouant avec son père, il n’avait pas pu la rattraper à temps, elle avait trois ans. Ce qui fait que Charlie et Tiffany avaient trouvé un point commun, triste, certes, mais, cela engendra quelques conversations entre eux depuis ce jour. Ils se voyaient de temps en temps à Forks ou à Port Angeles, où elle travaillait pour discuter. Le Chef n’était pas encore complètement remis de la mort de son unique fille, ce qui était totalement compréhensible. Mais, Tiffany semblait l’aider et comprendre sa douleur.
    
    Le reste des Cullen avaient rejoint Jasper, Edward et Bella qui était bien devenue un vampire et la meute avait quelques informations de sa nouvelle condition de nouveau-née. La dernière Cullen s’adaptait bien et se contrôlait bien. Ils avaient décidé de revenir sur Forks au courant du mois de Février. Le temps que tous s’adaptent un maximum à la situation. Mais, également le temps que Jacob fasse entièrement le deuil de sa meilleure amie et qu’il aille complètement de l’avant avec Mélody.
    
    Ces deux-là, d’ailleurs, s’étaient quelque peu rapprochés. Jacob n’avait pas encore expliqué la situation à son imprégnée, car il ne voulait pas la brusquer ni l’effrayer. Ils restaient presque toujours avec le reste de la meute, mais discutaient avec un peu plus de facilité. Malgré leur attirance mutuelle que tout le monde voyait. Quand ce n’était pas Mélody qui rougissait à un sourire de Jacob, c’était lui qui regardait Mélody avec tendresse, désir ou émerveillement. Pour l’instant, ils semblaient être devenus amis.
    
    Quant au reste de la meute, Rachel revenait un weekend sur deux de la fac pour être avec son âme-sœur, mais aussi sa famille et la meute. Quil préparait la fête d’anniversaire de son imprégnée, à la mi-octobre, qui souhaitait un thème sur les princesses. Sam, Emily et Leah s’entendaient de mieux en mieux. Cette dernière avait rencontré un jeune homme, Matt, lors d’une mission à Seattle. Elle n’était pas imprégnée, mais, elle semblait un peu plus joyeuse, malgré le fait qu’elle ne pouvait pas lui révéler son secret et qu’ils ne se voyaient que le weekend. Sam lui avait autorisé le weekend sans patrouille sauf, cas d’extrême urgence. Seth essayait d’entraîner Collin et Brady pour les patrouilles. Jared avait gagné le pari contre Kim. Ce qui faisait que la poire avait été coupée en deux. Du coup, Luna avait deux esclaves, soit Embry et Quil ; tandis que Paul et Jared avaient Kim.
    
    En ce qui concerne Luna et Embry, ils étaient plus proches que jamais. Même si, depuis le pari gagné par Luna, ils n’avaient pas pu avoir un moment rien que tous les deux. Ils avaient été tous très occupés. Les cours étaient de plus en plus intenses, le club de danse pour les filles était plus intensif que jamais, car elles avaient une représentation pour Halloween à faire et devaient s’entraîner. Les garçons avaient les patrouilles et une bande de vampires nomades qui se baladait sur le territoire Quileute. Il fallait encore et toujours protéger leur secret par rapport à Mélody, qui devenait de plus en plus curieuse au fil des semaines. Luna devait passer le permis de conduire dans quelques semaines car son moniteur trouvait qu’elle avançait très bien, donc elle était stressée.
    
    Un nouveau loup était entré dans la meute il y a quelques jours. Il s’appelait Noah Kalhaha, avait 18 ans et était un cousin de Jared et Luna. Il s’était transformé chez Edward, lors d’un repas de famille où Jared et Embry l’avaient entraîné dans la forêt. Il était en pleine forêt depuis deux jours avec Sam et Leah, qui l’aidaient à se contrôler. Il ne savait pas encore que Luna fût l’imprégnée d’Embry malgré qu’il entende souvent les pensées de celui-ci pour sa cousine quand il était en loup pour le surveiller ou juste faire sa patrouille. Il ignorait également que Kim était celle de Jared. Il savait seulement que Kim et Luna étaient au courant de la condition de leurs petits-amis.
    
    
    Jeudi 6 h 30
    
    PDV Luna
    
    Je me lève tranquillement de mon lit et aère ma chambre. Je vais me prendre une petite douche chaude et ressors de la salle de bain habillée d’un slim noir, un pull col roulé gris et je vais dans ma chambre pour mettre la musique. Je me mets l’album de Cascada, que j’écoute en boucle depuis une bonne semaine. La chanson Ready for Love résonne dans la pièce alors que je me coiffe et termine de me préparer. Je me mets des bottines plates marrons, me mets juste un peu de mascara et me fais une tresse sur le côté. Depuis que j’ai gagné le pari et qu’Embry m’a marquée, j’ai toujours la trace de ses dents sur mon cou, un peu plus légère, mais toujours présente. Je pense que cette marque va rester très longtemps. Quand Paul l’a senti, il a dit qu’Embry avait mis son odeur. Ce qui signifie, d’après Emily et Kim, que je garderais ma marque pendant encore quelques mois, voire quelques années. Kim a la même du côté droit et Emily a la sienne dans le dos. Heureusement qu’il fait de plus en plus froid et que je peux cacher ça à mes parents, ils ne comprendraient pas.
    
    Tout en préparant mon sac pour le cours de sport de ce matin, je pense à Noah. Le nouveau loup de la meute. Il s’est transformé il y a quelques jours et a encore du mal à se contrôler d’après Jared. Le fait qu’un de nos cousins fasse partie de la meute me surprend et surtout m’effraye un peu. J’espère que mon secret sur mon passé ne sera pas découvert trop rapidement à cause de la pensée commune. Même si pour l’instant, apparemment, il ne sait même pas pour nos imprégnations respectives.
    
    Pour son arrivée, un feu de camps est organisé demain soir et du coup, je dors chez Embry. Jacob veut que Mélody vienne avec lui au feu et il va lui demander aujourd’hui. Je suis contente qu’il pense de plus en plus à mon amie. Elle commence à désespérer face à son comportement. Mais, nous savons tous pourquoi il n’ose pas encore l’embrasser, même si, d’après les garçons, il en meure d’envie. Il accepte enfin son imprégnation. C’est bien. Il mérite le bonheur et Mély aussi. Nous savons qu’un premier baiser entre le loup et son imprégnée est le début du marquage, le début du lien et qu’après ça, ils communiquent par la pensée. Et Jake veut que Mélody soit d’abord au courant de tout avant pour qu’elle ne soit pas trop effrayée par le premier effet du marquage.
    
    J’ai terminé de me préparer, je prends mon sac de cours, mon petit sac de sport et vais dans la cuisine.
    - Bonjour rayon de soleil, dit mon père.
    - Bonjour Papou, bonjour maman.
    - Bonjour ma chérie. J’espère qu’Embry ne va pas venir te chercher en moto aujourd’hui, il pleut un peu.
    Je regarde par la fenêtre de la cuisine et vois qu’effectivement, il pleut. Je me sers un thé au citron, un peu de fromage blanc avec du quinoa au chocolat et un verre de jus de cramberrie.
    - Ne t’inquiète pas. Il m’a assuré qu’hier était le dernier jour où on viendrait à moto jusqu’au mois d’avril ou mai.
    - Très bien. Alors, deuxième feu de camps demain ?
    - Oui. J’ai hâte. Je préparerais mon sac ce soir, je pense.
    - Alors première nuit chez ton amoureux ma fille ? Pas trop de bêtises hein ? me demande mon père, avalant son café.
    Je rougis quelque peu.
    - Papa… Vous avez accepté…
    - Je sais ma fille… Je te taquine.
    
    Quelques minutes plus tard, je débarrasse mes affaires et vais dans la salle de bain. Je me brosse les dents, me prends un nouveau chouchou pour mes cheveux, me mets un peu d’Amor Amor de Cacharel et je sens Embry qui arrive. Je fonce presque en courant vers le salon pour attraper mes affaires, me mettant ma parka kaki et sortir criant un « au revoir » à mes parents. La voiture de mon Embry vient juste de s’arrêter devant ma maison. J’entre dans la voiture, jetant presque mes affaires sur la banquette arrière et me tourne vers mon chéri. Je l’embrasse brusquement, le surprenant.
    
    - Hum… Luna… Mais…
    - Bonjour mon cœur. Désolée, j’avais une envie folle de t’embrasser. Ça fait trop longtemps qu’on n’a pas eu un moment rien que tous les deux…
    - Eh bien, je dois dire que tu m’as surpris mais je t’assure que tu peux recommencer quand tu veux. Je sais ma chérie, mais avec cette bande de sangsues et ton cousin. Et…
    Il prend lentement mon visage entre ses mains brûlantes et caresse de ses lèvres les miennes. Il m’embrasse doucement, laissant sa langue danser avec la mienne, me laissant pantelante sur le siège.
    - Bonjour à toi aussi… Vivement demain soir… il murmure, la voix un peu rauque.
    
    Fin PDV Luna
    
    
    PDV Jacob
    
    Aujourd’hui, je stresse un peu. Je vais inviter mon imprégnée à participer au feu de camps de demain soir, en espérant qu’elle accepte. J’espère aussi avoir le courage de lui avouer que toutes les légendes qu’elle aura entendues sont la réalité. J’espère qu’elle ne va pas nous prendre pour des fous et nous croire. J’ai de plus en plus envie de l’embrasser, de me rapprocher d’elle, de la prendre dans mes bras. Tout comme Jared avec Kim ou Embry avec Luna.
    
    Plus je fréquente ma douce et jolie Mélody et moins je pense à Bella. Cette dernière, d’après ce que nous dit Carlisle de temps en temps par téléphone, se porte très bien et sait de plus en plus se contrôler. Apparemment, lors de sa première chasse, elle aurait croisé un humain et, quand elle a compris que c’était un humain, elle avait sauté d’une falaise pour s’empêcher de l’attaquer et de le mordre.
    
    Mélody est merveilleuse. Elle est jolie, gentille, timide, sauf quand elle est avec Luna et Kim. Elles sont devenues presque inséparables toutes les trois, les Milka, comme elles se surnomment pour rigoler. Mélody, Luna et Kim. D’après Luna, Milka est une marque de chocolat allemande et qui est très appréciée en France. Mélody et moi, on passe presque deux heures le lundi après-midi tous les deux à travailler sur sa voiture ou sur ma moto.
    
    La première fois que nous avons travaillé la mécanique, j’ai cru que mon cœur allait exploser, de même que mon short.
    
    Flashback
    
    Cela fait deux semaines que l’enterrement de Bella avait eu lieu et j’avais la sensation d’aller de mieux en mieux. Peut-être est-ce dû à Mélody. J’avais proposé à Mélody de l’accompagner à l’atelier de son père, où elle laissait sa voiture pendant les cours. Elle entendait un bruit bizarre venant du moteur et elle ne voulait pas que son père l’aide. Mon loup en était presque extatique, elle voulait passer du temps avec moi. Nous étions arrivés devant l’atelier et elle partit se changer dans le bureau de son père.
    
    Je m’étais approché de la voiture de Mélody et là j’entends la porte s’ouvrir. Je me retourne et reste figé. Elle était craquante. Elle portait un mini-short en jean avec un tee-shirt blanc tout simple et elle s’était fait un chignon vite fait. Je déglutis difficilement face à ce spectacle. J’ai chaud tout à coup. Je n’ai qu’une envie, l’attraper contre moi, la mettre sur le capot de sa voiture et la dévorer de baisers. Elle marche tranquillement vers la voiture, me regardant dans les yeux, les joues rouges. Je me sens durcir dans mon short et mon loup hurle dans ma tête comme le loup dans les Tex Avery. Elle me fait un effet de fou alors qu’elle est habillée simplement et qu’elle ne fait que marcher.
    
    - Jacob ? Tu veux qu’on commence ?
    Oh que oui, je veux commencer. Je veux commencer par t’embrasser dans le cou, descendre sur ta petite poitrine, continuer sur ton ventre et…
    - Je… Si tu veux… je me racle la gorge et essayant de reprendre contenance. Alors, fais-moi entendre ce bruit bizarre…
    
    Fin du flashback

    
    Je suis sur la route pour aller au lycée. Je repense à Noah, le nouveau venu dans la meute. Il était vraiment très surpris quand il s’est transformé juste derrière la maison des Kalhaha. Embry et Jared l’avaient amené au cœur de la forêt quand ils l’avaient vu trembler de colère pour un morceau de viande que Jared lui avait piqué dans son assiette. Embry, Jared, Kim, Luna et Edward s’étaient tous regardés une seconde, étonnés. Quand les deux loups l’avaient entraîné dans la forêt, Embry, s’était transformé pour nous appeler. En arrivant quelques minutes plus tard sur les lieux, le jeune homme hurlait de douleur sur le sol. Jared et Sam essayèrent de le calmer et de le rassurer pour qu’il laisse faire son loup plutôt que de résister. Quelques minutes plus tard, alors que nous étions presque tous mutés, il se transforma pour la première fois. Un grand loup marron avec quelques tâches dorées apparut à la place du jeune homme, ses yeux étaient verts foncés. Il était plus que surpris lorsqu’il a entendu toutes nos pensées. Enfin, surtout celles de Collin et Brady, qui n’avaient pas pu se retenir pour lui laisser le temps de s’habituer à la situation. Ils étaient les derniers arrivés et n’avaient pas encore fait l’expérience d’assister l’un de nous lors de sa première transformation. Sam les avait fait taire avec sa voix d’alpha, les deux louveteaux avaient alors baissé leurs oreilles et s’étaient tus.
    
    Cela fait quatre jours que Noah avait muté pour la première fois, il avait réussi à redevenir humain au bout de quatre heures. Pendant ce temps, Embry et Jared avaient rejoint leurs imprégnées. Noah devait apprendre à se contrôler depuis et ne pouvait pas encore revenir au lycée. Il venait de rentrer dans la classe des Junior et était une classe au-dessus de Jared, Paul et Kim. Edward et Sam avaient donc fait part des changements pour Noah à ses parents, qui se doutaient qu’il allait bientôt devenir un membre de la meute. Il avait commencé à changer physiquement depuis quelques jours, plus grand, plus musclé, plus caractériel, la température plus élevée. Comme nous tous avant notre première transformation.
    
    J’arrive devant le lycée et je me gare tranquillement. J’aperçois Embry et Luna plus loin, dans la voiture de mon meilleur ami, s’embrassant doucement. Je souris doucement. Je sais qu’avec tous ces changements, ils n’avaient pas pu réellement être un peu tous les deux en ce moment. En plus, Embry m’a soulé pendant toute la patrouille parce que sa chère et tendre allait dormir chez lui demain soir après le feu de camps. Sam nous avait enfin mis ensemble pour patrouiller car depuis que je m’étais imprégné de Mélody, il y avait beaucoup moins de tension entre nous deux. De l’autre côté du parking, je vois Jared et Kim qui s’embrassent également elle assise sur le capot de la voiture du jeune homme, heureusement qu’il a arrêté de pleuvoir. Paul, Quil, Seth, Collin et Brady sont devant la voiture de Paul et semblent discuter en rigolant. Je sors de ma voiture et les rejoins. Jared et Kim nous rejoignent quelques minutes plus tard, ainsi que Luna et Embry.
    
    - Alors, Jake ? Prêt pour demain ? me demande Quil, taquin.
    - Quil, laisse-le… commence Luna dans les bras d’Embry.
    - Choupette, tu penses la même chose alors…
    - Peut-être. Mais, nous avons tous la délicatesse de nous taire, ajoute-t-elle.
    J’allais faire une petite réponse sarcastique quand je sens à l’autre bout du parking l’odeur de lavande et de fraise de Mélody. Je me redresse un peu, essayant de faire abstraction du rire de mes amis. Je vois alors mon imprégnée avancer vers nous. Elle porte un jean bleu foncé avec un haut vert pomme qui dégage ses épaules, laissant apparaître la peau de son cou et elle porte des converses noires. Elle a attaché ses beaux cheveux noirs en une queue de cheval. A croquer. Luna et Kim se précipitent presque vers leur amie pour la prendre dans leurs bras. Je grogne très légèrement quand je vois que les gars font pareil, sachant que je ne peux pas encore faire pareil. J’ai tellement peur de me laisser aller et de la marquer en l’embrassant. Même si j’en meurs d’envie, j’en crève d’envie. Je m’avance vers elle et elle me fait une bise sur la joue, m’envoyant presque des frissons. J’entends son cœur qui s’accélère quelque peu et je souris.
    
    - Bonjour Mélody, prête pour une nouvelle journée ? je lui demande.
    - On va dire que oui, Jacob.
    - Je… Hum… Je voulais te demander… euh…
    - On va vous laisser. J’ai des affaires à prendre dans mon casier, dit Luna.
    - Nous, on doit aller à la bibliothèque avant les cours, renchérit Kim.
    - Mais… commence Quil.
    - Aller les gars, dit Embry, semblant comprendre son imprégnée.
    
    Ils s’éloignent tous, me laissant seul avec mon imprégnée. Celle-ci regarde nos amis avancer vers le lycée, nous jetant quelques petits coups d’œil par-dessus leurs épaules. Elle se retourne vers moi.
    - Tu voulais me dire quelque chose Jake ?
    J’adore quand elle me dit mon surnom. C’est comme un carillon dans mes oreilles.
    - Euh… Oui… En fait, nous faisons un nouveau feu de camps demain soir avec le Conseil. Et je voulais t’inviter à venir avec moi.
    - Mais, je croyais que ce n’était que pour certaines personnes de la réserve…
    - En effet. Mais, je suis sûr que tu voudrais en savoir plus sur nos légendes…
    - Ca concerne vos secrets ?
    - Oui. Nous… Je suis prêt à tout te dire, mais j’ai besoin de l’aide du Conseil pour ça. Je… Je sais que cela doit te paraître confus mais…
    - Non non. Enfin, je pense comprendre. Je serais là. Je dois amener quelque chose ?
    - Non. Toi uniquement. Mais, si tu veux arriver avec les filles chez Emily et Sam pour les aider pour la nourriture, c’est comme tu veux. Je sais qu’elles aiment bien faire le faire ensemble avant un feu de camps.
    - Je verrais avec Luna et Kim. Peut-être que je pourrais partir avec elles après la danse.
    Elle a dit oui !!!!! Mon loup en saute presque de joie.
    
    Fin PDV Jacob
    
    
    Vendredi 6 h 20
    
    PDV Luna
    
    Je suis debout depuis déjà vingt minutes. Maman est partie tôt pour aller travailler et m’a réveillée pour me souhaiter une bonne nuit chez Embry et un bon weekend à mon père. Elle m’a dit également d’amener quelques habits chez lui au cas où. Mon père est déjà sous la douche, il doit partir pour Phoenix pendant le weekend. J’ai mis encore l’album de Cascada dans ma sono pendant que je prépare mon sac. Je mets dans mon sac, mon pyjama, un short et un débardeur noir, quelques culottes et soutien-gorge, des chaussettes, deux pantalons, cinq hauts plus ou moins décolletés, mes Dr Martens noires et ma trousse de toilette. Je rajoute mon MP3, le chargeur de mon téléphone, deux ou trois CDs et quatre ou cinq DVDs. Je vais prendre mon petit-déjeuner dans la cuisine et mon père sort de la salle de bain, habillé d’un pantalon de costume noir et d’une chemise grise. Il a son avion dans moins de trois heures et c’est oncle Edward qui vient le chercher pour l’amener à l’aéroport dans dix minutes. Nous discutons quelques minutes le temps de manger quand la sonnette retentit.
    
    Quelques minutes plus tard, je suis seule à la maison. Je débarrasse et fais la vaisselle. Maman travaille ce soir et elle m’a dit que si je voulais, je pouvais rester chez Embry demain soir également. Je vais me prendre une douche en écoutant l’album de Gérald De Palmas, « Un homme sans racines ». La chanson « Au Paradis » résonne dans la maison. Je m’habille d’une robe-tunique bleue marine qui m’arrive au-dessus des genoux, avec des collants un peu opaques beiges et mes bottes marrons plates. Je laisse mon cou à l’air libre, vu que mes parents ne sont pas là et mets le cadeau d’anniversaire de mon Embry. Mon sac pour la danse est juste à côté de celui pour ce weekend que je laisserai dans la voiture d’Embry et mon sac de cours. Mon livre d’Italien est sur mon bureau, j’ai révisé un peu tard hier soir, sachant que j’ai une interro à la première heure. Je range le bouquin dans mon sac de cours et retourne dans la salle de bain en chantant la chanson « Elle habite ici » à tue-tête. J’ai attaché mes cheveux en demi-queue, je me brosse les dents et me mets du parfum. Celui à l’ambre est déjà dans ma trousse de toilette pour le weekend. Je vais dans ma chambre pour éteindre la sono, en fermant mon armoire, je souris en voyant quelques shorts et tee-shirt qu’Embry a laissé ici au cas où. Mon ventre chauffe, ce qui signifie qu’Embry n’est pas loin.
    
    * Embry, tu peux entrer à la maison pour m’aider avec mes sacs s’il te plaît ? *
    * J’arrive ma chérie. *

    Quelques minutes plus tard, la porte d’entrée s’ouvre sur mon bel indien. Je vais à sa rencontre et il me prend dans ses bras tendrement.
    - Bonjour Bébé…
    - Bonjour mon cœur. Désolée. C’est que…
    - Tu as le sac pour les cours, le sac pour la danse et celui pour cette nuit…
    - En effet. En plus, ma mère m’a dit de laisser quelques affaires chez toi au cas où et elle m’a dit que si on voulait, je pouvais rester demain soir aussi.
    Je vois une petite étincelle dans les yeux de mon imprégné. Je me mordille légèrement la lèvre, m’imaginant déjà une deuxième nuit dans ses bras et peut-être quelques étreintes pleines de tendresse.
    - J’ai déjà envie de t’embrasser Bébé… il a une voix rauque et regarde mes lèvres.
    - Qu’est-ce que tu attends alors ?
    - Bébé, on va être en retard…
    - Embrasse-moi…
    Il m’embrasse doucement mais, je sens une passion s’insinuer dans notre étreinte.
    
    - Bébé… Oh… Tu as toujours ma marque ?
    - Oui. Mais, j’ai vu avec les filles. Elles ont la même qui reste.
    - J’aurais dû me retenir un peu…
    - Embry, je t’ai déjà dit que ça allait. Et je suis fière de pouvoir enfin la montrer. Je ne le fais pas quand mes parents sont dans les parages.
    - Hum… Bon, tu es prête ?
    - Oui.
    Il récupère deux de mes sacs et sort de la maison. Pendant que j’éteins toutes les lumières, ferme la porte de ma chambre, sors et ferme la porte à clefs.
    
    Nous arrivons au lycée et voyons Jake et Mély en train de discuter devant la voiture de la jeune fille. Je vois qu’Embry se concentre pour entendre ce qu’ils se disent.
    * Mélody demande à Jacob comment elle peut faire pour son cours de Quileute. Elle a beaucoup de mal avec l’attrape-rêve qu’Emily lui a demandé de faire. *
    * Okay. *
    * Il vient de lui dire qu’il allait l’aider un maximum. *
    * Il va beaucoup mieux. Je suis contente pour lui. *
    * C’est vrai. Mais, il stresse pour ce soir. *
    * C’est normal. Il veut lui avouer notre secret et lui parler de l’imprégnation. *
    * Tu penses qu’elle va accepter ? *
    * Elle nous a dit qu’elle commençait à tomber amoureuse. Mais, je pense qu’il va lui falloir du temps. *

    - Votre spectacle avance bien ?
    - Ca avance. Mais, Mallory me tape sur les nerfs. Depuis que j’ai gagné son défi pour qu’elle arrête d’emmerder Kim, elle me fait plus de réflexions et à Mélody aussi.
    - Vous ne devriez pas vous laisser faire Bébé.
    - Ce n’est pas le cas. Et je t’assure que Mélody peut être très méchante envers sa cousine si elle parle de nous ou même de vous.
    - Elle parle de nous ?
    - Mallory voit que sa cousine commence à être intégrée dans notre groupe. Du coup, elle essaie de mettre les nerfs à Mélody par rapport à Jake.
    - A Jacob ? Qu’est-ce que cette peste dit sur lui ? intervient Quil, qui nous avait rejoint avec les autres, suivis de Jacob et Mélody.
    Jacob avait d’ailleurs les sourcils froncés, signe qu’il avait sûrement entendu notre conversation avec Embry.
    - Apparemment, elle l’aurait vu avec Bella il y a quelques mois. Il aurait essayé de l’embrasser et…
    - Bella ??? Mais, elle est… commence Jared.
    - Mallory n’est qu’une garce. Franchement, elle… intervient Kim en colère et sachant sûrement ce qu’allait dire son amoureux.
    Mélody comprenant la conversation rougit quelque peu, à côté de Jake, qui tremble de colère. Elle pose alors timidement sa main sur le bras du jeune Black, qui tourne la tête dans sa direction et semble se détend presque instantanément.
    - Ma cousine n’est qu’une garce et je lui ai mis une sacrée gifle quand elle a commencé à parler de ton amie…
    - C’est vrai qu’elle l’a pas volée celle-là, je dis avec un léger sourire.
    
    Fin PDV Luna
    
    
    Vendredi 15 heures
    
    Les garçons étaient partis dans les vestiaires pour se changer afin d’aller au Basket. Ils avaient un match mercredi contre un lycée de Seattle. Quant aux filles, elles étaient en train de se changer pour le cours de danse. Kim portait un short noir lâche avec un tee-shirt sans manches noir avec le dessin de Jack Sparrow de Pirates des Caraïbes, des baskets blanches et une queue de cheval haute ; Mélody portait un pantacourt gris avec un tee-shirt violet à l’effigie de Britney Spears, des baskets noires et une longue tresse africaine et Luna avait un pantalon pattes d’éléphant noir et gris avec un tee-shirt violet d’Harry Potter, celui où il y avait écrit les paroles à dire pour ouvrir et fermer la carte du Maraudeur, ses chaussons noirs et les cheveux attachés en chignon serré. Elles entrèrent dans le gymnase où certaines filles étaient déjà en train de s’étirer attendant le début du cours.
    
    Elise arriva quelques minutes plus tard et leur fit faire quelques étirements et trois diagonales. Elles commencèrent alors travailler sur le spectacle d’Halloween. Elles avaient sept chansons à présenter, mais ce sera la surprise. En tout cas, le club pense que c’est un bon début pour seulement deux mois de cours de danse. Même Luna et Mallory avaient décidé de faire une trêve pour le spectacle.
    
    Deux heures plus tard, tout le monde sortit du lycée, changés. Mélody partit avec les filles chez Emily. Quand elles arrivèrent chez les Uley-Young, Sam et Emily étaient assis sur le canapé et regardaient la télévision. Luna et Kim entrèrent directement dans le salon pour dire bonjour au couple. Pendant que Mélody hésitait à entrer comme si c’était chez elle.
    - Mélody, tu peux entrer tu sais. Ne sois pas gênée. Tout le monde fait ça, lui dit gentiment Emily.
    - Bonjour Emily. Désolée, mais je n’ai pas l’habitude de…
    - T’inquiète. Je faisais comme toi au début, lui dit Kim avec un sourire.
    - Alors Em’ vers quelle heure tu veux que tout soit prêt pour ce soir ? demanda Luna en faisant la bise à Sam.
    - Oh… Je pense que pour dix-neuf heures, c’est bon. Il n’y a pas de viande à faire. C’est Sue qui l’amène.
    - Tu veux qu’on commence à faire les muffins ? Avec ces goinfres… commence Luna.
    - Quelqu’un a dit « muffins » ? cria presque Paul qui entrait avec Rachel à son bras et Jared qui alla directement prendre sa Kim dans ses bras.
    
    Cela engendra plusieurs rires. Tout le monde alla voir Rachel pour lui dire bonjour joyeusement. Quil, Jacob et Embry entrèrent à leur suite. Embry avança vers Luna et l’embrassa comme si cela faisait des jours qu’ils ne s’étaient pas vus. La jeune Queen s’accrocha à son tee-shirt et haletait quand le baiser se stoppa suite à un raclement de gorge pas discret du tout. Jacob se mit juste à côté de Mélody qui se détendit encore plus. Le jeune homme la regardait avec admiration mêlé à de l’hésitation. Il était stressé pour ce soir et c’était compréhensible.
    
    Quelques minutes plus tard, les garçons sortirent pour installer le feu de camps et aider Sue pour les plats qu’elle apportait. Pendant que les cinq filles étaient dans la cuisine et préparaient les muffins et les cookies. Malheureusement, Emily n’avait qu’un four et qu’une petite table dans la pièce et elles se bousculaient un peu dans la cuisine. Ce qui fait que Kim, Mélody et Rachel sortirent de la pièce pour mettre les différentes viennoiseries fraîchement sorties du four dans des boîtes. Comme cela, seules Emily et Luna restèrent dans la cuisine pour faire la pâte et enfourner les gâteaux. Elles enchaînaient les fournées et travaillaient avec une certaine harmonie, comme si elles avaient toujours fait la cuisine ensemble.
    
    Vendredi 19 h 30
    
    PDV Luna
    
    Nous avons enfin terminé de tout amener derrière la maison des Black pour la soirée. Je vais dire bonjour à Sue, Billy, Quil Senior et oncle Edward. Leah vient d’arriver avec Seth et Noah. Il regarde Jared et Kim, ainsi qu’Embry et moi différemment. Il a dû apprendre pour l’imprégnation. Il s’est coupé les cheveux et a le même tatouage que le reste de la meute. Noah est assez hésitant et vient vers nous trois qui étions en train de discuter.
    - Salut les gars… Luna… Kim…
    - Hey Noah ! lui dit Jared en lui faisant une légère tape dans le dos.
    - Tu vas bien ? je lui demande.
    - Oui. Merci Luna. Euh…
    - Je suppose que tu sais pour l’imprégnation ? demande Embry à mon cousin.
    Il acquiesce.
    - Pour toutes les imprégnations… dit-il.
    
    Il se tourne vers Jacob qui a une Mélody timide à ses côtés. Le jeune Black la regarde discuter avec Billy avec un air toujours stressé mais toujours émerveillé sur le visage. Embry est dans mon dos et a ses mains autour de ma taille ; tout comme Paul avec Rachel et Jared avec Kim. Sue dit alors que c’est le moment de manger. Ce qui fait que tous les loups présents se précipitent presque vers le feu en commençant déjà à s’empiffrer.
    
    Environ une heure plus tard, le repas est terminé. Embry me prend entre ses jambes et me murmure dans l’oreille un « je t’aime » et frotte doucement son nez dans mon cou, là où il m’a marquée.
    * J’ai hâte de passer ma première nuit chez toi. *
    * Crois-moi, ce ne sera pas la dernière. *

    Kim est dans les bras de Jared, ainsi que Rachel et Paul, Sam et Emily. Quil a Claire sur ses genoux, presque engloutie dans le manteau du jeune homme qui sent doucement ses cheveux à pleins poumons. Cela faisait presque deux semaines qu’il ne l’avait pas vu et il commençait à tourner comme un lion en cage, ou plutôt un loup en cage. Leah, Seth, Collin, Brady et Noah étaient assis de part et d’autre des différents couples. Les anciens sont sur leurs sièges et semblent pensifs. Quant à Jacob, il a un bras sur les épaules de Mélody qui semble sentir que l’atmosphère change petit à petit. Billy commence alors son récit.
    
    Au fil de ses paroles, je me sens encore transportée dans les histoires de notre tribu. Je jette un œil à Mélody qui boit les paroles du père Black qui parle avec calme, sérénité et prestance. Elle semble très concentrée sur ce qui est raconté. Je vois ses yeux qui s’écarquillent à la fin du récit d’oncle Edward sur l’imprégnation. Jacob s’est éloigné légèrement d’elle pour voir sa réaction, comme nous tous d’ailleurs.
    - Je… Je ne comprends pas ce qui se passe, Jacob… elle a une voix hésitante.
    - Tu voulais savoir notre secret, douce Mélody, répondit-il d’une voix rauque.
    - Mais, ce n’est pas… possible… Je veux dire… Des vampires, des loups, cette histoire d’imprégnation… Je…
    Jacob se lève et mon amie le suit des yeux et se lève à son tour.
    
    Fin PDV Luna
    
    
    PDV Jacob
    
    - N’avance pas plus. Je ne veux pas te faire de mal…
    - Mais Jake…
    Je me tourne vers elle et commence à me déshabiller. Je vois ses yeux qui me regardent presque avec envie. Elle semble apprécier ce qu’elle voit, j’ai une putain d’envie de bander sous son regard. Mais… Non Jake… Restes concentré Black… Espèce de pervers… Je me transforme sous les yeux de mon imprégnée et la regarde. Elle a la bouche ouverte sous la surprise et reste figée face à moi.
    - Ce… Non… Impossible… Jacob ?
    Je gémis doucement pour ne pas lui faire peur. Je vois alors des larmes au coin de ses yeux.
    * Oh non, ne pleure pas ma puce… *
    Je m’allonge, toujours face à elle. Ma tête entre mes pattes avant et me rapproche doucement en rampant. Je la vois s’approcher timidement, toujours surprise.
    - Mais… Pourquoi vous me le dîtes ? Voilà pourquoi c’est un cercle hyper restreint ? Je comprends mieux pourquoi vous vous conduisez différemment.
    - Tu… On te l’a dit à cause de l’imprégnation… commence Luna en s’approchant de mon imprégnée.
    - Je ne comprends pas vraiment ce qu’est cette histoire d’imprégnation.
    - L’imprégnation d’un loup, c’est le moyen de trouver son âme-sœur, commence à lui expliquer ma sœur.
    
    - Mais… Je ne vois toujours pas le…
    Je vois alors ses yeux s’écarquiller de stupeur et mon cœur se brise légèrement sous sa réaction. Je gémis, toujours sous ma forme lupine. Elle a compris…
    - Jacob s’est… imprégné de… moi, souffle-t-elle.
    - En effet, ma belle, lui dit Kim.
    - Mais, je… Pourquoi ne pas me l’avoir dit ?
    - C’était à Jacob de décider quand te le dire. Il est ton âme-sœur et ne voulait pas te faire peur, lui dit Luna.
    - Donc, ce truc de loup nous oblige à sortir ensemble ?
    Oblige ?!
    
    - Ma chérie, tu n’as aucune obligation. Jacob sera tout ce dont tu auras besoin. Si tu as besoin d’un ami, il le sera. Si tu as besoin, d’un confident, il le sera. Si tu as besoin d’un amant, il le sera, lui dit Emily d’une voix posée.
    Je vois ma Mélody se tourner vers Quil qui tient Claire qui s’est maintenant endormie dans ses bras, bien au chaud.
    - Quil, Claire est ton imprégnée ?
    - Oui, chuchote-t-il.
    - Mais, elle n’est qu’une enfant. C’est…
    - Pour le moment, il est un frère pour elle. Il deviendra son amant dans quelques années et ils vivront heureux ensemble, lui dit Sam, s’approchant d’Emily.
    - Elle le sait ?
    - Elle sent qu’il est lié à elle pour toujours.
    - Une imprégnée ressent toujours le lien qui l’unit à son loup. Elle ne sait pas toujours à quoi c’est dû, mais elle sent une attraction envers lui. Physique comme mentale.
    - Aucune ne l’a rejeté ?
    - Non. Un tel degré d’adoration et de dévouement est tellement fort, qu’aucune n’a résisté.
    - Et aucune n’a regretté de ne pas résister, dit Luna avec un sourire.
    
    Mélody me jette de nouveau un regard et j’entends son cœur battre assez vite. J’étais resté allongé à écouter la conversation. Mélody s’approche doucement de moi, tendant la main. Je reste sans bouger et sens quelques secondes plus tard, une main douce qui me caresse le dessus de la tête. Je baisse mes oreilles et gémis de contentement. Sa respiration s’accélère quelques secondes.
    - Pour une fois que Black est calme sous sa forme de loup… C’est un miracle… Tu as tiré le gros lot Mélody… dit Leah sur un ton moqueur.
    Je lève la tête et regarde la jeune Clearwater en grognant.
    * Ta gueule Clearwater ! *
    - Quoi petit alpha ? Je n’entends pas ce que tu dis ? me répond Leah sarcastiquement.
    - Alpha ? demande Mélody, ainsi que Luna d’ailleurs.
    - Je croyais que Sam était l’alpha, commence Luna.
    - Il l’est jusqu’à ce que Jacob prenne la place qui lui revient de droit, dit Billy. Jacob est l’héritier d’Ephraïm Black, dernier grand chef de la meute.
    
    Je vais vers les arbres derrière moi pour me retransformer et me rhabiller. Quand je reviens, Mélody me regarde encore et toujours. Elle est plongée dans ses pensées.
    - Bon, je pense qu’il est l’heure de terminer cette soirée. Jacob, raccompagne ton imprégnée, je pense qu’elle a besoin d’un peu de temps pour réfléchir à la situation, nous dit Sam calmement.
    J’acquiesce et m’approche de Mélody qui se laisse faire. Nous allons dans sa voiture, toujours dans le silence. Quelques minutes plus tard, j’arrête sa voiture. Mais, nous ne sortons pas de la voiture.
    - Je suis désolé de ne rien t’avoir dit, Mélody.
    - Je comprends Jacob. Mais, pourquoi les filles ne m’ont rien dit quand je posais des questions. Je ne comprends pas.
    - Parce que j’ai demandé à tout le monde de ne rien dire. C’était à moi de te dire les choses.
    - C’est pour ça que tu ne m’embrassais pas toutes ces fois où je le voyais dans tes yeux ?
    Je tourne brusquement la tête vers elle.
    
    - Tu as remarqué ?
    - Bien sûr. Vu que je le voulais aussi, répondit-elle dans un chuchotement.
    Mon cœur bat plus vite et plus fort, aussi fort que le sien.
    - Oui et non. Oui, parce que je voulais d’abord ne pas avoir de secrets pour toi avant de le faire. Et non, parce que… Enfin… C’est par rapport à l’imprégnation. Si un loup et son imprégnée s’embrassent comme des amants, le lien se fait et s’amplifie au fil du temps et de leurs rapprochements. Ils communiquent par la pensée à partir du moment où ils s’embrassent pour la première fois.
    - Oh… Ah bon ? Maintenant, je comprends pourquoi Luna me disait qu’elle avait déjà parlé à Embry quand j’ai dormi chez elle.
    - Oui. Embry était en patrouille avec Paul.
    - Woah…
    Nous restons encore silencieux et je la vois qui réfléchit.
    - Jacob, maintenant que je sais… Pourquoi tu… pourquoi tu ne m’embrasses pas ?
    
    Je suis bouche bée face à Mélody. J’y crois pas !!!
    - Mélody… Tu es sûre que…
    - Jake, j’ai envie que tu m’embrasses depuis que j’ai croisé tes yeux au lycée…
    - C’est le moment où je me suis imprégné de toi… Mais, tu n’as pas peur ?
    - Embrasses-moi Jake…
    Je me penche doucement vers elle, elle se mouille légèrement les lèvres. Cela me donne envie de me jeter dessus. Mes lèvres frôlent les siennes avec douceur. Elle s’accroche à ma nuque et je la sers contre moi. Ses lèvres ont un goût de fraises et cela me fait grogner.
    * Mmm… Ses lèvres… *
    * Je t’ai entendu ma douce Mélody… *

    Elle sursaute dans mes bras et notre baiser prend fin. Je souris tendrement et elle repose ses douces lèvres sur les miennes.
    
    Fin PDV Jacob
    
    
    Samedi 1 heure du matin
    
    PDV Embry
    
    Nous venons de partir du feu de camps avec ma Luna et partons chez moi. Jacob et Mélody sont partis ensemble et j’espère que cela va bien se passer pour eux. Mon meilleur ami a droit au bonheur. Luna semble fatiguée mais, je sens que c’est une façade devant nos amis. Elle veut qu’on aille chez moi. C’est vrai que nous n’avons pas eu de moment à deux depuis qu’elle a gagné le pari. Mais, la soirée a été riche en émotions. Nous arrivons chez moi, je récupère ses sacs et le mien dans le coffre. Ma mère n’est pas encore rentrée à la maison. Elle doit sûrement être sur la route. La maison est donc dans l’obscurité et je fais entrer ma Luna. Je pose son sac de cours et de danse, ainsi que mon propre sac de cours dans le salon. Je vais dans ma chambre, suivi de ma Luna et pose son sac sur mon lit. Elle s’assoit sur mon lit en soupirant.
    - Sacrée soirée hein ?
    Elle rit doucement.
    - Qu’est-ce que j’ai dit ?
    - Ce n’est rien mon Embry. J’espère que cela va bien aller pour Mély et Jake…
    Je souris en la regardant. Elle est détendue et sereine.
    - Bon, je suis désolée, mais je dois me prendre une douche bien chaude.
    - Pas de problème ma chérie. Je vais préparer le lit.
    Elle se lève, fouille dans son sac, récupère quelques habits et sa trousse de toilette d’après ce que je comprends.
    
    Quelques minutes plus tard, elle sort de la salle de bain avec un petit short noir court, un débardeur en soie violet qui fait ressortir sa poitrine et a attaché ses cheveux en chignon. Une odeur de musc se répand dans ma chambre.
    - Hum… Tu as mis mon gel douche ?
    - Oui, désolée. J’ai oublié le mien. Ca ne t’embête pas au moins ?
    - Oh que non Bébé.
    Je dois avouer qu’elle est trop belle pour mon propre bien et là, avec mon odeur. Hum… Je vais avoir du mal à me retenir de la toucher. Je m’approche d’elle et l’embrasse dans la nuque. Je soupire contre son cou.
    - C’est quoi cette manie de toujours vous attacher les cheveux à toi et les filles ? Vous savez qu’on n’aime pas ça…
    - Ce n’est vraiment pas pour vous énerver. C’est plus utile pour les tâches ménagères ou là, pour se doucher sans se mouiller les cheveux à chaque fois.
    - Bon… Je vais me doucher. Installe-toi si tu veux Bébé.
    
    Quand je reviens dans la chambre, Luna est agenouillée dessus, les cheveux détachés et semblait m’attendre. Quelle tentation cette fille ! J’ai envie de la dévorer de baisers.
    - Tu penses que ta mère va rentrer dans longtemps ?
    - Vu l’heure, je pense que dans une demie heure à peu près. Pourquoi ?
    - Juste pour savoir pour combien de temps on a la maison pour nous deux…
    Elle a une voix un peu rauque et cela me fait quelques frissons. Je m’assois sur le lit tandis qu’elle se lève. Je vais pour me relever mais elle me retient d’une main sur le torse.
    - Luna, tu fais quoi ?
    - Je profite d’un moment avec mon loup préféré…
    Sa main commence à me caresser le bras pendant que l’autre main prend une des miennes. Elle s’installe alors à califourchon sur mes cuisses. La douceur de la peau de ses cuisses m’électrise presque. Petit Embry commence déjà à se manifester dans mon caleçon. Elle doit sûrement le sentir vu le sourire provocateur qu’elle me lance. Il faut que j’arrête de me laisser faire par cette créature sublime. Je mets alors une main sur sa cuisse et l’autre derrière sa nuque. Je l’attire alors sauvagement contre mes lèvres et contre mon corps. Elle gémit. Nos langues semblent se battre délicieusement. Ma main qui était sagement sur sa cuisse se mouve. Je la fais monter sur sa poitrine et j’entends la respiration de mon imprégnée qui s’accélère. Pendant ce temps, Luna a attrapé mes cheveux et les tire doucement. Elle caresse et griffe doucement mon biceps, ce qui me fait grogner.
    
    Je nous fais lever pour l’allonger sur le lit, brisant notre baiser. Elle plonge alors son visage dans mon cou et me fait des baisers papillons. Pendant ce temps, ma main caresse et cajole un de ses seins, elle soupire contre mon cou, stoppant ses baisers. Mon autre main caresse le dessous de sa cuisse, la rapprochant du même coup contre mon érection, la faisant grogner. Cela m’enhardit. Je ne réfléchis pas et lui enlève avec brusquerie son débardeur, la laissant face à moi, seins et ventre nus. Elle hoquète de surprise, mais se laisse faire. Sa poitrine est vraiment sublime. Ses seins ronds, pleins, pointent presque fièrement sous le désir. Ils se soulèvent sous la respiration saccadée de leur propriétaire. Je regarde son visage, soudain timide, je ne lui ai même pas demandé son avis. Elle me fait un signe de tête léger et mord sa lèvre.
    * Viens Embry *
    
    Je plonge alors mon visage sur un de ses seins et commence à l’embrasser doucement, le lécher, le mordiller. Elle s’accroche à mes cheveux, soupire, gémit et frotte son intimité chaude et moite contre la mienne, qui est dure.
    - Embry… Hum…
    De mon autre main, je lui attrape l’arrière de sa cuisse pour sentir un peu plus de frictions entre nos intimités. Elle se cambre contre moi pour plus de contact. Je me sens presque en feu contre son petit corps plein de désir. Elle continue de gémir et je fais de même. Ma bouche s’occupe de son deuxième sein. Le bas de mon corps continue de se frictionner contre le sien, encouragé par ses gémissements de plus en plus erratiques.
    - Luna… J’ai envie de toi…
    - Hum… Embry… continues… Plus fort…
    Je me plie volontiers à sa demande. Ma main qui restait sagement sur le matelas caresse le corps de la jeune femme magnifique sous moi. J’ai maintenant mon visage entre ses seins que je torture doucement l’un puis l’autre et mes deux mains sont une sous ses fesses et l’autre à l’arrière de sa cuisse. Je me frotte toujours contre elle et elle fait de même contre moi, rajoutant encore plus de contacts. Je sens que je vais perdre le contrôle si ça continue comme ça. Je durci encore en sentant que le tissu de son short qui se mouille de plus en plus sous mon contact. Elle pousse de petits cris incompréhensibles et j’accélère la cadence. Là, elle se tend sous un long gémissement et je fais de même quelques secondes après elle, me laissant aller. Mon caleçon est souillé de ma semence et je sens l’odeur du plaisir de ma délicieuse imprégnée emplir mes narines. J’ai l’impression de m’être trop laissé aller.
    - Désolé… Je…
    - Arrête de t’excuser à tout bout de champs, Embry… Tu casses tout…
    - Je… Je vais me laver et me changer. Je reviens juste après.
    
    Quelques minutes plus tard, nous sommes tous les deux changés et nous nous couchons l’un contre l’autre. Ma mère arrive dix minutes après mais ne vient pas vérifier ce que nous faisons. Luna se met contre moi, m’embrasse et me dit :
    - C’était trop bon Embry… Je t’aime…
    - Je t’aime aussi Bébé. J’ai beaucoup aimé aussi. Bonne nuit mon amour.
    - Bonne nuit mon cœur.
    
    Fin PDV Embry

Texte publié par Soso-Wolves, 21 janvier 2018 à 11h46
© tous droits réservés.
«
»
Tome 1, Chapitre 21 Tome 1, Chapitre 21
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1510 histoires publiées
701 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Nisa
LeConteur.fr 2013-2020 © Tous droits réservés