Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Chapitre 20 Tome 1, Chapitre 20
Vendredi 9 heures
    
    Luna, Kim et les garçons viennent d’arriver chez Sam et Emily. Jacob est allé dans la forêt sous sa forme lupine non sans avoir donné son téléphone à Paul afin que Sam appelle Carlisle. Celui-ci devait annoncer à Charlie que sa fille unique était décédée et que les Cullen rejoignaient Edward pour qu’il puisse faire son deuil. Cela allait pouvoir aider la meute et leurs imprégnées pour leur justification d’absence auprès du lycée et de leurs parents. Quil et Embry avaient accompagné Jacob vu qu’ils étaient ses meilleurs amis. Kim avait envoyé un texto à Mélody pour la prévenir qu’aucun d’eux ne pourrait venir au lycée aujourd’hui car ils venaient d’avoir un énorme problème.
    
    PDV Luna
    
    Nous venons d’arriver chez Sam et Emily, Leah et Billy étaient déjà sur place. Billy restait figé au milieu du salon et regardait dans le vide. Emily est dans les bras de Sam et pleure doucement, pendant que Leah a les larmes aux yeux mais essaie de ne montrer aucune émotion. Mon énergie est au plus bas et Jared me porte dans ses bras pour me poser dans le canapé. Ceux qui étaient sur place quand nous sommes arrivés me regardent étonnés.
    - Qu’est-ce qui se passe Luna ? demande Emily, inquiète.
    - Elle a perdu son énergie, commence Seth d’une voix très triste, il aimait beaucoup Bella.
    - Comment ça se fait ? demande Sam, prenant le portable de Jake pour appeler Carlisle.
    - C’est… quand… Bella est venue me voir… mon énergie descend complètement quand je vois un fantôme que j’ai connu de son vivant… même quelques instants.
    Le silence accueillit ma déclaration. Billy lève les yeux vers moi, il a les larmes aux yeux et quelques rides sont apparues sur son visage triste. Il se rapproche de moi avec son fauteuil et se retrouve face à mon visage.
    
    - Racontes-moi Luna.
    - Billy… commence la jeune fille.
    - Dis-moi comment ça s’est passé, me dit-il d’un ton qui semblait sans appel.
    - Très bien… je souffle. Elle est apparue juste à côté de Jacob sur le parking, mais sur le coup, je ne l’ai pas reconnue mais je sentais qu’elle était liée à Jacob. Elle était vraiment très maigre, ses cheveux étaient sales, ses vêtements étaient presque comme agrandis sur elle, même son visage était trop maigre. Elle observait Jacob qui regardait Mélody, elle a souri tristement. Puis, elle a disparu et est réapparu quelques secondes après, c’est là que je l’ai reconnue. C’était Bella Swan. J’ai alors dit à Jake que j’étais désolée et elle a commencé à me parler. Elle voulait savoir si Jacob allait bien et s’il s’était imprégné de Mélody, ce que je lui ai confirmé. Elle m’a raconté qu’elle était tombée enceinte d’Edward suite à… enfin bref. En deux jours, elle avait perdu trop de poids et commençait déjà à dépérir. Du coup, Jasper et Alice les ont rejoints elle et Edward pour qu’ils lui donnent plus de venin. Elle est en pleine transformation. Carlisle et le reste des Cullen vont les rejoindre la semaine prochaine et ils ne pensent pas revenir avant quelques décennies. Ils pensent revenir quand Bella saura contrôler sa soif et que tous ses proches seront… enfin… Elle est heureuse que Jacob se soit imprégné et elle m’a fait quelques révélations sur son futur avec Mélody, mais je ne peux rien dire de plus. J’espère que vous comprenez ma position…
    Billy acquiesça et avait des larmes de tristesse qui coulaient le long de ses joues. Emily et Leah se tenaient la main avec des larmes dans les yeux. Quant à Sam, il était déjà au téléphone avec Carlisle et m’avait écouté. Il me semble que même Carlisle a dû entendre mes paroles, vu que Sam ne disait plus rien et le reste de la meute qui s’était rassemblée autour de Billy et moi, avaient tous un air triste sur le visage.
    
    - Où sont Embry et Quil ? demande Billy.
    - Avec Jake. Il avait besoin d’être avec eux. De courir ou hurler, répond Jared.
    - Ou fracasser quelques arbres ou des sangsues dans le meilleur des cas, intervint Paul.
    Sam raccrocha le téléphone et dit solennellement :
    - Carlisle avait déjà appelé Charlie tôt ce matin. Esmée et Emmett sont allés voir comment il allait. Il est resté chez lui et il ne veut pas bouger.
    - Qu’est-ce qu’ils lui ont dit pour justifier sa mort ?
    - Ils ont dit qu’elle avait attrapé une infection mortelle du Brésil.
    - Je dois aller voir Charlie, dit Billy.
    - Je vais te conduire, dit Sam. Au fait, Luna, Carlisle dit que si tu veux passer le voir pour ton bras, tu peux venir maintenant. Il range ses affaires et termine dans l’après-midi.
    - Je t’amène Lulu, me dit Kim.
    - Il faudrait prévenir Embry, dit Leah.
    - Je le ferais en route. Plus vite c’est fait, mieux c’est.
    - Mais, il est transformé et il doit être loin, me dit Paul.
    - Luna peut communiquer avec son imprégné à une plus grande distance que nous et même quand Embry est en loup, lui dit Emily. Je viens aussi Lulu.
    - Ah bon ? s’étonne Paul.
    - Allons-y.
    
    Vendredi 10 h 30
    
    Je viens d’arriver à l’hôpital avec Emily, Kim et Leah. Nous arrivons devant la secrétaire de Carlisle.
    - Bonjour, le docteur Cullen ne reçoit pas aujourd’hui.
    - C’est bon, Maggie. Miss Queen est ma dernière patiente et peut entrer, intervient Carlisle de son bureau.
    J’entre donc dans le bureau, accompagnée de mes amies. Carlisle est là, toujours aussi pâle et d’une irréelle beauté.
    - Bonjour mesdemoiselles. Asseyez-vous. Comment va Jacob ?
    - Il est anéanti, lui répond Leah dans un froncement de sourcils et un grognement.
    - Je suis désolé. Voyons ce bras.
    Je me dirige vers sa table d’auscultation.
    - Ton bras est complètement guéri. Tu as l’air différente de la semaine dernière.
    Il m’avait parlé d’un air entendu. Je sais très bien de quoi il veut parler.
    - Les filles, vous pouvez nous laisser quelques minutes, je vous rejoins.
    - Mais… commence Emily.
    Elle sait de quoi je vais parler avec le vampire. Je fais un hochement de tête et mes trois amies sortent du bureau non sans un grognement de Leah.
    
    - Alors, que voulez-vous savoir, Carlisle ?
    - Je… Je voudrais m’excuser pour t’avoir un peu bousculée à avouer ce que tu as vécu dans ton passé. Je n’aurais pas dû. J’ai abusé de mon statut de médecin.
    - Très bien. Au moins, vous reconnaissez vos tords. Mais, je dois vous avouer que le fait que vous ayez essayé de savoir ça, m’a en quelque sorte aidé à l’avouer à Embry. En réalité, ce que j’ai vécu, je ne l’avais jamais même prononcé à voix haute, ni avoué à qui que ce soit. Mes parents ne sont pas au courant et je ne le veux surtout pas.
    Je le vois acquiescer lentement, comme pour me laisser le temps de lui avouer mon secret. Je prends une profonde inspiration pour me donner du courage.
    - Voilà… Je… L’année de mes douze ans… J’ai… Enfin… J’ai été agressée sexuellement par un gars de dix-huit ans…
    Je vois alors son regard devenir triste et presque noir. Ses yeux qui étaient de couleur marron presque orangé devinrent rouges. La colère avait envahi ses traits. Il me prit ma main comme s’il voulait me donner du courage d’aller plus loin.
    - Je vois… Je… Je suis désolé… Mais, ce n’était pas un…
    - Pour la loi, si. Il… Il y a eu… pénétration forcée…
    J’ai la tête baissée. Je sens alors un doigt glacé me relever le menton doucement et mes yeux plongent dans les siens. Des larmes coulent le long de mes joues.
    - Luna. Ce n’est pas ta faute. Tu es la victime, tu n’as pas à en avoir honte. Mais, tu n’as pas porté plainte ?
    - Non. Mes parents ne m’auraient pas crue. En plus, Cédric… enfin… il ne se souvient pas de ce qu’il a fait et il était ivre.
    - Quel genre de pénétration il…
    - Son doigt… Mais, je ne sais pas trop comment, j’ai pu le distraire et m’enfuir des toilettes… Cette année-là, je venais de perdre ma grand-mère et je m’occupais de plusieurs fantômes en même temps, alors pendant un long moment, j’ai oublié ce qui s’est passé. Mais, je n’ai compris ce qui s’était passé il y a peu de temps. Au mois de juin, tous les ans depuis ce jour-là, je faisais des cauchemars avec comme de nouveaux détails au fil du temps… L’année dernière, j’ai compris que ce n’étaient pas de simples cauchemars, c’étaient mes souvenirs qui ressurgissaient. Je me suis alors renseignée sur internet et c’est bien considéré comme un viol.
    - Tu es vraiment courageuse. Embry a de la chance… Et comment Embry… ?
    - Mieux que je ne le pensais. Il m’a soutenue même s’il était triste et en colère contre Cédric.
    - Le reste de la meute est au courant ?
    - Oui, à part le Conseil. Mon oncle y est et je ne veux pas que mes parents soient au courant de ça.
    - Tu devrais parler à quelqu’un, un psychiatre ou alors peut-être à tes parents… Je sais que c’est une situation délicate et très difficile à…
    - Je ne veux pas le dire, ni en parler. En tout cas, pas pour l’instant. Mon petit ami est au courant, c’est tout ce qui compte. En ce qui concerne la meute, ils sont ma famille mais je ne veux personne d’autre au courant. Je sais que mes parents sont ma famille, mais ils ont une autre place, j’ai une entière confiance en la meute. Je vous le dis à vous car vous êtes médecin et que vous avez le secret professionnel. Mais… Je ne veux pas que d’autres personnes soient au courant.
    Mes larmes coulent le long de mes joues.
    
    - Très bien. Je comprends. Tu sais, ma fille Rosalie...
    - C’est celle qui voit l’avenir ?
    - Non, elle c’est Alice. Rosalie est la sœur de Jasper et Edward. Sa dernière nuit en tant qu’humaine, elle a vécu quelque chose d’horrible. Elle s’est faite violée par quatre hommes dans une ruelle qui l’ont laissée pour morte. C’est là que je l’ai transformée.
    Je reste silencieuse. La pauvre. Déjà, moi un homme, ça m’a choquée. Alors, je n’ose pas imaginer ce qu’elle a dû ressentir avec quatre hommes autour d’elle, sur elle, en elle. Les hommes sont vraiment des monstres.
    - Je… Je ne sais pas quoi dire…
    - Il n’y a rien à dire dans ce genre de situation Luna. Mais, elle se sent mieux depuis quelques années, grâce à Emmett. Tu guériras grâce à l’aide et à l’amour de ton imprégné.
    - Je sais. J’ai l’impression d’avoir changée depuis que j’ai avoué mon passé à Embry.
    - Le fait de l’avoir dit t’as sûrement soulagée…
    - Oui, il y a ça. Mais, c’est autre chose. C’est par rapport à mon don. Vous savez, par rapport aux fantômes…
    - Je t’écoute.
    - J’ai appris certaines choses avant qu’elles arrivent suite à la visite d’un esprit apaisé.
    - Qu’as-tu appris ?
    - Ca, je ne peux pas vous le dire car il y a des oreilles fines. Mais, j’ai l’impression que certains fantômes peuvent me dire des choses sur mon avenir ou celui des gens que j’aime. Bella, je ne sais comment elle l’a su, m’a dit certaines choses sur le futur de Jacob avec son imprégnée et sur le nôtre…
    - Jacob s’est imprégné ?
    - Oui. D’une amie de la danse. Même s’il ne l’accepte pas encore.
    - D’accord. C’est bien pour lui, il va pouvoir guérir plus vite par rapport à Bella. Et que t’as appris Bella ?
    - Certaines choses qui me font penser que vous reviendrez dans moins de temps que vous le pensez.
    Je vois le vampire plonger dans ses pensées. Bella apparaît alors derrière lui et je me tends. Carlisle le voit et me regarde surpris.
    
    - Bella ?
    - Luna. Dans une année ou deux, les Volturi viendront pour vérifier mon statut. Il faudra que tous les Cullen soient présents.
    - Comment ça ? Les Volturi ? Qui c’est ça ?
    Carlisle sursaute sur son fauteuil et Leah entra brusquement dans le bureau, suivie de Kim et Emily.
    - Luna ?
    - Bella t’a parlé des Volturi ? demande Carlisle d’une voix presque blanche.
    - Oui. Mais, je ne comprends pas.
    - Les Volturi sont comme la famille royale chez les vampires… Ils veulent voir son statut d’immortelle ?
    - Oui. Mais, elle dit qu’ils viendront à Forks pour ça dans un ou deux ans.
    - Ce qui signifie que nous devrons revenir rapidement à Forks et nous cacher pendant ce temps.
    
    Fin PDV Luna
    
    Vendredi Midi
    
    Les filles sont retournées chez Emily et Sam où Jacob, Quil et Embry ont rejoint Jared, Paul et Seth. Leah et Luna se disputent en arrivant dans la maison, ce qui étonne les garçons.
    - Pourquoi tu lui as raconté ça, Luna ?
    - Parce que je l’ai décidé. Leah, tu es mon amie mais tu n’as pas à me dire ce que je dois dire et à qui.
    - Qu’est-ce qui se passe ? Leah, pourquoi tu engueules mon imprégnée ?
    - Parce que je suis sûre que même toi, tu ne vas pas apprécier ce qu’elle a fait.
    - Quoi ?
    - On revient de l’hôpital et on a vu Carlisle, commence Kim.
    - Okay. Et ? demande Jared.
    Pendant ce temps, Embry écarquille les yeux, semblant comprendre ce qui va suivre.
    - Et Luna a décidé de raconter à Carlisle ce qui lui est arrivé avec… Cédric, continue Kim.
    Le silence suivit son aveu. Luna restait la tête haute, les garçons regardaient la jeune fille, seule Emily ne réagissait pas.
    
    - LUNA !!! Pourquoi tu lui as dit ça ? Il va s’en servir contre… commence Embry, assez en colère, ses poings étaient serrés et il tremblait.
    - Parce qu’il est médecin et que ça m’a fait du bien de lui en parler.
    - Luna, je pense que tu as bien fait… intervient Emily.
    - Je ne comprends vraiment pas… Ma chérie, tu… c’est…
    - Mon cœur. Je t’aime vraiment très fort. Mais, Carlisle est médecin. Tu penses qu’aucune de ses patientes n’a jamais vécu quelque chose comme ça ? Même une des vampires de sa famille l’a vécu alors…
    - Quoi ? Mais qui ? intervient Seth.
    - Rosalie… Par quatre hommes en même temps… Ils l’ont laissée pour morte dans une ruelle… C’est cette nuit-là qu’elle est devenue vampire.
    - Oh… dit Emily.
    
    - Sans compter qu’elle a revu Bella quand elle parlait avec Carlisle, revint à la charge Leah.
    Jacob se redressa de nouveau.
    - Elle m’a dit que dans un an ou deux, les Volturi, la famille royale chez les sangsues, viendraient à Forks pour vérifier son statut de vampire.
    - Carlisle semblait abasourdi par la nouvelle et semblait presque terrifié, continua Emily.
    - Ca veut dire que les Cullen vont revenir dans le coin… continua Jared.
    - Et que d’autres jeunes vont se transformer, termina Paul d’une voix éteinte.
    
    Sam vient de revenir triste et las. Il semble étonné de l’agitation qui règne dans la maison. Luna et Embry sont l’un en face de l’autre, légèrement en colère apparemment.
    - Comment va Charlie ? demande Emily en s’avançant vers lui.
    Cela arrête le conflit en ramenant tout le monde à la mort de Bella. Jake qui était assis sur une chaise et s’était replongé dans un mutisme, releva brusquement la tête attendant la réponse de leur alpha.
    - Il est anéanti. Les Cullen lui ont dit qu’ils avaient fait incinéré Bella et que les cendres arriveraient par avion demain, avec Alice. Renée, la mère de Bella est dans l’avion et arrive dans la soirée. L’enterrement de Bella aura lieu lundi.
    Le silence revint dans le salon Young-Uley.
    
    Vendredi 18 heures
    
    PDV Embry
    
    Avec Luna, on vient d’arriver chez elle. Sa mère est dans la cuisine et semble très énervée.
    - Luna Sophie Alyssa Queen, pourrais-tu me dire la raison pour laquelle tu as séché les cours aujourd’hui ?
    Je me ratatine quelque peu et vois que Luna reste presque stoïque face à la colère apparente de sa mère.
    - Maman. Je m’excuse d’être partie du lycée. Mais, j’avais une bonne raison. Nous avions tous une très bonne raison.
    - Luna, tu es punie pour avoir séché les cours. Tu n’as aucune excuse alors…
    - MAMAN ! Nous avions appris ce matin que la fille du Chef Swan est décédée une semaine après son mariage. Jacob était son meilleur ami et il avait besoin de soutien. Je pense que c’est plus important de soutenir un ami qui vient de perdre une personne qu’il aime plutôt que d’aller au lycée. Tu ne penses pas ?
    Marie Queen reste figée dans la cuisine.
    - Quoi ? Bella est morte ?
    - Tu ne la connaissais même pas…
    - Si. Elle est déjà venue manger de temps en temps avec son père peu avant son mariage. Oh mon dieu !
    Je vois alors ma belle-mère qui commence à sangloter. Luna va prendre sa mère dans ses bras et commence à la consoler doucement en lui frottant le dos, tout aussi surprise que moi. Ma Luna tourne sa tête vers moi, les larmes au bord des yeux.
    * Je vais rester un peu avec elle. Vas prévenir ta mère. *
    * Elle est à la maison. Venez passer la soirée chez nous. Mais, je ne pense pas que ma mère fera la cuisine. *
    * D’accord. Pas de souci. Je tiens au courant mes parents. On sera là pour 19 h 30. *
    * Oui. Je t’aime ma Luna *
    * Je t’aime mon Embry *

    Je sors alors de la maison et croise Georges qui semble très triste. Visiblement, il vient d’apprendre également pour la mort de Bella.
    
    Quelques minutes après, j’arrive chez moi. Ma mère est déjà à la maison. Elle est dans le salon, une tasse de café fume dans ses mains, le regard triste.
    - Maman ?
    - Je viens d’apprendre pour Bella…
    - Oui. On l’a appris ce matin. Carlisle a appelé Jacob.
    - Comment est-il ?
    - Il a commencé par courir et il a déraciné quelques arbres dans la forêt. Après, il s’est effondré en pleurs sur un rocher. Avec Quil, on a essayé de le consoler mais… Depuis quelques heures, il est dans un genre de mutisme. Il ne parle plus, il reste à regarder le vide devant lui.
    - Le pauvre. Comment s’est arrivé ?
    - En fait, Bella est tombée enceinte de son vampire mais au bout de deux jours, elle commençait déjà à perdre beaucoup trop de poids, d’énergie et la vie commençait à quitter son corps. Alors, ils lui ont donné le venin. Elle est en pleine transformation.
    - Pauvre Charlie…
    - Euh… Maman. J’ai proposé à Luna si elle et ses parents pouvaient passer la soirée chez nous ce soir. Je veux Luna auprès de moi ce soir et…
    - Pas de souci. Je comprends que tu veuilles rester auprès d’elle, c’est ton imprégnée. Mais, je ne…
    - Cuisineras pas. Ne t’inquiète pas. Ils arrivent pour 19 h 30.
    
    Fin PDV Embry
    
    Lundi 9 heures
    
    Toute la ville Forks et une grande partie de la réserve était rassemblée pour l’enterrement de la fille du Chef de Forks. Une longue procession avançait en direction du cimetière. Au devant, Charlie et Renée se tenaient l’un à l’autre, comme une bouée de sauvetage, l’urne de leur fille dans leur bras. Leur unique enfant était morte une semaine après son mariage. Elle n’avait que dix-huit ans et était partie trop tôt. Ensuite, suivaient Phil, le mari de Renée, Carlisle, Esmée, Rosalie, Emmett et Jasper. Ils étaient suivis de Billy, Jacob, Rachel, soutenue par Paul, Sue, Seth, Leah, Sam et Emily et le reste de la meute. Mélody avait tenu à être là pour soutenir ses amies car Kim et Luna lui avaient dit que même si elles n’étaient pas très proches de la défunte, leurs amis l’étaient. Et surtout Jacob.
    
    PDV Jacob
    
    Je marche comme un automate, les larmes s’étaient taries depuis samedi. Il ne restait plus que le vide, le noir. Je sais que mon imprégnée est parmi la foule, je peux sentir son odeur de fraise et de lavande. Elle est magnifique. Elle porte une robe noire toute simple et ses cheveux forment une longue tresse sur le côté. Je vois qu’elle a les larmes aux yeux. Je ne comprends pas trop pourquoi alors qu’elle ne connaissait pas Bella. La cérémonie est enfin terminée et tout le monde doit se rendre chez Charlie. Mais, je ne peux pas. Je n’arrive pas. Je dis à mon père et la meute que je vais faire un tour. Juste avant de partir, je vais vers Charlie et Renée.
    - Charlie, Renée. Je vous présente toutes mes condoléances.
    - Jacob. Comment tu vas ? me demande Charlie.
    - Je… Je ne sais pas.
    - Tu ne restes pas ?
    - Je suis désolé. Je n’arrive pas à entrer dans votre maison Charlie. Je vais aller à la réserve.
    Renée me prend dans ses bras, les larmes aux yeux. Elle me remercie d’avoir été le meilleur ami de Bella.
    
    Je suis assis sur la plage de la Push. Juste à l’endroit où j’ai sauvé Bella de la noyade. J’entends des pas au loin et le vent me porte l’odeur de Mélody. Je la sens s’assoir à côté de moi. Elle respire doucement, son cœur bat légèrement et elle reste silencieuse. Je tourne la tête dans sa direction. Qu’est-ce qu’elle est belle. Sa tresse est légèrement défaite par le vent frais et quelques mèches se sont échappées. Ses yeux marrons fixent l’horizon mais sont embués de larmes.
    - Mélody ? ma voix est rauque.
    Elle tourne son visage parfait vers moi. Mes yeux plongent dans les siens et je sens mon cœur faire un bond dans ma poitrine. Je sais que je viens de perdre ma meilleure amie, celle dont je suis amoureux depuis près de deux ans. Mais, les yeux de Mélody, son visage, ses joues rosies par le vent, ses lèvres charnues et fines me donnent envie de l’embrasser. Là. Maintenant.
    - Jacob… Je suis désolée pour ton amie. Je sais ce que tu ressens.
    Elle a une voix douce mais vraiment triste. Comment peut-elle savoir ce que je ressens ? Toutes ces sensations quand je suis près d’elle me mettent en colère. Surtout dans un moment pareil. Foutue imprégnation.
    - Ah bon ? Tu as déjà perdu quelqu’un peut-être ? je lui grogne en colère.
    
    Je la vois sursauter et baisser la tête. Son cœur s’affole.
    - Oui Jake. Mon meilleur ami, Will. Il est mort sous mes yeux alors que… il était mon premier amour… et… Il s’est noyé dans le lac Washington l’an dernier. C’est pour cette raison qu’on a déménagé de Seattle pour revenir ici.
    Je la regarde encore. Elle semble en colère et triste. Je constate qu’elle a vécu presque la même situation que moi, il était son meilleur ami et ils s’aimaient tous les deux. Quel crétin ! Je lui fais encore mal.
    - Désolé Mélody. Je ne sais pas pourquoi je me conduis tout le temps comme un crétin quand je suis avec toi. Je te fais trop souvent de la peine.
    - Au moins, cette fois tu t’excuses sans passer par les filles.
    Luna et Kim se sont excusées pour moi ? Je ne sais pas trop quoi en penser.
    - Pour la dernière fois, ce n’était pas aux filles de s’excuser. C’était à moi. Et je suis désolé d’avoir dit ça. Je… Je suis un peu perdu en ce moment.
    - C’est normal. Tu viens de perdre ta meilleure amie qui est partie trop jeune. En plus, d’après ce que j’ai compris, tu étais amoureux d’elle mais elle a préféré quelqu’un d’autre. Je suis vraiment désolée pour toi.
    - Oui. Mais, ce n’est pas la seule raison. Je n’avais pas à te parler comme ça. Je ressens… une certaine attirance pour Luna et… enfin Embry m’en veut beaucoup…
    - C’est sûr. Elle est sa copine à lui donc…
    - Elle est plus que ça… j’avais murmuré mais, Mélody me regardait intensément. Elle avait entendu ma dernière phrase.
    - Ecoutes, Jacob. Je sais qu’on ne se connait pas beaucoup tous les deux. Mais, je sens qu’il se passe des choses dans votre groupe. Je sais que votre groupe est le plus fermé du lycée et de la Push. Vous semblez avoir d’énormes secrets et je comprends. Mais, certaines choses sont bizarres. Par exemple, jeudi soir, Kim a appelé Jared pour lui dire bonne nuit mais pas Luna. Elle n’a pas été au téléphone de la soirée mais elle m’a dit qu’elle avait appelé Embry un peu avant Kim. Ensuite, il y a Jared et Embry qui regardent Kim et Luna comme si elles étaient la huitième merveille du monde et se conduisent comme si elles leur appartenaient et inversement. Aucun d’eux n’a de doutes sur leur avenir commun. Je sais qu’ils s’aiment, ça se voit. Leur comportement laisse entendre qu’ils vont rester ensemble toute leur vie, ce que je leur souhaite, mais que je ne comprends pas trop. Ils sont encore adolescents. Sans compter le fait que vous, les garçons, êtes vraiment très fatigués certains matins et que vous trouviez tous ça normal.
    
    Je reste silencieux. Je ne sais pas trop répondre à toutes ses observations qui sont totalement vraies. C’est vrai que nous n’avons pas vraiment un comportement totalement normal aux yeux du monde. Pour nous, cela est normal car nous devons vivre avec toute cette situation. J’ai l’impression que je devrais lui parler des légendes, des loups, du fait que je suis un loup, l’existence des vampires, de l’imprégnation. Mais, je ne me sens pas encore complètement prêt.
    - Hum… Mélody…
    - Je ne te demande pas d’explication de suite Jacob. Mais, je sens qu’il y a quelque chose que les autres et toi ne me dîtes pas.
    - Pour l’instant, nous… je ne suis pas encore prêt à tout te révéler. Mais, cela viendra. Je te promets douce Mélody. Tout ce que je peux te dire, c’est que ce que nous faisons a une explication et que ce n’est pas quelque chose de mal.
    - D’accord. C’est tout ce que j’ai besoin d’entendre pour l’instant.
    Quand je lui ai dit « douce Mélody », c’était sorti tout seul et j’avais entendu son cœur s’emballer légèrement. Mon loup s’était un peu agité sous le surnom que j’avais donné à notre imprégnée.
    - Juste, est-ce que tu connais nos légendes ?
    - Euh… Un peu. Je ne suis pas trop calée dessus j’avoue.
    - Qu’est-ce que tu connais réellement dessus ?
    - Je sais que la tribu était composée d’Esprit guerrier, mais sans plus. Pourquoi ?
    - Pour savoir.
    - C’est en rapport avec les légendes ? C’est pour cela que vous êtes tous des initiés au Conseil des Anciens ?
    - Oui. En quelque sorte.
    
    Nous restons silencieux sur la plage encore quelques minutes, assis l’un à côté de l’autre. Je me sens plus apaisé. Peut-être est-ce la présence de mon imprégnée à mes côtés. Mon portable vibre dans ma poche et je regarde qui c’est. Sam.
    - Allo ?
    - Jake ! Où es-tu ? Tout le monde te cherche partout.
    - Je suis avec Mélody sur la plage… Pourquoi ? Vous avez…
    - Non, non. C’est juste pour savoir. Ça nous rassure. On rentre à la Push. On se retrouve tous chez moi pour le repas. Mélody est la bienvenue, j’entends le sourire dans sa voix.
    - Je lui demanderais. Les parents de Luna aussi seront là ?
    - Non, mais Luna sera là avec Embry et Tiffany.
    - D’accord, on se rejoint chez vous dans une demie heure.
    - Okay.
    Je raccroche.
    
    - Mélody, tu veux venir manger chez Sam ?
    - Euh… Je ne voudrais pas…
    - Tu ne déranges jamais. Bon, le repas ne sera pas forcément très joyeux mais, ça nous ferait plaisir. Ça me ferait très plaisir que tu sois là.
    - D’accord. Mes parents ne sont pas là donc…
    - Où sont-ils ?
    - A Seattle. Ils sont allés voir mon frère Liam. Il travaille là-bas.
    - En pleine semaine ?
    - Oui. En apprenant la mort de… enfin… Ils ont voulu se rapprocher un peu de mon frère. Depuis qu’on est parti de Seattle, on ne l’a plus vu.
    - Tu n’as pas voulu y aller ?
    - Non. J’aime mon frère. Mais, il vit dans l’ancien appartement de Will et…
    - Tes souvenirs avec lui seront trop présents pour toi…
    - Oui…
    Sa voix se casse légèrement. Je la prends doucement dans mes bras, elle reste figée mais ne se dégage pas. J’inspire doucement ses cheveux, ils sentent l’argan et ils sont doux comme de la soie. J’ai l’impression que notre lien commence à se faire un peu plus présent et je crois qu’elle le ressent car son cœur s’emballe.
    - C’est toi qui vient de perdre ta meilleure amie, donc ce serait plutôt à moi de te consoler…
    - Peut-être, mais je pense que cela fait sûrement remonter tes propres souvenirs… Tu aimes encore Will ?
    - Je… Oui… En quelque sorte. Mais, je sais que c’est un souvenir. On se connaissait depuis de longues années et, au départ, il était le meilleur ami de mon frère.
    - Ah bon ?
    - Oui. Mais, Liam a commencé à sortir avec la sœur de Will, Sam. Du coup, on s’est retrouvés tous les deux un peu délaissés. C’est comme ça qu’on s’est trouvé une passion en commun et on est devenus inséparables.
    - Quelle passion ?
    - La musique. Il faisait de la guitare et j’aime beaucoup chanter. Enfin, j’aimais.
    - Tu penses que je pourrais entendre ta voix un jour ?
    - Pas tout de suite. Je ne me sens pas prête à rechanter.
    - Je comprends.
    
    Fin PDV Jacob

Texte publié par Soso-Wolves, 21 janvier 2018 à 10h45
© tous droits réservés.
«
»
Tome 1, Chapitre 20 Tome 1, Chapitre 20
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1510 histoires publiées
701 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Nisa
LeConteur.fr 2013-2020 © Tous droits réservés