Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Chapitre 18 Tome 1, Chapitre 18
Dimanche Midi
    
    Les rires retentissent dans la maison des Uley-Young quand Luna et Embry arrivèrent main dans la main tranquillement et cela les fait sourire.
    - Coucou tout le monde ! dit Embry à la cantonade.
    Tous se tournèrent vers les deux nouveaux arrivants. Jared et Kim étaient en train de mettre la table, Paul, Seth, Leah, Collin et Brady discutaient en rigolant dans les canapés, Quil avait Claire sur les genoux et l’admirait faire quelques dessins pendant que Sam et Emily étaient sûrement dans la cuisine.
    - Hey les amoureux ! s’écria Jared avec un sourire.
    - Luna ! Embry ! s’écria à son tour Claire en se détachant doucement de Quil pour que le couple lui fasse un bisou sur ses joues enfantines.
    - Bonjour petite Claire… dit Luna en la prenant dans ses bras, pendant que son petit ami faisait un bisou sur la joue potelée de la gamine tandis qu’il était contre le dos de son imprégnée.
    - Mon cher Embry, comme tu peux le constater, je ne grogne pas parce que tu touches mon imprégnée, intervint Quil avec un sourire.
    
    
    PDV Embry
    
    Je stoppe mon geste presque immédiatement sous la réflexion gentille de mon meilleur ami et le regarde étonné. Luna m’envoya alors par la pensée certaines réactions que j’ai eu la veille lorsque je m’étais rendu compte que Jacob appréciait plus que nécessaire mon imprégnée.
    
    - Je vais monter sur son dos, tout simplement. Quelqu’un peut me passer un short pour lui ? dit Luna.
    Quil lui amène un short et lui donne. Embry grogne encore doucement et surveille qu’il ne l’approche pas de trop près.
    - Définitivement, c’est vraiment très fort pour ton loup Embry, dit Jared avec un léger sourire.

    
    Je me sens vraiment très gêné et je me sens piquer un fard.
    - Désolé, mec. Mais, avec l’histoire de Jacob, je…
    - T’inquiète pas. Je comprends. Je voulais juste te taquiner.
    Quil prit son imprégnée doucement en faisant la bise à Luna.
    - Allez Claire, ma puce, tu viens terminer ton dessin. Bonjour Choupette.
    - Hey Quil-Chou ! Au fait, où est Jacob ?
    Je grogne légèrement pour la forme, car je n’aime toujours pas le surnom que mon meilleur ami avait donné à ma Luna et que mon imprégnée demande des nouvelles de mon autre meilleur ami alors qu’il a des vues sur elle.
    - Embry chéri, arrête ! répondit-elle à mon grognement sous le sourire de la meute et le regard étonné de Sam. Je me demande ce qui lui arrive en ce moment.
    Depuis quelques jours, j’ai l’impression qu’il regarde Luna d’une manière un peu suspicieuse et je ne comprends pas pourquoi. Il faudra que je mette certaines choses au clair avec mon alpha.
    - Il ne va pas tarder. Mais, il est vraiment désolé et gêné par rapport à Luna, dit Seth.
    - Il n’a pas arrêté de penser à sa situation entre Bella, le fait qu’il s’est Enfin rendu compte qu’elle n’était pas ce qu’il… et sa récente… attirance pour Luna. Il m’a bassiné pendant toute notre patrouille, continua Quil avec exaspération.
    
    D’ailleurs, en parlant du loup, Jacob apparut dans l’encadrement de la porte avec hésitation. Kim et Emily lui firent la bise pour lui dire bonjour. Pendant ce temps, Luna commençait à s’avancer vers lui pour faire de même, mais je tiens mon imprégnée contre moi.
    * Mon cœur, tu sais qu’il n’a pas fait exprès… *
    * Je m’en fiche. Il a voulu t’embrasser ! *
    * Embry, il ne l’a pas fait. Et n’oublies pas qu’il va bientôt s’imprégner. *

    - Embry, je lui dis seulement bonjour.
    
    Luna se dégagea de mon emprise et alla vers Jacob qui était vraiment gêné. Elle lui fit une bise tout à fait innocente sur la joue et je grogne doucement.
    - Bonjour Jacob.
    - Hum… Bonjour Luna… Je suis vraiment désolé pour…
    - Ce n’est rien. Tu es perdu… Laisse mon grognon se calmer quelques jours et ce sera comme avant…
    Jacob acquiesce et me lance un regard presque timide. Je hoche la tête pour lui dire un bonjour et je le vois sourire légèrement gêné. Luna revient près de moi.
    - Bon, à table ! crie Sam.
    
    Cela est le signal pour tout le monde pour s’installer autour de la table. Kim et Luna sont l’une à côté de l’autre en face de Jared et moi. Emily apporta avec Collin le repas.
    - Au fait, Embry, t’étais où ce matin ? me demande Seth.
    - Pourquoi ? je réponds.
    - Je te cherchais pour aller chercher Luna. C’était ce qu’on avait dit avec Sam hier.
    - Oh… Désolé Seth. J’avais complètement oublié.
    - En fait, il a dormi à la maison et on s’est réveillé tard. On a regardé un film de trois heures avec mon père et on s’est endormis sur le canapé.
    - Mais, je croyais que vous ne pouviez pas dormir ensemble tout de suite, dit Jared surpris.
    - Mon père avait remarqué que nous étions très fatigués et je pense que c’est pour ça qu’il n’a rien dit. Mais, je pensais qu’il allait quand même appeler ta mère mon cœur.
    - Ce n’était pas à lui de le faire, mon ange.
    - Ta mère était inquiète ce matin… reprit Seth avec hésitation.
    - Je sais. On est passé chez moi vers onze heures et demi. On lui a expliqué la situation. Elle m’a dit d’au moins lui envoyer un texto la prochaine fois.
    - De toute façon, je crois que certaines règles qu’on nous a imposé vont sûrement changer un peu dans pas très longtemps, dit Luna.
    - Quoi ? Ma chérie, pourquoi tu dis ça ?
    - Parce que souviens-toi ce que mon père t’a dit ce matin.
    - Qu… Ah oui ? Tu crois qu’il était sérieux ?
    - Qu’est-ce qu’il t’a dit ton cher beau-père ? demanda Quil sur un ton intéressé, tout comme le reste de nos amis.
    - Il lui a dit de laisser quelques affaires chez nous pour lui éviter de devoir à chaque fois rentrer chez lui pour se changer.
    Paul siffla et dit :
    - Wouah ! Quel progrès !
    - Je ne pensais pas qu’il était sérieux.
    - Il a eu le temps d’y réfléchir avant qu’on se réveille ce matin, crois-moi. Et vu qu’il sait pour notre imprégnation, il est plus compréhensif.
    - On va essayer d’éviter de faire ça trop vite quand même.
    - Je suis d’accord.
    
    - Comment ça, tes parents sont au courant pour votre imprégnation Luna ? intervient Jacob sur un ton étonné.
    J’allais lui répliquer que ce n’était pas ses affaires mais Luna lui répondit doucement en me faisant les gros yeux et je boude.
    - Tu te souviens que mon père est Quileute et qu’il a grandi avec les légendes ?
    - Oui, mais…
    - Il ne croit pas en celle sur les loups mais il croit en l’imprégnation. En fait, il y a cru depuis qu’il nous a observé Embry et moi à mon anniversaire et oncle Edward leur a expliqué, à lui et ma mère, que nous étions liés à jamais et que c’était grâce à la tribu.
    - Et dimanche dernier, il m’a demandé si je m’étais imprégné de sa fille, ce que j’ai confirmé sans rien dire de plus.
    - Du coup, vous pouvez continuer de faire toutes les choses que vous avez commencé hier… intervint Paul avec un léger sourire suggestif.
    Je me sens rougir, ayant quelques images de notre étreinte très chaude et presque sauvage. J’entends le cœur de Luna qui palpite légèrement plus vite, j’ai dû lui envoyer certaines de ces images ou alors elle a pensé à la même chose que moi. Je vois les gars sourire amusés de notre réaction sous la phrase de Paul.
    - Il est vrai que… mais… Enfin bref. Black. Tu reprends les cours demain ?
    Je bégaye légèrement mais me reprends. Je parle à Jacob pour la première fois depuis hier d’une manière amicale mais légèrement froide. Je le vois hésiter un peu.
    - Hum… Je crois que oui. Enfin, normalement.
    - C’est cool, Jake, dit Kim toute joyeuse.
    - En plus, on va pouvoir rigoler un peu. Demain en sport, on fait du volley-ball et Luna va enfin avoir son premier cours de sport sans être assise dans un coin à mater son cher et tendre.
    - Hey… Je te signale que son cher et tendre aime qu’elle le regarde quand il court, je réplique avec fierté.
    - Sauf quand elle te fait de l’effet en plein cours et que tu me demandes de t’aider à calmer tes ardeurs mon pote… réplique Quil d’un ton entendu.
    - Sérieux ? Luna… En plein cours, c’est pas malin… dit Emily avec étonnement et amusement.
    Mon âme-sœur rougit et sourit timidement.
    - J’ai vraiment pas fait exprès. En plus, je n’étais pas la seule à le dévorer des yeux. Mallory s’est bien rincé l’œil, moi je vous le dis… finit-elle avec colère.
    
    Et voilà, c’est reparti. Mon ex revient sur le tapis.
    - Oh tu as rencontré la ravissante créature qui a trompé notre Embry national ? demande Jacob avec un sourire.
    - En effet. Et, il se trouve qu’on se retrouve presque dans toutes nos classes ensemble, elle est à côté de MON Embry à tous les cours de maths en lui montrant son décolleté de pétasse et on est même au club de danse avec elle.
    Jacob grimace en comprenant la situation et je souris quand Luna prononce le MON Embry avec jalousie. Je sens mon loup montrer ses crocs avec fierté.
    - Sans compter qu’elle essaie de récupérer son ex sous le nez de sa nouvelle copine alors qu’elle l’a trompé et qu’elle est apparemment déjà avec un gars de Forks, continua Quil.
    - Tyler ? demande Jake.
    - Non. Un certain Mark. D’ailleurs, heureusement que Mélody le lui a rappelé car elle avait l’air de l’avoir complètement oublié le pauvre gars, je rajoute.
    - Mélody ? C’est qui ? demande Jacob.
    
    Luna me lance un regard entendu.
    * Ne dis rien mon cœur. *
    - Elle est dans notre classe depuis le milieu de l’année dernière, mais elle est très timide, commence Quil.
    - Elle est aussi au club de danse avec nous, continua Kim.
    - Elle a défendu ma Luna jeudi contre Mallory.
    - Pourquoi ?
    - Elle m’a traité de naine ou un truc comme ça et m’a dit que je devais manger seule parce que personne ne s’en rendrait compte à cause de ma taille. Et là, Mélody lui a dit que c’était mieux d’être un peu petite que d’avoir une garde-robe de pétasse.
    - Et Mallory était vraiment étonnée que Mélody réplique quelque chose, surtout à elle. Apparemment, elles sont cousines, continue Quil.
    - C’est là que Mélody lui a répondu que cela n’avait aucune importance parce que Mallory ne devait pas essayer de récupérer Embry. Vu qu’elle l’avait trompé avec ce Tyler, qu’il était avec quelqu’un d’autre, qu’il semblait heureux et amoureux et qu’elle, elle était avec un gars.
    - Au moins, elle a du cran cette fille… dit Jacob, surpris.
    
    Fin PDV Embry
    
    
    Lundi 7 heures
    
    PDV Luna
    
    Je sors de la maison, mes parents me suivant pour rejoindre Embry qui a pris sa moto. Wouah ! Mon père siffle devant la moto de mon homme. Il a une Yamaha et elle est verte. Embry est devant sa moto, avec son casque sur le guidon et je le vois avec un deuxième casque, plus petit, sûrement pour moi.
    * Miam… Sexy *
    Je le vois sourire.
    - Bonjour mon cœur.
    - Bonjour ma chérie. Bonjour Georges, bonjour Marie.
    - Bonjour Embry. Très jolie moto ! C’est une Yamaha ?
    - Oui, une DT 125 de 2003. Quand je l’ai trouvée, elle était en piteux état. Je l’ai réparée avec Quil et Jacob.
    - Je vois que tu as pris un casque pour ma fille, jeune homme, lui dit ma mère.
    Je m’approche d’Embry, lui fais un petit baiser sur les lèvres et il m’attache mon casque sur la tête.
    - Mais, vos affaires ?
    - Je les mets dans le petit coffre qu’il y a là.
    En effet, Embry prend mon sac de cours et celui de sport dans le petit coffre qu’il a installé hier quand je lui ai demandé s’il pouvait venir me chercher à moto. Je me suis donc habillée dans cette optique. Un pantalon noir un peu serré, un débardeur légèrement décolleté noir avec des ailes d’ange bleues et au milieu « Placebo » écrit, ma veste en cuir et mes Dr Martens. Placebo est un groupe de rock que j’aime beaucoup, il a pas mal de succès en France et j’adore leur chanson « This Picture ». D’ailleurs, je l’ai écoutée ce matin en m’habillant. Je me suis fait une tresse sur le côté, mes cheveux m’arrivant presque au niveau du nombril. Je vais bientôt devoir aller chez le coiffeur pour les couper un peu, ils commencent à être gênants.
    Embry s’installe sur la moto, mit son casque et attend que je monte derrière lui. Je me place donc derrière lui, avec un peu de difficulté, mais y arrive quand même.
    - Bon, à ce soir.
    - A ce soir. Soyez prudents.
    Embry démarre le bolide et je me sens trembler d’impatience en sentant le moteur vrombir. Je m’accroche légèrement au blouson en cuir de mon petit ami, sentant du même coup sa chaleur et nous partons en direction du lycée.
    
    Quelques minutes plus tard, nous sommes arrivés dans le parking. Certains étudiants sont déjà arrivés et nous regardent. Je me sens tellement fière d’être observée presque avec envie par certaines filles. Cela change par rapport à Nice. Je me sens même différente depuis ce weekend. Beaucoup de choses se sont passées en si peu de jours. Je peux enfin utiliser mon bras droit, j’ai participé à mon premier feu de camps, Embry et les autres sont au courant de mon secret, je me sens tellement légère de le leur avoir révélé, même si je suis gênée d’avoir révélé quelque chose d’aussi intime alors que je ne l’avais jamais prononcé à voix haute, même pour moi. Notre pari avance avec Kim et je sens que nous avons une chance de gagner et je pense que Jacob va bientôt s’imprégner. J’ai l’impression que mon don avec les esprits a augmenté. On dirait que certains me révèlent certaines choses sur mon futur ou celui de mes proches.
    
    Je descends de la moto, enlevant mon casque pendant qu’Embry enlève le sien et prend nos affaires dans le petit coffre. Il mit mon casque dans celui-ci et pose le sien sur la selle de la moto pour le mettre dans son casier. Embry s’approche de moi, imposant, viril et sexy en me regardant dans les yeux. Les siens sont comme assombris par un semblant de désir. Je sens que mon bas-ventre se tord délicieusement sous son regard. Je le vois faire un sourire en coin, presque carnassier. Il transpire la virilité et je me sens encore plus attirée par lui sous son regard. Il approche son visage de moi de plus en plus, rapprochant mon corps du sien d’un geste presque brutal mais agréable. Je sens sa chaleur contre moi, son regard descend sur mes lèvres, qui sont impatientes de se faire embrasser par cet homme magnifique et plein de confiance. Il m’embrasse alors très lentement voire trop lentement alors que je veux qu’il fasse presque preuve de violence suite au regard qu’il m’avait lancé tantôt. Je gémis contre sa bouche et je le sens sourire.
    
    Un raclement de gorge nous interrompt. Nous arrêtons de nous embrasser, mais je suis encore dans ces sensations que mon imprégné a fait naître quelques secondes avant. Un nouveau raclement de gorge me fait sortir de mes songes et je rougis. Devant nous se tiennent Paul, Quil, Jacob, Jared, qui souriaient et Kim, qui avait lancé le dernier raclement de gorge. Elle me lançait un regard de reproches et je rougis.
    - Hum… Salut tout le monde. Prêts à attaquer une nouvelle semaine ? je demande, me reprenant et essayant de ne pas montrer mon trouble face à mon Indien sexy.
    * Je t’ai eu, ma belle. *
    - Ce serait plutôt à Jake qu’il faudrait le demander. C’est sa rentrée à lui, dit Paul avec un sourire.
    * Tu m’as surprise. Mais, je n’ai pas dit les mots magiques. *
    - Je dois d’ailleurs aller au secrétariat. On se voit plus tard les gars.
    Jacob partit vers le bâtiment. Quelques minutes plus tard, nous entrons tous dans le lycée pour aller à nos casiers respectifs. Juste avant de rejoindre Embry à son casier, je vais aux toilettes pour me rafraîchir légèrement.
    - Je dois me contrôler… Il a failli m’avoir… je chuchote pour moi-même.
    - T’as déjà failli craquer ?
    
    - Mély ?
    J’avais légèrement sursauté. Je me tourne vers mon amie, elle souriait et portait un pantalon en jean avec un débardeur blanc qui faisait ressortir sa peau hâlée. Je songeais qu’elle convenait très bien à Jacob, elle est jolie, intelligente, discrète et savait montrer son caractère.
    - Salut Luna. Alors, samedi ?
    - Hey. Bin, on a avancé. Pour l’instant personne n’a craqué. Mais, ce matin, Embry m’a pris par surprise. Il m’a regardée tellement… Enfin bref… Tu m’accompagnes ? Je le rejoins à son casier avant d’aller en cours d’Anglais.
    - OK.
    
    Nous rejoignîmes Embry, Jacob et Quil devant le casier de mon petit ami. Ils riaient entre eux. Sûrement, un truc que Quil a dit sur je ne sais quoi.
    - Les gars ! Regardez qui je viens de croiser.
    - Oh ! Bonjour Mély ! dit joyeusement Quil.
    - Bonjour Mély ! reprit Embry en me lançant un regard.
    Je regarde Jacob qui semble détailler la jeune fille. Je vois son regard qui monte au fur-et-à-mesure qu’elle avance vers lui, le regardant également. Puis, il la regarda dans les yeux, tout comme elle d’ailleurs. Je le vois alors se tendre, sa bouche s’ouvre légèrement, étonné. J’observe ses yeux. Ils passent de l’envie à la tendresse, puis l’émerveillement, la surprise et un peu de colère.
    
    Quil faisait la navette entre Jacob et Mélody et je vis un éclat de compréhension dans ses yeux. Je le vois sourire gentiment. Embry regarde également la scène et sourit. Heureux que son ami se soit enfin imprégné et me lança un regard. Je hochais la tête. J’avais donc raison. Merci Sarah. Je me tourne vers Mélody. Elle a les joues rouges et les yeux dans le vague. La sonnerie se fit entendre et les élèves courent presque vers leurs salles.
    - Hum… On doit aller en cours d’anglais.
    Je parle pour briser le silence qui s’était installé entre nous.
    
    Jacob venait de s’imprégner.
    
    Fin PDV Luna
    
    
    Quelques minutes avant
    PDV Jacob
    
    J’ai récupéré mon emploi du temps, après avoir été à mon casier et je rejoins Quil devant le casier d’Embry où Luna doit nous rejoindre.
    - Alors, c’est juste avec un bisou que tu as rendu notre Choupette comme ça ce matin ? demande Quil.
    Embry rougit un peu avec un sourire.
    - En fait, j’ai laissé mon loup prendre un peu le contrôle. Il n’a fait que la regarder, mais… C’était trop beau à voir. Son cœur s’est emballé et… Elle était magnifique…
    - C’est l’effet de la moto… je réponds.
    - Elles tombent toutes avec ça… Ca leur fait vraiment beaucoup d’effet, renchérit Quil.
    Cela nous fait rire tous les trois.
    
    Là, je sens une odeur absolument délicieuse dans mes narines. Un savant mélange de vanille, de fraise et de lavande. Mmm… Je ne comprends pas d’où cette odeur vient mais j’adore et cela me donne de légers frissons.
    - Les gars ! Regardez qui je viens de croiser, nous dit Luna accompagnée d’une jeune fille.
    - Oh ! Bonjour Mély ! dit joyeusement Quil.
    - Bonjour Mély ! reprit Embry.
    Alors, voilà la fameuse Mélody dont tout le monde me parle depuis que je suis revenu. Je regarde la dénommée Mély de bas en haut. Vraiment très jolie. Elle a de longues jambes fines moulées dans un jean, ainsi qu’un débardeur blanc qui montrait une taille très fine ainsi qu’un petit décolleté mais qui semblait magnifique, son cou nu me donna envie de l’embrasser presque immédiatement et des cheveux noirs bouclés encadraient son visage. Mon regard atterrit sur son visage. Il était très beau, légèrement rond, des pommettes hautes, un petit nez aquilin, et je plongeais dans ses yeux. Un regard presque noir semblait perdu et me détaillait. Je me sens comme tomber de plusieurs mètres. Je me sens perdre pied dans le regard de cette fille.
    
    Tous les fils qui me tenaient à ma place viennent de se trancher d’un coup sec. Là, je vois comme des milliers de fils d’acier me rattacher presque immédiatement et irrémédiablement à cette fille. Mon centre de gravité, Mon monde, Mon univers. C’est Elle. Elle est mon âme-sœur. Je nous vois main dans la main, moi la tenant dans mes bras pour l’embrasser tendrement dans la nuque, nous deux dans le canapé s’embrassant doucement. J’hume l’air environnant, comme pour me calmer et je me tends. Cette odeur de vanille, fraise et lavande que j’avais tant aimé tantôt venait d’elle. Elle est magnifique et semble parfaite. Mélody. Un prénom tellement approprié pour cette magnifique créature face à moi. Je n’ai pas entendu sa voix, mais je suis sûr qu’elle va comme un gant avec son prénom.
    
    Bella…
    Seigneur ! Je viens de m’imprégner et je pense à Bella. Bella qui est avec son vampire de mari. Bella qui veut devenir un vampire et m’a abandonné comme une merde.
    
    Luna…
    Pourquoi je pense à Luna ? Elle est avec mon meilleur ami. Son imprégnée même. Elle est tellement jolie, courageuse, tendre, autoritaire, altruiste et super sexy.
    
    Mélody…
    Elle est mon âme-sœur, mon imprégnée, mon centre de gravité. Elle a un regard qui semble doux, tendre, perdu, réservé. Elle est jolie, grande, fine, des cheveux noirs qui semblent doux et soyeux, comme sa peau hâlée, presque marron. Elle est magnifique. Mais… Non. Je ne veux pas… Je dois résister à cette imprégnation. Mon amour pour Bella est encore trop fort…
    
    J’entends une sonnerie au loin. C’est comme si mes oreilles bourdonnaient, me plongeant dans un monde où seule Mélody est claire et précise.
    
    - Hum… On doit aller en cours d’anglais.
    Luna a parlé d’une voix un peu forte pour couvrir le bruit des élèves autour de nous qui allaient vers leur premier cours. Je prends alors conscience que nous sommes dans le couloir qui se vide. Je marche comme un automate vers la salle d’Anglais, suivi des autres mais j’essaie d’en faire abstraction.
    
    Fin PDV Jacob
    
    
    Mardi Midi
    
    Les lycéens étaient dans la cafétéria car c’était l’heure du repas. Luna était entre Kim et Mélody, qu’elle avait incité à venir manger avec eux, malgré la réticence de Jacob, et discutait avec ses deux amies.
    
    La veille, Jacob avait été distant et un peu perdu suite à sa récente imprégnation sur Mélody. Embry se rappela alors de leur discussion à lui, Jacob et Quil dans les vestiaires juste avant le cours de sport.
    
    Flashback PDV Embry
    
    On sort du cours d’Anglais où, Luna, Quil et moi étions distraits par Jacob. Il venait juste de s’imprégner de Mélody et semblait ne pas l’accepter.
    * Tu avais raison sur l’imprégnation de Jake, mais, j’ai l’impression qu’il ne le veut pas. *
    * Je sais. Comment ça se fait ? *
    Quil donne un léger coup de coude à mon imprégnée qui est assise à côté de lui, vu que nous sommes installés par groupe de trois. Ma Luna tourne la tête vers lui et je sens son odeur de framboise, elle a dû changer de shampooing ou de gel douche. Mais, cela me donne encore plus envie de l’embrasser et de la dévorer. Bref, je me concentre sur le présent et pas sur mes fantasmes. Elle me montre un morceau de papier sur lequel Quil a écrit, sûrement pour ne pas que Jacob écoute notre conversation sur lui. Je lis donc, discrètement pour ne pas que notre professeur ne remarque notre inattention.
    « Il doit encore penser à Bella et au fait qu’il l’aime encore. »
    « Peut-être. Mais, de toute façon, il ne voulait pas s’imprégner il y a encore quelques semaines. » répondit Luna.
    « Moi, je pense qu’il veut s’imprégner d’une fille qui est exactement comme toi ma chérie. »
    * Embry… *
    Luna me fait les gros yeux doucement.
    « Ma chérie, j’ai vu dans sa tête. Je sais ce qu’il pense de toi. »
    « Peut-être mais il ne connaît pas Mélody. Je suis sûre qu’elle est parfaite pour lui. De toute façon, son loup l’a choisie Elle. »

    « C’est vrai que Mélody semble très timide et réservée, mais vu comment elle a mouché Mallory, je pense qu’elle conviendrait très bien à notre Jake. » intervient Quil.
    
    Je me tourne vers Jacob, il est plongé dans ses pensées et je vois son regard qui semble ancré inconsciemment vers le dos de Mélody, qui est juste devant lui. Je vois Quil et Luna l’observer également. Mélody se tortille sur sa chaise, comme mal à l’aise. Elle doit sentir un regard fixé sur elle, mais ne doit pas oser se retourner pour voir de qui il s’agit.
    « Je pense qu’il ne pourra pas l’éviter indéfiniment. » j’écris de nouveau.
    « C’est clair. Son loup va chercher la présence de son imprégnée et il ne pourra pas lutter très longtemps. » me suit Quil.
    
    Quelques longues minutes de cours plus tard, la sonnerie retentit. Luna et Mélody allèrent dans les vestiaires des filles, tandis que Jacob, Quil et moi allons dans celui des mecs. Jacob est toujours dans ses pensées et se change en silence.
    - Alors, Jake… Que penses-tu de notre nouvelle amie ? commence Quil sur un ton joueur.

    Jacob lève la tête brusquement, ses yeux lançant presque des éclairs, ce qui fait sourire notre meilleur ami.
    - La ferme Quil… grogne le jeune Black.
    - Ecoutes, Jake, c’est tant mieux… je lui dis avec hésitation.
    - Embry, je sais que toi, par rapport à Luna, tu m’en veux. Je suis sûr que c’est pour ça que tu es content de cette situation merdique qui m’arrive.
    - Ce n’est pas que par rapport à Luna, mec. C’est juste que grâce à Mélody, tu pourras aller de l’avant par rapport à Bella et…
    - Mais, je ne veux PAS de cette imprégnation, répondit-il en grognant bas pour que seuls Quil et moi l’entendions.
    - Pourquoi ? demande Quil.
    - De toute façon, tu ne peux pas résister.

    - C’est vrai… Ton loup va la chercher partout et tu vas aller vers elle sans en avoir conscience.
    - Ca va être plus fort que toi…
    - Rrrooo… Laissez-moi les mecs…
    
    Jacob partit dans le gymnase où les filles venaient également d’entrer. Mélody était à côté de ma Luna et semblait hésitante.
    * Mélody va bien, mais se sent un peu perdue. *
    * Il veut résister à l’imprégnation. Mais avec Quil, on lui a dit qu’il n’allait pas pouvoir résister très longtemps. Rester éloigné de son imprégnée est vraiment difficile. Et on parle en connaissance de cause… *
    Je lui réponds, tout en songeant aux premiers jours où je me suis imprégné d’elle alors qu’on se voyait quasiment tous les jours. Je repensais également au jour où je me suis imprégné de ma Luna et au moment où je m’étais presque enfui dans la forêt, le trou dans ma poitrine qui s’était comme refermé en sa présence et qui s’était rouvert à vif quand je m’étais éloigné.

    
    Fin du flashback et du PDV Embry
    
    Tout le groupe était dans la cafétéria et mangeait en discutant. Seul Jacob était plongé dans ses pensées. Même si les membres de la meute lui jetaient tour à tour un coup d’œil pour voir dans quel état d’esprit il semblait être. Billy Black avait été content de savoir que son fils s’était enfin imprégné, mais était déçu qu’il essaie de combattre son imprégnation. Mais, il avait dit à Quil et Embry que le fait que l’imprégnée de Jacob était une amie de Luna et Kim allait pouvoir le faire sûrement flancher. Ce qui avait encore plus encouragé ses amis dans leur idée d’intégrer Mélody O’Cleary dans le groupe. Jacob regardait son plateau et semblait réfléchir. Mais, certaines fois, il se surprenait à regarder la jeune O’Cleary alors qu’elle discutait ou rigolait avec Luna, Kim ou même Quil et Embry. Quand il était surpris par l’un de ses amis, il semblait se reprendre et grognait en replongeant son regard sur son plateau.
    
    - Luna, ma chérie, tu veux faire quoi après manger ? On a un moment de libre jusqu’à quinze heures.
    - Hum… Je ne sais pas trop…
    - On a compris, vous allez sûrement continuer votre pari… commença Paul avec un sourire suggestif, ce qui fit rougir les concernés.
    - Il serait temps d’ailleurs, j’ai hâte de vous voir au petit soin pour nous les filles pendant toute une semaine, continua Quil sur le même ton.
    - Tu peux rêver Quil, intervint Kim.
    - C’est nous qui allons avoir quatre esclaves pour nous servir pendant une semaine, pas vrai Kim ? dit Luna sur un ton presque provocateur.
    
    Embry s’étouffa dans son verre d’eau en sursautant et regardant son imprégnée avec des yeux ronds comme des billes. Cela lança un léger silence sur le groupe, vu que Mélody n’était pas courant pour la télépathie entre imprégnés, ni pour les loups et encore moins pour l’imprégnation. Celle-ci regardait Embry surprise.
    - Désolé, j’ai pensé à un truc… marrant et j’ai voulu rigoler, dit-il hésitant.
    - Au fait, Mély, tu vas faire quoi cet après-midi ? demanda Luna pour diriger la jeune fille sur un autre terrain.
    Jacob leva la tête presque brusquement en attendant la réponse de son imprégnée, sous le regard amusé de ses frères de meutes et des deux imprégnées présentes.
    - Oh… Je ne sais pas trop. Je pense que je vais rentrer chez moi et aller bosser un peu. Le mardi après-midi, je n’ai aucune option donc…
    - Pourquoi tu n’as pas d’option alors que, commença Seth, coupé par la jeune fille.
    - Parce que je dois aider ma mère au magasin. Je n’ai pu prendre que le club de danse le mercredi et le vendredi.
    - Ah d’accord, dit Seth.
    - Ta mère tient le magasin d’outils de la réserve, non ? demanda Paul.
    - Oui, enfin, avec mon père. Mais, on a aussi le petit magasin de matériaux automobiles à côté du lycée.
    - Ce sont tes parents qui prêtent l’atelier mécanique pour le lycée ? demanda Embry, coulant un regard vers Jacob qui regardait son imprégnée.
    - En effet. Parfois, je l’utilise pour ma voiture.
    
    - Tu as quoi comme voiture Mélody ? demanda Jacob d’une voix voilée, intéressé.
    - J’ai une Chevrolet Lumina de 1990. Elle est un peu vieille mais je l’adore. J’ai retapé un peu le moteur avec mon père et on a pu lui mettre un V7. On a mis un temps fou, tout l’été en fait, mais elle marche comme une horloge maintenant.
    Les yeux de Jacob s’illuminèrent alors. Son imprégnée semblait s’y connaître en voiture.
    - Tu lui as mis un V7 ? Je suis impressionné. Mais, ça doit lui demander pas mal d’huile en consommation non ?
    - Oui. Je dois la renouveler tous les mois presque mais, elle tient le choc ma merveille.
    - Tu pourrais me la montrer ? J’adore les Chevrolets.
    - On s’en est rendu compte… murmura Embry d’un ton taquin, obtenant un grognement de la part de Jacob.
    Celui-ci se retourna vers son imprégnée, qui le regardait à présent avec des yeux presque pétillants et une certaine rougeur était apparue sur ses pommettes. Elle baissa la tête presque immédiatement, gênée.
    
    PDV Jacob
    
    Qu’est-ce qu’elle est belle quand elle est gênée. J’arrive pas à croire que mon imprégnée aime les voitures et les bichonne avec fierté. Je l’imagine alors avec un petit short en jean et un simple tee-shirt blanc pleins de cambouis pendant qu’elle se penche sur le moteur d’une voiture, ses jolies fesses rebondies et ses cheveux noirs attachés en un chignon lâche. Elle est vraiment faite pour moi, en plus juste une avec une Chevrolet.
    
    Quoi ? Black ! Qu’est-ce que tu fous ? Je croyais qu’on devait rester sur Bella.
    Mais Bella est en lune de miel avec son vampire télépathe alors oublie-la. Regarde, tu as une magnifique imprégnée, qui semble gentille, plus que ravissante et en plus qui aime faire de la mécanique, me susurre mon loup.
    
    - Si tu veux, tu peux m’accompagner pour la voir après manger. Je l’ai laissée à l’atelier le temps des cours pour aller rejoindre ma mère sur les coups de quatorze heures trente. Je pourrais te déposer à ton option juste avant si tu veux.
    - Hum… D’accord.
    - Jacob ? me demande-t-elle.
    Mon prénom dans sa bouche est comme un carillon à mes oreilles et j’adore le fait qu’elle prononce mon prénom.
    - Oui Mélody ?
    - Tu as quoi comme option aujourd’hui ?
    - Oh… Oui… Désolé… J’ai Gestion…
    - Sérieux, mec ? Pourquoi tu as pris Gestion ? T’aurais dû prendre mécanique, me dit Paul.
    - Ouai mais Embry ne veut pas arrêter la Littérature et Quil préfère se concentrer sur la Psycho.
    - Et où est le rapport ?
    - Le rapport est que vu que l’on veut ouvrir notre propre atelier mécanique ou garage tous les trois, il vaudrait mieux qu’au moins un de nous ait déjà pris quelques cours de gestion pour ne pas qu’on se retrouve sur la paille en quelques mois, je réponds.
    Je regarde une nouvelle fois la jolie Mélody, qui me regarde en souriant légèrement. Je lui réponds par un sourire doux et j’entends son cœur s’accélérer légèrement. Mon loup semble un peu apaisé de savoir qu’il va passer presque une heure et demi en la compagnie de son imprégnée.
    
    Fin PDV Jacob
    
    Mardi 13 heures
    
    PDV Luna
    
    Après le déjeuner, tout notre groupe se sépara. Jared, Paul, Seth et Kim étaient partis à leur cours respectifs. Pendant que Quil était parti rejoindre Emily, pour je ne sais quoi en rapport avec Claire, son imprégnée. Jacob et Mélody étaient allés à l’atelier mécanique pour discuter voiture et qu’elle lui montre son bijou. J’espérais que ça continuerait sur cette lancée entre eux. Au moins, ils avaient un point commun, et pas des moindres. La mécanique. Un genre d’aphrodisiaque pour Jacob Black.
    
    Pendant ce temps, Embry et moi avions un moment seuls et nous en profitions pleinement. Nous étions derrière le lycée, moi assise sur un petit muret, adossée contre le bâtiment et face à la forêt et Embry était debout face à moi. Le pari continuait et je songeais qu’hier matin, il m’avait prise par surprise et je ne comptais pas en rester là. Il me regarda avec un sourire carnassier. Merde ! Il a dû entendre ma dernière pensée. Je le vois alors s’éloigner de moi en me regardant dans les yeux. Je sens qu’il va faire intervenir son loup alors j’essaie de me concentrer sur ma résistance face à son pouvoir de domination et la manifestation de son désir pour moi. Je vois Embry avoir un sourire encore plus carnassier et ses yeux se noircir de désir et de virilité. Oh mon Dieu ! Ce regard… Je sens alors de délicieux frissons me parcourir le dos, je dois résister. Une caresse, aussi légère qu’une plume effleure doucement le long de mon cou et semble descendre vers mon petit décolleté pendant qu’une légère pression se fait sentir ma hanche droite. Je soupire très légèrement et cela semble enhardir mon compagnon. Je sens alors que la pression de ma hanche droite se déplace vers le dessus de ma cuisse et que la caresse devient plus précise et touche doucement mon sein gauche.
    
    Je réfléchis à toute vitesse, sous cette torture. Peut-être que…
    
    Fin PDV Luna
    
    PDV Embry
    
    Je sens que Luna va abandonner vu ses réactions face à l’attraction et aux attouchements de mon loup sur son corps magnifique. Mais, là, je la vois se redresser légèrement. Je vois sa main droite se diriger dans ses cheveux pendant que son autre main se caresse de la cuisse, en passant sur son flan, relevant son tee-shirt bleu. Cela me fit apercevoir sa peau douce et son piercing. Mais, elle continue encore ses caresses sur elle-même, me faisant me sentir de plus en plus étroit dans mon pantalon. Même mon loup semble surpris, même s’il continue sa torture, avec un peu moins d’aplomb que tantôt, je le sens. Et elle aussi, vu le sourire sensuel et presque victorieux qu’elle affiche. Je la vois alors mettre sa main sur un de ses seins au-dessus de son tee-shirt, je retiens mon souffle un instant. Mon loup a complètement stoppé sa torture et j’ai l’impression qu’il reste figé la bouche grande ouverte face à cette délicieuse et ravissante tentatrice. Elle commence à presser de sa main son sein plein et ferme, toujours ses yeux bleus ciel plongés dans les miens. Je ne la quitte pas des yeux. Tétanisé devant tant de sensualité et de provocation. J’ai envie de continuer moi-même ce qu’elle a commencé. J’ai envie de presser mon corps contre le sien pour lui montrer mon désir pour elle, embrasser ses lèvres charnues et qu’elle mordille sous le désir qu’elle se procure sous mes yeux. J’ai envie de lui mordre le cou tellement fort pour apposer mon odeur sur elle, montrer encore plus qu’elle est à moi, plonger mon visage entre ses seins, les délivrer de leur prison de tissus, de les lécher et les mordiller.
    
    Mais, si je le fais, je perds. Et ça, c’est hors de question !
    
    Elle gémit doucement et je replonge mon regard sur elle. Sa main qui était dans ses cheveux il y a quelques minutes, était maintenant sur son autre sein. Maintenant, ses DEUX mains étaient sur ses seins et les malaxaient, tantôt doucement, tantôt presque brutalement. Je gémis alors sous ce spectacle enchanteur. Je me précipite sur elle, essayant de l’embrasser violemment mais elle m’arrête dans mon élan avec un regard bleu marine de désir.
    
    - Tu as gagné ! je soupire.
    
    Elle sourit alors, victorieuse. Mais, je ne la laisse pas jubiler de sa victoire. J’agrippe ses cheveux doucement et plaque mes lèvres fiévreusement contre les siennes. Elle lâche ses seins et entoure mon cou de ses bras, tandis que ses jambes entourent mes hanches. Je sens alors sa poitrine contre mon torse, je mets une de mes mains sur un sein et le malaxe. Elle gémit sous mon assaut et j’agrippe sa cuisse de mon autre main pour la rapprocher encore de moi. Je casse notre baiser plus que passionné et plonge dans son cou pour l’embrasser à la jugulaire. Mais, mon loup se manifeste et je mords ma Luna presque bestialement.
    - Embry… elle souffle, haletante.
    - Luna, tu me rends fou… je réponds contre son cou, les yeux fermés.
    - Hum… Je crois que tu m’as mordue…
    Je me fige dans mon élan et me détache d’elle. En effet, je l’ai bien mordue. Elle a la trace de mes dents dans sa peau douce. Elle a carrément la peau presque rouge sang. Oh putain !
    - Oh… Merde ma chérie… Je suis désolé… Tu… Je… Je n’ai pas d’excuse… J’aurais pu te faire très mal…
    - Embry… Ce n’est rien. Ça arrive…
    - Mais… Je suis dangereux pour toi… J’aurais dû me retenir…
    - Embry, calme-toi. Je vais juste me mettre un foulard ou des hauts qui cachent…
    - Non, Luna… Je t’ai presque mordue jusqu’au sang… Je suis désolé ma chérie…
    
    Fin PDV Embry

Texte publié par Soso-Wolves, 11 janvier 2018 à 11h00
© tous droits réservés.
«
»
Tome 1, Chapitre 18 Tome 1, Chapitre 18
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1510 histoires publiées
701 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Nisa
LeConteur.fr 2013-2020 © Tous droits réservés