Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Chapitre 16 Tome 1, Chapitre 16
PDV Luna
    
    Mes parents sont en train de danser dans la salle où se déroule l’anniversaire de tata Isabelle. Celle-ci, ayant été très proche de sa mère, tout comme moi d’ailleurs, avait énormément bu. C’était la première fois que mamie n’était pas à son anniversaire. Je n’ose pas imaginer comment je serais moi-même le jour de mon anniversaire sachant qu’elle ne sera pas là avec son vacherin à la framboise. J’essaie de ne pas trop penser à mamie, à son amour pour l’Italie, pour l’Histoire, pour l’Astronomie et surtout pour ses deux chats aux noms d’étoiles, Orion et Cassiopée. Je tente de passer une bonne soirée, même si c’est difficile. Ma cousine Elise vient se coller à moi, nous sommes assez proches toutes les deux, étant nées le même jour avec juste un an de différence. Donc, Elise me tire par le bras pour qu’on danse la lambada toutes les deux. Au fur-et-à-mesure des pas et de ses rires, je me laisse aller. Ce qui fait qu’on enchaîne trois autres danses toutes les deux. Mais, ayant bu énormément d’Ice Tea Pêche, je me rends compte que je dois absolument aller au petit coin. Je m’extirpe tant bien que mal de la piste de danse et me rend dans les cuisines pour aller aux toilettes réservées au personnel. Sachant que peu de personnes y avait accès, je ne pense pas à fermer à clefs.
    
    Je m’installe donc pour faire mon affaire. Mais, la porte s’ouvre à la volée et je sursaute. Je vois Cédric, le copain d’Amélie, face à moi. Il est un peu pâle, ses cheveux blonds et ses yeux verts clairs habituellement, s’étaient foncés à ma vue et me scrutent. Il semble surpris un instant.
    - Oh ! Cédric !
    - Luna ?!
    J’essaie de cacher mon intimité tant bien que mal, sachant qu’il allait fermer la porte pour attendre à l’extérieur. Mais, non. Il ferme la porte en entrant complètement dans la cabine. Il me regarde de haut en bas et s’attarda sur ma culotte qui est baissée sur mes mollets. Il sourit méchamment, m’apparaissant tout d’un coup très dangereux. Mais qu’est-ce qui se passe ?
    - Mmm… Bien… Je n’aurais pas besoin de le faire moi-même…
    - Quoi ? Mais Cédric, sors tout de suite !
    Je crie dans les toilettes, mais personne ne m’entend, la musique est trop forte. Il s’approche encore plus de moi et met une main glacée sur ma cuisse droite et avance sa main gauche vers mon entrejambe. J’ai vraiment peur là… Là, il…
    - NONNNN !!!!!!!!
    
    - NON ! CEDRIC !! Laisse-moi ! NON !!!

    
    - LUNA !!! Réveille-toi, ma chérie ! Luna !!
    - Laisse-moi tranquille ! Je t’en prie ! Cédric… Je le supplie en pleurant.
    - Ma chérie, c’est Embry. Tu es en sécurité.
    - Sécurité ?
    - Tu es chez Sam et Emily, tu es avec moi. Ma chérie, réveille-toi. Arrête de pleurer…
    - Embry ?
    - Oui ma Luna…
    
    J’ouvre les yeux et reprends conscience de la situation. Je sens deux bras brûlants m’entourer et m’avancer contre un corps tout aussi brûlant. Cela fait vraiment un énorme contraste par rapport à mon cauchemar, où le souvenir des mains glaciales de Cédric m’avaient touchées. La chaleur d’Embry me rassure et je me sens beaucoup mieux. Je constate que la lumière de la chambre est allumée et vois que Jared, Kim, Sam et Emily sont dans la chambre, éveillés et inquiets. Les filles ont les larmes aux yeux et les gars ont un regard triste et le nez froncé.
    - Ce n’était qu’un cauchemar… Merci mon Dieu…
    - Oui mon ange. C’est terminé. Il ne te fera plus jamais de mal, me répond Embry d’une voix rauque mais douce.
    - Désolée, je vous ai réveillé.
    
    Je baisse la tête, honteuse. J’ai mon cœur qui bat la chamade, le souffle court et je gigote, mal à l’aise. J’écarquille les yeux en me rendant compte que sous la peur de ce souvenir, j’ai… mouillé le lit.
    - * Putain de merde ! *, je grogne en français.
    Je sens Embry sursauter et je vois Kim écarquiller les yeux en m’entendant grogner de la sorte. Je commence alors à sangloter, mortifiée.
    - Je suis vraiment désolée. Emily, j’ai sali tes draps…
    - Comment…
    Sam lui chuchote quelque chose à l’oreille, de même que Jared à Kim. Les garçons sortent de la chambre, Emily est sortie pour aller chercher des draps propres sûrement. Kim est la seule qui est restée dans la chambre, je la vois s’avancer vers Embry et moi, qui sommes toujours sur le lit. Je reste la tête baissée alors qu’elle tend la main vers moi pour m’aider à me lever et à aller dans la salle de bain. Mais, je n’ose pas bouger. Embry semble comprendre ma gêne et s’extirpe du lit mais je ne regarde personne.
    - Embry, vas-y, souffle Kim.
    
    Quelques minutes plus tard, je descends accompagnée de Kim et Emily, qui m’a prêté des vêtements suite à ma douche. Je suis toujours tête baissée, les joues rouges de gêne. Je me rends compte que les garçons sont installés autour de la table. Je m’assoie entre Kim et Embry, qui s’est également changé. Je regarde furtivement vers l’horloge du salon et vois qu’il n’est même pas encore quatre heures du matin. Sam et Jared sont face à nous et Emily est à notre gauche, ils me regardent tous.
    - Je… Je suis vraiment désolée et mortifiée. Sam, Emily, je…
    - Ne t’excuses pas Luna. C’est une réaction tout à fait normale et on comprend, me coupe Sam avec une voix douce.
    - Tu fais souvent ce cauchemar ? me demande Embry, la voix rauque et chargée d’émotions.
    - Ca faisait un moment. En général, je revois ça pendant tout le mois où il s’est passé… ce qui s’est passé, chaque année.
    - C’est quel mois ? demande Jared.
    - Le mois de juin. Mais, je pense que le fait d’en avoir parlé hier a fait remonter le souvenir. J’espère que je ne t’ai pas fait trop mal mon cœur, je crois que je t’ai donné un coup…
    - Ne t’inquiète pas pour ça mon ange. Tu sais, nous les loups sommes des durs. Tout ce qui compte, c’est que ça soit terminé et que tu te sentes mieux mon ange.
    - Je vous ai réveillé et je m’en excuse.
    
    Fin PDV Luna
    
    
    Un peu plus tôt dans la nuit
    PDV Embry
    
    Je dors tranquillement, ma jolie Luna dans mes bras. Je sens alors qu’elle remue légèrement dans son sommeil et son cœur commence à battre légèrement plus vite. Elle remue de plus en plus, ce qui me réveille, elle commence à gémir. Je sens que ce n’est pas du tout un rêve plaisant. Son cœur et sa respiration s’accélèrent de plus en plus. Elle commence à se débattre, j’entends Sam et Jared qui se lèvent alertés par le bruit. Kim et Emily les suivirent. J’essaie de la réveiller tendrement, pendant que nos amis entrent dans la chambre. Ils allument la lumière mais cela ne réveille pas du tout mon imprégnée. Celle-ci est toujours dans son cauchemar, continue de se débattre. Dans la peur de son souvenir, car, on comprend immédiatement que c’est son pire souvenir qu’elle revit, je sens alors dans mes narines une odeur vraiment désagréable, tout comme Sam et Jared, vu leur froncement de nez. Luna revit apparemment son viol et cela lui a fait mouiller le lit. Elle continuait de se débattre et je la secouais un peu plus fort pour la réveiller. Elle me mit un coup de coude dans le ventre, mais je ne sens rien, elle murmure des paroles incompréhensibles.
    
    - NONNNN !!!!!!!!
    Elle avait hurlé, toujours plongée dans son sommeil. Mes amis sursautèrent sous son cri de douleur, de souffrance, de tristesse et de peur.
    - NON ! CEDRIC !! Laisse-moi ! NON !!!
    Encore un cri.
    - LUNA !!! Réveille-toi, ma chérie ! Luna !!
    Je lui parle d’une voix pressante. Je voulais la faire sortir de ce cauchemar qu’elle avait déjà vécu.
    - Laisse-moi tranquille ! Je t’en prie ! Cédric…
    Elle supplie en pleurant. Je sens mon cœur se briser sous sa supplication incontrôlée, sous son chagrin et sa détresse.
    - Ma chérie, c’est Embry. Tu es en sécurité.
    - Sécurité ?
    - Tu es chez Sam et Emily, tu es avec moi. Ma chérie, réveille-toi. Arrête de pleurer…
    - Embry ?
    Elle semble reprendre conscience d’où elle est. Enfin.
    - Oui ma Luna…
    
    Elle est enfin réveillée et j’essaie de la rassurer du mieux que je peux en la tenant contre moi dans un geste de tendresse. Je voulais lui enlever sa peur, sa détresse pour lui faire passer mon amour pour elle. Elle semble se détendre au creux de mes bras. Elle prend alors conscience que nous ne sommes pas seuls dans la chambre et qu’elle a réveillé tout le monde. Elle est gênée à cette constatation et là, elle gigote et reste figée. Elle a dû se rendre compte que son corps a eu une réaction humaine mais gênante.
    - * Putain de merde ! *.
    Je sursaute sous son juron grogné dans sa langue maternelle. Elle baisse la tête vraiment très gênée.
    
    Quelques minutes plus tard, je vais à la salle de bain du bas pour me nettoyer et me changer. Je rejoins les gars qui sont à table, j’entends Luna se doucher en pleurant et les filles qui changent les draps en silence. Les gars sont silencieux et je m’assoie.
    - Je suis désolé. On vous a réveillé.
    - Ce n’est rien, me répond Sam d’une voix rauque.
    - Tu crois qu’elle va se remettre de ça ? demande Jared, peiné et inquiet pour sa cousine.
    - Oui. Elle est forte, mais il va lui falloir du temps, du soutien et de l’amour, répond Sam encore sous le coup de l’émotion.
    - Elle ne l’avait jamais dit à personne donc, tout a dû lui revenir. Mais, elle… quand elle a hurlé… Mon dieu, j’ai cru que mon cœur se brisait. Non. Je n’ai pas cru. Il s’est brisé.
    Mes deux amis me regardent tristement. Ils savent que pour un loup, voir son imprégnée souffrir est une véritable torture. C’est comme si j’avais ressenti la douleur de ma Luna, et pas seulement la douleur physique. Celle-là n’était pas aussi forte que celle qu’elle ressentait dans son cœur. Je me promis de tout faire pour lui faire oublier ce mauvais souvenir, l’aider à aller de l’avant. Elle s’était montrée tellement courageuse la veille en me révélant son passé et le fait qu’elle voulait que je ne change en aucun cas de comportement envers elle, tout comme les autres d’ailleurs. Elle voulait que je l’aime et que je continue à la désirer. J’avoue que je la désire toujours autant mais j’ai l’impression que mon comportement va un peu changer. Je vais faire beaucoup plus attention à mes réactions physiques quand elle sera près de moi et durant nos moments à deux.
    
    Quelques minutes plus tard, j’entends les filles descendre, cela me sort de mes songes. Luna est entourée de Kim et Emily. Elle avait les cheveux mouillés et portait un short et un débardeur à Emily. Elle a encore le visage rouge et baissé. Elle s’assoie entre Kim et moi. Sam et Jared sont face à nous et Emily est à notre gauche, ils la regardent tous.
    - Je… Je suis vraiment désolée et mortifiée. Sam, Emily, je…
    - Ne t’excuses pas Luna. C’est une réaction tout à fait normale et on comprend, la coupe Sam avec une voix douce.
    - Tu fais souvent ce cauchemar ? je lui demande.
    - Ca faisait un moment. En général, je revois ça pendant tout le mois où il s’est passé… ce qui s’est passé, chaque année.
    - C’est quel mois ? demande Jared.
    - Le mois de juin. Mais, je pense que le fait d’en avoir parlé hier a fait remonter le souvenir. J’espère que je ne t’ai pas fait trop mal mon cœur, je crois que je t’ai donné un coup…
    - Ne t’inquiète pas pour ça mon ange. Tu sais, nous les loups sommes des durs. Tout ce qui compte, c’est que ça soit terminé et que tu te sentes mieux mon ange.
    Je gardais dans un coin de ma tête que le mois de juin allait être un mois difficile pour mon imprégnée pendant encore un long moment.
    
    Emily proposa de boire un thé devant la télévision, ce que tout le monde accepta, sachant que personne n’allait pouvoir réussir à dormir immédiatement. Du coup, Emily, après avoir préparé et servi le thé, accompagnée de Sam, s’installèrent dans un gros fauteuil, collés l’un à l’autre. Jared prit le sac de Luna, qui avait, comme d’habitude, amené quelques DVD, pendant que Kim s’installait sur un des deux canapés attendant son imprégné. Quant à Luna et moi, nous nous installons sur le deuxième canapé. Je m’allonge le long de celui-ci, me mettant face à l’écran, Luna s’installa entre mes jambes, blottie contre moi. Je la serrais fermement et tendrement contre moi.
    - Luna, choisis celui que tu veux regarder, dit Emily.
    - Ce serait plutôt à vous de choisir vu que j’ai réveillé tout le monde.
    - Mais…
    - Et si on mettait Pirates des Caraïbes ? proposa Kim, jetant un regard à Luna.
    - Ah ouai ! Avec Jack Sparrow, il fait trop rire, renchérit Emily.
    Elles sourirent à mon imprégnée, qui ne réagissait pas apparemment, vu le regard déçu mais compréhensif de ses amies.
    - C’est comme vous voulez, dit-elle d’une voix un peu éteinte.
    - Oh aller Lulu. On sait que Will Turner c’est ton chouchou… reprit Kim.
    
    Jared mit donc le film. Je ne l’avais jamais vu et je n’étais pas déçu. Il est vraiment marrant. Tout le monde semblait se détendre, même ma Luna, qui avait rigolé en regardant certaines scènes. Cela me fit sourire de la voir rire un peu.
    - Le Capitaine Jack Sparrow ! C’est mon tripe ce mec ! dit Jared avec un rire.
    - Il est complètement barré, mais trop bien, renchérit Sam avec un sourire.
    - Moi, j’adore quand Elizabeth dit à un pirate « Vous aimez souffrir ? Essayez de porter un corset ! », intervint ma Luna en rigolant.
    Je sens mon cœur s’envoler en entendant son doux rire.
    Nos amis partirent se coucher juste après le film. Il était à peu près cinq heures du matin.
    - Tu veux aller dormir ma puce ?
    - Euh… Non. Je n’arriverais plus à dormir. Mais, vas-y mon cœur.
    - Regardes-toi un autre film. Je vais rester avec toi.
    - Tu dois dormir.
    - Je n’arriverais pas à dormir si tu n’es pas près de moi mon ange.
    - D’accord. Je t’aime mon Embry.
    
    Je lui souris doucement, frottant mon nez contre son cou, inspirant son odeur. Elle sent encore la noix de coco. Comment fait-elle pour toujours sentir la noix de coco ? Elle se met un film français qui s’appelle « La Boum », elle met alors la fonction sous-titres en anglais pour moi au cas où.
    - C’est un film qui date de quand ?
    - Il est sorti en 1980. Il a une valeur sentimentale pour ma famille. C’est le premier film que mes parents ont regardé ensemble lors de leur première sortie en amoureux.
    - Ah bon ?
    - Mais, j’adore quand même ce film. L’histoire est sympa et les chansons sont trop belles.
    - Je vais regarder un peu avec toi.
    Je regarde presque tout le film, comprenant pourquoi elle l’aime beaucoup. C’est une comédie romantique où des adolescents sont à l’honneur et avec une histoire un peu plus adulte. Je m’endors aux premières lueurs du jour.
    
    Fin PDV Embry
    
    Samedi 8 h 30
    
    Luna n’avait pas réussi à dormir depuis son cauchemar. Elle avait donc regardé « La Boum 2 » après avoir constaté qu’il était presque sept heures et qu’Embry dormait sur le canapé. Elle vient juste de le terminer et après l’avoir rangé, elle regarde l’heure. 8 h 30. Elle se lève, prend son MP3 et va dans la cuisine. Elle commence alors à préparer le petit déjeuner. Elle récupère quelques muffins qu’elle et Leah avaient fait la veille pour le feu de camps et les met dans un saladier. Après l’avoir posé sur la table du salon, elle retourna dans la cuisine et entreprit de faire la pâte à pancakes. Elle en fit quelques-uns natures et d’autres garnis de myrtilles. Tout en préparant le petit-déjeuner, elle écoutait l’album de Najoua Belyzel « Entre deux mondes ». Elle chantonna en entendant quelques musiques qu’elle adorait de l’album, comme la chanson « Celui qu’il me faut ». Elle terminait de mettre la table quand elle vit que Sam et Jared arrivaient dans le salon, la tête encore ensommeillée.
    
    - Bonjour les gars ! leur dit-elle souriante.
    - Hey Lulu ! dit Jared en prenant sa cousine dans les bras.
    - Bonjour Luna. Tu as préparé le petit-déjeuner ? demanda Sam.
    - Oui. J’espère que je ne vous ai pas réveillé en chantant trop fort.
    - Ne t’inquiète pas ma belle, répondit Emily en les rejoignant.
    - De toute façon, même si c’était le cas, tu as une voix magnifique donc, c’est un réveil agréable, intervint Kim qui suivait Emily.
    Luna rangea son MP3, passant devant Embry qui ronflait doucement sur le canapé. Elle sourit tendrement en lui caressant doucement la joue. Ses amis s’installaient en essayant de faire le moins de bruit possible et sourirent en voyant Luna avoir un geste de tendresse envers son imprégné. Cette dernière les rejoignit en se servant des pancakes.
    - Il s’est endormi vers quelle heure ? demanda Emily.
    - Sur les coups de six heures et demi.
    - Et toi ? demanda Kim, inquiète pour sa meilleure amie.
    - J’ai pas réussi. Je me reposerai un peu cet après-midi. J’ai regardé deux autres films avant de préparer le petit-déjeuner.
    - Merci, Luna. Comme ça Em’ a pu se reposer un peu, dit Sam.
    - En tout cas, c’est trop bon, dit Jared, la bouche pleine et qui en était à sa troisième assiette de pancakes.
    - Pas de souci. Tu pourrais en laisser à Embry s’il te plaît. Je sais qu’il adore ceux à la myrtille. Bon, je vais me prendre une douche. Par contre, je vais me mettre un peu de musique dans la salle de bain, donc je vous préviens.
    - OK.
    Luna monta et prit ses affaires. Pendant ce temps, Embry émergea et commença à manger. Luna mit de la musique et entra dans la douche. Elle mit « Docteur Gel » de Najoua Belyzel à fond et commença à chanter.
    
    PDV Embry
    
    Je commence à manger et j’entends Luna chanter dans la salle de bain. C’est du français et j’entends alors :
    
    Dès que revient le mauvais temps
    Je pense à mes souffrances
    Et me revoila enfant, recevant en silence
    Les caresses d'un grand, les caresses d'un grand...
    
    Comment dévoiler mes secrets ?
    A qui me confesser ?
    Par pudeur moi j'étouffais à l'idée d'avouer
    Les caresses d'un grand, les caresses d'un grand...
    
    Mais Docteur Gel, mes deux seins sont à moi
    Non, il ne t'appartient pas, d'y toucher comme ça...
    Docteur Gel, plus malade que moi
    Il fait si froid sous tes doigts
    Pourquoi ça ? Dis-moi, dis-moi, dis-moi...
    
    Et à tous ceux qui se reconnaissent
    Dans mes mots, mes faiblesses
    Fuyez avant qu'on vous blesse
    Avant que ne vous agressent
    Les caresses d'un grand, les caresses d'un grand...
    
    Dès que revient le mauvais temps
    Je pense à mes souffrances...
    Docteur Gel, Docteur Gel
    Docteur Gel, Docteur Gel
    Mais Docteur Gel, plus coupable que moi
    Il fait si froid sous tes doigts
    Plus malade que moi...
    
    Oh, oh, oh...
    
    Dès que revient le mauvais temps
    Je pense à mes souffrances...

    
    Je me tends alors sur ma chaise, Kim également, d’ailleurs. Faisant du français, elle comprend la totalité de la chanson, tandis que moi, je comprends une bonne partie. Les grandes lignes parlent de la même situation de Luna. Cela parle d’enfant ayant subi des attouchements plus que poussés par un adulte. Les autres sentent qu’il y a un hic. Kim leur fait la traduction de la chanson, ils sont tous dans leurs pensées, toutes sûrement tournées vers mon imprégnée. Mais, je me rends compte que Luna, en chantant, n’est pas en train de pleurer ni même de sangloter. C’est seulement une façon d’évacuer ce qu’elle ressent pour cet homme qui lui a fait du mal, sa voix est plus emplie de colère que de tristesse. Je me reprends un peu en constatant ce fait.
    
    Paul et Quil arrivent dans la maison et nous regardent assez surpris de nous voir tous avec des cernes sous les yeux et plongés dans nos pensées.
    - Vous avez fait une pyjama partie sans nous ? plaisanta Quil.
    - Où est Luna ? demanda Paul.
    - Luna a fait un énorme cauchemar cette nuit. Elle a revu ce qu’elle nous a raconté hier et cela nous a tenu éveillés une grande partie de la nuit, explique Sam, omettant le laisser-aller de ma petite amie, ce dont je lui fus reconnaissant.
    - Elle termine de se doucher, continua Emily.
    Les derniers arrivants restèrent quelques minutes silencieux, ne souriant plus. J’entends que Luna sort de la douche, elle arrête la musique et je l’entends s’habiller et terminer de se préparer.
    - Seth se prépare pour le mariage de Bella, Sue également. Ils vont aller chercher Billy, dit Paul.
    Cela me fit sortir de mes pensées à propos de mon imprégnée.
    - Et Jake ? Il y va ? je demande.
    - On ne sait pas. Il dort encore apparemment, me répond Paul.
    - Je pense qu’il va y aller, me dit Quil, le connaissant comme moi.
    J’acquiesce.
    
    
    Il fait plutôt beau aujourd’hui et Luna et Kim ont appelé leur amie Mélody pour qu’elles s’entraînent toutes les trois dans le jardin d’Emily et Sam. Vu que ma Luna n’a pas pu faire de cours, elle veut se remettre dans le bain avec ses copines. Quil est donc parti chercher la jeune fille. Kim et Luna descendent en tenue de sport. Kim porte un short bleu marine et un tee-shirt serré noir avec des baskets et une queue de cheval haute. Je regarde ma Luna qui porte un joli petit short noir et une brassière rose fluo qui montre son joli petit ventre agrémenté de son piercing. Elle est vraiment à croquer dans cette tenue et la même queue de cheval. Elle accueille Mélody tandis que Kim est partie chercher leurs gourdes spéciales sport, soit de l’eau avec du jus de citron et du gingembre. Emily installe la chaîne hifi dans le jardin. Sam est parti voir Jacob chez lui, rejoint par Quil, il nous appellera s’il va au mariage de Bella. Jared et Paul sont assis autour de la table de jardin et je les rejoins pour regarder l’entraînement des filles. La musique se fait entendre dans le jardin et Emily commence à jardiner pendant que les filles commencent. Mélody semble surprise du niveau de mon imprégnée. Il est vrai qu’elle s’en sort vraiment bien. Elle est vraiment dans son élément pour la danse, concentrée et souriante. Mélody est, cependant, hésitante dans ses mouvements, sûrement gênée d’être observée par des garçons. Mais, elle semble se détendre en voyant que Paul les regarde toutes une par une, seulement attentifs aux mouvements et à leur synchronisation. En même temps, Jared et moi sommes focalisés respectivement par Kim et Luna.
    
    Un peu moins d’une heure plus tard, mon portable sonne et je décroche.
    - Allo ?
    - Embry, c’est Sam. Jacob part au mariage, là.
    - Oh… J’arrive alors.
    Je raccroche.
    
    Les filles ont arrêté de danser et boivent un coup. Luna, Kim et Emily me jettent un regard auquel je réponds par un hochement de tête.
    - Alors ? me demande Jared.
    - Jake va au mariage. Je dois y aller.
    - Vu l’heure qu’il est, la cérémonie a dû avoir lieu il n’y a que quelques minutes, dit Emily.
    - Je pense aussi. Bon, je fonce. A tout à l’heure pour le repas, normalement.
    Je fais un léger baiser à ma Luna qui est pleine de sueur mais qui reste jolie et fonce vers la forêt. Je mute et rejoins Sam et Quil qui sont partis en même temps que Jacob vers la propriété des Cullen.
    
    * Ca allait les filles ? * - Sam
    J’envoie alors les dernières minutes en compagnie des autres. Tandis que j’arrive vers la propriété des Cullen et je me sens submergé par toutes ces odeurs. Entre l’odeur des vampires végétariens, celle des humains présents dans les invités et celle des trois seuls indiens de la Push, mes narines sont presque comme agressées. Jacob vient juste de rejoindre Bella qui est amenée par Edward derrière la maison. Il rigole avec celle qu’il aime et qui lui a brisé le cœur. Je me sens triste pour lui et j’entends que Quil est dans le même état que moi. Seigneur ! Est-ce que je viens d’entendre ça ? Bella compte avoir des relations sexuelles avec son vampire… Quil, Sam et moi nous transformons pour rejoindre Jacob qui tremble sous la colère. Seth essaie de le retenir d’agresser Edward qui est revenu également.
    - Mais, il va la tuer ! s’écrie Jacob.
    - Son cas ne nous concerne plus Jacob, réplique Sam avec sa voix d’alpha.
    Seth, Quil et moi baissons la tête sous sa voix d’autorité. Jacob, quant à lui, donne un violent coup d’épaule à Sam en passant à côté de lui pour foncer dans la forêt pour se transformer.
    - Quil, reste avec Jacob. Dit Sam, toujours avec sa voix d’alpha. Seth, on rentre.
    Pendant ce temps, nous hochons la tête vers les nouveaux mariés et partons dans la forêt, mais, toujours en humains. Je sais que Jacob va vouloir courir tout seul, même si Quil est avec lui, il a besoin d’être tranquille. Je repars donc vers la Réserve en courant tranquillement.
    
    Fin PDV Embry
    
    
    PDV Luna
    
    Embry est parti rejoindre Sam et Quil pour accompagner Jacob. C’était mieux pour ce dernier d’être avec ses deux meilleurs amis. Ils étaient les seuls avec Sam, leur alpha, à pouvoir le maîtriser un tant soit peu. Il avait le cœur brisé et nous étions tous préoccupés par ça. Paul et Jared discutent entre eux d’un air sérieux suite au départ de mon petit ami, Emily a terminé son jardinage et rentre dans la maison. Pendant que Kim, Mélody et moi rangeons la chaîne hifi, ayant terminé notre entraînement et n’étant plus concentrées pour danser.
    - Désolées, Mélody, lui dit Kim. On est un peu distraites.
    - Ce n’est pas grave. De toute façon, on a bien bossé. Je ne sais pas ce qui se passe avec Jacob mais je comprends.
    - Mélody, tu peux manger avec nous si tu veux, dit Emily avec un sourire gentil.
    - Oh… Je ne voudrais pas déranger…
    - Allez Mély, reste avec nous, je la supplie avec un sourire.
    - Bon d’accord.
    - Super ! Bon, on va se changer et comme ça, on t’aide avec le repas Emy, je dis dans un sourire.
    
    Emily emmène Mélody à l’intérieur au premier étage pour qu’elle puisse prendre une douche et se changer. Kim va rejoindre les gars. Je m’avance également vers eux. Mais, je m’arrête net. Une femme indienne avec des longs cheveux noirs corbeau, des yeux noirs avec une robe verte foncée apparaît à côté de la maison.
    - Sarah… je souffle sous le coup de la surprise.
    Paul et Jared stoppent immédiatement leur conversation avec Kim et tous trois me regardent. Devant moi se tient Sarah Black.
    - Bonjour Luna.
    - Sarah. Que venez-vous faire ici ? J’ai pourtant transmis vos messages à Jake, Rachel et Billy.
    Je la vois regarder le premier étage de la maison avec un doux sourire. Je regarde dans la même direction.
    - Qu’y a-t-il là-haut qui vous intéresse Sarah ?
    - C’est Elle… dit-elle d’un ton doux.
    - Elle ? Qui ? Mélody ?
    - C’est bien Elle… reprit-elle sur le même ton mais avec une légère confiance.
    - Elle quoi ? Sarah, je ne comprends pas…
    Et en effet, je suis complètement perdue. Les trois autres me regardent toujours avec effarement. Emily les a rejoints et essaie de comprendre la situation, mais aucun d’entre eux ne parlent et je suis trop concentrée sur ma conversation avec Sarah pour lui répondre.
    - Tu sauras. Et quand tu sauras, tu comprendras, me dit Sarah.
    - Sarah, expliquez-moi…
    - Tu sauras. C’est Elle.
    - Sarah ?
    Mais, elle avait disparu en un éclair. Je ne comprends pas ce qui se passe. Elle vient alors qu’elle est en paix pour me dire que Mélody est Elle et me laisse sans explications. Je suis complètement déroutée. Qu’est-ce qu’elle a voulu dire ? Un vertige assez violent me prend et je me sens tomber par terre dans le jardin. Mais, deux bras chauds me rattrapent doucement. Mon énergie est au plus bas. Il faut avouer que le fait de n’avoir dormi que deux heures dans la nuit, le fait d’avoir fait plus d’une heure de danse intensive avec Kim et Mélody, d’avoir préparé le petit déjeuner ce matin et l’apparition de Sarah m’ont pris toute mon énergie. A chaque fois qu’un esprit passe de l’autre côté, mon énergie en prend un coup, mais le plus difficile est quand un esprit déjà en paix vient me voir. Là, mon énergie s’en va presque entièrement et je me sens vidée et glacée. Le visage de Jared entre dans mon champ de vision, il est inquiet. Il pose sa main sur la mienne, toujours inquiet.
    
    - Luna ? Est-ce que tu vas bien ? demande Jared.
    - Mmm…
    - Luna chérie, tu es fatiguée… me dit Emily d’un ton inquiet.
    - Elle est crevée… renchérit Kim.
    - Mélody descend, intervint Paul.
    Je me lève tant bien que mal, aidée de mon cousin et ma meilleure amie et entre dans la maison. Mélody arrive dans le salon et Emily la prit par les épaules pour l’emmener dans le jardin. Kim m’accompagne jusqu’à la salle de bain pour ne pas que je m’effondre.
    - Merci Kim. Désolée, j’ai dû vous faire peur.
    - Pas de souci ma Lulu. Qu’est-ce que Sarah t’a dit ?
    - Je n’ai rien compris. Elle a regardé le premier étage à peu près là où se trouve cette salle de bain du dehors et m’a dit que c’était Mélody. La seule explication qu’elle m’ait donnée c’est que quand je saurais je comprendrais. Mais, là, je sèche complètement.
    - Tes yeux se ferment tous seuls. Tu devrais dormir un peu ma puce.
    - Non, ça va aller. Je vais me doucher, me mettre ce qu’on s’est dit hier matin. Par contre, tu peux demander à Emy si elle peut me préparer du café bien fort s’il te plaît ?
    - Pas de souci. Tu es sûre que tu veux qu’on mette…
    - Bien sûr. Je veux gagner ce pari.
    - Moi aussi. Mélody va rigoler un peu je crois.
    - Emy et Sam aussi…
    - Mais, vu ce qui s’est passé cette nuit, tu veux vraiment continuer ?
    - Oui. Je ne désire que lui et je veux que lui aussi me désire. Je veux que rien ne change entre nous, à part le fait que, si un jour, il me touche à un endroit où je ne le veux pas, il s’arrêtera si je le lui dis. Je sais qu’il comprendra. Je veux qu’il me touche, je veux le toucher, je veux être sienne à jamais et qu’il soit mien à jamais.
    - Je comprends ma puce. Et j’espère pour toi qu’il comprendra. Il avait l’air bouleversé quand tu as fait ce cauchemar cette nuit. C’était encore pire avec ta chanson de ce matin, il a compris la majeure partie des paroles et s’est tendu comme un arc.
    - J’imagine bien. Mais, je n’ai pas pleuré en la chantant. C’était comme si j’évacuais ce que j’avais vécu et ce que je ressentais.
    - Il a dû le sentir car au bout de quelques secondes à t’écouter, il s’est détendu, comme soulagé.
    - Donc, il comprendra pourquoi je veux continuer ce pari. Et ne te dégonfle pas non plus Kim.
    - On va gagner…
    
    Je me prends donc une douche bien chaude et je sens que mes membres qui s’étaient engourdis suite à ma baisse d’énergie reprennent un peu de vigueur. Je m’habille d’un short assez court en jean avec un débardeur violet simple mais qui montre un léger décolleté. Avec Kim, on avait prévu ces tenues pour mettre nos atouts en valeur, vu que nous, nous n’avons pas un loup en nous pour nous aider. Je laisse mes cheveux lâchés et me rends compte qu’ils ont encore un peu poussés cet été. Quand je suis arrivée à la Push, ils m’arrivaient au milieu du dos et aujourd’hui, ils m’arrivent presque aux fesses. Je prends le pull qu’Embry m’a donné il y a quelques semaines car quand j’ai froid et qu’il n’est pas là, je le mets. Son odeur et sa chaleur l’ont imprégné et j’adore cette odeur de musc, forêt et de caramel, l’odeur de mon Embry. Je croise Kim en lui montrant discrètement ma tenue sous le pull, elle sourit machiavélique et va se préparer à son tour. Je vais dans la cuisine pour prendre la tasse qu’Emily m’a préparée et reviens dans le salon. Mélody est assise dans un des canapés et discute avec Paul et Jared. Emily est près de la table du salon et je m’approche d’elle en souriant et la remerciant.
    
    Fin PDV Luna
    
    
    Samedi 12 h 30
    
    Les filles viennent juste de terminer la préparation du repas et Sam et Embry viennent de revenir, accompagnés de Leah, Collin et Brady. Jacob est dans la forêt et essaye de se calmer, Quil l’accompagne. Emily appela tout le monde pour manger et là, Kim et Luna se lancent un regard complice et enlèvent leurs pulls respectifs. Kim portait le même short en jean que Luna mais portait un dos-nu vert foncé. Le silence se fit quelque peu dans la pièce. Jared et Embry regardaient leurs petites amies, la bouche légèrement entrouverte et le regard subjugué. Emily et Mélody sourient aux deux jeunes filles, jetant un regard à leurs compagnons. Collin et Brady coulèrent un regard sur chacune des filles et rougirent de concert en entendant Jared et Embry leur grogner dessus sous le regard que les deux jeunes avaient lancé envers leurs imprégnées. Paul et Sam souriaient, amusés. Quant à Leah, elle soupira devant ce spectacle, mais lança tout de même un regard amusé aux filles, signe qu’elle approuvait. Le repas se fit calmement, mais le comportement gauche et distrait de Jared et Embry amusait toute la table. Mélody partit chez elle, non sans avoir dit un « Bien joué ! » à ses deux amies.
    
    
    PDV Embry
    
    Je vois le décolleté de ma Luna face à moi pendant presque la totalité du repas et je suis en train de totalement perdre la tête. Quand elle a enlevé mon pull, j’ai cru que mon cœur s’était arrêté de battre pendant un instant. Elle portait un tout petit short qui montrait ses jolies jambes. Mon regard était monté vers sa taille, son buste sublime et là, je vis un magnifique décolleté. J’avais l’impression que ses seins appelaient mes mains pour des caresses à chaque respiration de mon imprégnée. Miam… Mais, je vois que Collin et Brady regardent également mon imprégnée ainsi que l’imprégnée de Jared, avec un regard presque envieux mais innocent. Cela me fait grogner en même temps que Jared d’ailleurs, ce qui fait rougir les deux louveteaux et les fait tourner la tête. Je jette un léger regard à Kim et constate qu’elle porte le même short que Luna mais qu’elle porte un dos-nu vert foncé. Après que Mélody soit partie, chacun vaque à ses occupations. Sam et Emily vont dans la cuisine avant de monter se reposer un peu dans leur chambre, Leah et les louveteaux sont partis dans la forêt car ils devaient patrouiller ; Paul était parti chez lui pour téléphoner un peu à Rachel, son imprégnée, qui est à Seattle à l’université. Quant à Jared et Kim, ils restèrent dans le salon et Luna et moi sortons dans le jardin. J’ai la certitude que ma chère et tendre veut commencer le pari aujourd’hui et mon loup s’en sent excité sous cette constatation.
    
    Par contre, je suis dans la merde je crois, parce que j’ai déjà envie de la plaquer contre un arbre, de l’embrasser comme un fou, de la mordre pour la marquer encore plus fort, de lui toucher sa jolie poitrine. Je me rends compte que je n’ai absolument aucune stratégie pour la faire craquer. Mais, il faut dire que pour ma défense, j’ai été pris de court et qu’elle commence fort. J’essaye de reprendre contenance en me raclant la gorge et en lui parlant.
    
    - Hum… La fin de votre entraînement s’est bien passé ? je demande d’une voix rauque mais en essayant de ne pas montrer que je suis distrait par mon imprégnée sexy. On est sur un côté de la maison de mon alpha face à face, légèrement caché par les feuillages. Mais, je suis concentré sur sa poitrine généreuse qui se soulève et se compresse dans ce tissu violet à chaque respiration. J’inspire légèrement pour me calmer mais me rends compte que c’est pire, car je sens immédiatement le parfum d’ambre que Luna a mis. Je vais craquer, je le sens. En y réfléchissant, je pense que Jared semble être dans le même état que moi, vu le regard qu’il lançait à sa propre imprégnée quand je suis sorti de la maison avec ma Luna.
    - Ca m’a fait un bien fou, mais quand tu es parti, on a arrêté pas très longtemps après.
    
    Elle me regarde intensément et se passe la main dans ses longs cheveux châtains. Je vois alors cette main qui passe imperceptiblement très près de son sein droit et ma respiration s’arrête une seconde. Je déglutis avec difficulté et je regarde son doux visage. Elle me regarde dans les yeux, a les joues légèrement rouges et a un sourire en coin, sexy et légèrement machiavélique. Je ne sais pas ce que Kim a fait dans le salon, mais j’entends distinctement Jared qui inspire et expire bruyamment comme pour se calmer. Je me rends compte que je fais exactement la même chose. Je crois que je vais perdre ce pari alors que je n’ai même pas encore commencé à jouer. Mais bon sang, t’es un loup ! Tu devrais la dominer merde ! Mon loup n’aime pas perdre la partie aussi rapidement et facilement ; il s’énerve après moi et me le fait bien comprendre. A l’intérieur de la maison, j’entends que Kim soupire, signe que Jared a repris son contrôle, sûrement grâce à son loup. Le mien commence à prendre le contrôle pour ne surtout pas perdre devant cette tentatrice qu’est ma Luna. Je souris diaboliquement et lui caresse légèrement une de ses mains et elle se tend légèrement.
    
    - Sinon… Pour… Jacob… et Bella… Comment ça… s’est passé ? demande mon imprégnée haletant à chaque mot, ma main qui était au départ sur la sienne était montée légèrement presqu’à chaque mot. Mon sourire s’agrandit au fil de ses réactions.
    
    Ma main est sur son biceps et continue son chemin vers son cou, toujours aussi délicatement qu’une plume. Luna frissonne et je continue. Mon index descend le long de son cou gracile, frôle la bretelle de son débardeur, passe délicatement sur mon cadeau d’anniversaire qu’elle ne quitte plus d’ailleurs et passe sur le haut de son sein gauche. Elle halète et je me rends compte que sa peau est douce comme de la soie à cet endroit. A chaque endroit que mon doigt effleure et touche sur sa peau se couvre d’une chair de poule. Je continue mon bonhomme de chemin en allant mettre mon doigt dans le minuscule espace entre ses seins. Cela semble si chaud et invitant que je n’hésite qu’une seconde. Sa respiration s’accélère ainsi que les battements de son cœur. Ce minuscule espace est vraiment chaud et étroit que je gémis presque à cette sensation. Au bout de quelques secondes, mon index se retrouve maintenant à caresser dans le tissu doux de son soutien-gorge son sein droit, elle tremble, et s’adosse doucement au mur derrière elle. Elle se mord la lèvre comme pour essayer de ne pas gémir sous ma douce torture. Même si je dois avouer que moi-même, j’ai du mal à ne pas sombrer sous la sensation de sa peau contre ma main, son parfum envoûtant, ses réactions face à mes attouchements, je suis fier de moi. Petit Embry commence à montrer le bout de son nez dans mon short qui devient plus étroit à chaque seconde. Mon loup hurle presque de joie devant notre victoire imminente. Yes !
    
    Luna ouvre ses beaux yeux et me fixe. Elle semble se rendre compte que je suis déjà victorieux et je vois qu’elle fronce ses sourcils. Ah ! Je vois. Elle veut gagner également. Elle me fait un nouveau sourire sensuel et se mordille la lèvre. Je ne peux m’empêcher de regarder ses dents meurtrir cette lèvre charnue et plus qu’appétissante. A cet instant, je sens une petite main se poser sur mon torse nu et cela me fait comme de l’électricité à cet endroit. La main de ma Luna commence à bouger.
    
    Fin PDV Embry
    
    
    PDV Luna
    
    Je vois Embry fermer les yeux sous la caresse de mes doigts sur son torse musclé. Il est magnifique, les lèvres entrouvertes, son index toujours dans mon soutien-gorge et qui caresse avec lenteur le bout de mon sein droit. Là, il sort sa main du tissu mais il prend mon sein presque brutalement pour l’englober tout entier. Je suis tout aussi électrisée par la sensation et me rends compte que nous étions vraiment faits l’un pour l’autre, même sa main est faite pour mon sein. Je soupire et gémis légèrement mais je continue sur ma lancée. Ma main qui est sur son torse descend le long de ses muscles lentement. Embry respire un peu plus vite. Je sens que ma main est arrivée sur le bord du tissu de son short, je glisse un doigt entre le tissu et sa peau brûlante et je sens qu’il se tend. Il pousse un léger grognement et malaxe doucement mon sein et son autre main me tient la taille. Je me retrouve quelques secondes plus tard plaquée doucement mais fermement contre le mur de la maison, Embry me touchant d’une façon tellement sensuelle et moi, le touchant également. Je pose mon autre main sur sa fesse et pétris celle-ci, lui arrachant un soupir. Pendant ce temps, la main qui est entre son short et la peau de son ventre bouge. Un autre soupir s’échappe du jeune homme merveilleux qui est presque collé à moi. Je fais bouger ma main en-dehors du short mais la fais avancer de plus en plus vers son entrejambe, il grogne et je gémis de concert, sentant la pression de sa main contre mon sein qui pointe de plus en plus sous les sensations et sa main qui était sur ma taille arrive rapidement sur une de mes fesses. Il l’empoigne fermement pour…
    - Qui de vous deux à perdu ?? demande Quil nous faisant sursauter.
    
    Fin PDV Luna

Texte publié par Soso-Wolves, 8 janvier 2018 à 12h11
© tous droits réservés.
«
»
Tome 1, Chapitre 16 Tome 1, Chapitre 16
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1510 histoires publiées
701 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Nisa
LeConteur.fr 2013-2020 © Tous droits réservés