Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Chapitre 13 Tome 1, Chapitre 13
Mercredi 11 h 30
    
    Le mercredi était déjà bien avancé et la matinée s’était relativement bien passée. Même si Luna avait encore eu beaucoup de mal concernant les deux cours de mathématiques d’affilée de la matinée. Ce matin, en arrivant au lycée avec Embry, elle avait bien rigolé. En effet, Jared et Kim avaient décidé de faire le même défi qu’Embry et elle. Cependant, pour les garçons, surtout Embry, Jared, Paul et Quil, les filles n’avaient aucune chance de gagner contre les loups de leurs imprégnés. Mais, les filles étant persuadées du contraire leur proposèrent un pari. Si les filles gagnaient, les quatre garçons seraient leurs esclaves et vice-versa bien entendu. Seule ombre au tableau, le bras de Luna n’était pas encore tout à fait apte pour commencer le pari. Ce qui fait qu’il a été donc décidé d’un commun accord, que le pari ne commence réellement que lorsque le bras de la jeune fille sera complètement guéri.
    
    Il était l’heure du repas et les lycéens de la meute se rejoignirent dans la cafétaria. Luna sentait que son bras droit n’avait quasiment plus aucune douleur lorsqu’elle essayait de le faire bouger quelques minutes par jour. Elle s’installa à leur table habituelle et ôta son foulard quelques instants.
    - Tu devrais éviter ma puce, lui dit Kim en s’installant à côté d’elle en tenant son plateau.
    - Franchement, je n’en peux plus de ce truc. Vivement que Cullen me l’enlève.
    - Je sais. Au fait, tu viens quand même à la danse cette après-midi ?
    - Bien sûr. Mais, je ne pense pas que je pourrais danser.
    - Tu vas rester pendant deux heures assise à regarder les autres bouger leurs popotins ? demanda Seth qui s’installait avec les autres.
    Embry posa un plateau devant son imprégnée avec un sourire.
    - Non, je vais essayer de mémoriser certains mouvements des enchaînements. Je ne pense pas que la prof va les changer tout de suite. En général, on garde certains enchaînements pendant au moins deux voire trois mois. Par contre, Kim, vendredi je ne serais pas là à la danse.
    - Ah…
    - Oui, j’ai rendez-vous avec Carlisle pour qu’il vérifie mon bras.
    - Carlisle n’a pas prévu de séance chez le kiné ? demanda Jared à sa cousine.
    - Non. Mais je ne pense pas en avoir besoin. Ce n’est qu’une épaule démise.
    - S’il te le demande, tu le fais ma chérie. Je ne veux pas que tu aies des séquelles à cause de cet accident, grogna Embry.
    - Ne t’inquiète pas Embry chéri. Je ferais ce que le docteur me dira.
    - Alors pourquoi tu as enlevé ton foulard ? intervint Kim. Luna lui tira puérilement la langue sous les rires des garçons. Elle remit cependant son foulard non sans un grognement.
    - Au fait Kim… intervint Embry.
    - Oui Embry ?
    - Tu penses pouvoir ramener Luna chez elle après la danse ? Je ne peux pas. J’ai un travail à faire pour Sam après les cours.
    - Ne t’inquiète pas. Je lui passe ma voiture. Je viendrais avec toi chez Sam.
    - Ah… Je suis avec toi ce soir ?
    - Oui.
    - C’est cool, Kim. Comme ça on pourra discuter un peu toutes les deux. Je t’ai pas dit, Kim, j’ai avancé mon histoire.
    - Oh ! Super ! T’as publié le quinzième chapitre ?
    - Oui, lundi. J’ai déjà eu plus de cent lectures.
    - Lectures ? Vous parlez de quoi les filles ? demanda Paul, suivi de Seth et Quil.
    - Ma chère cousine écrit des fanfictions sur Harry Potter et les publie sur le net.
    - Ah oui ? Je ne savais pas, lui dit Paul.
    - Tu as combien de lectures ? demanda Quil.
    - Eh bien, pour l’instant, je reste focalisée sur une fanfiction sur laquelle je bosse depuis juin. Elle a maintenant quinze chapitres, j’en suis à peu près à 4 200 lectures et une vingtaine de commentaires.
    - Wouah ! C’est bien ça ! dit Paul avec un sourire.
    - On pourra lire ? demanda Seth, intéressé. Il aimait bien Harry Potter.
    Jared siffla et Embry sourit fièrement en caressant les cheveux de son imprégnée.
    
    Le repas se termina tranquillement et, en attendant que les filles aillent à la danse et les gars au basket, ils allèrent tous les sept à First Beach. Les gars discutaient des patrouilles et de Jacob, dont ils n’avaient plus de nouvelles depuis une semaine. Tandis que les filles, dans les bras de leurs petits-amis, discutaient du futur cours de danse.
    - Tu penses que le prof va nous faire faire des exercices sur les pliés et les équilibres ? demanda Luna.
    - J’espère bien. On les a bien travaillés cet été. Mais, pour les écarts, je vais devoir bien les retravailler. Toi, tu t’en sors vachement bien, mais moi…
    - Tu vas y arriver. Je m’engage à t’aider à faire un grand écart facial et un grand écart latéral. Tu sauras faire les deux dans trois mois maximum. Il ne te reste plus que quelques centimètres, Kim.
    - Il faudrait que Jake revienne, j’en ai marre de me taper les patrouilles avec ta sœur, dit Paul en bougonnant.
    - Ouai. Mais Sam se la coltine presque toute la journée alors… dit Seth.
    
    - Moi, je ne comprends pas pourquoi elle doit faire plus de patrouilles que vous les gars ? demanda Luna.
    Les loups la regardèrent tous avec étonnement.
    - Comment ça, plus que nous ? demanda son cousin.
    - Ben. D’après ce que je sais, elle patrouille toute la journée avec Sam quand vous êtes en cours. Mais, dimanche et hier soir, elle a fait une patrouille avec Paul alors que c’était plus à l’un de vous d’y aller.
    - C’est parce que c’est une fille que vous êtes comme ça avec elle ? renchérit Kim, qui fût regardée d’une manière étrange par Jared.
    Il semblait que la jeune fille n’était jamais intervenue dans les affaires de la meute et son imprégné était étonné qu’elle le fasse, surtout en faveur de Leah.
    - Euh…
    Quil avait résumé la réaction des garçons.
    - Vous trouvez qu’on se comporte mal avec Leah et qu’elle en fait plus que nous ? demanda Embry, surpris.
    - Ben, vous êtes toujours en train de parler d’elle en des termes pas forcément sympathiques. Et vous ne semblez pas essayer de la comprendre.
    - Bien sûr que si. On entend ses pensées je te rappelle, intervint Paul avec une légère colère.
    - Je sais qu’elle n’est pas tout le temps sympa, mais il faut la comprendre, intervint Kim.
    - Ecoutez. Elle est avec son ex toute la journée pendant que vous êtes en cours et certains soirs, elle doit patrouiller alors que même sans Jake, vous pouvez tourner entre vous cinq, Sam et les deux nouveaux, expliqua Luna hésitante.
    Kim hocha la tête, tout à fait d’accord avec son amie.
    
    Les garçons semblaient toujours désarçonnés de la réaction des deux jeunes filles.
    - Après, nous ne sommes que des imprégnées, mais on trouve que vous n’êtes pas très sympa avec Leah. Je reconnais qu’elle peut être un peu… casse-pieds, mais elle doit gérer une situation compliquée toute seule, dit Kim.
    - C’est tout à fait normal qu’elle ne soit pas forcément très gentille. Quand on prend en compte ce qu’elle vit. Elle s’est retrouvée abandonnée par Sam parce qu’il était un loup et qu’il ne pouvait rien lui dire. Ensuite, il sort avec sa propre cousine sous son nez et sans explication.
    - Là, elle mute elle aussi. Se retrouve sous les ordres de son ex qui est son Alpha et comprend pourquoi il l’a laissé tomber. Sans compter qu’elle apprend l’imprégnation de son ex pour sa cousine. Elle est obligée de voir leur bonheur dans les pensées de Sam et quand elle vient chez Sam et Emily qui est le quartier général de la meute. La journée, elle doit rester avec Sam pour faire son devoir et le midi, elle doit manger avec son ex et sa cousine qui ne se gênent pas pour lui montrer leur bonheur.
    - Jeudi dernier, quand on était à Port Angeles, Emily et Leah ont discuté. Ça leur a fait beaucoup de bien à toutes les deux, leur complicité revient tout doucement mais Leah nous a appris quelque chose de très triste, qui nous a toutes un peu chamboulées sur sa situation…
    - Chut Luna, intervint Kim.
    - Ils vont bien finir par le savoir. Sam le sait, elle le lui a dit. Et de toute façon, elle m’a demandé de leur expliquer, donc je continue sur ma lancée maintenant que le sujet est lancé.
    - Les filles, qu’est-ce que Sam sait que nous ne savons pas ? demanda Seth sur la défensive.
    
    Luna souffla un bon coup, comme pour se donner du courage, les garçons la regardaient avec curiosité.
    - Bon. Comme vous le savez, elle est la première louve de l’histoire.
    Ils acquiescèrent, elle continua.
    - Comme vous, son métabolisme s’est arrêté tant qu’elle mute. Mais, Sue s’est renseignée et a appris à Leah qu’elle ne pourra jamais s’imprégner car personne n’a connu de cas similaire dans la tribu.
    Les garçons regardèrent le sol avec tristesse.
    - Mais, il y a trois semaines, elle a appris quelque chose de pire pour elle. C’est d’ailleurs pour ça qu’elle est encore pire qu’avant.
    - Tu nous fais peur Luna, lui dit Quil.
    - Leah a découvert qu’à cause de son statut de louve, elle est stérile. Elle ne pourra jamais avoir d’enfant, qu’elle arrête de muter ou non.
    Les garçons sursautèrent face à cet aveu. Ils semblaient vraiment tristes cette fois. Seth se leva en tremblant, il était en colère. Luna et Kim ne l’avaient jamais vu en colère, lui qui est toujours joyeux.
    - QUOI ???? Ma sœur ne pourra jamais avoir d’enfant ? Je n’aurais jamais de neveu ou nièce ? Elle ne trouvera jamais l’âme-sœur ? Mais, mais…
    Il se mit à genoux et pleura dans ses mains. Tout le groupe s’était figé. Seule Luna se leva et arriva à sa hauteur. Elle mit sa main sur son épaule et lui chuchota d’une voix calme mais chargée d’émotion.
    - Je suis désolée Seth. Leah n’arrivait pas à te le dire. Elle ne voulait pas que tu essayes par tous les moyens de la convaincre que l’espoir était là. Elle a vu un médecin qui lui a confirmé qu’elle était bien stérile. Elle ne voulait pas que tu lui fasses tes célèbres bananes-choco de non-chagrin.
    Il rigola dans ses sanglots et leva la tête vers la jeune fille qui lui faisait face.
    
    - Au fait, Luna. Pourquoi c’est à toi qu’elle a demandé de nous le dire ? intervint Jared.
    - C’est vrai. Elle va te tuer…
    - Non, Embry. Ne t’inquiète pas. Elle me l’a demandé hier soir quand elle a mangé à la maison.
    - Elle a mangé chez toi ? demanda Kim.
    - Oui. Quand Embry m’a ramenée à la maison, Leah est arrivée quelques minutes après et mes parents l’ont invitée à manger. Elle est partie après pour sa patrouille avec Paul.
    Luna se remémora alors la soirée de la veille.
    
    
    Flashback – Mardi vers 19 h 30
    PDV Luna
    
    Embry vient juste de me déposer à la maison. Il est crevé mais, il n’a pas de patrouille ce soir alors il peut dormir. Je pose mes affaires dans ma chambre et commence à mettre la table avec mon père pendant que ma mère finit de préparer le repas. La sonnette retentit et je vais ouvrir.
    - Leah ?
    - Euh… Bonsoir Luna. Je suis désolée… J’aurais dû t’appeler avant.
    - Non, non. T’inquiète pas. Entre. Qu’est-ce qui se passe ?
    - Je… J’aurais besoin de te parler d’un truc important.
    Je suis étonnée de voir Leah timide tout d’un coup. Elle n’est pas du genre à être comme ça.
    - Luna, qui a sonné ?
    Ma mère vient au salon et voit Leah.
    - Bonsoir Madame Queen. Excusez-moi de venir si tard. J’aurais dû téléphoner à Luna.
    - Maman. C’est Leah, une amie. Tu l’as rencontrée cet été à la plage.
    - Oui, je me souviens. Est-ce que tu veux manger avec nous ?
    - Oh… Je ne voudrais pas m’imposer.
    - Mais, non reste Leah. Comme ça, on pourra discuter après toutes les deux.
    - D’accord, c’est gentil. Merci beaucoup.
    - Pas de problèmes. Luna, j’espère que tu as bien fait tes devoirs chez Embry. Me dit maman pendant qu’on allait dans la cuisine pour manger.
    - J’ai bien bossé. Il m’a même aidé pour le code.
    - Très bien.
    - En même temps, il est ton imprégné donc, il peut t’aider pour tout, intervint mon père.
    
    Après avoir terminé de manger et avoir débarrassé la table, Leah et moi nous dirigeons vers ma chambre. On s’installe toutes les deux sur mon lit.
    - Alors… De quoi tu veux me parler ?
    - Tes parents sont au courant pour l’imprégnation d’Embry ?
    - Oh… Oui. Enfin… Mon père est Quileute donc il a vécu dans les légendes. Il ne croit pas à celle sur les loups mais il croit en l’imprégnation. Il nous l’a dit dimanche en comprenant pourquoi nous nous étions tellement liés Embry et moi. Embry lui a confirmé en disant que c’était un truc pour certains initiés du Conseil. C’est également l’une des raisons pour lesquelles mes parents acceptent que je participe au feu de camps. Ma mère ne comprenait pas pourquoi j’y étais convié. Donc, Embry lui a dit que j’étais une des descendantes des Kalhaha donc que je me devais d’être initiée, sans compter que j’étais son âme-sœur. C’est là que mon père lui a demandé s’il s’était imprégné de moi. Mais, il sait que tous nos amis font partie des initiés du conseil, il n’a pas hésité à en parler devant toi.
    - Bin ça… Sam le sait pour tes parents ?
    - Je pense que les gars ont dû lui dire mais je ne comprends pas pourquoi tu ne le sais pas. C’est pourtant une information qu’Embry avait peur de vous dire, il avait peur d’avoir trahi tout le monde en quelque sorte.
    - On ne m’a rien dit. Mais bon, comme toujours de toute façon. Ils me tolèrent seulement tu sais.
    - Ce n’est pas normal. Surtout vu ta situation par rapport à Sam et Emily.
    - Justement. Je voulais te demander un service.
    - Quoi donc ?
    - Est-ce que tu te souviens de ce dont je vous ai parlé à toi et aux filles jeudi dernier ?
    
    En repensant à ce jour-là, je me remémorais l’attaque de Coralie et l’accident qui avait failli me tuer, ainsi que mes amies d’ailleurs. Je me sens tellement coupable, mais heureusement que personne n’a été trop blessée ou pire. Leah posa sa main sur mon épaule pour me faire revenir sur terre.
    - Luna…
    - Hum…
    - Désolée, je ne voulais pas te faire ressasser cette histoire.
    - Non. C’est bon. Tu parlais de ce que tu… la promesse sur ton… cas ?
    Je me remémorai le moment où Leah nous avait raconté qu’elle ne pourra jamais s’imprégner et le fait qu’elle ne pourra jamais avoir d’enfant. Je me sentais tellement triste pour elle. Elle acquiesça en baissant les yeux. Elle semble se retenir de pleurer, je la prends dans mes bras pour essayer de lui faire passer mon soutien.
    - Je me souviens Leah.
    - Je n’arrive pas à le dire aux autres. Il n’y a que toi, les filles et Sam qui sont au courant avec ma mère.
    - Je pense que c’est normal que tu aies du mal à leur en parler. Mais laisse-toi du temps. Ça va aller.
    - Non, il faut que quelqu’un leur dise. Je… mon frère. Je n’arrive pas lui en parler… Je te demande de rompre ta promesse de leur en parler.
    - Pardon ?
    - Je veux que tu leur dises ? Mais pourquoi ? Si tu n’y arrives pas, c’est à Sam de leur expliquer. Pourquoi moi ?
    
    Je ne comprends pas pourquoi c’est à moi qu’elle demande d’annoncer ça à la meute.
    - Parce que je t’aime bien et que je te fais confiance.
    - C’est pareil pour moi. Mais, pourquoi tu ne demandes pas à Emily ou à Kim ? Tu les connais depuis plus longtemps.
    - Pour Emily, certes, ça va un peu mieux entre nous mais, sans le faire exprès elle me rappelle que si toute cette histoire de loups n’était pas là, je serais toujours avec Sam et que je pourrais avoir des enfants avec lui. Pour Kim, elle est gentille et sympa, mais je n’ai pas vraiment d’atomes crochus avec elle. Alors que toi, tu as vécu des choses difficiles, tu en connais un rayon sur le surnaturel comme moi et que je sais que tu connais la magie des mots.
    Je réalisais que Leah m’appréciait vraiment beaucoup et m’estimait. Mais, cela me rappela qu’en effet, mon don de communiquer avec les esprits me différenciait des autres imprégnées. Nous l’avions constaté après l’attaque que je pouvais communiquer avec mon imprégné à plus grande distance que les autres. Ces dernières pouvaient parler avec eux à une distance maximum de cinq kilomètres de leurs imprégnés alors que moi, j’avais réussi à une distance de plus de dix kilomètres.
    
    - Luna…
    - Hum… Excuse-moi. Je réfléchissais.
    - Tu veux bien leur dire pour moi s’il te plaît ?
    - Bon d’accord. Mais, Seth va péter un câble. Je dois aussi lui dire ?
    - Oui, s’il te plaît. Si je le fais moi, il va essayer de me convaincre que l’espoir est là, quelque part alors que j’ai vu un médecin juste après l’attaque. Il m’a confirmé que j’étais stérile. En plus, quand je pleure, il me fait tout le temps des bananes-chocolat de non-chagrin, comme il les appelle. Du coup, je grossis et j’ai l’impression d’être une gamine.
    Je souris en entendant les habitudes de Seth pour consoler sa sœur. Comme quoi, il l’aime vraiment très fort malgré leurs disputes régulières. Je vois Leah sourire et elle me prend dans ses bras.
    - Mais, tu patrouilles ce soir ?
    - Oui, avec Paul, on commence à vingt-deux heures.
    - Comment ça se fait ? Normalement, tu fais la journée non ?
    - Oui, mais comme il manque Jacob, il y a plus de tours à faire.
    - C’est n’importe quoi. Ils sont sept, sans compter Sam. Ce n’est pas à toi de faire plus de boulot que les autres.
    - Je croyais que tu préférais qu’Embry soit plus avec toi ?
    - C’est le cas, mais, hier soir c’était lui et Quil. Donc, normalement, c’était plus au tour de Jared et Paul ou même les deux nouveaux ou ton frère avec Paul. En plus, Paul n’a pas son imprégnée dans le coin, donc il n’a aucune excuse, Seth n’est pas imprégné donc lui non plus.
    
    Fin du flashback
    Fin PDV Luna
    
    
    Luna leur racontait les grandes lignes de la conversation avec Leah quand une sonnerie retentit dans le groupe. C’était bientôt l’heure d’aller à leurs clubs et ils devaient repartir au lycée. Embry prit Luna par les épaules, de même que Jared avec Kim. Ils arrivèrent au lycée et les imprégnés s’embrassèrent pour se dire au revoir car ils ne se verraient pas avant le lendemain.
    
    
    PDV Luna
    
    J’entre dans les vestiaires avec Kim et je vois Mallory et sa clique qui nous regardent comme des bêtes curieuses. Je me change avec un peu plus de facilité que la veille avec mon bras de moins en moins mal en point. Je me mets un jogging gris avec un tee-shirt rose pendant que Kim se met un pantacourt noir avec un tee-shirt vert. Elle se fit un chignon lâche et m’en fit un également. Nous sortîmes des vestiaires pour se retrouver dans le gymnase où on faisait habituellement le cours d’éducation physique, un banc était installé juste à côté de la sono. Je regardais les différents groupes de filles qui s’étaient inscrites pour le cours de danse. Le groupe de Mallory comptait une douzaine de filles, un autre groupe de filles qui semblaient un an ou deux plus vieilles que Kim et moi était de l’autre côté comptait environ neuf personnes, un groupe de quatre filles de l’âge de Seth étaient juste derrière Kim, moi et une jeune fille seule. Elle restait près de Kim et moi en se tordant les mains, hésitante. Je la détaillais discrètement. Elle était assez grande avec un corps assez athlétique mais bien proportionnée, indienne typique avec sa peau marron et des yeux verts en amande.
    - Salut Mélody, lui dit Kim gentiment et s’approchant, je la suivais.
    - Bonjour Kim. Bonjour Luna.
    - Bonjour Mélody. Oh… tu étais à côté d’Embry hier en Histoire ? Désolée, je ne t’ai pas reconnue tout de suite. Je ne connais pas encore toutes les têtes de la classe.
    - Oui, c’est moi. Pas de souci. Tu viens d’arriver.
    - En même temps, en France, on est toujours avec les mêmes élèves à chaque cours de la journée alors je vais avoir besoin d’un temps d’adaptation, je lui réponds avec un sourire.
    Elle me sourit également.
    - Je ne savais pas que tu ferais de la danse cette année, lui dit Kim.
    - J’avoue que je voulais essayer autre chose cette année que de rester dans mon coin. Mais toi non plus Kim ? Tu restes au tutorat d’habitude.
    - Oui, mais comme toi, j’essaye de changer. Et Luna, ici présente m’a convaincue.
    - En plus, nos chers et tendres peuvent faire leurs boulots pour Sam dans la forêt et ne se culpabilisent pas de nous savoir seules à s’ennuyer, j’interviens et Kim me fait un clin d’œil.
    - Mais, ils sont au basket non là ?
    - Oui, mais quand ils sont dans la forêt, on reste ensemble et on s’entraîne à la danse, lui répondit Kim.
    - Si tu veux, joins-toi à nous la prochaine fois. Enfin quand je pourrais enfin bouger ce poids mort, lui dis-je en montrant mon bras avec une grimace, alors que Kim rigolait.
    - Je te présente mon sergent-instructeur en danse.
    Mélody rigola de bon cœur.
    
    - Mesdemoiselles, silence s’il vous plaît, s’écria une voix dans mon dos.
    Je me retourne et je vois une jeune femme brune aux yeux marrons, peau indienne, un port altier assez gracieux. Elle portait un short rose fluo avec un débardeur gris lâche et des baskets roses. Ça doit sûrement être la prof de danse. Je vis qu’elle tenait une feuille dans sa main ainsi qu’un stylo.
    - Bonjour à toutes et bienvenue au club de danse du lycée de la Push. Je m’appelle Elise Burn et je suis votre professeur de danse cette année. Vous pouvez me tutoyer, je ne mords pas. Je vais faire l’appel et nous pourrons commencer avec trois tours du gymnase en trottinant.
    Elle commença à nous appeler une par une.
    - Luna Queen ?
    - C’est moi.
    - Tu t’es fait mal au bras ?
    - Oui. J’ai eu un accident de voiture avant la rentrée, épaule déboîtée. Mais, au secrétariat, ils m’ont dit que je pouvais assister aux cours.
    - D’accord. Tu ne veux pas prendre du retard. C’est bien, tu es motivée. J’aime ça. Vas t’assoir sur le banc pendant que tes camarades commencent à…
    - Hum… Elise, pourquoi elle assiste au cours si elle ne danse pas ? demanda Mallory sur un ton poli mais assez hypocrite.
    - Tu es ?
    - Mallory.
    - Très bien Mallory. Je pense que Luna est une personne motivée et qu’elle veut apprendre. Car oui, on apprend aussi à danser en regardant. Elle a pris la bonne décision de venir malgré son problème au bras au lieu de rentrer chez elle pour manger ou regarder la télévision.
    
    Je fais un sourire à Kim et Mélody, qui me le rendirent joyeusement et je me dirige vers le banc. Quelques minutes après, les filles trottinaient, Mallory me lança un regard noir, rien de nouveau sous le soleil et Elise me rejoignit.
    - Tu vas pouvoir danser quand ?
    - Je le saurais vendredi. D’ailleurs, je suis désolée mais je ne serais pas là vendredi après-midi. Je dois aller voir mon médecin pour qu’il vérifie mon bras.
    - D’accord. Juste demande un mot d’excuse pour le lycée et tiens-moi au courant.
    - Pas de souci. Je pense que ça va mettre moins longtemps que prévu, je peux déjà le bouger de temps en temps.
    - Quand tu seras apte, tu pourras nous montrer ce que tu as appris en France.
    - Comment tu sais d’où je viens ?
    - Tu es à la Push. Tout le monde connaît tout le monde. Un des derniers Queen revient avec sa femme française et leur fille. Une nouvelle descendante du Conseil.
    - Oh…
    - Et nouvelle initiée je crois ?
    - Euh… Oui…
    Je regardais vers les filles qui couraient toujours. Mallory passait à côté de nous et semblait avoir entendu Elise me demander si j’allais être initiée. Mallory semblait assez énervée de savoir que j’étais réellement entrée dans le cercle hyper restreint du lycée et du Conseil des Anciens et me lança un regard encore plus noir.
    
    Mercredi 17 h
    
    Le cours s’était bien passé et j’étais en train de sortir des vestiaires avec Kim et Mélody qu’on avait décidé de ramener chez elle.
    - Franchement les filles, vous vous êtes bien débrouillées, je leur dis.
    - J’ai raté mes déboulés… bougonna Mélody.
    - Et moi mes équilibres, renchérit Kim sur le même ton. J’ai hâte que tu rabattes le caquet de Mallory avec tes grands écarts et tes équilibres. Comment tu fais d’ailleurs ?
    Je rougis et lui réponds :
    - J’ai fait de la danse classique pendant presque huit et du jazz pendant quatre ans. Tu as réellement commencé la danse cette été avec moi. C’est normal.
    Tout en continuant de papoter en rigolant, on sortait du lycée pour aller vers la voiture de Jared qui l’avait prêtée à Kim, lui partant avec Embry. Je me rendais compte que Mélody était très gentille et rigolote. Je songeais à la côtoyer pendant les cours. Nous avions donc découvert qu’à part les cours de langues et de psychologie, nous étions dans tous nos cours ensemble. En montant dans la voiture, je repensais à notre pari avec les gars.
    
    - Kim, il faudrait qu’on songe à une stratégie pour le pari.
    - Quel pari ?
    - En fait, on a fait un pari avec nos copains, lui dit Kim qui conduisait vers chez Mélody.
    - C’est quoi ce pari ? Contre qui ?
    - En fait, on a parié avec Kim conte Jared, Embry, qui sont épaulés de Quil et Paul. C’est un défi d’hormones, comme dit Quil, je lui réponds.
    - Un défi d’hormones ?
    - En fait, ça a commencé hier matin parce qu’Embry a… raconté à Quil un moment assez intime entre lui et Luna. Du coup, Luna lui a dit qu’ils n’auraient plus de câlins jusqu’à ce qu’il ne raconte plus rien à ses amis.
    - Mais, je sentais qu’il se disait que je n’arriverais jamais à résister face à son… sa testostérone ou son sex-appeal si tu préfères. Alors, on s’est lancé ce défi.
    - Et quand Quil nous l’a raconté, Jared et Paul ont dit qu’Embry allait sûrement gagner et bien entendu, j’ai défendu ma meilleure amie, soutien féminin.
    - Du coup, Jared et Kim se sont lancé le même défi. Et ce matin, Paul et Quil ont parié contre nous. Ce qui fait qu’il y a un enjeu à la fin.
    - Quel est l’enjeu ? demanda Mélody avec un sourire.
    - Si on gagne, on aura quatre esclaves et vice-versa.
    - Eh bien. On ne s’ennuie pas avec vous. Si je peux aider, je suis tout à fait prête à vous soutenir mesdemoiselles, dit Mélody avec un sourire.
    - Ben, pour l’instant, on attend que mon bras guérisse et après ça commencera officiellement.
    - Quelle stratégie tu veux adopter Luna ? me demande Kim qui s’était garée devant chez Mélody.
    - Je pensais à quelque chose de léger au début. Genre quand toi ou moi on est avec notre chéri, on s’effleure nous-même mais en faisant en sorte que ça subjugue le gars. Si ça ne marche pas au bout que deux essais, je pensais commencer la partie offensive et la plus intéressante si tu vois ce que je veux dire, je réponds sadiquement.
    - La partie offensive ? demanda Mélody, un peu perdue. Mais, je vois un sourire aussi sadique que le mien sur le visage de Kim. On est vraiment connectées toutes les deux, c’est dingue.
    - Je comprends ma chère Luna.
    - Moi non.
    - La partie offensive, ce n’est plus le fait de s’effleurer ou se toucher soi-même mais le fait de toucher le gars pour l’émoustiller et s’il demande à continuer, c’est perdu pour lui.
    Je vois alors un éclair de compréhension dans les yeux de Mélody, elle commence à sourire également.
    - Je vois…
    On doit vraiment avoir l’air tarées toutes les trois dans une voiture devant une maison à se sourire mutuellement. Je sens qu’un nouveau trio se met en forme.
    
    Fin PDV Luna
    
    
    PDV Embry
    
    Je viens de sortir des vestiaires avec les gars et, avec Jared on a une patrouille qui va bientôt commencer. Donc, on se rend au parking, chacun dans ses pensées. J’avoue que je réfléchis à la situation de Leah et je me demande si on ne devrait pas se mettre un peu plus à sa place plutôt qu’à la place de Sam. Elle a perdu tant de choses à cause du gène du loup. Je comprends un peu mieux son caractère. Là, j’entends le magnifique rire de mon imprégnée qui retentit dans le parking. Je m’arrête devant ma voiture et lève la tête. Je constate que Jared s’était également arrêté et était figé. Nous avons tous les deux la bouche entrouverte niaisement en regardant nos deux imprégnées. Elles ne nous ont pas vu et sont en train de monter dans la voiture de Jared. Mais, elles ne sont pas seules, une troisième fille est avec elles. Il me semble qu’elle s’appelle Mélody, mais je ne m’attarde pas sur elle. Je reste focalisé sur ma délicieuse imprégnée. Elle est tellement belle quand elle rigole comme ça. Son rire est tellement naturel et c’est une mélodie douce à mes oreilles et mon cœur s’envole.
    - Vous n’aviez pas une patrouille les gars ? nous demande Paul en passant en voiture avec Quil et Seth.
    - Paul, regarde, lui dit Quil en leur montrant sûrement les filles de l’autre côté du parking.
    - Je vois. Réveillez-vous. Elles partent, dit Paul en partant.
    Je secouai la tête, me remettant les idées en place et constatant qu’en effet, les filles étaient parties. Je vis Jared secouer la tête tout comme moi il y a quelques secondes. Je souris.
    
    Moins d’une heure plus tard, nous commençons notre patrouille avec Jared.
    * Je vais vers le sud. * - Jared
    * Du coup, le nord est pour moi. *
    * Tu penses qu’elles ont pensé à une stratégie ? *
- me demande Jared qui longeait une rivière.
    * Je pense que c’est pour ça que Luna était contente que Kim la ramène. *
    * Futée ma cousine. Comme ça aucun loup ne les entend. *
- Jared
    * Tout à fait. Et nous ? On fait comment ? *
    * Franchement, je ne sais pas. Je pense juste qu’il ne faut pas qu’on utilise tout le temps le loup. *
- Jared
    * Exactement ce que je me disais. D’ailleurs, je ne pensais pas qu’il pouvait la désirer autant que moi je la désirais. * Je grognais en y repensant, ou peut-être que c’est mon loup qui se manifeste un peu plus.
    * Elle est son imprégnée au même titre que la tienne. * - Jared
    * La différence c’est qu’il est beaucoup plus animal, bestial et peut être dangereux pour elle. Donc, j’ai peur de lui faire du mal. Regarde Sam. *
    * Je comprends mais quand il a fait du mal à Emily, c’était la colère pas la passion. *
- Jared
    * C’est vrai. Mais, j’ai de plus en plus envie de Luna. De la marquer, montrer qu’elle est à moi, planter mes crocs dans son cou pour mettre mon odeur. *
    * C’est normal. Votre lien se renforce. En plus, si elle a montré sa possessivité c’est encore plus fort. Ça va aller de pire en pire jusqu’à ce que vous fassiez l’amour. Ensuite, vous allez être comme des obsédés et ton loup va vouloir encore plus montrer son côté bestial pendant quelques mois après l’amour. Plus tard, ça va s’atténuer un peu mais votre passion sera toujours la même. *
- Jared
    * Tu es à quel stade avec Kim ? *
    * En réalité, au même que toi. Même si je l’ai déjà marquée plus que toi, ce qui est normal. Mais, elle ne se sent pas encore prête à faire l’amour. *
- Jared
    * Mais comment tu sais l’évolution de la passion ? *
    * Sam. Il m’a expliqué quand je me suis imprégné de Kim et que je ne comprenais pas pourquoi je ressentais ce que tu ressens actuellement. Lui, il vient de commencer le dernier stade. *
- Jared
    
    J’allais répondre quand j’ai senti une odeur âcre mélangée à du sang humain, plus fort que celui des animaux, ce qui confirmait que ce n’était pas un Cullen. Je me stoppe dans ma course.
    * Merde ! Ils sont quatre sangsues ! Appelle les autres, je suis trop loin. *
    J’entends Jared hurler pour appeler les autres et sentis les autres muter et me rejoindre. Je me mettais en position de combat en essayant de les distraire en attendant la meute quasi-entière.
    
    Fin PDV Embry

Texte publié par Soso-Wolves, 25 décembre 2017 à 22h23
© tous droits réservés.
«
»
Tome 1, Chapitre 13 Tome 1, Chapitre 13
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1510 histoires publiées
701 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Nisa
LeConteur.fr 2013-2020 © Tous droits réservés