Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Chapitre 8 Tome 1, Chapitre 8
PDV Luna
    
    La bataille contre les vampires « nouveaux-nés » ainsi que contre Victoria avait eu lieu il y a presque trois semaines. Luna et la meute profitaient de ces derniers jours de vacances. En effet, dans une semaine et demi, la majorité des membres de la meute et des imprégnées devait faire leur rentrée. En réalité, tout le monde exceptés Sam, Emily, Leah et Rachel devait rentrer au lycée ou au collège. Même si Paul, Jared et Kim étaient au niveau au-dessus du groupe de Jacob, Quil, Embry et Luna, ils savaient qu’ils se retrouveraient entre les cours ainsi qu’au déjeuner. Rachel, elle faisait sa rentrée à l’université de Seattle afin de devenir infirmière. Pendant que Sam et Leah s’occupaient de la sécurité de la Push puisqu’ils n’avaient plus de cours depuis un moment. Quant à Emily, elle donnait quelques cours de tradition Quileutes au lycée, au collège et à l’école primaire et maternelle de la Push. La rentrée avait lieu le lundi 7 septembre très exactement. Cependant, quelque chose de plus important allait avoir lieu la semaine précédant la rentrée. Le mardi 2 septembre, Luna allait fêter ses seize ans. Le jour même de son anniversaire, la jeune fille irait chez son grand-oncle Edward avec ses parents, Embry et apparemment toute sa famille côté Quileute qu’elle ne connaissait pas. Le samedi suivant, elle fêterait son anniversaire avec Embry, bien entendu, ainsi que toute la meute ainsi que les imprégnées.
    
    Depuis la bataille, Luna et Embry n’avaient pas eu un réel moment d’intimité, même s’ils ont passé beaucoup de temps ensemble. Mais, ils étaient souvent entourés par la meute. En plus, la nouvelle imprégnée voulant être au même niveau que les autres pour les cours, soutenue par ses parents ainsi que d’Embry, travaillait d’arrache-pied. La jeune fille s’était également beaucoup rapprochée de Kim, l’imprégnée de Jared. Elles s’étaient toutes les deux inscrites pour le club de danse du lycée et avaient commencé à se remettre en forme. Cette passion, autre que la musique et le cinéma avait tellement rapproché les deux jeunes filles qu’elles étaient devenues les meilleures amies. Kim était déjà venue plusieurs fois dormir chez les Queen pour des soirées pyjama, ce qui avait réjoui non seulement les deux filles, mais également leurs loups et surtout les parents de Luna. Ces derniers d’ailleurs, étaient vraiment heureux de voir leur fille s’épanouir de jour en jour avec ses amis ainsi que son petit-ami, qui était vraiment bien.
    
    Malgré le fait que leur couple s’était fait très voire trop rapidement, ils étaient vraiment liés et y allaient doucement. Depuis la soirée après la bataille, ils ne dormirent plus ensemble. Ils étaient vraiment occupés car entre les patrouilles continuelles d’Embry, les journées détentes à la plage ou chez Emily, les cours de soutien de Luna, les entraînements de Luna et Kim, les moments à deux étaient vraiment rares. Ils étaient toujours aussi proches mais, essayaient de ne pas aller trop vite, surtout au niveau de leurs hormones qui avaient été véritablement mises à l’épreuve lors de la soirée chez Emily et Sam.
    
    Ce soir était une soirée particulière pour Luna. Ses parents étaient partis au restaurant ainsi qu’à l’hôtel à Port Angeles pour une soirée en amoureux. La jeune fille en avait profité pour inviter Embry et sa mère Tiffany à manger avant la rentrée des classes. Ils devaient être là pour 19 h 30. La jeune fille avait prévu de faire la blanquette de veau à la normande avec du riz blanc et des moelleux au chocolat. Elle avait passé son après-midi à faire la cuisine pendant que sa mère avait rangé la maison pour l’avancer. Vers 18 heures, la jeune fille partit se préparer. Elle mit une petite robe violette foncée simple qui lui arrivait juste au-dessus des genoux, s’était légèrement maquillée et avait attaché ses cheveux en une longue tresse en épi. Elle était en train de terminer de laisser mijoter le plat et commença à faire l’appareil à gâteau. Elle termina son appareil et le mit couvert dans le frigo. Il fallait faire cuire les moelleux individuels au dernier moment quasiment. Elle mit la table et prépara l’apéritif qu’elle installa sur la table basse du salon. Elle regarda sur son portable et vit qu’il était presque trente. Elle sentit son estomac chauffer, elle sourit et la sonnette retentit.
    
    En allant ouvrir la porte, elle inspira un bon coup. Elle ouvrit la porte aux deux Call. Tiffany avait mis un petite robe noire droite et Embry avait mis un jean avec une chemise bleue foncée.
    
    - Bonsoir. Bienvenue chez les Queen.
    - Bonsoir Luna. C’est vraiment très joli chez toi.
    - Bonsoir ma chérie.
    Embry s’approcha de son imprégnée et lui fit un léger baiser sur les lèvres en entrant, suivi par sa mère qui fit la bise à sa belle-fille.
    - Mmm… Ca sent vraiment bon.
    - Merci beaucoup Tiffany.
    Ils s’installèrent tous les trois dans le canapé.
    - Voulez-vous boire quelque chose ? J’ai un bon vin rouge que mon père a ouvert exprès pour ce soir.
    - Oh… Du vin français ?
    - Oui. C’est un vin du Périgord, une excellente région vignoble de France. C’est un Bergerac de 1995, une très bonne année.
    - Je ne savais pas que tu t’y connaissais en vin Luna chérie.
    La jeune fille rougit.
    - En réalité, c’est papa qui est amateur de vin. Mais, je connais mes classiques et j’ai goûté quelques bons vins pendant nos vacances en famille.
    - Je veux bien goûter ce vin.
    - Moi aussi.
    - D’accord, je vais le chercher alors.
    La jeune fille se leva et alla dans la cuisine afin de mettre l’eau à bouillir pour faire le riz. Elle prit la bouteille de vin ainsi que les trois verres à vin de son père et retourna dans le salon. Elle servit le vin pour eux trois et se rassit sur le canapé.
    - Tes parents ne sont pas là ?
    - Non, ils sont à Port Angeles pour la nuit. Ils n’ont pas encore eu l’occasion de se faire une soirée en amoureux depuis qu’on est ici et papa a réservé une chambre d’hôtel.
    - En tout cas, ça sent vraiment bon. Qu’est-ce que tu as préparé de bon ?
    - J’ai fait de la blanquette de veau à la normande avec du riz blanc et en dessert des moelleux au chocolat.
    Embry semblait se lécher les babines d’impatience face au menu.
    - C’est le plat que tu nous as préparé le jour où on s’est mis… ensemble ?
    - Oui, en effet. Je pensais que ta mère voulait le goûter.
    - C’est vrai qu’Embry m’en avait parlé pendant des jours. Je suis curieuse de goûter ce que tu as fait Luna.
    - Merci Tiffany. J’aime faire ce plat, il fait partie de mon Top 10.
    - Tu as un Top 10 ? Impressionnant… lança Tiffany avec curiosité.
    - C’est quoi un Top 10 ?
    - C’est un genre de classement que les cuisiniers aiment faire quand ils font leurs recettes par rapport à la difficulté ou leurs goûts ou alors l’appréciation de leur entourage. C’est un Top 10 par rapport à toute la cuisine ? Sucré ? Salé ?
    - En réalité, c’est juste pour les plats principaux que j’ai un Top 10.
    - Tu peux nous dire quels plats. Je suis curieux ma chérie.
    - Alors, le gratin de pâtes à la sauce tomate, simple mais excellent, le gratin de quenelles sauce tomate également, un bon moyen de manger du poisson, les tagliatelles à la carbonara, le lapin à la moutarde avec des farfales, le sauté de veau à l’italienne, long mais délicieux, la blanquette de veau, très long aussi, le poulet basquaise, la jardinière de légumes, une bonne façon de manger des légumes, le hachis parmentier, et le gratin dauphinois.
    - Que de la cuisine familiale ! Je suis impressionnée.
    - Merci, mais, vous n’avez rien goûté pour l’instant.
    - Et j’ai hâte de le faire.
    
    Fin PDV Luna
    
    
    PDV Embry
    
    Je viens juste de manger ma première assiette de blanquette de veau. Ma mère avait semblé beaucoup aimé ce plat. Elle discutait avec Luna de la recette et elles commencèrent à parler plus en détail de cuisine. Je souriais en réfléchissant par trop fort, pour ne pas éveiller les soupçons de ma Luna, à son cadeau d’anniversaire. J’hésitais entre un vêtement pour la rentrée, non… un livre, non plus… un DVD, non plus… Oh ! J’ai trouvé, je vais lui prendre…
    
    Un hurlement de lupin interrompit mes pensées, ainsi que la conversation des deux femmes de ma vie.
    - Je reviens, c’est Sam. Je suis vraiment désolé.
    Je me levais, fis un léger baiser sur les lèvres de ma Luna et une bise sur le front de maman. Je sortais en me déshabillant, m’attachais mes fringues sur la cheville et me transformais.
    * Qu’est-ce qui se passe ? J’étais avec ma mère et Luna. *
    * Jacob est parti *
- Sam
    * QUOI ???? * - Toute la meute eut la même pensée
    Je vis alors Jacob qui ouvrait une enveloppe blanche. Je lis alors un faire-part. C’était celui du mariage de Bella et Edward qui aurait lieu la semaine après la rentrée. Je vis Jacob courir vers la forêt en mutant, son père essayant de le suivre avec son fauteuil. L’image se coupa.
    * Jake ! Reviens, mec ! *
    * Jacob ! *
- Sam
    * Non, je pars. Je ne veux pas la voir épouser cette sangsue * - Jacob
    * Elle a fait son choix maintenant. * - Jared
    * Ne pars pas * - Quil
    * Qu’est-ce que vous feriez si vous voyez la femme que vous aimez épouser un vampire ? *
    J’imaginais ma Luna chérie dans cette situation et je sentis ma mâchoire se serrer. Je sentais que Jared, Quil, Sam et Paul étaient dans le même état que moi.
    * Jacob, ça ne peut pas leur arriver. * - Seth
    * Mais… * - Jacob
    * Tu n’es pas imprégné. Ils le sont, eux. Leur imprégnée ne partira jamais loin d’eux, encore moins pour une sangsue * - Leah
    Pour une fois, j’étais heureux d’entendre Leah dire quelque chose de dur, certes, mais entièrement vrai.
    * Merci Embry * - répondit la louve sarcastiquement mais reconnaissante.
    
    Nous avons essayé de rattraper Jacob jusqu’à au moins une heure du matin. Nous étions épuisés quand nous revînmes à la réserve, épuisés et dégoutés. Il ne nous avait pas suivi. Luna et ma mère étaient sur le canapé en train de discuter mais semblaient inquiètes. Elles se levèrent d’un même bond, les traits tirés sur le visage, quand je revins dans la maison. Je serrais Luna dans mes bras.
    - Embry, qu’est-ce qui se passe ?
    - Kim et Emily m’ont appelée, elles ne savaient pas non plus ce qui se passait.
    - Jacob est parti
    - Quoi ?
    - Comment ça parti ?
    - Et pourquoi ?
    - Il a reçu le faire-part.
    Je vis Luna écarquiller ses beaux yeux bleus. La compréhension montra le bout de son nez dans le regard de mon imprégnée.
    - Le mariage de Bella ?
    J’acquiesçais, triste pour mon meilleur ami.
    - Elle se marie dans trois semaines.
    - Juste après la rentrée ?
    - Il est parti où ? Vous l’avez trouvé ?
    - Il est vers le Canada, d’après ce qu’on a vu mais, au moment où y était, il avait déjà changé de direction et bloquait les pensées de sa position. Je suis désolé d’être parti si longtemps.
    - Ne t’inquiètes pas. On a bien discuté avec Luna.
    - Oui. On t’a gardé le reste de la blanquette et deux moelleux au chocolat.
    - Maman, c’est toi qui…
    - Non, non. J’ai regardé Luna les faire. Ils sont délicieux. Tu es vraiment douée ma chérie.
    - Merci beaucoup Tiffany. Votre avis est très important pour moi.
    Je m’installais pour manger, pendant que maman rentrait à la maison pour nous laisser seuls avec Luna.
    
    - C’est très bon ma chérie.
    - Tu t’inquiètes pour Jacob, pas vrai ?
    - Oui, je… comment tu le sais ?
    - C’est ton meilleur ami, je suis ta petite-amie, ton imprégnée, je t’aime et tu ne savoures pas ton assiette comme tout à l’heure, ce qui est totalement compréhensible.
    - Tu es parfaite ma chérie. Tu ne m’en veux pas ?
    - Mais non et merci. Par contre, j’irais bien faire une petite visite à Bella pour lui dire le fond de ma pensée. Franchement, quelle égoïste ! Je ne la connais pas vraiment, mais le peu que je sais d’elle me suffit amplement pour me rendre compte qu’elle ne pense qu’à elle. Tu te rends compte qu’elle préfère un mort-vivant à un loup qui est gentil, beau, compréhensif, combattant, protecteur, intelligent et surtout VIVANT ? En plus, elle veut se transformer en sangsue. Qui peut vouloir ça ? Elle abandonne Jake, elle va abandonner Charlie, sa mère, ses amis. Tout le monde. Pour être une tueuse. Je suis vraiment triste pour Jacob et très en colère contre Bella. Si jamais je croise sa route avant son mariage, je t’assure qu’elle va passer un sale quart d’heure.
    
    Je restais figé sur ma chaise. Ma Luna avait parlé avec une telle véhémence que cela me retourna. Je ne pensais pas que ma chère et tendre tenait autant à Jacob, j’en étais presque jaloux de l’entendre parler avec une telle passion et une telle colère.
    - Luna ? Je… Tu… Et Jacob ?
    - Quoi ? Embry ? Je ne comprends pas ce que tu dis.
    Mon imprégnée me regardait, le feu toujours dans ses yeux. Je me raclais la gorge et repris.
    - Comment ça se fait que tu parles de Jacob comme ça ? Tu l’aimes beaucoup on dirait.
    J’avais parlé avec un peu de froideur. Cela la fit sursauter, elle se leva comme brûlée par sa chaise et le regard effaré.
    - Quoi ? Mais, tu crois que… Embry chéri, c’est toi que j’aime. C’est juste que Jacob fait partie de mes amis et que je ne veux pas qu’il souffre. Il a déjà assez souffert de l’absence de sa mère. Et puis, je suis sûre que tu n’en penses pas moins que moi par rapport à Bella…
    - Je t’aime aussi ma chérie. C’est juste que j’ai été surpris par la colère dans ta voix. Pour Bella je suis d’accord mais j’ai vu dans les pensées de Jacob donc je comprends encore plus ce qu’il ressent même si je ne lui ai jamais dit. En plus, c’est mon meilleur ami, donc c’est normal. Mais, même si je sais qu’il est ton ami, vous n’êtes pas si proches que ça. J’avoue que j’ai été jaloux parce que tu as dit qu’il était beau alors que je pensais que j’étais le seul pour toi à être beau.
    Luna sourit doucement en s’approchant de moi, se collant contre mon torse. J’entourais immédiatement sa taille pour humer son odeur si particulière de noix de coco.
    - Tout d’abord, je suis en colère contre Bella parce qu’elle a fait, selon moi, et je pense que toute la meute est d’accord avec moi, le mauvais choix. Ensuite, ce n’est pas parce que je ne suis à la Push que depuis seulement deux mois que je ne peux pas être proche de Jacob, il est ton meilleur ami. Il fait donc partie de ta vie, tout comme moi.
    J’allais répondre quand elle mit son index sur mes lèvres pour me faire taire, ce que je fis. Je l’écoutais alors pour la suite.
    - En ce qui concerne le fait que tu sois jaloux parce que j’ai dit que ton meilleur ami était beau. C’est complètement normal pour une jeune fille de trouver un garçon beau quand il l’est même si elle est avec quelqu’un. Je dois t’avouer que dans la meute, tous les garçons sont beaux. Je suis sûre que les filles seraient toutes d’accord avec moi. J’ai ma préférence bien entendu, mais, si je suis honnête et objective, vous êtes tous à tomber par terre. Donc, mon cœur, j’ai des yeux et, ne comptant pas les deux nouveaux, vous êtes tous les sept des canons.
    - Très bien. Je comprends mais c’est la première et la dernière fois où tu me dis que mes frères sont beaux à tes yeux. Je veux être le seul à être beau à tes yeux.
    - Promis mon cœur. En plus, je suis vraiment chanceuse, tu es le plus beau.
    
    Nous allâmes dans le canapé pour être un peu plus confortables. Je me sentais un peu lasse. Luna se leva, s’assit sur mes hanches et commença à m’embrasser les joues et descendait vers mon cou. Je me laissais faire sous ses baisers pleins de douceur. Je fermais les yeux, souriant et soupirant. Je sentais qu’elle essayait de me faire penser à autre chose qu’à mon meilleur ami qui avait le cœur brisé. Elle commença à caresser mon bras droit pendant que son autre main me caressait le torse. Ses douces lèvres continuaient de m’embrasser dans le cou.
    - Hum… Ma chérie, si tu continues à faire ça, je ne pense pas que ça va me détendre réellement…
    Elle rit contre ma peau. Cela me donna des frissons et une petite chair de poule se forma sur ma nuque. Elle n’arrêta pas cependant sa douce torture. Elle était toujours aussi douce, mais semblait vouloir me faire sortir de mes gonds. Je grognais, sentant sa petite langue lécher imperceptiblement mon cou entre deux baisers papillons, remontant lentement vers ma mâchoire. Ses mains continuaient de me caresser, la main qui était sur ma chemise descendait vers le bas de la chemise. Je sentis alors sa main contre la peau de mon ventre.
    - Hum… Décidément, je suis vraiment chanceuse. Tu es trop beau mon cœur…
    
    Sa voix rendue légèrement rauque par le désir me provoqua des frissons et je l’attrapais par la nuque. Je plaquais mes lèvres sur les siennes pour un baiser plus que passionné. Ses lèvres qui me torturaient quelques secondes auparavant touchaient les miennes et s’ouvrirent presque immédiatement. Sa langue rencontra la mienne pour un ballet époustouflant. Elle gémit dans ma bouche et cela m’excita encore plus. Ma main qui était libre se faufila sous sa cuisse, entre sa peau et sa robe qui était remontée. Je sentais sa peau douce contre ma main, elle frissonna. Ma Luna s’accrocha à mon cou pour approfondir le baiser que nous échangions. Cela rapprocha son bassin du mien et nous grognâmes à l’unisson. Je sentais sa poitrine contre moi, la main qui était dans ses cheveux descendit vers sa deuxième cuisse pour se retrouver comme sa jumelle. Elle soupira doucement, quittant ma bouche un instant en levant son visage vers le ciel. Je l’admirais. Elle était magnifique. Ses yeux clos, ses joues rouges, ses lèvres entrouvertes et rouges de baisers. Elle baissa son visage vers moi et allait replonger dans mon cou, mais je l’empêchais en mettant mon visage dans son cou. J’aspirais doucement la peau si douce de son cou et commençais à lui faire un suçon qui la fit gémir plus fort. Une de ses mains glissa sur mon bras et le griffa légèrement, ce qui me fit grogner. Pendant ce temps, mes mains étaient remontées quelque peu, toujours sous sa robe et avaient atterri sous ses fesses et les malaxaient doucement.
    - Embry… Hum…
    - Luna… Tu es… Tellement belle… Je t’aime…
    - Je t’aime aussi… Hum… Trop bon… Oh non… Tu as dû me faire un suçon de malade !
    Je rigolais contre sa clavicule et admirais mon œuvre. En effet, je l’avais plus que marquée cette fois. Elle avait un suçon de la taille d’un pouce. J’avais tellement envie de la manger, de la dévorer. Petit Embry commençait à s’agiter dans mon pantalon.
    - Embry… Il faudrait qu’on arrête…
    Je grognais de frustration, mais malaxais toujours ses petites fesses de mes mains, elle ferma les yeux mais se releva tant bien que mal. Elle était toute rouge, haletante et son cœur battait à tout rompre.
    - Tu es magnifique ma chérie.
    - Merci… Tu es magnifique aussi mon cœur. Mais, il faut arrêter ça. On risque d’aller trop vite et…
    - Ne t’inquiète pas. Je suis d’accord avec toi. J’ai… J’ai tellement envie de te dévorer toute crue…
    Elle me sourit en mordillant sa lèvre. Mon érection s’intensifia. Si elle savait l’effet que ça me faisait quand elle se mordillait la lèvre. Je dois me retenir de lui sauter dessus. Surtout que nous étions seuls, ce qui ne m’aida pas, sachant que personne ne pouvait nous faire penser à autre chose.
    - Allez… Pensons à autre chose…
    - Tu m’aides à faire la vaisselle ?
    - D’accord… Ca va me faire penser à autre chose qu’à te dévorer de baisers…
    
    Fin PDV Embry
    
    
    PDV Luna
    
    Le mardi 2 septembre était là, le jour de l’anniversaire de Luna. Jacob n’était toujours pas revenu. La meute arrivait toujours à le contacter et à lui parler par la pensée mais pas à trouver où il se trouvait. Tout ce qu’ils savaient, c’est qu’il était toujours au nord du Canada. Embry en voulait beaucoup à son meilleur ami de ne pas revenir et de manquer l’anniversaire de son imprégnée. Mais, Luna lui avait dit que ce n’était pas grave, qu’elle comprenait et qu’il avait besoin de temps.
    
    Ce matin-là, la jeune fille à l’anniversaire se leva et se prépara car elle allait avec ses parents et Embry chez son grand-oncle Edward. En plus, elle allait rencontrer toute sa famille Quileute. Vu qu’ils allaient faire un grand barbecue, elle s’habilla simplement avec un pantacourt marron et son tee-shirt représentant un loup. Elle était impatiente de connaître sa famille Quileute car n’étant jamais venue étant enfant, elle ne les avait jamais rencontrés. Elle sortit de sa chambre habillée et coiffée d’une tresse africaine. Elle était encore un peu ensommeillée car elle avait veillé tard pour discuter avec Kim puis avec Embry au téléphone. Ses parents l’attendaient dans la cuisine, plusieurs Tupperwares remplis de viande, légumes ainsi que deux quiches et une tarte à la tomate que Luna et sa mère avaient préparé la veille. Ils étaient déjà prêts et l’attendaient souriants.
    - Joyeux anniversaire notre Luna d’amour !
    Ils la prirent dans leurs bras et ils se firent un câlin familial. Elle embrassa ses parents en les remerciant et se fit juste un petit thé. Pas besoin de manger vu qu’ils allaient manger dans moins d’une heure. Embry n’allait pas tarder à arriver se dit Luna qui sentait son ventre s’échauffer doucement. En effet, la sonnette retentit à la porte et Luna se précipita vers celle-ci et l’ouvrit. Embry était là, un short et un tee-shirt gris avec un sac à dos. Il ouvrit grand ses bras et prit sa petite-amie dans ses bras.
    - Bon anniversaire ma Luna, je t’aime fort.
    - Merci Embry chéri. Je t’aime fort aussi, répondit-elle en l’embrassant sur les lèvres.
    
    Marie et Georges regardaient les deux tourtereaux étonnés. Ils savaient qu’ils s’aimaient vraiment beaucoup. Mais, cela ne faisait qu’un mois qu’ils étaient ensemble et ils se disaient déjà « je t’aime » ? S’ils savaient qu’ils étaient ensemble depuis un mois et demi et qu’ils se disaient « je t’aime » depuis presque trois semaines, ils pèteraient un câble. Ce serait encore pire s’ils savaient la raison pour laquelle ils étaient déjà si proches et amoureux, ils tomberaient des nues. Georges se reprit et dit d’un ton jovial :
    - Allez les amoureux… On doit y aller. Toute la famille nous attend. Bonjour Embry.
    - Bonjour Georges. Bonjour Marie. Si vous voulez, je peux prendre quelques boîtes et les mettre dans le coffre ?
    - Oh… C’est très gentil de ta part Embry.
    - Qu’est-ce qui a dans ton sac mon cœur ?
    - Oh… Ma mère a fait quelques biscuits et des brochettes de viandes. C’est son cadeau pour toi. Elle est au restaurant, il y a un groupe de touristes en séminaire de cuisine. Mais, elle te souhaite un très joyeux anniversaire.
    Le jeune indien alla dans la cuisine pour récupérer les boîtes, pendant que Georges prenait les quiches et Marie la tarte. Luna attendit que tout le monde sorte pour fermer la porte de la maison. Ils montèrent dans le 4X4 des Queen et partirent vers la maison d’Edward Kalhaha.
    
    Quelques minutes plus tard, ils arrivèrent devant la maison Kalhaha où plusieurs voitures étaient déjà garées. Ils passèrent par le jardin avec leurs affaires. Edward se précipita vers eux pour les saluer et faire la présentation avec le reste de la famille.
    - Bon anniversaire ma petite Luna ! Presque tout le monde est là, il ne reste plus qu’un de tes cousins éloignés. Il va venir avec sa petite amie. Bonjour Embry. Comment vas-tu ?
    - Bonjour Monsieur Kalhaha. Je vais bien merci.
    - Je ne savais pas que tu connaissais ma nièce.
    - Oui, en réalité, je suis son… petit ami.
    Embry regardait Edward avec insistance comme pour lui confirmer quelque chose.
    * Embry, il sait quelque chose ? *
    * Il fait partie du conseil des anciens de la tribu, donc il sait pour les loups. *

    Luna regarda son grand-oncle qui faisait la navette avec les yeux entre Embry et Luna. Un éclat de compréhension passa dans ses yeux et il sourit faisant un hochement de tête.
    - Le barbecue commence dans un instant, ton cousin Tom l’a allumé et allait mettre les premières pièces de viande à chauffer.
    
    Au fur-et-à-mesure de la journée, tout le monde avait fait un peu plus connaissance avec la famille Queen. Edward prit à part Embry et Luna pour leur parler.
    - Alors, comme ça jeune homme, tu t’es imprégné de ma nièce ?
    - Oui, Edward. Je suis…
    - Ne t’inquiète pas. J’en suis fier et je sais que ça ne se contrôle pas. Regarde pour Paul avec Rachel. Je dois dire que Billy en a été très affecté. Il la voyait plus avec quelqu’un comme Sam. On sait tous que Paul est un jeune homme impulsif.
    - C’est vrai, mais Rachel réussit à l’apaiser.
    - Mmm… En tout cas, je suis content pour vous deux. Luna, je sais qu’Embry est quelqu’un de bien, il saura te protéger et t’aimer toute ta vie.
    - Je le sais, oncle Edward.
    - Tu n’as pas été effrayée par la situation ?
    - Non. Sam ne vous a rien dit sur moi au conseil ?
    - Non. Cela fait quelques semaines qu’il n’y en a pas eu. Qu’aurait-il dû nous dire ?
    - En réalité, je ne suis pas une novice dans le surnaturel.
    - Comment ça ?
    - Je communique avec les fantômes.
    Un silence se fit entre les trois personnes, le temps que le vieux Queen digère cette information.
    - Ah… Cela doit sûrement venir de la famille de ta mère.
    - Je ne sais pas.
    - En tout cas, j’en parlerai avec le vieux Quil, Billy et Sue. Au fait, des nouvelles de Jacob ?
    - Non, on ne le trouve pas. Il bloque ses pensées sur l’endroit où il se trouve.
    - Mais, vous communiquez quand même avec lui ?
    - Oui, on le tient au courant d’un peu tout pour l’inciter à revenir mais il est dans son chagrin.
    - Embry, il faut qu’il accepte et pour ça il lui faut du temps.
    - Bien parlé Luna.
    - Même si j’irais bien remonter les bretelles de notre chère-future-mariée-Bella-qui-préfère-un-vampire-à-un-loup-garou-et-qui-est-égoiste.
    Edward regarda sa nièce avec un sourire. Il regarda également Embry qui regardait son imprégnée avec douceur et admiration. Oui, il était content pour elle, pour eux. Ils se complétaient vraiment bien.
    - Tout à fait d’accord avec toi.
    
    Une voiture arriva devant la propriété Kalhaha et un couple en sortit. Luna vit son amoureux se redresser surpris vers les deux personnes qui arrivaient. Elle les regarda à son tour et fût très surprise de voir apparaître Jared accompagné de Kim.
    - Jared ? Kim ?
    - Luna ? Embry ?
    - Qu’est-ce que vous faîtes ici ?
    - Et vous alors ? Je croyais que tu étais avec la famille de Luna.
    - Et toi chez un de tes oncles, mec.
    - C’est le cas, les garçons. J’ai oublié de te dire Luna que le dernier de tes cousins éloignés était en réalité quelqu’un que tu côtoyais beaucoup. Jared, je te présente ta cousine qui fête son anniversaire aujourd’hui et la raison pour laquelle toute la famille est réunie pour le barbecue.
    - QUOI ????
    Jared, Luna, Embry et Kim s’étaient exclamés en même temps de cette révélation.
    - Je… Comment ?
    - La mère de Jared est la cousine de ta grand-tante Alyssa, Luna.
    La surprise était sur les visages des quatre jeunes gens. Luna et Jared se sourirent et se prirent dans les bras.
    - Alors joyeux anniversaire cousine !
    - Merci beaucoup cousin !
    Kim semblait toute contente ainsi qu’Embry. Marie et Georges s’approchèrent également en voyant que Kim était venue, ne comprenant pas la situation tout de suite. Les deux cousins fraîchement retrouvés expliquèrent la situation aux Queen.
    
    C’était l’heure pour Luna d’ouvrir ses cadeaux. Malgré le fait que presque personne dans la famille la connaissait, presque tout le monde lui avait offert des cadeaux. Elle avait reçu essentiellement de l’argent de ceux qui ne la connaissaient pas mais voulaient participer. Elle avait reçu plusieurs livres sur les légendes Quileutes de la part d’Edward qui lui fit un clin d’œil, sachant qu’elle était déjà liée et empêtrée dans ces légendes. Elle reçut également quelques bons cadeaux pour faire les boutiques à Port Angeles ainsi que quelques affaires de danse de la part de ses parents. Jared et Kim lui dirent qu’elle aurait leurs cadeaux le samedi chez Sam et Emily. Il ne restait qu’Embry qui devait lui offrir son cadeau. Il lui tendit, légèrement stressé, son paquet. Elle découvrit une petite boîte rouge rectangulaire, sûrement un bijou. Elle ouvrit la boîte et resta sans voix. Elle vit une chaîne argenté agrémentée d’un pendentif en forme de cœur. Le devant du cœur avait une gravure formant un E et un L majuscules s’entremêlant gracieusement. Elle retourna le cœur et vit la gravure d’un loup sur le derrière.
    - Wouah ! Il est magnifique Embry, souffla-t-elle.
    Le jeune homme semblait gêné quand elle le tira vers elle pour l’embrasser brusquement.
    - Merci mon cœur.
    - Je t’aime ma chérie. Encore joyeux anniversaire.
    - Je t’aime.
    Il lui mit le collier autour du cou, les mains quelques peu tremblantes. Elle souriait, joyeuse en regardant le jeune homme dans les yeux.
    
    Fin PDV Luna
    
    
    PDV Embry
    
    Nous étions jeudi et samedi, nous allions fêter l’anniversaire de mon imprégnée. Elle avait adoré le collier que je lui avais offert pour son anniversaire et ne le quittait plus. J’avais trouvé cela tellement original et tellement elle que j’avais utilisé presque toutes mes économies. Aujourd’hui, les filles étaient parties à Port Angeles pour que Luna utilise ses bons cadeaux pour la rentrée. Nous avions décidé de laisser Leah aller avec elles parce qu’à chaque fois, elles se retrouvaient toujours ensemble sans Leah qui les appréciait. D’ailleurs, la relation entre Leah et Emily commençait à s’arranger avec le temps. J’étais en pleine patrouille avec Paul pendant que Quil et Jared étaient partis vers la frontière canadienne pour essayer encore et toujours de faire revenir Jacob parmis nous.
    * Quand même, tu te rends compte que Jared et Luna sont cousins ? * - Paul
    * C’est sûr que ça nous a surpris. *
    * Donc, quand vous allez vous marier avec Luna, tu auras Jared comme cousin éloigné ? *
- Quil
    * Mais, ça veut dire que Luna est aussi une cousine des Black ? * - Paul
    * Non. C’est que du côté des Huautah du côté de Jared *
    * Comment ça Jared et Luna sont cousins ? *
demanda Jacob, toujours introuvable mais dont on entendait les pensées.
    * Ouais mon pote. T’en rates des choses * - Jared
    * On l’a su mardi à l’anniversaire de Luna, chez Edward Kalhaha. Jared et Kim se sont pointés. *
    * Sérieux ? *
- Jacob
    * Je suis content. Je m’entends bien avec Luna en plus. Et vu que c’est la meilleure amie de Kim, on va pouvoir se faire des soirées entre cousins * - répondit Jared joyeux.
    * Tu ne t’entends pas avec mes sœurs ? * - protesta Jacob
    * Si mais, elles sont plus vieilles que nous. En plus, Rebecca est à New-York et Rachel est collée à Paul. En plus, Kim et Luna sont vraiment très proches. Je crois qu’elles ont eu un genre de coup de foudre en amitié * - Jared
    * C’est vrai qu’elles se sont vraiment bien trouvées toutes les deux. Elles ont même décidé de s’inscrire au club de danse du lycée pour être ensemble deux après-midi par semaine. *
    * Enfin bref. Tu reviens quand Jake ? *
- demanda Quil
    * Pas tout de suite, mais bientôt je vous promets les gars * - répondit Jacob doucement.
    
    Quelques minutes après, je rentrais chez moi pour me reposer. Ma mère était au travail. J’appelais ma Luna chérie.
    - Embry chéri
    - Ma Luna
    - Tu as terminé ?
    - Oui, je vais me dormir un peu comme ça je serais en forme pour le repas chez Emily et Sam. Et vous ?
    - D’accord dors bien mon cœur. Nous, on a bientôt terminé. J’ai trouvé pleins de trucs avec les filles. Je te montrerais si tu veux… Leah et Emily demandent si vous avez des nouvelles de Jake.
    - On a discuté un peu avec lui. D’ailleurs, il te souhaite un joyeux anniversaire. Il ne rentre pas encore mais je sens qu’il est sur le point de craquer.
    - Il serait temps…
    - Leah, tais-toi, je grognais.
    - Embry, c’est rien. Calme-toi mon cœur. On rentre dans deux heures maximum.
    - Hum… OK ma chérie. Soyez prudentes. Je t’aime.
    - Je t’aime.
    
    
    * EMBRY !!!!! *
    Je sursautais dans mon lit, surpris d’entendre ma Luna crier. Personne n’était chez moi mais la nuit était tombée.
    * EMBRY !!!! Venez nous aider !!!! *
    * Ma chérie, que se passe-t-il ? *
    * Deux vampires nous ont attaqué sur la route. On vient d’avoir un accident avec la voiture. Leah est partie pour détruire un des vampires mais, elle n’arrivera pas à temps pour la deuxième. J’essaie de la distraire avec Rachel, mais elle est beaucoup trop forte. *
    * Merde !!!! Vous êtes où ? *

    Pendant que je lui parlais, je sortais de chez moi en courant.
    * On est juste devant l’entrée de la réserve, avant les falaises. Dépêche-toi ! *
    Je mutais et hurlais à mort. Je courrais et sentais que les autres rappliquaient également.
    * Qu’est-ce qui se passe Embry ? * - Sam
    * Aucun de vous n’a eu de nouvelles des filles ? *
    * Non. Il est arrivé quelque chose ? *
- Quil était inquiet, Claire était avec les autres imprégnées.
    * Elles ont été attaquées par deux vampires. Leah est avec l’un d’eux mais l’autre est restée avec les filles. *
    * Putain !!! On fonce. *

    Je sentis que Leah n’était pas loin mais, elle semblait ne pas s’en sortir toute seule. Seth se précipita pour l’aider suivi de Collin et Brady. Je sentis alors une odeur de brûlé quelques mètres plus en avant.
    * Il faut la prendre par surprise. * - Sam
    * Qu’est-ce qui se… Oh mon dieu… * - Jared
    Je m’approchais doucement et restais figé par la scène.
    
    Je vis alors la voiture d’Emily sur le bas-côté, les fenêtres étaient brisées et l’intérieur était en feu. Kim tenait Claire dans ses bras, la petite pleurait et criait. Kim semblait avoir un bras cassé. Emily était par terre, évanouie et du sang dans le dos. Je repérais Rachel qui se tenait comme elle pouvait debout, elle semblait bien amochée, elle tenait une batte de baseball abîmée sur un côté. Elle regardait devant elle et je restais figé d’effroi. Une vampire aux cheveux bleus électriques tenait Ma Luna entre ses bras contre sa poitrine. Elle la tenait par la taille. Je regardais le visage de Luna, elle avait un œil au beurre noir, sa lèvre était fendue, un de ses bras semblait brisé et pendait misérablement. Je grognais devant ce spectacle, mais, songeais que mon imprégnée avait tenu bon contre cette vampire. Je me concentrais pour écouter la vampire qui parlait à Luna, comme si elle la connaissait.
    
    - Alors, tu vis parmi les loups maintenant ?
    - Coralie, tu n’avais pas besoin de t’attaquer à mes amies pour me blesser…
    Apparemment, elle la connaît.
    - J’ai l’impression que ton sadisme s’est amplifié suite à ta transformation. Je ne sais pas si je te préfère en humaine ou en sangsue…
    Je me figeais encore.
    * Comment elle la connaît ? * - Paul
    * Je vais sur sa droite, mais je ne comprends pas pourquoi elle ne s’en va pas. Elle nous a senti. * - Sam
    * Elle veut torturer Luna *
    - Ouh… Quelle répartie ! Tu fais ça devant tes petits copains pourtant quand tu ne disais jamais rien quand on était à l’école. Tu te mettais dans les toilettes ou à la chapelle et tu pleurais comme une gamine.
    Cette Coralie faisait partie de ceux qui ont torturé mon amour. Elle allait payer.
    - Je priais simplement pour que tu payes pour tout le mal que tu me faisais subir. Tu m’as détruite. Tu n’es restée qu’un an à l’école, tu m’as tout pris, mes amis, ma réputation, tout. Et tu es partie comme la lâche que tu étais et que tu resteras malgré ta transformation.
    La vampire prit la main de Luna qui était valide et la lui tordit avec un sourire sadique. Je sentais la colère m’envahir, la haine pour cette fille. Le hurlement de Luna résonna dans mes oreilles.
    * Vas-y Embry ! * – Jared
    * Venge ta femme ! * - Sam
    * Fais-lui payer. Luna ne tiendra pas longtemps. * - Paul
    Je m’élançais vers la vampire pour la séparer promptement de Luna, qui se jeta à terre. J’arrachais la tête de la sangsue. Je la déchiquetais en quelques secondes et la jetais au feu. Je me retournais et mutais brusquement. Luna était à terre, elle ne bougeait plus, Sam et Quil l’entouraient. Elle me regarda quelques secondes, me sourit et s’évanouie.
    
    Fin PDV Embry
    

Texte publié par Soso-Wolves, 16 décembre 2017 à 16h33
© tous droits réservés.
«
»
Tome 1, Chapitre 8 Tome 1, Chapitre 8
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1510 histoires publiées
701 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Nisa
LeConteur.fr 2013-2020 © Tous droits réservés