Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Chapitre 3 Tome 1, Chapitre 3
PDV Luna
    
    Ils arrivèrent à la plage, main dans la main et se souriant, dans leur monde. Luna réfléchissait. Comment ses parents allaient réagir face à la situation ? Ils n’étaient arrivés qu’avant-hier à la Push et elle avait déjà trouvé de nouveaux amis et surtout, elle avait Embry, son petit-ami, son âme-sœur. Elle trouvait cela certes rapide, mais normal vu leur lien, mais ses parents ?
    * Ne t’inquiète pas ma Luna. Pour l’instant, tu n’as qu’à leur dire qu’on est tous amis. *
    Cependant, la jeune fille se dit qu’elle n’allait pas pouvoir cacher très longtemps ses sentiments pour le bel indien.
    * Merci pour le bel indien. *
    Elle soupira fortement et se dit que, de toute façon, ils n’ont jamais remarqué qu’elle n’était pas bien dans son collège et qu’ils n’avaient même pas remarqué qu’il lui était arrivé quelque de pire, mais… Non, elle ne devait pas penser à cela maintenant. C’était du passé. Elle avait enfin rencontré des gens qui ne la rejetaient pas et surtout, elle l’avait rencontré, lui.
    
    Le groupe était sur la plage. Certains des garçons jouaient au ballon, Quil était au bord de la mer avec Claire qui s’amusait à jeter les pierres dans l’eau sous l’œil admiratif du jeune homme et le reste, comme la veille était installé sur la couverture et discutait.
    - Salut, vous deux ! lança Jared joyeusement.
    - Salut.
    Luna était un peu gênée d’être redevenue le centre de l’attention. Embry lui prit la main pour qu’ils s’installent sur la couverture également, lui dans son dos pour la caler contre lui, la réchauffant du même coup et l’entourant de ses grands bras comme pour l’empêcher de s’échapper, ce qui ne lui était même passé par la tête.
    - On est contents pour vous, leur dit Emily.
    - Merci, Emily. Mais, je ne sais pas comment faire par rapport à mes parents. J’étais toujours seule et là, je viens ici, je vous rencontre tous et j’ai direct un petit-ami. Ils vont halluciner.
    - Ma chérie, je te l’ai dit. Tu n’as qu’à leur dire qu’on est amis pour l’instant.
    - Mais…
    - Je vois tout à fait ce que tu veux dire, intervint Kim, dans les bras de Jared.
    Luna et les autres se tournèrent vers la brunette qui rougit d’un coup.
    - Bin, t’as de la chance parce que moi non.
    Paul était intervenu, revenu avec ceux qui jouaient au ballon sur la couverture.
    - Je te rappelle que j’étais seule avant que Jared ne s’imprègne de moi et que mon père a trouvé ça très bizarre que je sorte tout à coup aussi souvent.
    - C’est tout à fait ce qui me fait un peu flipper. Merci Kim.
    Luna et Kim se souriaient gentiment. Décidemment, Luna avait trouvé une amie en Kim.
    - Tu as eu beaucoup de problèmes à l’école et tes parents ne t’ont pas fait changer d’école ? Pourquoi ? demanda Leah, curieuse.
    - Euh… Oui. Ils ne m’ont pas cru les premières fois que je leur en ai parlé, alors je n’en ai plus jamais reparlé alors que ça continuait et empirait au fil des mois et des années. Mais, j’ai eu un… problème beaucoup plus gros… et j’ai décidé de ne plus penser à ce que je subissais à l’école, c’était comme si tout ça glissait sur moi, même si j’en souffrais toujours. J’ai commencé à lire plus de livres, regarder des films, des séries, écouter la musique, faire un peu de danse et du karaté, m’intéresser à l’Histoire et à l’écriture. J’étais seule mais tout cela m’a sauvé. Ça m’a permis de voir d’autres choses qui me rendaient heureuse. Sans compter mes histoires de fantômes.
    
    La jeune fille sentait Embry qui resserrait les bras autour d’elle, tremblant légèrement. Luna voyait que les autres la regardaient avec tristesse et compassion mais pas avec pitié. Elle sourit en se disant qu’elle avait trouvé son bonheur avec eux. Grâce à eux tous, elle allait pouvoir aller de l’avant et accepter son passé.
    * Je l’espère ma Luna. On sera toujours là. Je serais toujours là pour toi *
    Elle sourit, se blottissant encore plus contre lui. Ils continuèrent à discuter jusqu’à onze heures. Quand, tout à coup, la meute se redressa brusquement et partit non sans avoir embrassé les imprégnées.
    - Bon, on devrait rentrer. On va leur préparer un bon repas.
    Emily avait dit cela sur un ton convivial. Luna pensa immédiatement : des vampires. Elles se levèrent toutes les cinq et allèrent chez Sam et Emily. Luna leur proposant une idée sur le chemin.
    
    Fin PDV Luna
    
    
    PDV Embry
    
    Nous nous transformions tous en loups en en arrivant dans la forêt. Deux sangsues semblaient rôder vers le côté nord. Je courais rapidement en rejoignant Leah, qui était la plus rapide d’entre nous.
    * Il y a la fille qui a fait demi-tour vers la plage * - Sam
    * J’y vais… les filles * - Seth
    * D’accord, Paul et Jacob, allez avec lui * - Sam
    Je voulais faire demi-tour mais…
    * Non, Embry. Ne t’inquiète pas. On doit continuer vers le nord pour aider Leah * - Sam
    Je voyais déjà que Leah et Jared avaient déjà commencé à chasser l’homme. Sam et moi arrivâmes dans le combat. Je me jetais sur un de ses bras que j’arrachais le faisant hurler, pendant que Leah lui arrachait une de ses jambes. Sam avait déjà allumé un feu et Jared lui arraché la tête. Les autres nous envoyèrent l’image de la vampire qui commençait à brûler. Nous finîmes notre tâche. Nous retournâmes tranquillement vers la maison de Sam et Emily.
    * Alors, avec Luna, ça s’est bien passé les explications sur l’imprégnation ? * - Jacob
    * Tu l’as marquée ? * - Jared
    * Ca a été. D’ailleurs, merci de m’avoir prévenu de l’après-marquage *
    * Embry, tais-toi. Pas tout le monde est imprégné. *
- Sam
    
    Je sentais que Jacob, Leah, Seth et Paul avaient déjà repris forme humaine, ils avaient sûrement dû être presque arrivés à la maison. Tout en avançant, je me remémorais les pensées que j’avais perçu de Luna quand elle se rappelait de son passé, le gros problème, d’après elle. Je réfléchissais, qu’est-ce que cela pouvait être ? J’avais cru qu’elle allait pleurer.
    * Tu crois qu’il lui est arrivé quoi ? * - Jared
    * Je ne sais vraiment pas. Ça me rend fou ! *
    * Elle te le dira quand elle se sentira prête. Emily pense qu’elle a vécu quelque chose de vraiment traumatisant donc fais attention à elle *
- Sam
    * Je ferais tout pour elle *
    
    Nous arrivâmes vers la maison. Je me retransformais et sentis une odeur délicieuse de gâteau aux pommes ainsi qu’une autre odeur que je ne sus reconnaître. Je rentrais dans le salon et vis Kim et Rachel qui mettaient la table. Les autres étaient sûrement allés chercher quelques chaises en plus.
    - Mmm… Ca sent bon. S’exclama Quil, arrivant derrière moi.
    - Ouai, mais je ne reconnais pas, à part le gâteau, répondit Jacob, trois chaises dans les mains.
    - Oh ! C’est Luna qui a voulu nous faire goûter un plat français, intervint Rachel.
    - Oui, c’est de la… blanquette… de je ne sais plus quoi… dit Kim.
    - Blanquette de veau à la normande, Kim.
    Ma jolie Luna entra dans le salon, venant de la cuisine, un beau sourire sur le visage et un énorme plat de riz blanc pendant qu’Emily la suivait avec une cocotte encore plus énorme.
    - Ca a l’air délicieux.
    - C’est toi qui a fait ça ma chérie ? demanda Sam à Emily. Celle-ci sourit et se tourna vers mon imprégnée.
    - Non, c’est Luna, mais elle nous a tout montré. Par contre, c’est vachement long à faire, mais je pense que ça en vaut le coup. Le dessert aussi elle l’a fait. Un gâteau pommes cannelle.
    Je me tournais vers ma belle, étonné. Elle rougit. Elle était encore plus à croquer, ses longs cheveux châtains avaient été attachés en un chignon désordonné et elle avait les yeux qui pétillaient.
    - Eh bien Embry, tu as trouvé la perle rare. Elle sait faire la cuisine, elle est jolie et intelligente. Tu vas avoir souvent droit à de la gastronomie française.
    - Je te signale, Jacob, qu’il me semble que l’on va également profiter de sa cuisine, pas plus tard que maintenant. Je sens que mon estomac va adorer. Seth avait répliqué avec un sourire. Jacob se renfrogna légèrement sur sa chaise. Je lui fis un sourire compatissant, en plus, il avait dit que ma Luna était jolie et intelligente.
    - Ca va. Je voulais juste faire remarquer à Embry qu’il avait de la chance.
    - Ne t’inquiète pas mon loup, toi aussi, trouveras quelqu’un qui sera parfait pour toi.
    Emily avait dit cela à Jacob avec gentillesse. Ce fût le signal pour tout le monde de se servir et goûter le plat que ma jolie française nous avait préparé. Je sens que ça va être délicieux.
    * Je l’ai fait avec amour. J’adore cuisiner *
    Je l’embrassais rapidement avec un sourire avant de prendre la première bouchée qui me surpris délicieusement.
    
    Fin PDV Embry
    
    
    PDV Luna
    
    Aux alentours de quinze heures, tout le groupe était éparpillé un peu partout dans la propriété de Sam et Emily pour se reposer suite à l’annonce du matin, de la chasse aux vampires et d’un repas surprenant mais apprécié à l’unanimité. Jacob, Quil et Seth étaient dans la forêt et on pouvait les entendre ronfler doucement sous leur forme de loup. Sam, Emily, Paul et Rachel discutaient sur le canapé dans le salon tranquillement. Leah était dans la chambre d’amis avec la petite Claire qui faisait la sieste. Dans le jardin, Jared et Kim blottis dans un transat et à côté Embry et Luna sur l’autre transat discutaient.
    
    - Alors le marquage a été fait ?
    - Jared, laisse-les.
    - Ce n’est rien Kim. Oui, le marquage est là. D’ailleurs, pourquoi Sam ne m’a rien dit. On est restés cons avec Luna.
    - Tout simplement parce que tu devais le découvrir tout seul Embry.
    - Sinon, Luna, c’était super bon cette blanquette. La prochaine fois, tu me donneras la recette pour je l’essaye. Vous faîtes souvent du veau à Nice parce que chez nous, ce n’est pas trop notre truc, même si c’est bon.
    - En fait, non. Enfin, chez nous oui, mais sur Nice, pas trop. Mais vu que ma mère vient du Nord de la France vers Valenciennes, elle m’a montré quelques plats de chez elle. Entre ça et la viande séchée de mon père, je dois dire que c’est assez folklorique.
    - C’est sûr que ça doit varier souvent chez toi.
    
    La pluie commença à tomber doucement puis de plus en plus fort. Quelques minutes plus tard, tout le monde était dans le salon sur le canapé où sur les chaises autour de la table. On entendit alors une chanson s’élever en français, c’était « Allumer le feu » de Johnny Hallyday, ce qui fit sourire Luna. Elle prit le téléphone sans regarder l’écran et dit joyeusement, s’avançant vers le perron et dit :
    - Maman.
    - Tu as mis ma chanson ?
    - Oui. Alors ce premier jour ?
    - Ca va très bien. Il y avait un tout petit peu de monde. Enfin, par rapport à la place Masséna, c’est beaucoup plus calme, je préfère ici je crois. On a même le temps de discuter avec les clients parfois.
    - Je suis contente, maman.
    - Et toi ma chérie ? Tu t’es fait de nouveaux amis ? Vous avez fait quoi ?
    - On a été à la plage, je leur ai fait ta blanquette de beau et là, on discute chez Emily et Sam, un couple d’amis. Et oui, je passe une super journée.
    - Je suis contente que tu te sois fait des amis, ça change et surtout aussi rapidement. Ils ont dit quoi de la cuisine française ?
    - Ils ont beaucoup aimé. D’ailleurs, il faudrait que tu me donnes la recette de la daube niçoise, c’est tellement bon. Je ne l’ai jamais essayé mais, je crois que…
    - Bien sûr ma fille. Je te la donnerais dans la semaine.
    - D’accord, au fait, des nouvelles de Nice ?
    - Tata Nathalie a appelé mais j’étais en plein service. J’essayerai de la rappeler demain.
    - OK
    - Bon, je vais manger un bout. Je reprends à 18 heures. A ce soir, ma chérie.
    - A ce soir maman.
    
    Luna raccrocha et sourit. Au moins, elle savait que sa mère appréciait la vie ici et surtout qu’elle se soit enfin éloignée de Nathalie, la tante de Luna.
    - Alors ?
    Embry l’avait appelé dans le salon. Luna le rejoignit et sourit au jeune homme ainsi qu’au reste du groupe.
    - Comme si vous n’aviez pas entendu.
    Ils semblaient gênés mais souriaient.
    - Au fait, c’est quoi cette chanson ? C’est du français ?
    - Oui. Ça s’appelle « Allumer le feu » de Johnny Hallyday, un chanteur de variété française qui a mis le Rock’n Roll dans la musique française. Ma mère l’adore. Dans la voiture, heureusement que j’ai mon MP3 parce que…
    - Tu n’aimes pas ?
    - Quelques-unes, mais pas plusieurs albums entiers en boucle. Au bout d’un moment, ça soule.
    - Toi, tu écoutes quoi comme style de musique ? demanda Quil.
    - Tout sauf du rap et de la country.
    - Genre quoi ? intervint Embry.
    - Bin, je peux écouter du Mozart, passer à du Era, après les Beach Boys et ensuite du Nightwish. J’écoute de tout.
    - Ah ouai quand même. Mais tu écoutes aussi Coldplay ou Rihanna ? demanda Jared.
    - J’adore Coldplay, j’aimerais aller assister à un de leurs concerts.
    - Tu regardes des comédies musicales ? demanda Kim en se redressant, Rachel également d’ailleurs.
    - Oui. Grease, Flashdance, Dirty Dancing, Sweeney Tod, Notre Dame de Paris…
    - Cool ! T’en as chez toi ? demanda Rachel.
    - Oui, bien sûr. J’ai même H.S.M.
    - Sérieux ? J’ai vu le premier mais pas le deuxième. On pourrait se faire une soirée ou un après-midi où tu pourras tout nous montrer, tu crois ? Kim avait l’air toute excitée, de même que Rachel et Luna qui souriaient.
    - Oh là ! Les filles, vous pourriez vous calmer. En plus, vous parlez en langage codé… nous interrompit Paul.
    - Mon chéri, sois content qu’on s’entende bien, lui répondit Rachel, ce qui le calma quasi spontanément.
    - H.S.M, c’est une comédie musicale qui s’appelle High School Musical. C’est pour les filles surtout, s’y mit Emily.
    - Em, toi aussi ? demanda Sam, surpris.
    - J’ai aussi le droit d’aimer autre chose que toi mon cœur.
    Leah grogna en descendant les marches.
    - T’aimes quoi d’autre comme films, ma chérie ? demanda Embry.
    - J’aime bien Star Wars, Harry Potter, même si je préfère les livres, Pirates des Caraïbes, les films de Louis de Funès, les Mighty Ducks sur le hockey sur glace, Jurassic Park, le Petit Vampire trop mignon, mais j’aime beaucoup les séries aussi.
    - Wouah ! Quoi comme séries ? On connaît peut-être, demanda Kim.
    - C’est quoi les Lis de Funès ? intervint Seth en même temps que Kim.
    - Les Louis de Funès, ce sont des vieux films avec un acteur, mort maintenant, qui s’appelait Louis de Funès. Il était un pionnier du cinéma français.
    La meute semblait abasourdie de tous les films que Luna aimait. Ils n’étaient pas au bout de leurs surprises.
    - Pour les séries, il y a Buffy contre les Vampires, Charmed, Ghost Whisperer, Lost, Degrassi Next Génération.
    - Ca en fait du visionnage de fait et c’est très varié, dit gentiment Quil, toujours aussi surpris comme tout le monde.
    - En même temps, je n’avais que ça à faire. Mais, je lis aussi beaucoup, j’écris un peu et je faisais de la danse et du karaté.
    - Tu écris ? s’étonna Embry.
    * Tu sais faire de tout, dis-moi… *
    Luna le regarda en rougissant, comprenant le sous-entendu.
    - J’écris des fanfictions sur Harry Potter essentiellement, mais aussi quelques poèmes. J’ai pas mal d’imagination et j’aime beaucoup la magie des mots.
    - Ah oui ?
    Embry regardait son imprégnée avec des yeux pétillants.
    - OK. On devrait changer de sujet parce qu’Embry va péter un câble. Il commence déjà à avoir chaud en imaginant des choses je crois.
    La remarque à peine voilée de Paul fit rougir Embry et Luna par la même occasion, tout le monde rigola alors.
    
    La journée se termina sur une note joyeuse. Luna se fit raccompagnée chez elle par Embry vers 21 h 30, après avoir mangé tous ensemble. Ils s’embrassèrent quelques minutes devant la porte de chez la jeune fille, tous deux le sourire aux lèvres.
    
    
    Cela faisait deux semaines que cette soirée avait eu lieu. Luna s’était complètement intégrée à la meute. Elle s’entendait d’ailleurs très bien avec Emily, Kim et Rachel, avec qui elles discutaient surtout de films, séries, livres et cuisine. Avec les garçons, c’était surtout les blagues qu’ils faisaient et concernant le surnaturel vu que chacun d’eux, avec la jeune fille, étaient dotés de certains pouvoirs. Elle avait dit à ses parents, curieux de la voir sortir presque tous les jours, qu’elle avait de nouveaux amis et particulièrement qu’un garçon l’intéressait et que cela semblait réciproque. Ce à quoi ils lui répondirent qu’ils seraient heureux de tous les rencontrer pour voir leurs intentions par rapport à leur fille, mais qui cachaient qu’en réalité, ils voulaient voir si elle leur disait la vérité. D’ailleurs, cela mit d’ailleurs Embry et la meute en colère, en entendant les soupçons de Luna, mais la jeune fille les avait calmés en leur disant qu’elle avait l’habitude.
    
    Pendant ces deux semaines, Embry et elle s’étaient encore rapprochés et passaient beaucoup de temps ensemble. Ce matin-là, Luna se leva de bonne humeur, ses parents étaient déjà partis au travail. Sa mère était du matin et du soir en ce moment et pendant encore trois semaines. Elle se leva et alluma sa sono où on entendit dans toute la maison l’album « Oceanborn » de Nightwish résonner. Elle ouvrit sa fenêtre et pendant qu’elle allait se prendre vite son petit-déjeuner, un cookie avec un grand verre de jus de fruits, la musique s’entendait dans toute la maison. Elle revint dans sa chambre en chantant et en dansant. La jeune fille se tortillait dans son pyjama, qui était un mini-short noir avec Snoopy sur les fesses et un petit débardeur rouge bordeaux à l’effigie de Gryffondor. Elle commença à ranger sa chambre mais s’arrêta en entendant une de ses chansons préférées de l’album et chantait tranquillement.
    
    Fin PDV Luna
    
    
    PDV Embry
    
    J’allais rejoindre la meute chez Jacob pour savoir s’il y avait des nouvelles du côté des Cullen par rapport à la vampire rousse, Victoria, qui traquait Bella pour venger son homme. Je souris, sachant que j’allais passer devant la maison de ma Luna pour me rendre chez les Black. Je sortais de la forêt quand j’entendis de la musique à fond, un genre d’opéra sur un fond de rock. Je pensais immédiatement à ma chérie et allais avancer vers chez elle quand j’entendis une voix qui couvrait presque celle de la sono, une voix douce et claire qui me donna des frissons. J’écoutais sans bouger de ma place, surpris de l’entendre chanter.
    
    We're walking in the air
    We're floating in the moonlit sky
    The people far below are sleeping as we fly
    
    I'm holding very tight
    I'm riding in the midnight blue
    I'm finding I can fly so high above with you
    
    Far across the world
    The villages go by like trees
    the rivers and the hills
    The forest and the streams
    
    Children gaze open mouth
    Taken by suprise
    Nobody down below believes their eyes
    
    We're surfing in the air
    We're swimming in the frozen sky
    We're drifting over icy
    mountains floating by
    
    Suddenly swooping low on an ocean deep
    Arousing of a mighty monster from its sleep
    
    We're walking in the air
    We're floating in the midnight sky
    And everyone who sees us greets us as we fly

    
    Elle avait vraiment une voix magnifique, presque magique. Mon imprégnée me surprenait de jour en jour. Elle savait faire la cuisine, était jolie, intelligente, était intéressée par l’art, faisait de la danse, même si je ne l’avais jamais vu danser, avait fait quelques temps du karaté, et là, je me rendais compte qu’elle savait même chanter. Je m’avançais enfin vers chez elle tout en entendant une nouvelle musique mais qui bougeait beaucoup plus que la précédente, je passais devant la fenêtre de sa chambre. Je jetais un coup d’œil et l’observais, elle semblait ranger la pièce mais dansait en même temps. Elle était sublime, me faisant rater un battement devant tant de beauté et de sensualité, elle se déhanchait dans un mini-short Snoopy et un débardeur rouge dont je ne vis pas le devant. Ses jolies petites fesses qui bougeaient au rythme de la musique me subjuguaient. Je la vis alors sursauter et se retourner, son débardeur était à l’effigie de Gryffondor, trop mignon.
    
    - Embry ?! Depuis quand tu es devant ma fenêtre ?
    - Désolé ma chérie. Je me rendais chez Jake. Je viens d’arriver.
    - C’est pour ça que je t’ai entendu penser que j’avais de jolies petites fesses ?
    Je piquais un fard. J’avais oublié qu’elle pouvait entendre certaines de mes pensées quand je pensais trop fort à elle.
    * Il est trop beau ! Je dévorerais de baisers son torse caramel *
    Je me mis à sourire à sa pensée, essayant de retenir les miennes qui peupleraient sûrement mon sommeil. Elle me sourit de gêne. Trop belle.
    - Je vois que je ne suis pas le seul.
    Je la taquinais gentiment en m’approchant de la fenêtre pour l’embrasser. Elle souriait sur mes lèvres en j’entendais les gars qui m’appelaient.
    - Désolé, ma chérie. Je dois y aller. T’as parlé à tes parents pour que les filles passent l’après-midi chez toi ?
    - Oui, c’est bon. J’allais les prévenir d’ailleurs et préparer la maison.
    - C’est bon, je ferais passer le message par les gars.
    - Merci, mon cœur. Dis-leur vers quatorze heures. Claire pourra venir aussi, j’ai prévu des cookies et un bon Disney si elle veut.
    
    Un dernier baiser et je partis, la laissant à ses occupations. Nous finîmes la réunion et partions à un entraînement avec les Cullen. Un combat contre Victoria avait été vu par Alice et des « nouveaux-nés » avaient été créés dans le but de tuer les Cullen et Bella, surtout. Les Cullen sachant comment se battre contre eux nous avaient demandé de venir afin d’en apprendre le plus possible. Nous étions sur le chemin pour rentrer manger quand Paul lança une petite réflexion où le prénom de mon imprégnée avait été mentionné. Cela me fit repensé à la scène que j’avais aperçu ce matin, surtout le moment où je l’ai entendu chanter.
    * C’est elle qui chantait ? * - Sam
    * Très jolie voix, j’avoue * - Paul
    * Elle a des talents cachés notre petite Luna * - Jacob
    * Par contre, si tu pouvais t’abstenir un peu de penser à ses fesses avec Snoopy dessus, ce serait sympa Embry. Moi, je préfère ma Kim * - Jared
    * Désolé. Mais, j’ai peur de craquer. Je ne sais plus quoi faire. *
    
    Fin PDV Embry
    

Texte publié par Soso-Wolves, 21 novembre 2017 à 11h35
© tous droits réservés.
«
»
Tome 1, Chapitre 3 Tome 1, Chapitre 3
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1510 histoires publiées
701 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Nisa
LeConteur.fr 2013-2020 © Tous droits réservés