Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Chapitre 40 Tome 1, Chapitre 40
J'attendais en queue de groupe que Gær Toyën nous répartît dans les différents ateliers quand une main vint se poser sur mon épaule.
    
    - Je te dis "à demain" et toi tu disparais pendant deux semaines. Je vois le genre...
    
    Je souris à la remarque d'Alrüs et lui rendit son salut sans toutefois avoir le temps d'en dire davantage. Le colosse était déjà sur nous.
    
    - Content de te revoir d'attaque, Selën ! Par quoi veux-tu commencer ?
    
    Il n'y avait guère à réfléchir, seul le tir me permettrait de jauger au plus vite mes nouvelles capacités. Une remarque à peine dissimulée ponctua ma réponse.
    
    - Oh, je vois... Madame est le chouchou du professeur.
    
    Je lançai une œillade amusée au Gær Crok'mar mais il n'eut pas l'occasion de la remarquer.
    
    - Tir pour toi aussi, Alrüs.
    
    Et tandis que nous nous éloignions pour rejoindre notre atelier, une dernière remarque à mon attention vola jusqu'à nous.
    
    - Et je compte sur toi pour ne pas l'aider.
    
    Le jeune homme prit un air faussement scandalisé et nous atteignîmes le reste du groupe en riant de bon cœur. Avisant que Gær Toyën avait fait installer mes cibles d'exercice, j'y entrainais Alrüs afin de pouvoir pratiquer sans avoir à attendre notre tour.
    
    - Donc tu as carrément ton stand de tir privé... On ne se refuse rien.
    
    Je souris à nouveau en armant mon arbalète.
    
    - C'est bien toi qui m'as dit que je ne pouvais pas me contenter de m'entraîner comme les autres...
    
    Alrüs eut un grognement appréciateur avant de se placer devant la cible que je lui avais laissé. Le surveillant du coin de l'œil, je le vis s'y reprendre à deux fois pour viser avant de froncer des sourcils.
    
    - Elles sont nettement plus loin que les autres, non ?
    
    Je lui lançai un air de défi avant de me concentrer sur mon propre tir.
    
    - C'est tout l'intérêt et encore, je t'ai laissé la plus facile. Tu es un Gær, non ? Tu ne vas pas t'entraîner avec les débutants, n'est-ce pas ?
    
    Sans plus chercher à observer ses réactions, je rivais toute mon attention au trait de pouvoir en formation au creux de mon arme. Je cherchais encore la sensation caractéristique des limites de ma magie que le trait formé était déjà éblouissant.
    
    - Tu cherches à impressionner qui avec ça ?
    
    Je pressai la gâchette et envoyai mon tir au centre de la cible la plus éloignée. L'impact fut si violent qu'il laissa un large trou noirci au cœur du rondin.
    
    - En douceur, Selën. Tu es encore en convalescence.
    
    Je levai les yeux au ciel à l'avertissement de Gær Toyën, résonnant depuis l'autre bout du terrain d'exercice, et grommelai.
    
    - Je ne suis même pas à fond...
    
    - Et c'est supposé nous rassurer ?
    
    Je me mordis la lèvre à la remarque d'Alrüs. Ayant pris depuis longtemps l'habitude de m'entraîner seule, j'avais perdu le réflexe de tenir ma langue. Sans plus de remarque, le jeune homme visa et tira à son tour, manquant la cible de peu, dans un juron. Je souris dans mon coin, me rappelant l'interdiction de Gær Toyën d'aider mon compagnon d'exercice avant de tiquer. Si nous avions pu tricher lors de notre sortie au marais, c'était parce que nos cibles étaient vivantes, et donc influençables. Cela avait même été le but de l'exercice. Mais ici... Comment le colosse s'imaginait-il que je pouvais lui venir en aide ?
    
    Il fallut que j'observasse un second tir d'Alrüs pour que l'idée fît son chemin. Manipuler les Ethérés était une question d'opposition de pouvoir... et nos traits étaient de magie pure... J'abandonnai mon observation pour me tourner vers ma propre cible. Dans pareil cas, rien ne valait l'expérimentation. J'invoquai une portion raisonnable de pouvoir au creux de mon arme et tirai délibérément à côté. Ma conscience déjà rivée au projectile pour le maintenir intègre, je tentai, sans trop savoir comment m'y prendre, de lui opposer ma magie pour modifier sa trajectoire sans grand succès.
    
    - Ça commence en fanfare et ça rate son tir la seconde d'après...
    
    Je remarquais à peine le clin d'œil complice du Gær, trop occupée à réarmer. Je n'avais pas imaginé y parvenir du premier coup mais je préférais toutefois confirmer ma théorie avant d'en parler à un autre.
    
    Mon second trait filant, je crus le voir tressauter au contact de ma volonté. J'hésitai toutefois entre l'envoyer au centre de ma cible, ce qui passerait probablement pour un tir classique pour un observateur peu attentif, ou bifurquer vers la cible d'Alrüs. Avant que je ne pusse me décider, les deux cibles furent atteintes, certes pas en leur centre mais simultanément. Mon indécision avait scindé mon tir en deux. Ma démonstration rendit Alrüs muet de stupéfaction durant quelques secondes.
    
    - C'était volontaire ?
    
    Je n'étais déjà pas certaine de ce que j'avais essayé de faire alors je pris le temps d'y réfléchir avant de répondre.
    
    - Ce n'est pas exactement ce que j'espérais mais... je suppose que c'est encore mieux...
    
    Sous les encouragements d'Alrüs, je retentai l'expérience, en vain. Je ne m'avouais toutefois pas vaincue.
    
    Mes tentatives suivantes se soldant par des résultats de plus en plus mauvais, je dus reconnaitre n'être pas encore assez remise pour supporter une journée d'entraînement intensif et laissai le champ libre au jeune homme le temps d'une pause. J'en profitai pour observer le travail d'Alrüs, les sens à l'affût. Sa maîtrise du pouvoir était exemplaire pourtant ses tirs n'atteignaient qu'occasionnellement leur cible. Finalement à bout de patience, le Gær Crok'mar vint me rejoindre dans la mousse avec un juron.
    
    - Il n'y a rien à faire, je jurerais que ces maudites cibles se déplacent pour se moquer de moi !
    
    Je gloussais à cette image jusqu'à ce qu'une voix forte s'élevât dans notre dos.
    
    - C'est ta représentation dans l'espace qui est complètement biaisée. Il va falloir que tu acceptes que corriger cela prenne du temps, voire pire. Si tu ne peux pas déterminer où est ta cible, tu ne l'atteindras jamais.
    
    Alrüs grommela d'un air sombre.
    
    - Je suis borgne, pas aveugle.
    
    Un soupir du colosse lui répondit.
    
    - Tu as très bien compris. Si tu ne peux te projeter sur la cible avec précision, cela ne marchera pas.
    
    Se projeter sur sa cible ? J'avais bien entendu toujours pris le temps de viser avant de tirer mais ma concentration s'était toujours focalisée sur mes projectiles et non sur l'objectif. Etait-ce là une autre technique ? N'aurais-je fait, jusque là, qu'effleurer la manière véritable de faire mouche grâce au pouvoir ? Après tout, c'était parce que j'hésitais entre deux cibles que mon tir s'était divisé. Etait-ce là la clef ?
    
    Je me relevai sans prêter l'oreille aux interrogations autour de moi, armai l'arbalète, invoquai le pouvoir et tirai. Autant que possible, je ne gardais à l'esprit que les deux cibles et l'image du trait lumineux se partageant pour filer jusqu'à elles. Lorsque ce fut réellement le cas, je laissai échapper une exclamation de joie avant de me tourner vers les deux Gærs.
    
    - Je crois que j'ai compris !
    
    Alrüs afficha un air blasé.
    
    - J'arrive à peine à en effleurer une et elle, elle atteint les deux...
    
    Le colosse, quant à lui, paraissait songeur.
    
    - Tu perds beaucoup de puissance dans la manœuvre.
    
    Jamais rien ne l'étonnait-il donc ? On ne m'avait pourtant jamais parlé de la possibilité d'atteindre deux cibles en même temps. Je levai les yeux au ciel.
    
    - Cela ne servirait à rien contre Argöth, d'accord, mais ce pourrait être utile dans beaucoup d'autres situations !
    
    Alrüs eut un rictus amusé.
    
    - Elle voit les choses en grand. Prenez garde, Toyën, elle ne tardera plus à tous nous ridiculiser. Enfin, pour moi, c'est déjà fait...

Texte publié par Serenya, 16 octobre 2018 à 08h57
© tous droits réservés.
«
»
Tome 1, Chapitre 40 Tome 1, Chapitre 40
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1278 histoires publiées
605 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Wika23
LeConteur.fr 2013-2019 © Tous droits réservés