Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Chapitre 39 Tome 1, Chapitre 39
J'observais avec une pointe d'appréhension les changements qui s'étaient opérés sur mes mains durant ma convalescence. Les excroissances apparues dans mon dos et sur mon visage étaient-elles aussi nombreuses ? Aussi longue ? Aussi acérées ? Je tâchais de me raisonner tandis qu'Elyam auscultait ma colonne : les mutilations sur mes doigts et poignets évoluaient depuis la première injection tandis que les nouvelles venaient d'apparaître. Elles ne pouvaient avoir l'apparence, en un seul Processus, de celles qui se développaient depuis trois... Les choses ne devaient pas être si terribles après tout...
    
    - Bon, tout à l'air d'être rentré dans l'ordre. Tu n'as plus mal du tout ?
    
    Je fis jouer mes épaules et mon cou, d'abord avec appréhension, puis de manière plus franche.
    
    - Je suis un peu gênée par moments mais, non, je n'ai plus de douleurs.
    
    En réalité, la gêne était continuelle, pour dormir, bouger... Un simple mouvement de tête pouvait se retrouver entravé par une pointe accrochée dans le col de ma chemise et je ne pouvais plus dormir sur le dos. Toutefois, ces désagréments étaient si futiles en comparaison à d'autres héritages que je n'osais pas me plaindre. Tôt ou tard, je finirais par m'y habituer.
    
    Ce qui m'inquiétait davantage était l'aspect de mon visage avec ces pointes sur mes pommettes. Sans parler de ces trois excroissances sur mon crâne qui avait tant grandi qu'elles avaient presque rattrapé la longueur de mes cheveux. De ce que j'avais pu en apercevoir jusque là, elles ressemblaient vaguement aux mèches à grelots d'Elyam, à ceci près que les miennes étaient dorées et surmontées d'une sphère miroitante identique à la perle qu'avait utilisé Alrüs pour trahir le pouvoir en moi. Etait-ce ainsi que lui, et certainement d'autres Gærs, se les étaient procurées ? En les dérobant d'une manière ou d'une autre à Argöth ? Non, cette théorie ne tenait pas : le Dévastateur n'était que magie pur, il n'avait pas de corps, pas de chair ou d'excroissances à dépouiller... Ces étranges perles devaient plutôt se rencontrer chez d'autres créatures, ou bien étaient-elles des condensés de pouvoir qui pouvaient être créés artificiellement, en plus de se retrouver ainsi sur moi...
    
    Quoi qu'il en fût, je bouillais de pouvoir enfin apercevoir mon reflet autant que j'appréhendais ce moment cependant, avant de songer à enfin quitter le domaine d'Elyam, je devais avant tout passer entre les mains de Dinaë. Condition indispensable à la levée de mon isolement à l'infirmerie, mon mentor devait attester que j'étais bien maître de ma magie et non l'inverse. Une épreuve que j'avais pris jusque là pour une simple formalité mais qui se teintait pourtant d'appréhension depuis ma dernière entrevue avec la vieille Gær. Je n'étais manifestement pas la seule à avoir été perturbée par cette expérience car, de la semaine qui s'était écoulée, si j'avais entendu la voix de Dinaë dans le couloir, pas une seule fois elle n'avait franchi le seuil de ma porte.
    
    Les examens d'Elyam terminés, je me rhabillais, retroussant ma manche droite en prévision du passage de mon mentor.
    
    - Je vais la chercher...
    
    J'acquiesçai en silence et m'évertuai à faire taire l'angoisse qui montait en moi. Jamais le contact de Dinaë n'avait été ne serait-ce que désagréable. La dernière fois était une exception causée par le Processus, je ne devais pas me focaliser dessus. Et avant que je ne fusse happée plus profondément dans mes inquiétudes, une petite tête brune fit irruption par la porte laissée entrouverte pour se jeter sur mes genoux.
    
    - E-ën !
    
    Je souris malgré moi.
    
    - Elyam t'a déjà expliqué qu'il ne fallait pas venir me voir ici. Je sors tout à l'heure alors file avant qu'elle ne revienne !
    
    Mon ton faussement réprobateur ne trompa pas le principal intéressé qui se contenta de glousser avant de souffler, un doigt sur la bouche. Aux premiers pas dans le couloir, le petit intrus disparut aussi vite qu'il était apparu, récoltant une exclamation stupéfaite sur son passage. J'avais beau ne pas comprendre pourquoi cet enfant s'était tant attaché à moi alors que j'avais fait voler sa vie en éclats, son comportement me rassurait. Le voir se précipiter voir moi avec toujours le même entrain, sans avoir réagi une seule fois à ma nouvelle apparence, me laissait espérer que le résultat n'était pas si terrible que cela.
    
    Je ne demeurais seule qu'une poignée de secondes avant le retour d'Elyam, suivie de près par Dinaë. Lorsque cette dernière me salua, je m'appliquai à lui répondre de la manière la plus détendue possible.
    
    - Prête à reprendre les entraînements ?
    
    J'acquiesçai avec un enthousiasme non feint. J'avais plus que hâte de quitter l'infirmerie et d'avoir l'occasion d'évaluer la nouvelle étendue de mes pouvoirs. Plus encore, j'espérais pouvoir rapidement tester si mes théories sur le contrôle des Ethérés se révélaient exactes. Mon mentor sourit à mon entrain et me tendit la main dans un geste déjà répété maintes fois. Avec une pointe d'appréhension, je lui confiai mon poignet tout en veillant à conserver mon sourire serein. Tout irait bien, je n'avais rien à craindre. Je retins néanmoins mon souffle lorsque les radicelles s'étendirent des doigts jusqu'à mon corps, se faufilant jusqu'à un carré de peau ou plongeant entre deux écailles. Je ne pus lutter contre la grimace qui m'échappa mais je lâchai aussitôt un soupir de soulagement. Sans passer inaperçu comme jusqu'alors, le contact n'était pas aussi douloureux que la dernière fois. Une simple sensation désagréable d'une conscience étrangère qui s'insinuait en moi, pourtant l'expérience me rendait plus curieuse qu'autre chose. Je fermais à mon tour les paupières pour me consacrer aux ressentis de ma magie. Le pouvoir de Dinaë se glissait en moi, son doux chant réduit à un murmure interrogateur qui sondait mon être. Je réalisai soudain que si je reconnaissais désormais la totalité des héritages représentés à Chäsgær, je n'avais jamais prêté attention à la chorale exaltée qu'était ma magie. Un son grandiose à la richesse incomparable que je m'amusais à modeler pour accompagner et répondre à celui plus modeste de la vieille Gær. Nous évoluâmes ainsi ensemble pendant ce qui me parut être une éternité puis, lorsque je sentis le chant de saedrë se retirer, je rouvris les yeux. Dinaë affichait un sourire amusé.
    
    - Très bien, c'est bon, j'ai compris. Je te libère mais vas-y en douceur...
    
    Je promis et filai sans attendre. La cloche n'allait pas tarder à sonner le déjeuner mais avant de songer à cela, ou même à la séance d'entraînement qui viendrait ensuite, j'arpentais les couloirs jusqu'à ma chambre. Il n'y avait aucun miroir dans le domaine d'Elyam et la question de mon apparence me taraudait bien trop pour retourner parmi mes camarades en l'ignorant. Je domptais l'inquiétude qui me nouait les entrailles et fondis sur le morceau de verre sans même prendre le temps de clore la porte dans mon dos. Fébrile, je plongeais mon regard dans mon reflet, épiant, détaillant. La ligne de mes pommettes était effectivement plus saillante mais les pointes minuscules, si claires qu'elles en semblaient blanches, n'était pas aussi remarquables que je le craignais. Mes trois mèches dorées, en revanche, ressortaient d'autant plus sur ma chevelure brune qu'elles se dressaient légèrement au-dessus. Je m'empressai donc de tresser mes cheveux autour des trois intruses pour, sinon les dissimuler, les rendre moins flagrantes. Seules les pointes dans mon dos me demeuraient invisibles cependant, de ce que j'avais pu en déduire en les tâtonnant, elles s'apparentaient bien plus à de larges écailles pointues qu'aux excroissances qui ornaient mes mains. Rassurée, j'abandonnai ma chambre au chant de la cloche et replongeai avec plaisir et soulagement dans le quotidien de Chäsgær.
    

Texte publié par Serenya, 9 octobre 2018 à 10h42
© tous droits réservés.
«
»
Tome 1, Chapitre 39 Tome 1, Chapitre 39
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1278 histoires publiées
605 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Wika23
LeConteur.fr 2013-2019 © Tous droits réservés