Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Chapitre 26 Tome 1, Chapitre 26
Les mois qui suivirent ne ressemblèrent en rien à ceux que j'avais déjà passés à Chäsgær. Gær Toyën avait pris très au sérieux ma demande et les entraînements avaient soudain gagné en intensité. Mes matinées demeuraient réservées à l'étude qui, lorsqu'elle n'était pas assurée par Dinaë ou quelque Gær de passage ayant une expérience à partager, se faisait avec les ouvrages que me recommandait la vieille femme. Le reste de mes journées, du déjeuner jusqu'à ce que je m'effondrasse dans mon lit, était consacré au colosse. Je ne m'entraînais plus avec mes camarades, jouissant d'ateliers particuliers à l'écart du groupe quand je n'affrontais pas directement notre professeur. Après le dîner débutait un exercice nouveau. Gær Toyën et moi sortions dans le silence de la plaine, sous bonne garde, afin de développer mon talent particulier. A l'écart du vacarme constant qui régnait dans le manoir, j'avais dû, yeux bandés, suivre les approches du colosse ou d'autres membres de notre escorte avant de devoir parer leurs attaques. Ma sensibilité au pouvoir ne me permettait pas de saisir les mouvements de mes adversaires une fois au corps-à-corps mais pouvoir anticiper l'approche de mes ennemis était un avantage certain qui avait déjà fait ses preuves.
    
    Ces entraînements à l'extérieur me permettaient également d'échapper quelques heures à l'imbroglio magique qui dominait Chäsgær. Si une fois bien reposée, il m'était possible de faire abstraction des échos environnants comme je l'avais fait jusque là, l'épuisement de fin de journée me rendait bien plus sensible à ce qui ressemblait alors à une cacophonie. Sans discipline, mon esprit sautait d'un bruit à l'autre, m'épuisant encore plus. Je tenais probablement là le pourquoi de ces cauchemars qui me harcelaient chaque nuit. M'endormir avec une telle tension, qu'elle fut consciente ou non, ne pouvait guère être reposant. Le summum de l'inconfort était atteint au dîner lorsque la fatigue de la journée s'ajoutait à la fréquentation plus importante du réfectoire à cette heure-là. Lorsque cela était possible, je recherchais la proximité de Dinaë dont la magie chantante était une distraction efficace et apaisante. Cependant, la vieille Gær s'absentait régulièrement, parfois pour de longues périodes. Dans ces moments là, je me rapprochais des Gærs skaës, comme Elyam par exemple, dont les échos cristallins de pouvoir étaient bien plus agréables que la plupart des vibrations des autres espèces. C'était notamment le cas ce soir-là et je me hâtai d'engloutir mon repas pour fuir les lieux tout autant que rejoindre Gær Toyën pour le dernier exercice de la journée.
    
    - Salut Selën. On peut s'asseoir ?
    
    Je levai un regard surpris et le fus d'autant plus de découvrir Aevon et Tymen, le premier affichant un sourire timide et le second regardant ailleurs, mal à l'aise. Je hochai la tête pour toute réponse et ils s'assirent face à moi. Un silence gêné s'installa et se fut finalement Aevon qui le brisa.
    
    - On nous a dit que tu avais vaincu un cigoï pour ta première chasse. C'est sacrément impressionnant !
    
    Je m'étouffai avec ma bouchée et me hâtai de l'avaler pour pouvoir corriger.
    
    - Ce n'était pas vraiment ma première chasse...
    
    Aevon eut un air interrogateur et je surpris le coup d'œil attentif de Tymen. Devant leur demande muette, je repris plus en détails.
    
    - Dinaë m'avait donné son aval mais Gær Toyën ne voulait rien entendre alors j'ai fait le mur et j'ai suivi Alrüs. Le cigoï nous a attaqués sur la route.
    
    Un frisson me parcourut au souvenir de ce combat maladroit.
    
    - Nous avons eu beaucoup de chance de nous en tirer...
    
    Deux paires d'yeux incrédules me fixaient.
    
    - Attends, j'ai dû mal comprendre. On te donne l'opportunité de rester ici, à l'abri, et toi tu fais le mur ? Mais qui ferait ça ?
    
    - Tu es complètement folle...
    
    Le grommellement de Tymen qui vint ponctuer l'éclat d'Aevon acheva de m'arracher un rire qui se répandit plus timidement chez mes deux camarades.
    
    - Vous avez certainement raison.
    
    Aevon ouvrit la bouche pour répliquer mais je l'interrompis, avisant le colosse qui me faisait signe. Je me levai précipitamment sous les regards surpris de mes compagnons.
    
    - Gær Toyën m'attend pour mon exercice.
    
    Je les entendis s'interroger à propos de cet entraînement tardif mais je m'éloignais déjà en louvoyant entre les tables et les Gær occupés à se restaurer. Toutefois, une main me saisit au poignet, m'interrompant dans ma progression. Je me retournai pour découvrir Aevon, un air gêné sur le visage.
    
    - On n'a pas vraiment eu l'occasion de reparler de... On est souvent en mission et... Enfin ça n'excuse rien.
    
    Il prit un instant pour prendre une grande inspiration et retrouver le fil de ses pensées.
    
    - On est désolées, Tymen et moi. Il regrette beaucoup ce qu'il a dit mais il ne sait pas comment aborder le sujet. Et j'aurais dû dire quelque chose, te retenir. Tu ne pouvais pas savoir et se défouler comme ça sur toi, c'était vraiment nul. On se disait que tu ne devais plus vouloir nous parler...
    
    La lueur de tristesse dans ses yeux acheva de me nouer la gorge. J'aurais aimé avoir le temps d'en discuter avec eux mais mon professeur s'impatientait alors je me contentai de serrer mon ami dans mes bras.
    
    - Vous me manquez, tous les deux. Il faut vraiment que j'y aille, nous en reparlerons demain.
    
    Aevon eut un soupir soulagé avant de répondre.
    
    - On doit partir tôt sur une nouvelle mission...
    
    Je haussai les épaules et repris ma progression à travers la salle, jetant par dessus mon épaule une dernière promesse.
    
    - On en reparle à votre retour.
    
    Aevon acquiesça avec un sourire ravi et je retrouvai Gær Toyën sur le pas de la porte. Je le suivis en silence jusqu'au portail et m'étonnai à voix haute de ne pas y trouver notre escorte. Mon professeur sourit avant de me couvrir les yeux à peine la limite de Chäsgær franchie.
    
    - Nous allons tenter un nouvel exercice, aujourd'hui. Je voudrais vérifier quelque chose.
    
    Une main soutenant mon bras droit et l'autre dans mon dos, le colosse me guida ainsi à travers la plaine jusqu'au lieu habituel de nos entraînements.
    
    - Tu as fait une remarque l'autre jour sur le pouvoir de Dinaë... Je voudrais que tu me dises quels sont les héritages des personnes qui vont t'approcher.
    
    Ma surprise dut s'afficher sur mon visage car Gær Toyën s'empressa de compléter.
    
    - Ce n'est pas grave si tu n'y arrives pas, il s'agit seulement d'une expérience.
    
    Je hochai la tête et me déclarai prête. Alors je sentis le colosse s'éloigner et le silence se fit enfin.
    
    Quiétude rare jusqu'à ce que des notes bien connues vinssent murmurer à mon oreille. Je ne pus retenir le large sourire qui s'invita sur mon visage. Je ne savais pas que Dinaë venait de rentrer et cette surprise me ravissait. Je savourai un moment l'apaisement que m'apportait ce contact d'un autre genre avant d'annoncer d'une voix forte ma conclusion.
    
    - Saedrë.
    
    La vieille Gær se retira avec un gloussement amusé et la magie se tut à nouveau. Le suivant était le grognement sourd qui m'accompagnait dans tous mes entraînements et prédominait sans mal le brouhaha du manoir.
    
    - Cigoï.
    
    Le silence reprit ses droits et je souris à nouveau, emportée par l'aspect ludique de l'exercice. Au premier écho du pouvoir suivant, mon sang se glaça et mon cœur se mit à tressaillir dans ma poitrine sans que je pusse expliquer pourquoi. Les craquements secs et puissants ne l'étaient toutefois pas assez pour couvrir le tambourinement dans mes oreilles. Des réminiscences de hurlements me sautèrent à la gorge et une odeur de fumée vint me piquer le nez. Je me perdais en moi-même, en ce pouvoir étrange, sans rien y comprendre.
    
    - Selën ?
    
    L'appel inquiet de Gær Toyën me ramena à la réalité et je luttais pour y demeurer accrochée.
    
    - Je... Je ne le reconnais pas.
    
    Je sentis mon professeur pénétrer mon cercle de perception et me concentrai sur son aura pour fuir ce que l'autre éveillait en moi.
    
    - Ce n'est rien, Selën. C'était voulu. Je voulais vérifier que tu pouvais clairement différencier les Ethérés, même sans les connaître. Gær Nævën a hérité du morghorïn.
    
    Je hochai distraitement la tête, comprenant à présent pourquoi sa présence m'avait tant perturbée. Je tâchai de remiser mes souvenirs à leur place et me tint prête pour la suite. Les premières notes cristallines me suffirent amplement.
    
    - Skaë.
    
    Je m'agitai nerveusement devant le silence qui revint, toujours en proie au malaise qu'avait provoqué sans le vouloir le Gær morghorïn. Aux premiers échos de murmures nerveux de pouvoir, mon sourire revint.
    
    - Crok'mar.
    
    Un sifflement appréciateur me répondit.
    
    - Fidèle à sa réputation, le petite prodige.
    
    Mon sourire se fana au son de la voix féminine débordant d'assurance.
    
    - Et non, désolée princesse. Ce n'est pas Alrüs, ce n'est que moi...
    
    J'avais espéré que ma déception ne soit pas trop visible mais c'était de toute évidence manqué. Celle que j'avais cru reconnaître être la meneuse de la meute s'éloigna avant que je ne pusse répliquer et Gær Toyën revint à mes côtés pour me débarrasser du bandeau sur mes yeux.
    
    - Bien. Tu peux donc identifier la nature des Ethérés mais pas les différents individus. Il ne nous reste plus qu'à te présenter un à un chaque héritage, ce sera autant d'Ethérés que tu pourras repérer. Mais nous verrons cela demain. Tu as l'air épuisée, rentre te reposer.
    
    Encore retournée de ma rencontre impromptu avec le Gær morghorïn, je ne pus que donner raison à mon professeur et le suivis sur le chemin qui nous ramenait au manoir.
    

Texte publié par Serenya, 10 juillet 2018 à 09h21
© tous droits réservés.
«
»
Tome 1, Chapitre 26 Tome 1, Chapitre 26
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1306 histoires publiées
622 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Mytae
LeConteur.fr 2013-2019 © Tous droits réservés