Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Chapitre 19 Tome 1, Chapitre 19
Conformément à la promesse faite à Dinaë, j'attendis le lendemain que la cloche annonçât l'heure du déjeuner pour me glisser dans le bureau d'Elyam. J'avais eu tout le temps nécessaire pour étudier le problème sous toutes les coutures et ma conclusion demeurait la même : ce n'était pas un plaisir de m'infliger à nouveau l'épreuve du Processus mais il s'agissait là d'un mal nécessaire. Bien entendu, Gær Toyën avait profité de l'entraînement pour tenter de me dissuader, toutefois je ne pouvais lui en vouloir. Derrière ses arguments maladroits transparaissait un point de vue parfaitement valable. Si l'on prenait exemple sur la première mission de mes amis et l'écart de puissance entre un sinëa et Argöth, ma première chasse, si elle était trop précoce, aurait toutes les chances d'être la dernière. Néanmoins, avec un tel raisonnement, jamais il ne prendrait le risque de me laisser sortir. A quoi bon avoir fait de moi une Gær dans ce cas ? Je comprenais que mon héritage charriât avec lui des enjeux capitaux pour Chäsgær et Avëndya mais les laisser m'entraver ne rimait à rien. Tout ceci n'avait aucune chance de finir si je ne prenais pas part au combat.
    
    De son côté, Dinaë s'était montrée bien plus discrète. Elle n'avait pas tenté de revenir sur ma décision, elle ne nous avait pas même donné cours ce matin-là. J'avais donc profité de notre session d'étude à la bibliothèque pour me mettre en quête d'information sur le Processus. Les ouvrages sur la question n'étaient pas légion et il s'agissait bien plus de paragraphes semés de-ci de-là à travers plusieurs références. Je n'étais parvenue à répondre qu'à une question, mais qui me revenait souvent ces derniers temps : pourquoi ne testait-on plus certains Ethérés qui avaient pourtant fait leurs preuves, comme le cigoï dont avait hérité Gær Toyën ? La réponse était simple, nous n'en étions tout simplement plus capables. De ce que j'avais compris, les produits utilisés lors du Processus avaient été fabriqués à la création de Chäsgær et nécessitaient des prélèvements sur les créatures magiques concernées, ce que nous ne pouvions plus faire depuis la fin de la Grande Purge. Ma compréhension devait avoir quelques lacunes puisqu'Argöth lui-même n'avait jamais eu de corps de chair et de sang et pourtant son test existait bel et bien. Toutefois, le résultat demeurait le même : chaque injection faite à un Gær était un investissement précieux. Dinaë se dressait déjà en garde-fou de ces inestimables flacons, veillant à ce qu'aucun Processus ne fût tenté en vain, et pour la vie du Gær, et pour la perte que cela représenterait. Mais cela expliquait d'autant plus les réticences et les précautions à mon égard. La perte de n'importe quel héritage était certes dommageable mais pas irrémédiable. Tout Gær plus puissant pouvait se charger des chasses d'un inférieur. Cependant, dans mon cas... Lorsque le matériel nécessaire au Processus serait épuisé, tout espoir d'une victoire définitive disparaîtrait. Le poids de mon héritage se révélait encore plus lourd que je ne l'avais imaginé et il me faudrait trouver le juste équilibre entre les dangers de la chasse et mon devoir de protection envers ce qu'on m'avait confié.
    
    - Toujours décidée à ce que je vois...
    
    Avec cette irruption, Elyam me fit sursauter et je perdis le fil de mes pensées. Je me contentais de hocher la tête et me glissai dans le couloir lorsqu'elle s'écarta pour me laisser passer. Je remontai le corridor d'un pas rapide, tâchant de ne pas songer qu'Aevon et Tymen se trouvaient certainement encore derrière l'une des portes que je croisais. J'arrivai finalement dans la pièce sombre et marquai une pause au pied du fauteuil tant redouté, un frisson glacé me parcourant le corps et me nouant la gorge.
    
    - Tu peux encore changer d'avis, si tu le veux.
    
    Cela, il n'en était pas question. Avoir fait ma demande devant des témoins avait contraint Dinaë à accepter mais il en était de même pour moi. Dès lors, je ne pouvais plus reculer et je n'en avais, de toute manière, aucune envie. Pour toute réponse, je m'installai sur le siège et obtins un sourire amusé d'Elyam. Mon corps se détendit un instant, jusqu'à ce que la Gær s'appliquât à entraver mes membres. Alors à nouveau l'angoisse me sauta à la gorge et le froid qui m'envahit soudain me fit claquer des dents.
    
    - Est-ce vraiment nécessaire ?
    
    Une lueur inquiète passa dans le regard d'Elyam au ton pitoyable qu'avait pris ma voix. Un instant, elle suspendit son geste pour dénouer ses mèches à grelots de son chignon. Dès les premières notes métalliques, je sentis l'engourdissement familier prendre peu à peu possession de mon corps. Alors la Gær revint à sa tâche première.
    
    - Pour toi plus que quiconque, oui. Tu sais à présent que la réaction primaire au Processus peut-être violente, et je ne tiens pas à ce que tu te blesses.
    
    Le souvenir de mon premier passage dans ce lieu me revint soudain à l'esprit et je sentis mon cœur s'emballer.
    
    - Ça fera aussi mal que la dernière fois ?
    
    Bien que pâteuse, ma voix trahissait l'angoisse qui m'habitait. Elyam retrouva son sourire de façade et ouvrit la bouche mais elle se ravisa et lâcha finalement un soupir.
    
    - Tu préfères la vérité ou le réconfort ?
    
    Son honnêteté me fit sourire et j'oubliai un instant la tempête en moi.
    
    - La vérité.
    
    Mon choix ne parut pas la surprendre et elle plongea son regard dans le mien avant de me répondre.
    
    - Ce sera bien pire. Chaque Processus est plus douloureux que le précédent, ce n'est pas pour rien que Dinaë veille à ce qu'on soit capable de l'encaisser avant de donner son aval. Mais d'un autre côté, savoir à quoi s'attendre rend les choses plus supportables je trouve...
    
    Je n'étais pas certaine d'abonder dans son sens mais je supposais être rapidement fixée.
    
    Une fois satisfaite de mon installation, Elyam s'écarta pour partir en quête de son matériel, qu'elle rassembla rapidement. Docilement, je mordis dans la tresse de cuir qu'elle me présenta et m'appliquai à calmer ma respiration et, par là même, mes craintes. J'observais la Gær prélever avec précaution le liquide contenu dans la fiole à moitié pleine et je fronçai les sourcils lorsque, à la fin de la manipulation, j'estimai qu'il restait de quoi faire deux, voire trois, Processus. Non seulement ma compatibilité était rare, mais je serais probablement la seule à bénéficier de son héritage. Une raison de plus, s'il en fallait, pour me montrer prudente et appliquée. Si je voulais pouvoir remplir mon rôle, j'allais devoir être rien de moins que la meilleure.
    
    Mes pensées se figèrent lorsque l'aiguille de la seringue vint se poser sur ma peau.
    
    - Prête ?
    
    Le ton d'Elyam me fit relever le regard. Elle ne portait plus ce masque serein qu'elle s'était imposée lors de mon premier Processus et je réalisai alors que la procédure lui était tout autant désagréable, bien que d'une autre manière. Après tout, cela n'avait rien d'étonnant. Elyam était la responsable de l'infirmerie et, à ce titre, son rôle était de prendre soin de nous et non de jouer les bourreaux. Elle était elle-même passée par là, elle savait ce qu'elle nous infligeait, mais elle n'était en rien responsable. Je tentai de lui sourire malgré la protection entre mes lèvres et hochai finalement la tête. J'observai alors l'aiguille pénétrer la barrière de mon organisme et je fus soulagée de découvrir que la brûlure qui suivit, bien que douloureuse, me semblait tout à fait tolérable. Ce n'était cependant qu'un leurre, de vagues prémices de ce qui m'attendait. La douleur, la vraie, fut si aiguë et subite que tout mon corps se raidit d'un coup. Ma réaction fut si violente que j'eus le temps de sentir les entraves entamer ma peau et le choc de ma tête contre le dossier avant d'être fauchée par les ténèbres.
    

Texte publié par Serenya, 22 mai 2018 à 08h51
© tous droits réservés.
«
»
Tome 1, Chapitre 19 Tome 1, Chapitre 19
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1411 histoires publiées
649 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Lily Kells
LeConteur.fr 2013-2020 © Tous droits réservés