Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Chapitre 29 « Ombre et Lumière - Première partie » Tome 1, Chapitre 29
Rufus laissa fuser un puissant rayon de lumière rouge en direction de la forme du Prétorien, qui disparaissait déjà dans l'obscurité. La nuit avait servi de couvert à l'Ombre majeure pour revenir d'un puissant coup d'aile et tenter d'abattre Estrella. Si Aurean ne s'était pas interposé, la jeune fille serait sans aucun doute morte sous l'attaque.
    
    Elle mit un moment à réaliser pleinement ce qui était arrivé ; elle se sentait glacée dans sa légère robe du soir. Tous les regards étaient tournés vers elle. Le temps semblait s'être arrêté. Enfin, au bout d'une éternité, elle baissa les yeux vers la forme prostrée d'Aurean. Le Gardien ne portait aucune blessure visible, mais elle savait à présent ce que l'attaque d'une Ombre pouvait faire à un Lucidien.
    
    « Au... Aurean ? » bafouilla-t-elle.
    
    Yllias s'était immédiatement précipité vers eux. Vérifiant d'un regard qu'Estrella allait bien, Il s'agenouilla à côté du garçon :
    
    « Il est vivant... murmura-t-il d'une voix tendue, mais tout juste. Il faut faire vite ! »
    
    Un miroitement de magie Verte commença à marbrer sa peau, mais Bertlam posa une main sur son épaule :
    
    « C'est inutile. Tu ne pourras rien faire pour lui », dit-il avec douceur.
    
    Yllias leva un regard perplexe vers le responsable de la sécurité.
    
    « Venez tous. Nous devons nous occuper de lui au plus vite. Nous vous expliquerons tout. »
    
    Il se baissa et souleva le Gardien d'Or comme s'il ne pesait rien, suivi de Rufus qui arborait une expression profondément angoissée. Yllias se redressa à son tour et posa la main sur l'épaule d'Estrella :
    
    « Viens. Tu ne vas pas rester là... »
    
    Elle hocha la tête et suivi le garçon comme une somnambule, titubant légèrement. Quand Eymeri s'approcha lui aussi pour la soutenir, elle laissa les deux garçons la porter à demi vers l'étage inférieur.
    
    Les échos de la fête, lointains et incongrus, leur parvenaient toujours de la salle de bal.
    
    
ƸӜƷ

    
    Dans le couloir à côté de la chambre d'Aurean, Estrella attendait, le cœur battant, d'en savoir plus sur l’état du Gardien. Sans se soucier de sa fragile robe de bal, elle s'était assise sur le parquet. Yllias, Eymeri, Fontain, Kaeli et Segara en avaient fait de même. Richer s'était retiré après lui avoir demandé s'il pouvait faire quoi que ce soit pour leur rendre service. Il semblait parfaitement sincère ; Estrella l'avait prié de faire en sorte que ses parents ne sachent rien des événements de la soirée. Elle espérait qu'elle pouvait avoir confiance en lui.
    
    La jeune fille releva sa manche et regarda le bracelet doré autour de son poignet : elle sentit la peur lui nouer les entrailles en le voyant s'assombrir et palpiter dangereusement : même si la cloison lui cachait Aurean, ils n'étaient séparés que de quelques mètres ; les implications de ce phénomène la terrorisaient.
    
    « Estrella... murmura Yllias avec hésitation, je sais que ce n'est pas facile pour toi... Mais tu avais promis de tout nous expliquer. Qu'est-ce que tu as autour du poignet ? C'est quoi cette histoire avec Kina et Lizbet ? Qui est vraiment Aurean ? »
    
    Elle regarda ses amis un par un : elle ne les connaissait pas depuis longtemps, mais elle réalisa qu'elle leur faisait déjà confiance. Le sang froid d'Eymeri, l'ingéniosité de Fontain, le fait qu'ils étaient tous venus les aider sans se poser de questions... Tout ceci la touchait profondément. Après ce qu'ils avaient vu, mieux valait leur avouer la vérité. Sans doute seraient-ils moins réticents à accepter toute l'histoire qu'elle ne l'avait été elle-même.
    
    « Aurean est en fait un Lucidien.
    
    — Un quoi ? demanda Kaeli en ouvrant de grands yeux.
    
    — Un habitant du royaume de Lucid. Je sais que ça peut paraître incroyable, mais c'est la vérité. Il ne peut demeurer sur Erastria que grâce au lien que nous partageons. »
    
    Elle leva son poignet pour que tous puissent voir le bracelet faiblissant. Un profond silence accueillit ses paroles : tous les regards étaient braqués sur l'étrange ligne lumineuse.
    
    « Je pense que si tu avais dit cela hier, murmura Eymeri, je ne t'aurais pas crue, Estrella. J'ai toujours pensé que Lucid et Penumbra étaient des légendes... Mais quand on voit des légendes se battre devant ses yeux, on ne peut pas faire autrement que croire. »
    
    Il entoura ses genoux de ses bras :
    
    « Je suppose qu'Aurean n'avait pas d'autre choix que nous mentir, n'est-ce pas... ? » demanda-t-il d'une voix troublée.
    
    La jeune fille hocha la tête :
    
    « Les êtres venus d'autres mondes n'ont pas le droit de résider sur Erastria. S'il est découvert, la Haute Chambre de Magie le reverra d'où il vient. Et il doit rester ici... pour découvrir ce qui est arrivé à Bastian et aussi... pour me protéger. »
    
    Les yeux verts d'Yllias la fixèrent avec inquiétude :
    
    « Te protéger ? Tu veux dire que tu es... menacée ? Que ce n'était pas juste que parce que tu l'as défiée que cette... créature a tenté de te tuer ? »
    
    Estrella enfouit son visage dans ses bras : elle ne pouvait pas tout leur dire. Pas parce qu'elle craignait qu'ils trahissent leur secret – elle était sûre que même la bavarde Kaeli était capable de garder pour elle quelque chose de cette ampleur. Mais ne risquait-elle pas de les mettre en danger, de les impliquer dans des problèmes qui n'auraient jamais dû les atteindre ? Elle risquait déjà de perdre Aurean, elle ne voulait pas que d'autres personnes à qui elle tenait souffrent à cause d'elle.
    
    Elle releva la tête, lançant un regard vers la porte. L'attente devenait longue et de plus en plus éprouvante ; elle avait vaguement conscience des festivités qui se poursuivaient au niveau inférieur. C'était mieux ainsi : il était inutile que tous les invités soient alertés des événements qui venaient de se dérouler. Elle sentit les larmes rouler le long de ses joues, mais elle ne fit rien pour les essuyer.
    
    Un bruit de pas rapides attira son attention : elle aperçut dame Ledelian, suivie d'Azura, qui venait vers eux. Le visage du professeur était pâle et portait une expression tout à la fois inquiète et furieuse :
    
    « Estrella ? »
    
    Le jeune fille fit appel au peu de forces qui lui restaient pour se relever, faisant face à la femme brune en habits masculins chamarrés d'argent.
    
    « Je... je suis désolée, balbutia-t-elle. Je ne pensais pas qu'il allait s'isoler de cette manière... et qu'il pouvait être attaqué. J'aurais dû... »
    
    Dame Ledelian l'arrêta d'un geste :
    
    « Nous en parlerons plus tard : nous avons un autre problème. Lizbet a réussi à s'enfuir. »
    
    Les jeunes gens échangèrent un regard choqué ; Eymeri fronça les sourcils :
    
    « Mais... comment ? »
    
    La porte de la chambre s'ouvrit, livrant passage à Francis d'Outremont, qui interrogea le professeur du regard :
    
    « Même si elle a besoin de Kina pour invoquer des Ombres majeures, expliqua-t-lle, Lizbet possède la capacité de faire apparaître des Ombres mineures. Elle en a appelé plusieurs en pleine milieu de la réception : il y avait trop de lumière pour qu'elles présentent un vrai danger, mais elles ont commencé à s'en prendre à certains des invités. Azura a dû intervenir pour les éliminer ; Lizbet en a profité pour se couvrir d'un rêve et fuir grâce à cette illusion. Non seulement elle est en liberté, mais Azura est obligée de faire oublier aux témoins de cette attaque tout ce qu'ils ont vu !
    
    — Elle n'a pas pu quitter la ville, remarqua le père d'Estrella. Le lien avec Kina est toujours actif. »
    
    Dame Ledelian secoua la tête d'un air dégoûté :
    
    « Pourquoi n'avons-nous pas réalisé qu'elle était une ombre ?
    
    — Ce n'est pas de votre faute, Ledelian, répondit gentiment Francis. Les Arral ont bien couvert leurs traces. Je doute même qu'ils soient réellement ceux qu'ils prétendent être. Sans doute ont-ils remplacé la véritable famille d'Arral quand cette dernière séjournait à l'étranger...
    
    — Mais qui sont-ils alors ? demanda Estrella avec perplexité.
    
    — Des mages de l'Ombre autant que de la Lumière. J'ignore même comment cela est possible. Nous allons devoir nous occuper sérieusement d'eux, mais pour l'instant, il y a plus urgent. Estrella, il vaut mieux que tu restes auprès d'Aurean et que tu renforces le Lien autant que possible. Je sais que tu es épuisée, mais c'est peut-être la seule chose le gardera en vie le temps qu'il puisse recevoir des soins adéquats... »
    
    Kaeli laissa échapper un léger hoquet, tandis qu'Yllias plissait pensivement les yeux. Eymeri se tourna vers les mages adultes :
    « Si je peux faire quoi que ce soit... »
    
    Le regard de Francis s’adoucit :
    
    « Si vous voulez vous rendre utiles, retournez en bas et faites comme si de rien n'était. Si quelqu'un s'inquiète de l'absence d'Estrella, dites qu'elle a abîmé sa robe et qu'elle doit se changer. De toute façon, il se fait tard et les invités commencent déjà à partir. Je vous promets de vous donner des nouvelles dès que possible... »
    
    Après avoir échangé un dernier regard angoissé avec ses amis, Estrella suivit son père dans la chambre, le cœur battant.
    
    
ƸӜƷ

    
    Quand elle quitta la pénombre du couloir pour entrer dans la pièce, Estrella dut fermer à demi les paupières pour protéger ses yeux de l'assaut de la lumière. Toutes les lampes étaient allumées et d'autres encore avaient été apportées, rendant la pièce aussi claire qu'en plein jour. Francis, Azura et Ledelian l'y avaient suivie ; Bertlam et Rufus se tenaient déjà à côté du lit, graves et silencieux.
    
    Le cœur au bord des lèvres, Estrella porta son regard vers la forme immobile d'Aurean. Le garçon était couché sur le ventre, le visage à demi dissimulé par les mèches blondes qui avaient échappé à sa tresse. Sur son dos, à l'endroit où l'attaque du Prétorien l'avait touché, s'étendait une horrible marque noire qui semblait consommer la substance même de son être. Elle couvrait un bon tiers de son torse et lançait comme des tentacules noirâtres vers le reste de son corps. La jeune fille sentit la nausée la saisir.
    
    Francis lui posa la main sur l'épaule :
    
    « Estrella... Est-ce que ça va ? »
    
    La jeune fille acquiesça légèrement de la tête, préférant ne pas faire confiance à sa voix. Elle savait cependant que c'était faux : ça n'allait pas, pas du tout. C'était de sa faute si Aurean se trouvait dans cet état, si sa vie si précieuse ne tenait plus qu'à un fil. Elle s'était éloignée de lui, elle ne s'était pas conduite en amie, encore moins en attache. Elle aurait dû veiller sur lui, comme il veillait sur elle.
    
    Estrella s'approcha du lit, s'agenouilla à côté du garçon et prit sa main pâle et inerte dans la sienne. Il semblait si vulnérable… Elle ne put s'empêcher de repenser à la façon dont le Gardien lui était apparu dans sa vision : sous cette figure d'adolescent. Ce n'était pas un choix délibéré, comme pour Ledelian quand elle l'avait guidée sous la forme d'une petite fille. Était-ce parce qu'elle le voyait ainsi ? Même au-delà de sa peine et de son inquiétude, elle demeurait profondément intriguée.
    
    La jeune fille posa les yeux sur le bracelet pâlissant autour de son propre poignet ; elle se demanda si elle pourrait trouvait en elle assez d'énergie pour le soutenir. Relevant la tête, elle rencontra le regard écarlate de Rufus. L'expression du Gardien rouge demeurait tendue :
    
    « C'est presque un miracle qu'il soit encore en vie, murmura-t-il d'un ton las. Si rien n'est fait, sa blessure va s'étendre et... finir par le tuer. »
    
    Azura les rejoignit autour du lit. Sa fine main blanche s'attarda tendrement dans la chevelure blonde d'Aurean. Elle se tourna vers Bertlam :
    
    « Je pars immédiatement, déclara ce dernier d'un ton résolu. Rufus... »
    
    Le Gardien Rouge hocha la tête et rejoignit son attache. Estrella les regarda partir avec perplexité :
    
    « Où vont-il ?
    
    — Il partent chercher quelqu'un qui pourra aider Aurean, répondit son père. Espérons juste qu'ils seront de retour à temps... »
    A temps...
    
    Estrella sentit que les larmes tremper de nouveau son visage... Un léger mouvement entre ses doigts attira son attention. En regardant le Gardien d'Or, elle s'aperçut que ses yeux s'étaient entrouverts d'une fraction. Malgré la douleur qui crispait ses traits, il luttait pour rester conscient :
    
    « Estrella... murmura-t-il d'une voix presque inaudible. Tu... tu vas bien ? »
    
    Elle se mordit la lèvre pour ne pas éclater en sanglots ; pourquoi fallait-il qu’il la fasse toujours passer avant lui ?
    
    « Tout... Tout le monde va bien, Aurean, balbutia-t-elle. Grâce à toi. Il... il faut que tu te reposes maintenant, si tu veux aller mieux. »
    
    Faiblement, ses doigts se resserrèrent sur ceux de la jeune fille :
    
    « Tout ira bien... Ne... ne t’inquiète pas... »
    
    La tristesse de son regard montrait qu’il était tout à fait lucide sur sa situation, mais qu'il feignait de la croire afin de ne pas la blesser davantage. Elle referma ses deux mains autour de celle du Gardien. Même si elle l'avait déserté ces dernières temps, elle ne le quitterait pas en cet instant où il avait tant besoin d'elle.
    
    Estrella baissa la tête, soudain submergée par la culpabilité : toute à sa volonté de vivre à plein et à l’attirance qu’elle ressentait pour Yllias, elle en avait oublié ses responsabilités envers Aurean. Certes, il l'avait encouragée en ce sens, mais si elle ne s'était montrée si agacée par les obligations induites par le lien, il ne serait pas senti obligé de le faire.
    
    Les paupières du Gardien se fermèrent de nouveau ; elle s’efforça de détourner les yeux de la terrible tâche noire sur son dos, qui rongeaient progressivement sa vie.
    

Texte publié par Beatrix, 21 décembre 2014 à 14h35
© tous droits réservés.
«
»
Tome 1, Chapitre 29 « Ombre et Lumière - Première partie » Tome 1, Chapitre 29
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1226 histoires publiées
580 membres inscrits
Notre membre le plus récent est D-F Aubert
LeConteur.fr 2013-2019 © Tous droits réservés