Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Chapitre 44 « Le complot des Ombres – Quatrième partie » Tome 1, Chapitre 44
« Tu ne vas pas entrer là-dedans ? »
    
    La voix d’Yllias était tendue et inquiète. Aurean se tourna vers lui, haletant légèrement après avoir éliminé les deux dernières Ombres :
    
    « Il le faut bien. Estrella et Eymeri ont besoin de notre aide.
    
    - C”est sans doute un piège à ton intention, déclara Fontain gravement. D’ailleurs, je me demande bien pourquoi ils t’en veulent autant... à toi, précisément. Il y a d’autres Gardiens à Erastria, non ? Pourquoi toujours chercher à te piéger ?»
    
    Le garçon aux cheveux blonds secoua la tête, perplexe :
    
    « Je n’en ai pas la moindre idée... Mais ce que je sais, c’est que mes amis sont en danger à cause de cela. Et je ne peux pas laisser faire... »
    
    Il se dirigea vers l’entrée du cimetière, bien décidé à affronter ce qui se dissimulait derrière. Kaeli bondit sur ses pieds et courut vers lui, le visage paniqué :
    
    « Tu ne peux rien contre eux ! Tu vas te faire tuer pour de bon, et ça n’aidera ni Estrella ni Eymeri !
    
    - Avez-vous pu prévenir quelqu’un avant de venir ? demanda Yllias.
    
    - Rufus devrait nous rejoindre avec des renforts. Nous sommes juste partis en avant, expliqua Kina en repoussant les longues mèches argent de son visage. En théorie... Nous n'étions pas censés prendre de risques, juste faire le point de la situation.
    
    - Mais nous n’avons pas le temps de les attendre, rétorqua vivement le Gardien d’Or. Nous devons faire quelque chose avant qu’il ne soit trop tard... nous perdons bien assez de temps avec ces discussions ! Je ne veux pas qu’il arrive à Estrella la même chose qu’à Bastian !
    
    - C’est ce qui arrivera si tu te fais piéger avec elle, répondit doucement Kina, et tu le sais. J’étais là, Aurean... je sais ce qui s’est passé. Lizbet... avait réussi à implanter en Bastian des illusions créées par les ombres, pour qu’il voie en toi un danger et un rival. Comme ils ont tenté de le faire avec Estrella. »
    
    Kina baissa la tête :
    
    « J’étais là, Aurean. J’ai dû participer à la mise en place du sortilège qui devait vous retenir dans l’autre Erastria... Et je peux te dire qu’ils essayent de faire de même à présent. Si tu veux aider tes amis, il faut que tu restes libre et en pleine possession de tes moyens. »
    
    Elle releva les yeux :
    
    « Si tu te laisses piéger, Bastian sera mort en vain...
    
    - Mais tu ne comprends pas ! rétorqua violemment Aurean, les poings crispés. Estrella ne peut pas... ne doit pas disparaître ! Elle est la seule qui reste !
    
    - La seule... quoi ? demanda Yllias en écarquillant les yeux.
    
    - La dernière mage des Sept Couleurs ! »
    
    Quatre regards interloqués se posèrent sur lui.
    
    « Estrella est... une mage des Sept Couleurs ? Mais ce n’est pas possible, murmura Kaeli. C’est une d'Outremont. Les derniers mages capables de contrôler les Sept Couleurs de Magie sont nés dans la lignée des Trente, comme...
    
    - ... Bastian, termina Fontain pour elle. Bastian était un mage des Sept Couleurs aussi, n’est-ce pas ?
    
    - Je crois qu’il est plus que temps que tu nous dises tout, remarqua Segara avec lassitude. Vu ce que nous savons déjà, je ne sais pas s’il est encore utile de nous cacher des choses. »
    
    Aurean hésita, le regard fixé sur le mur du cimetière où les effets du sortilège poursuivaient leur progression. Enfin, il se retourna vers eux en soupirant :
    
    « Tu as sans doute raison, Segara. Bastian était un mage des Sept couleurs et j’étais chargé, en tant que Gardien, de le protéger. Mais comme vous le savez tous, j’ai échoué. »
    
    Il baissa la tête avec tristesse, laissant ses longues mèches blondes voiler son visage.
    
    « Nous avons été piégés dans la crypte des Trentes... ou plutôt, dans le double de cette crypte qui avait été transférée dans cet autre monde dont viennent Mikhail d’Arral et sa fille. En agissant ainsi, ils nous supprimaient tous les deux... délibérément. Mais pour une raison que j’ignore, Estrella a pu pénétrer dans cet autre monde... et elle m’a éveillé. J’ai découvert que sa lumière avait été scellée...
    
    - Scellée ? s’exclama Yllias. Tu veux dire, comme dissimulée au fond d’elle-même ?
    
    - Oui, on peut dire cela.
    
    - C’est donc pour ça qu’elle n’est pas entrée à l’Académie. Son absence de Lumière n'était pas une rumeur. Elle semblait réellement être Incolore...
    
    - Oui. Je l’ai aidée à libérer sa Lumière, et elle m'en a rendu une partie, ce qui m’a permis de survivre. Mais à ce moment-là, même si j’ignore pourquoi, le Lien s’est créé. »
    
    Il plissa pensivement les yeux :
    
    « Je pense que c'est une sorte de réflexe de survie. Après tout, nous nous trouvions encore dans la faille qui donnait sur cet autre monde. »
    
    Il laissa passer un moment de silence, avant de poursuivre, écartant les mains en témoignage d'impuissance :
    
    « J’aurais bien voulu pouvoir vous en dire plus, surtout si cela peut aider Estrella. Mais au moins, nous savons ce qu’ils sont en train de faire. Ils ne pourront pas m’avoir par surprise... J’ai peut-être une chance de tirer au moins Estrella et Eymeri de cette situation ! »
    
    Yllias s’avança vers lui, les bras croisés, le regard fulminant :
    
    « Et toi dans tout ça ?
    
    - Comment cela, moi ? répéta le Gardien avec un regard innocent.
    
    - Tu comptes te jeter dans la gueule du loup, les sauver et y rester à leur place ? »
    
    Aurean haussa les épaules :
    
    « Tout ce que je sais, c’est que nous devons faire quelque chose avant qu’il ne soit trop tard...
    
    Il pivota sur ses talons et se dirigea vers l’entrée du cimetière ; Yllias lui emboîta aussitôt le pas. L’effet de dédoublement s’était encore intensifié.
    
    Soudain, le garçon blond s’arrêta net ; il releva sa manche et fixa le bracelet de lumière qui encerclait son poignet :
    
    « Que se passe-t-il ? lui demanda le mage de l’École verte d’un ton inquiet.
    
    - Le lien... Il a changé...»
    
    La voix du Gardien était empreinte d’étonnement, mais aussi d’une étrange frayeur :
    
    «Estrella est en train de le rompre ! »
    
    
ƸӜƷ

    
    Au départ, elle avait craint que ça ne fonctionne pas... Mais plus sa concentration s’intensifiait, plus elle sentait le lien s’affiner, comme une cordelette dont les brins cédaient les uns après les autres sous l'usure... Bientôt, Aurean serait libre, il pourrait retourner à Lucida, retrouver ses pouvoirs, voire ses souvenirs. Il ne serait plus retenu par sa présence ni mis en danger par ses initiatives imprudentes... et sans le Gardien ni elle-même pour les entraîner entre les griffes des Ombres, ses amis resteraient saufs...
    
    Si Estrella avait su que c'était possible et pas forcément si difficile, elle l’aurait fait bien plus tôt. Elle entrouvrit légèrement les paupières pour observer ses ennemis, mais ils ne semblaient pas réaliser ce qu’elle était en train de faire... Elle referma les yeux avec un léger sourire. Tout allait s’arranger. Aurean serait libre, et si pour cela elle devait payer le prix de ses erreurs, elle était prête à l’accepter... Et pour le reste... Si la lutte devait continuer pour la sauvegarde d’Erastria – et pour écarter le terrible avenir qui se profilait –, peut-être que le mystérieux Soveregne sortirait enfin de la retraite où il se terrait pour assumer ses responsabilités auprès de ses alliés...
    
    Avec une étrange sérénité, elle s’apprêta à rompre les dernières bribes du Lien.
    
    
ƸӜƷ

    
    Tous les regards étaient à présent braqués sur le Gardien d’Or. Le visage d’Aurean portait une expression emprunte de détresse :
    
    « Mais pourquoi fait-elle une chose pareille... ?
    
    - Pour essayer de te sauver ? répondit Kina avec tristesse. De nous sauver ? Dès que le lien sera rompu, tu retourneras aussitôt à Lucid... Il ne te sera plus possible d'intervenir sur Erastria...
    
    - Je sais ! Mais personne ne va pouvoir la sauver, à moins que les autres Gardiens n’arrivent avant qu'il ne soit trop tard... »
    
    Il scruta l’arrière du parc, comme s’il s’attendait à y voir apparaître Azura et Rufus, mais personne ne se montra à point nommé. Kina s’approcha et tendit la main vers lui, sans toutefois oser le toucher : quand elle eut attiré son attention, elle planta son regard dans les yeux dorés du garçon :
    
    «Aurean... Peut-être qu’elle a raison et que c’est la seule solution... Mais s’il y en a une autre... Tu peux le lui dire par l’intermédiaire du lien.
    
    - Une autre solution ? »
    
    Le Gardien leva la main, contemplant la ligne lumineuse qui commençait à faiblir dangereusement. Il serra les mâchoires ; une nouvelle résolution apparut sur ses traits...
    
    « Tu as raison... Je pense qu'il y a une autre solution, Kina. Et je ferais de mon mieux pour qu’elle le comprenne... »
    
    
ƸӜƷ

    
    Estrella était épuisée, physiquement comme moralement. Plus rien ne semblait exister que ce lien presque brisé... Elle réalisa qu’elle avait du mal à franchir le dernier pas. Elle devait trouver la force et le courage qui pour le moment lui faisaient cruellement défaut.
    
    Soudain, elle sentit un courant brutal de Lumière parcourir la ligne affaiblie. Surprise, elle lâcha prise sur la tâche en cours... La Lumière cherchait à s’infiltrer au coeur même de son être, résonnant avec sa propre Magie.
    
    « Au... Aurean ? » balbutia-t-elle, perplexe.
    
    Elle percevait sa présence, portée par ce qui restait du lien... Elle lui parvenait par vagues, comme s’il tentait d'attirer son attention. La jeune fille aurait voulu l'ignorer, sachant qu’il n’accepterait jamais sa décision... Il ne saisissait pas sa volonté de le sauver à n’importe quel prix. Mais Aurean se faisait insistant. Peut-être lui transmettait-il un message extrêmement important, qu’elle ne pouvait refuser d'écouter. Sans doute devait-elle au moins tenter de comprendre ce qu’il essayait de lui dire...
    
    Estrella laissa le Lumière si pure, si essentielle du Gardien l’imprégner et s'efforça d’y trouver les pensées qu’elle convoyait. Même l’esprit d’Aurean semblait résonner avec la Couleur de la Transmutation. Au bout d’un moment, elle eut le sentiment de le voir, debout devant elle... Pas une créature fantasmagorique, mais le jeune garçon de quinze ans, au fin visage et aux grands yeux d’or, qui la regardait avec sa gentillesse naturelle :
    
    « Estrella... Je sais ce que tu essayes de faire. Mais si tu parviens à briser notre lien, cela veut dire que tu peux aussi le renforcer. Le rendre aussi puissant qu’il aurait pu l’être dès le départ. Et si le lien se renforce suffisamment, je pourrai de nouveau avoir accès à tous mes pouvoirs et faire face au Prétorien à forces égales. Est-ce que tu comprends ? »
    
    La jeune fille étouffa un cri de surprise : renforcer leur lien ? Comment était-ce même possible ?
    
    «Notre lien n’est pas normal... ni naturel... Je suis une fille, et tu es un garçon. Il n’aurait pas dû exister...
    
    - C’est une règle. Pas une obligation. Sinon, nous n’aurions jamais pu nous lier. Nous devons essayer, Estrella. »
    
    Elle serra très fort ses paupières, réprimant un sanglot.
    
    « Nous pouvons y arriver. Il suffit que tu le veuilles... Que tu répares ce que tu as tenté de briser... »
    
    Il lui tendait les bras, ses yeux d'or débordant de confiance. Une confiance qu'elle n'avait pas l'impression de mériter, mais qu'elle ne voulait surtout pas décevoir... Elle invoqua la Couleur Or qui avait été jadis donnée à l'un de ses ancêtres par Aurean lui-même, même s'il en avait perdu le souvenir. En esprit, elle attrapa ses mains, lui offrant cette Lumière pour que leur Couleur ne fasse plus qu'une... Pour que leur lien devienne puissant et solide comme il ne l'avait jamais encore été...
    
    La vibration de leur Couleur demeura un moment irrégulière, un peu déphasée avant de progressivement s'accorder. Toute notion de temps et d'espace semblait avoir disparu, seule existait désormais la réalité du lien qui se réparait et se renforçait à chaque instant... Elle comprenait à présent que ce qui s’était tissé entre eux, ce jour-là dans la crypte, n'était que le pâle reflet de ce qui unissait dame Ledelian et Azura, maître Bertlam et Rufus, Renate et Virdis...
    
    Leurs mains se détachèrent... Estrella vit l'image d'Aurean lui sourire avant de lentement s'effacer de son esprit. Elle éprouvait une étrange sérénité, comme si le danger qui les menaçait s'était fait très lointain... Encore engourdie, elle s'étira légèrement sur son lit d'herbes folles, sentant les brins lui chatouiller la joue. Enfin, elle rouvrit les yeux ; autour de son poignet, qui reposait à hauteur de son regard, le lien brillait d'une lueur nouvelle.
    
    Craignant que les d'Arral ne s'en aperçoive, elle ramena son bras et le glissa sous sa tête, pour en dissimuler l'éclat. Autour d'elle, la scène commençait à se dédoubler sérieusement : il ne se passerait plus beaucoup de temps avant qu'elle soit transportée avec les serviteurs des Ombres dans l'autre Erastria...
    
    Avec le plus de discrétion possible, afin d'éviter d'attirer l'attention de ses ennemis, elle se retourna vers Eymeri dont elle devinait la silhouette inconsciente non loin d'elle. Elle devait le sortir de là avant que cela ne devienne infaisable. La jeune fille lança un regard vers Lizbet, son père et le Prétorien : ils semblaient si intensément plongés dans leur tâche qu'ils devaient en avoir oublié son existence...
    
    Elle se redressa sur ses coudes et genoux et se mit à ramper lentement en direction de son ami. Elle fut bientôt assez près pour pourvoir le toucher en tendant le bras.
    
    « Eymeri ? » chuchota-t-elle en serrant son épaule.
    
    Les yeux bruns s'entrouvrirent dans le visage pâle aux traits tirés.
    
    « Estrella ? »
    
    Il referma aussitôt les paupières, le visage crispé :
    
    « Je... je ne me sens pas bien... souffla-t-il faiblement.
    
    - je sais, murmura-t-elle d'un ton qui se voulait rassurant. Tout ira bien...
    
    - Tu ne crois pas si bien dire ! »
    
    Elle sursauta en reconnaissant la voix de Lizbet. Elle tourna les yeux vers la jeune d'Arral, qui la considérait avec une expression goguenarde.
    
    « Il semble que ton Gardien ait renoncé à te venir en aide... »
    
    Elle faillit protester, lui dire que c'était faux, qu'Aurean ne les abandonnerait pas... mais au moment où elle ouvrait la bouche, elle sentit à l’intérieur d'elle-même comme un arrachement subit... suivi d'un étrange vide...
    
    « Aurean ? »
    
    Elle hoqueta de stupeur en réalisant que la présence du Gardien avait disparu !

Texte publié par Beatrix, 19 février 2017 à 02h27
© tous droits réservés.
«
»
Tome 1, Chapitre 44 « Le complot des Ombres – Quatrième partie » Tome 1, Chapitre 44
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1280 histoires publiées
606 membres inscrits
Notre membre le plus récent est plumeconteur87
LeConteur.fr 2013-2019 © Tous droits réservés