Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Chapitre 43 « Le complot des Ombres – Troisième partie » Tome 1, Chapitre 43
Des créatures se dressaient devant eux, semblables à celles qui avaient attaqué sur la terrasse de l'hôtel particulier. Elles possédaient le même corps d'ombre éthérée, les mêmes ailes effilochées, les mêmes gouffres de néant en lieu et place de regard... Elles étaient apparues de nulle part, au nombre de quatre ; déjà, au bout de leurs mains tendues, se tordaient de longs tentacules d'obscurité.
    
    Les quatre élèves de l'Académie se rapprochèrent instinctivement les uns des autres, pris au dépourvu par la présence de ces êtres.
    
    « Sans Eymeri, nous n'allons pas pouvoir les combattre, murmura Kaeli d'une voix tremblante. Aucun de nos pouvoirs ne peut quoi que ce soit contre eux...
    
    - Ce n'est pas si sûr, murmura Segara. Je... Je n'ai jamais tenté de le faire, mais si je parvenais à ralentir le temps autour d'eux, cela vous permettrait se fuir...
    
    - Mais tu es épuisée, Segara ! » protesta Fontain.
    
    La fille brune haussa les épaules ; elle s'avança d'un pas, les yeux à demi fermés ; sur ses mains pâles, la Lumière Indigo se mit à déferler par vagues, pour venir se lover en tourbillons autour des créatures ; aussitôt, tous leurs gestes devinrent lents et laborieux, comme si elles étaient prises dans un liquide épais. Ses amis la fixèrent d'un regard impressionné ; mais il était clair, aux tremblements qui agitaient son corps mince, qu'elle ne le retiendrait pas longtemps.
    
    « Je peux essayer de sentir si Estrella et Eymeri sont bien là... murmura Kaeli. De toute façon, nous sommes déjà repérés !
    
    - Bonne idée ! l'encouragea Yllias. Pendant ce temps, je vais essayer de voir avec Fontain comment nous pouvons neutraliser les Ombres !
    
    - Cela paraît difficile, objecta le mage de l'École orange. Ces êtres ne sont pas sensibles aux attaques matérielles. Cependant... »
    
    Il fronça les sourcils :
    
    « ...Si nous pouvons trouver une source de lumière et l'intensifier, comme nous l'avions fait avec Estrella, nous avons une chance de les chasser de ce monde... »
    
    Son ami observa la végétation tout autour d'eux :
    
    « Il y a des branches mortes un peu partout... Est-ce que tu as de quoi faire du feu ?
    
    - Je n'ai pas de briquet dans ma poche... On peut essayer de frotter des branches sèches l'une contre l'autre.... »
    
    Yllias haussa les épaules avec dérision :
    
    « Bien sûr ! Nous avons toute la nuit pour cela... Peut-être qu'il reste un briquet dans les cuisines de la demeure ?
    
    - Nous n'aurons jamais le temps. Segara faiblit déjà...
    
    - Oublions le feu... Ce ne serait possible que si nous avions quelqu'un avec le don de transmutation, comme Estrella ou Aurean... Mais notre magie est faite de Lumière, et c'est elle qui peut faire reculer les Ombres , et pas forcément le feu ! »
    
    Avisant quelque chose près de son pied, Fontain se baissa pour le ramasser : il s'agissait de la tige d'une plante grimpante, qui progressait sur le sol à la recherche d'un support où s'agripper. Il laissa sa lumière orangée envahir la tige, la nimbant d'une aura qui l'illuminait sur toute sa longueur. Il se tourna vers le garçon aux yeux verts :
    
    « Yllias... Peux-tu faire en sorte que cette liane pousse de façon accélérée pour s'attacher aux ombres ? »
    
    Le mage de l'École Verte esquissa une moue sceptique, mais il finit par hocher la tête :
    
    « Ça ne coûte rien d'essayer... »
    
    Il saisit la liane que lui tendait Fontain ; la lumière verte commença à y affluer par vagues, moirant l'aura orange ; la tige fila entre ses doigts, en direction de l'Ombre presque figée ; elle s'enroula autour de la forme ténébreuse, comme un lasso étincelant.
    
    Segara reporta son attention sur les trois ennemis restants ; la lueur autour de ses mains était devenue presque aveuglante ; des gouttes de sueur perlaient sur son front.
    
    « Je... ne tiendrai plus très longtemps », murmura-t-elle d'une voix rauque.
    
    Kaeli sortit de sa concentration, les yeux élargis par le désarroi :
    
    « Ils sont bien là... Estrella semble aller bien, mais Eymeri... J'ai perçu sa présence. Il est inconscient et... il y a quelque chose qui ne va pas du tout chez lui... »
    
    Sa voix était emplie de détresse. Les deux garçons serrèrent les dents et poursuivirent leur lutte improbable contre les Ombres mineures...
    
    
ƸӜƷ

    
    Estrella légèrement les yeux : comme une terrible contamination, les ramifications sombres du sort continuaient d'envahir le cimetière ; la jeune fille avait l'impression que tout autour d'elle, la végétation, les murs, les tombes commençait à se dédoubler ... Comme la crypte quand elle y avait pénétré. Pouvait-elle encore gagner du temps ? Si elle perturbait le maléfice dès maintenant, peut-être parviendrait-elle à retenir ses ennemis assez longuement pour permettre l'arrivée des secours...
    
    Quels secours... ? Personne ne pouvait rien faire contre le Prétorien !
    
    Sauf un Gardien au fait de sa puissance. Si le monstre avait pu si aisément éliminer Aurean, avant ces deux années fatidiques, il l'aurait fait directement, sans avoir besoin de... transplaner. Il n'avait pu blesser le Gardien d'Or, le soir du bal, que parce que celui-ci n'était plus que l'ombre de lui-même.
    
    La mage des Sept Couleurs examina le lien à son poignet. Un moment, elle avait cru voir le fil de lumière se dessiner, pour disparaître aussitôt. Aurean était encore bien trop faible pour leur venir en aide... mieux valait pour lui rester à l'abri.
    
    Elle se replia sur elle-même, désespérée. La chaleur des larmes coula lentement sur ses joues.
    
    
ƸӜƷ

    
    La quatrième Ombre était à peine maîtrisée quand Segara tomba à genoux puis glissa au sol, comme une marionnette dont on aurait coupé les fils, sa longue chevelure sombre répandue autour d'elle. Yllias se précipita vers son amie, la soulevant par les épaules. La jeune femme rouvrit brièvement les yeux et esquissa un léger sourire :
    
    « Je ... je ne peux faire plus, Yllias. Je suis trop épuisée...
    
    - Tu as déjà fait plus que ton possible, répondit-il gravement. Tu es une magicienne puissante. Plus que n'importe qui des Hautes Lignées...
    
    - Merci », souffla-t-elle.
    
    Ses paupières retombèrent et elle s'affaissa dans ses bras. Il la secoua doucement en appelant son nom, mais elle ne réagit pas. Malgré tout, sa respiration profonde et régulière rassura le mage aux yeux verts.
    
    « Qiu'est-ce qu'elle a ? demanda Kaeli avec inquiétude.
    
    - Elle est juste à bout de forces. »
    
    Il allongea soigneusement la compagnonne dans l'herbe, en gardant un œil sur les créatures qui commençaient à se débattre contre leurs liens. Pour l'instant, la Lumière les entravait, mais pour combien de temps encore... ?
    
    
ƸӜƷ

    
    Ils avaient couru aussi vite qu'ils le pouvaient, autant que leurs corps pas tout à fait humains le leur permettaient. Quand Kina trébucha, Aurean lui tendit la main, mais elle secoua la tête et se releva par elle-même. Le Lucidien grimaça légèrement avant de reprendre sa route. À aucun moment, ils n'avaient hésité sur la direction à choisir.
    
    Enfin, la demeure se profila derrière son rideau d'arbre, forme sombre et lugubre sur fond de nuit. Aurean se précipita vers le portail rouillé et écaillé et l'agrippa des deux mains : le battant avait juste été poussé et s'ouvrit aisément pour eux. Kina fila aussitôt dans le parc. Il s'engouffra à sa suite dans le jardin à l'abandon. Ils longèrent la bâtisse de pierre grise et débouchèrent sur l'arrière de la propriété, se frayant un passage entre les hautes herbes qui avaient colonisé les allées de gravier.
    
    La vision qui les y attendait les arrêta net : Yllias et Fontain faisaient face à quatre Ombres mineures, qu'ils avaient réussi à ligoter grâce à des tiges luminescentes. Les créatures, qui se débattaient énergiquement, briseraient rapidement ces faibles liens de Lumière. Non loin de là, Kaeli était agenouillée à côté de Segara qui gisait inconsciente. Elle tenait la main de la compagnonne entre les siennes, tout en fixant leurs adversaires avec une expression angoissée.
    
    L'une des Ombres rompit brutalement ses attaches ; elle étendit ses ailes déchiquetées et s'éleva dans la nuit, pour foncer directement sur Kina qui la contemplait, figée sur place. Aurean eut à peine le temps de s'interposer, son bâton de lumière entre les mains ; il frappa violemment la créature au côté, la renvoyant dans les airs, de longues écharpes d'obscurité s'échappant de son flanc béant.
    
    « Tu es encore affaibli, tu ne parviendras pas à les avoir tous les quatre... souffla la Penumbréenne.
    
    - Je n'ai pas le choix ! » rétorqua-t-il d'une voix emplie de détresse.
    
    Fontain regarda autour de lui et repéra une branche morte ; il la ramassa et la satura de sa magie de Création, jusqu'à ce qu'une aura orangée palpite tout autour de l'écorce.
    
    « Ça ne suffira pas ! lui lança Yllias d'un ton paniqué.
    
    - Ce sera mieux que rien. On ne peut pas rester sans rien faire... ils sont vulnérables à la Lumière ! N'importe quel type de Lumière. Il suffit qu'elle trouve un support...
    
    - Mais tu n'as rien d'un guerrier ! Tu vas mettre Aurean en danger ! »
    
    Sans répondre, le mage rondouillard se plaça derrière le garçon blond pour garder son dos. La créature redescendit, cherchant une ouverture pour attaquer le Gardien ; Fontain parvint à frapper l'une de ses ailes. La Lumière prêta assez de puissance à son coup pour distraire l'Ombre mineure. La diversion permit à Aurean de planter son bâton dans le cœur de l'ennemi, qui se dispersa dans un tourbillon de sombre brume.
    
    Le Gardien d'Or vacillait sur ses jambes, épuisé même par ce court combat. Kina, qui était restée en retrait, les mains serrées l'une contre l'autre, s'avança d'un pas incertain :
    
    « Ma magie peut avoir prise sur eux, déclara-t-elle d'un ton hésitant. Je vais tenter quelque chose... »
    
    Yllias, Fontain et Kaeli, qui ne s'étaient pas aperçus de la présence de la « sœur jumelle » de Lizbet, esquissèrent un mouvement de recul en pensant reconnaître leur ennemie. Aurean se porta à ses côtés :
    
    « Du calme, c'est Kina ! Elle est là pour nous aider ! »
    
    Yllias croisa les bras, posant sur la jeune Ombre un regard suspicieux :
    
    « Qu'est-ce qui nous dit que tu ne vas pas nous trahir ? demanda-t-il durement.
    
    - Rien, souffla-t-elle, laissant ses longues mèches couleur de pluie couler devant son visage. Si vous ne voulez pas me faire confiance... je comprendrai.
    
    - Elle est de notre côté ! déclara Aurean fermement. De toute façon, nous n'avons d'autres choix que d'accepter son appui si nous voulons vaincre nos adversaires ! »
    
    Il regarda ses amis l'un après l'autre :
    
    « Où est Estrella ? Et Eymari ? J'imagine qu'il vous a accompagné ? Que s'est-il passé ici ? »
    
    Devant leurs regards effarés, il se tourna vers le mur du cimetière, envahi par les sombres émanations ; ses contours se brouillaient progressivement :
    
    « Je suppose que nous n'avons pas vraiment le temps d'en parler ? » ajouta-t-il nerveusement.
    
    Entre les bras de Kaeli, Segara remua légèrement ; ses yeux s'ouvrirent d'une fraction ; elle se redressa en soupirant et murmura d'une voix presque inaudible :
    
    « Faites confiance à Kina. Je suis sûre qu'elle ne demande qu'à nous aider... Et nous n'avons rien à perdre... si nous voulons sauver Estrella et Eymeri... »
    
    Une brume obscure mouilla les yeux de Kina ; elle hocha la tête et esquissa un léger sourire avant de se tourner en direction des trois adversaires restants, dont les liens étaient en train de céder.
    
    « Reculez-vous ! »
    
    Bien campée sur ses jambes, elle tendit les deux mains. Des vagues obscures commencèrent à marbrer sa peau ; des nuées tourbillonnantes quittèrent ses doigts en arabesques élégantes et hypnotiques. Progressivement, elles s'agencèrent autour des êtres, les enfermant dans une prison de dentelle brumeuse. Les ailes des Ombres mineures s'affaissèrent, leurs membres retombèrent inertes, les puits de néant qui leur servaient de regard se perdirent dans le lointain...
    
    « Ils sont plongés dans une illusion et incapables de réagir à présent ! expliqua Kina d'une voix empreinte de gravité. C'est le moment de les renvoyer... Aurean ?
    
    - Ils sont... sans défense, objecta le Gardien d'une voix incertaine.
    
    - Mon sort ne tiendra pas des heures. Tu dois te décider, ce n'est pas comme si tu devais les tuer. Tu sais qu'ils n'auraient aucun état d'âme ! »
    
    Le Gardien d'Or se mordit la lèvre et hocha la tête. Le bâton entre ses mains se rétracta et disparut, pour laisser place à une boule de lumière d'une intensité aveuglante. Il la projeta sur la plus proche des créatures, qui s'évanouit dans un tourbillon de sombre brume. Aurean reporta son attention sur les deux Ombres mineures qui formaient encore un obstacle entre lui et ses amis en danger.
    
    
ƸӜƷ

    
    « Ils sont là... Cette petite gourde d'Ombre et cet imbécile de Gardien d'Or... Ils sont venus, comme nous nous y attendions ! »
    
    Lizbet chuchotait, mais le triomphe dans sa voix restait clairement audible. Estrella sentit la peur lui nouer les tripes. Quand elle essaya de bouger, elle fut prise d'un étrange vertige, qui lui rappela la désorientation qu'elle avait éprouvée en pénétrant dans la crypte des Trente, celle où les deux garçons avaient été piégés. Elle comprit que les Arral voulaient la condamner à un sort similaire.
    
    Une fois qu'une image de ce lieu aurait été créée dans cet autre Esrastria, l'Erastria de l'Ombre, ils l'y enfermeraient avec Aurean. Dans cet univers, Lucid, dont son ami tirait l'essentiel de ses forces, n'existait plus... Il ne lui resterait que le lien entre eux deux, aussi imparfait et improbable qu'il soit. Une fois piégé, Aurean ne pourrait le rombre au risque de disparaître, sans même pouvoir renaître sous la forme d'un nouveau Cycle. Mais sans doute choisirait-il la mort plutôt que de le voir connaître le sort de Bastian.
    
    La seule façon d'éviter cela était de briser le lien elle-même avant qu'il ne se jette dans la gueule du loup. Sans rien pour l'ancrer à Erastria, il se retrouverait à l'abri à Lucid. Après tout, c'était le besoin de savoir ce qui était arrivé à Bastian qui le retenait – et celui de la protéger, mais méritait-elle vraiment qu'il se sacrifie pour elle ? Elle s'était montrée imprudente, et Eymeri en avait payé le prix cher... ainsi que, peut-être, le reste de leurs amis.
    
    Elle ouvrit de nouveau les paupières et ramena son poignet à hauteur de ses yeux, aussi discrètement que possible : que pouvait-elle faire pour rompre une bonne fois pour toutes l'attache ? Il devait bien y avoir un moyen, puisque maître Alleman avait brisé celle qu'il partageait avec Aurean. Elle n'avait aucune idée de la manière dont elle pouvait procéder...
    
    Elle s'obligea à refermer les yeux et à ressentir le lien au travers de son don : le flux des particules de Lumière qui s'échangeaient de façon régulière entre elle et le Gardien. Même quand il n'était pas visible pour tous, il existait malgré tout. Comme une résonance, une concordance. Peut-être que pour le briser, il fallait juste qu'elle s'efforce de... résonner différemment ?
    
    Même si elle le niait encore devant lui, elle s'était habituée à ce lien... Aurean laisserait un grand vide dans sa vie, mais elle devrait faire avec. Sans doute le Gardien trouverait-il une attache plus adaptée à lui.
    
    Elle sentit une larme couler le long de sa tempe...
    
    

Texte publié par Beatrix, 4 janvier 2017 à 12h16
© tous droits réservés.
«
»
Tome 1, Chapitre 43 « Le complot des Ombres – Troisième partie » Tome 1, Chapitre 43
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1314 histoires publiées
625 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Sfm
LeConteur.fr 2013-2019 © Tous droits réservés