Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Chapitre 9 « Révélations – Première partie » Tome 1, Chapitre 9
Le reste de la journée s'était écoulé très calmement. Aurean avait passé de longues heures en compagnie d'Azura, ce qui semblait naturel puisqu'elle était sa compatriote, sa collègue... peut-être même sa sœur : après tout, Estrella n'en savait rien. Encore épuisée par ses péripéties nocturnes, elle s'était octroyée une longue sieste et s'était couchée sitôt après le dîner.
    
    Elle était sur le point de s'endormir quand quelques coups discrets retentirent à sa porte : avec lassitude, elle se leva pour aller ouvrir. Elle s'attendait à se trouver face à Madame Maysie, mais découvrit dame Ledelian, qui lui adressa un sourire :
    
    « Puis-je entrer ?
    
    — Bien... bien sûr », répondit nerveusement la jeune fille.
    
    Elle s'effaça pour laisser passer le professeur. Celle-ci regarda autour d'elle, avant de se diriger vers le fauteuil devant la fenêtre, tandis qu'Estrella s'installait sur son lit.
    
    « J'ai des nouvelles de vos parents, annonça la femme brune. Ils devraient arriver avec ceux de Bastian par le train, demain en fin de matinée.
    
    — Les parents de Bastian... »
    
    Elle se mordit la lèvre :
    
    « Qu'est-ce que je vais bien pouvoir leur dire ? murmura-t-elle timidement.
    
    — Ils sont déjà au courant, répondit dame Ledelian d'un ton rassurant. Maintenant que la faille de réalité a disparu, ils seront surtout préoccupés par la nécessité de récupérer le corps de leur fils et de lui donner une sépulture décente. »
    
    Estrella hocha la tête, peu convaincue.
    
    « Et Aurean ? Ils savaient qui il était, n'est-ce pas ? ajouta-t-elle avec inquiétude, en se souvenant que la présence du Gardien sur Erastria était considérée comme illégale.
    
    — Bien sûr, ils le savaient. Il aurait été difficile de le leur cacher.
    
    — Mais... ils le faisaient passer pour leur fils adoptif, non ? Est-ce qu'il ne va pas être obligé de vivre de nouveau avec eux ? »
    
    Dame Ledelian esquissa une légère grimace :
    
    « Eh bien... Contrairement à Bastian - avant qu'il ne change d'attitude envers Aurean, du moins -, ils ne l'ont jamais considéré que comme une sorte de... mal nécessaire. »
    
    L'expression était rude, mais elle avait le mérite de bien situer les choses.
    
    « Cela veut dire qu'ils ne le reprendront pas avec eux ?
    
    — Je l'ignore... Mais j'en doute fort. »
    
    Estrella baissa la tête, attristée par ces paroles... mais également soulagée : elle avait éprouvé une certaine crainte à l'idée de le voir retourner chez ses soi-disant parents adoptifs, car le lien l'aurait obligée à le suivre. Elle réalisa non sans gêne qu'il devrait probablement loger chez les d'Outremont. Elle se demanda comment elle allait présenter la nouvelle à son père et sa mère...
    
    D'autres questions la perturbaient tout autant :
    
    « Et en ce qui concerne l'Académie... Vous avez dit que je devrais y aller... Est-ce que cela posera des problèmes ? »
    
    Ledelian croisa ses longues jambes et haussa un sourcil étonné :
    
    « Des problèmes ? Pourquoi cela ?
    
    — Eh bien... Tout le monde y entre à treize ans, fit-elle sombrement. J'en ai seize... Je vais devoir me retrouve dans la même classe que des enfants ! »
    
    Le professeur éclata de rire ; Estrella devint cramoisie ; elle serra ses mains l'une contre l'autre et baissa le nez, espérant – probablement en vain – que la jeune femme ne remarquerait pas sa gêne.
    
    « Tu n'as pas à t'inquiéter, poursuivit cette dernière d'un ton enjoué, il n'est pas question que tu rentres en première année. Nous t’intégrerons directement en quatrième année, à la rentrée prochaine. En attendant, nous profiterons de l'été qui s'annonce pour te donner une formation accélérée. Est-ce que cela te convient ? »
    
    Soulagée, Estrella hocha la tête :
    
    « C'est parfait, répondit-elle avec un large sourire . Mais quand vous dites « nous », de qui parlez-vous ?
    
    — Je vous formerai essentiellement sur les bases de la Lumière et de son utilisation. Pour la suite, vous serez confiée à notre professeur de transfiguration..
    
    — Transfiguration... ? »
    
    La jeune fille plissa le nez :
    
    « Vous voulez bien dire... l'Ecole Jaune ?
    
    — En effet. Comme c'est le don que vous avez spontanément employé, il s'agit selon toute apparence de votre Couleur la plus forte. Votre lien avec Aurean, le Gardien d'Or, ne peut que le confirmer. »
    
    La jeune fille baissa la tête : elle n'était pas vaine, ni coquette, mais la vieille discussion entre sa mère et sa sœur lui revint en mémoire. Elle n'avait pas particulièrement envie de porter un uniforme jaune, qui ne siérait pas vraiment à son teint clair. Elle avait beau essayer de le considérer comme une consécration, elle avait du mal à y parvenir.
    
    « A la rentrée prochaine, poursuivit Ledelian, Aurean reviendra avec vous à l'académie. Il va nous falloir expliquer son absence durant deux ans. Il avait des camarades, qui se souviendront de lui comme d'un garçon de treize ans... Heureusement que vous avez l'âge de Bastian. Même si votre lien est pour le moins inhabituel, il semble suivre les mêmes règles concernant l'âge apparent de votre gardien.
    
    — Vous voulez dire que cet âge dépend de celui de leur attache ?
    
    — Bien sûr. Si l’Attache d'un gardien est un enfant ou un adolescent, le Gardien paraîtra toujours d'un an plus jeune que lui... ou qu'elle. Par contre, si son attache est un adulte, il se présente toujours comme un jeune homme ou d'une jeune femme d'une vingtaine d'années, tout au plus. »
    
    Estrella écarquilla les yeux sous l'effet de la réalisation :
    
    « C'est pour cela que quand j'ai trouvé Aurean, il semblait n'avoir que treize ans... Mais qu'il en a quinze maintenant ?
    
    — Exactement.
    
    — Mais s'il est sensé être plus jeune que moi, nous ne serons pas dans la même classe ? 
    
    — Il a bénéficié d'une dispense à l’époque, pour rester avec son frère adoptif. Cela arrive parfois pour les élèves dont le pouvoir est particulièrement puissant et doit être contrôlé au plus vite.
    
    — Il peut utiliser la magie des Sept Couleurs ? »
    
    Elle secoua la tête, réalisant la maladresse de sa remarque :
    
    « Si l'histoire de Lucid et des gardiens est vrai.. Il doit au moins contrôler la magie de transfiguration ?
    
    — En quelque sorte, il en est même l'origine. »
    
    L'origine...
    
    Elle ouvrit la bouche, mais aucun son n'en sortit.
    
    « En fait, chaque gardien est l'incarnation d'une des Couleurs de Lucid, poursuivit dame Ledelian. Quand les ancêtres des Hautes Lignées ont reçu les Sept Couleurs, chaque gardien a investi les personnes choisies de sa propre couleur. On raconte qu'à l'origine, tous les mages maîtrisaient à égale puissance les Sept Couleurs. Ce n'est que progressivement que les dons se sont divisés...
    
    — Mais alors, Aurean doit être extrêmement puissant ! balbutia Estrella en se penchant en avant, les mains crispées sur sa chemise de nuit.
    
    — Pas à ce point-là ! »
    
    Le professeur sourit avec amusement :
    
    « Il faut savoir que comme tous les êtres – et même toute les chose dans le royaume de Lucid, les Gardiens sont faits de lumière. Quand ils franchissent le passage vers notre monde, leur substance se trouve légèrement modifiée. Ils deviennent plus matériels, sans pour autant changer fondamentalement de substance. »
    
    Estrella fonça légèrement les sourcils :
    
    « Cela veut dire qu'ils se transforment... en quelque sorte, en lumière solide ?
    
    — Exactement. Cependant, comme je vous l'ai déjà expliqué, ce n'est pas un état normal pour eux : ils tendent à revenir vers leur état naturel et être rappelé dans leur royaume d'origine. C'est pour cela que pour les stabiliser, ils ont besoin de l'attache d'un humain d'Erastria. »
    
    La jeune fille prit le temps de pondérer tout cela. Déjà, tout un bouquet de questions s'épanouissait dans son esprit.
    
    « Mais quel est l'intérêt pour les Gardiens de rester dans ce monde, s'ils n'y disposent pas de leurs pouvoirs d'origine ?
    
    — Parce qu'il est de leur devoir de protéger Erastria... et au delà, Lucid. Certes, il voient leurs capacités réduites, mais ils demeurent plus puissants qu'un mage humain. Aurean pourrait aisément surpasser n'importe quel mage de l'Ecole Jaune de Transfiguration, même Bastian qui était l'élève le plus doué de sa classe... et même son professeur, maître Alleman de Veritas. »
    
    Elle marqua une pause, baissant silencieusement les yeux, avant de reprendre enfin d'un ton hésitant :
    
    « Il y a une chose que vous devez savoir, Estrella. Bastian n'était pas... ordinaire. C'était l'un des très rares mages capables de contrôler les Sept Couleurs de Magie. »
    
    Les yeux d'Estrella s’écarquillèrent :
    
    « Comme Alesme de Trente ? »
    
    Ledelian lui lança un regard surpris :
    
    « Comment connaissez-vous Alesme de Trente ?
    
    — J'ai vu sa tombe dans la crypte. »
    
    La jeune fille serra ses bras autour d'elle, saisie d'un froid soudain en repensant au moment où elle avait trouvé les deux garçons.
    
    « C'est ce qui rend la perte de Bastian encore plus sévère, reprit dame Ledelian. La moitié des mages contrôlant les Sept Couleurs provenaient de la lignée des Trente. Mais ni son père, ni son frère, même s'ils sont de puissants mages, n'ont manifesté cette capacité. Il était sans doute l'un des seuls de sa génération à posséder cette capacité. C'est la raison pour laquelle Alleman de Veritas l'avait confié à Aurean. Afin qu'il puisse le protéger de toute attaque éventuelle. Mais hélas... sans succès. »
    
    Estrella sentit la tristesse lui serrer la gorge :
    
    « Mais qui pouvait bien en vouloir à Aurean et à Bastian ? Ils n'étaient que des enfants... enfin, je veux dire, Bastian n'était qu'un enfant, et Aurean était sensé en être un... »
    
    Ledelian ferma à demi les yeux, l'air pensif :
    
    « C'est ce qu'il va falloir découvrir. Personne n'avait de raison particulière de se sentir menacé par Bastian. Quant à Auréan, nous étions très peu à connaître sa véritable nature. Il y a bien des rivalités entre les Hautes Lignées, mais elles ne vont jamais jusqu'au meurtre. On peut retenir l'éventualité d'une menace par un royaume voisin, mais ni Sabirath, ni Ezeriel n'ont manifesté la moindre agressivité depuis plus de deux siècles... ce qui n'exclut pas des manœuvres secrètes, mais c’est peu vraisemblable. »
    
    Elles s'appuya sur les accoudoirs et elle posa son menton sur ses mains croisées :
    
    « Mais je pencherai plutôt pour un autre ennemi. Il existe des mages qui emploient leur Couleur à des fins négatives, et la Haute Chambre ne peut pas forcément tout contrôler...
    
    — Mais si la Haute Chambre réprouve la présence des Gardiens à Erastria... est-ce qu'elle n'a pas pu prendre ombrage du lien etre Aurean et Bastian ?
    
    — La Haute Chambre a toute autorité d'agir contre les contrevenants, elle n'avait aucune raison de sévir en secret. Une sanction aurait été largement suffisante. J'aurais tendance à penser qu'Aurean était autant visé que Bastian. Il est très difficile, voire impossible de tuer un Gardien qui est en pleine possession de ses moyens. A moins de l'affaiblir par des moyens détournés. Je ne pense pas qu'Aurean était sensé survivre à cette tentative... Le meurtrier a voulu faire d'une pierre deux coup... »
    
    Elle se pencha, regardant la jeune fille dans les yeux :
    
    « C'est pourquoi votre sécurité à tous les deux doit être une priorité absolue.
    
    — Parce que je suis l'attache d'Aurean ? » fit Estrella un peu amèrement.
    
    Un sourire mystérieux étira les lèvres de Lédelian :
    
    « Pas seulement, Estrella. J'ai dans l'idée que vous êtes bien plus que simplement l'attache accidentelle du gardien Aurean. Pourquoi pensez-vous que vos pouvoirs ont été scellés ? »
    
    
ƸӜƷ

    
    
    Après cette conversation avec dame Ledelian, Estrella demeura un long moment éveillé, se tournant et se retournant dans son lit, en dépit de sa fatigue. En l'espace de quelques heures, elle venait d'hériter de plus de raisons de s’angoisser que bien des gens durant leur vie entière.
    
    Elle finit par s'asseoir dans la pénombre, les yeux grand ouverts, écoutant le bruit lancinant de sa propre respiration. Un moment, elle crut voir jouer au coin de sa vision comme une lueur d'argent. Elle se frotta les yeux, songeant à un effet de la fatigue ou une illusion d'optique... Puis elle se rappela ce papillon de lumière qui l'avait guidée.
    
    Bastian ?
    
    Cela n'avait pas de sens. Même si la conscience de Bastian avait pu brièvement s’attarder, elle s'était depuis longtemps enfuie, en ne laissant derrière elle qu'un reflet... Cela ne pouvait être rien d'autre.
    
    « Nous n’avons rien fait pour mériter ce qui nous est arrivé, Bastian, murmura-t-elle doucement. A part naître, sans doute... »
    
    Elle ferma les yeux et se laissa basculer en arrière sur ses oreillers, laissant son épuisement avoir raison d'elle.
    
     Une présence ténue effleura sa conscience...
    
    Tristesse...
    
    Mélancolie...
    
    Regret...
    
    RAGE....
    
    Un jeune garçon était assis sur la sol, les mains en arrière, comme s'il était violemment tombé après avoir été poussé. Son visage, à demi-dissimulé par de longues mèches blondes, exprimait l'incompréhension la plus totale. Ses grands yeux d'or, ou ce qui en était visible entre les mèches éparses, n'exprimaient aucune colère, aucune haine, juste un besoin de comprendre...
    
    « Laisse-le où il est, sussura une voix à son oreille. On t'a imposé de le supporter. »
    
    Il se retourna, rencontrant une paire d'yeux couleur de miroir...

    
    Estrella s’éveilla en sursaut, surprise par ce rêve étrange, si intense...
    
    Mais était-ce réellement un rêve ?
    

Texte publié par Beatrix, 9 septembre 2013 à 00h45
© tous droits réservés.
«
»
Tome 1, Chapitre 9 « Révélations – Première partie » Tome 1, Chapitre 9
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1226 histoires publiées
580 membres inscrits
Notre membre le plus récent est D-F Aubert
LeConteur.fr 2013-2019 © Tous droits réservés