Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 3, Chapitre 6 « L'ange de l'Ouest » Tome 3, Chapitre 6
Nicolas ne sait que penser de ses recherches sur ces fameuses ailes aperçues aux saisies. Il a d'abord été assez déçu en découvrant que leur dossier ne renfermait guère d'informations. Pourtant, aussi peu soient-elles, elles n'en sont pas moins surprenantes !
    
    Tout d'abord, Nicolas a la confirmation de ce qu'il soupçonnait. Cette double faux appartient bien à un enfant Faucheur mais pas n'importe lequel : la Veilleuse Pauline Morel. Une Veilleuse, rien que ça ! Il s'agit là, sans l'ombre d'un doute, des Faucheurs les plus respectés, les plus admirés et, surtout, les plus mystérieux. Ce sont eux, après tout, qui prévoient les morts et rédigent les contrats en conséquence. Sans eux, l'Ordre n'existerait tout simplement pas. Mais ces étranges confrères vivent isolés, reclus dans leur section. Certains disent qu'ils sont tant absorbés par leur travail qu'ils en oublient la notion du temps. Voire même de vivre en dehors de leur tâche. D'autres prétendent qu'ils sont enfermés car leur fonction finit par les rendre fous. Nicolas garde un assez mauvais souvenir de ses contrats pour imaginer ce qu'il ressentirait à voir et orchestrer cela à longueur de journée. Et cet enfant Faucheur, cette Pauline, est de ceux-là... Nicolas en a des frissons dans le dos !
    
    Toutefois, il y a des tas de détails étranges dans ce dossier. A commencer par la présence des ailes aux saisies ! Les Veilleurs ont pourtant bien besoin de leur faux pour être en possession de leur plein potentiel. Et quand bien même cette Pauline pourrait s'en passer, ces faux devraient être exposées à la forge et non enfermées dans l'entrepôt...
    L'autre détail qui interpelle Nicolas, c'est l'épaisseur d'étiquettes qui se succèdent dans la case du rang du Faucheur. "Veilleur" n'est que la dernière, le titre actuellement effectif, mais dessous, Nicolas peut au moins deviner la précédente : "Emissaire". Emissaire, puis Veilleur... Cette Pauline est un Faucheur au sacré potentiel ! Rien d'étonnant à ce que l'essence de sa faux ait pu donner une pièce aussi détaillée !
    
    Cette seconde fonction pourrait expliquer bien des choses. La mise sous saisie date de près de dix ans, or les ailes ont été forgées il y a onze ans d'après le dossier. Il est impossible de faucher des Eveillés avec une lame d'apprentissage et on ne devient pas Agent, Emissaire puis Veilleur en moins d'un an... Cette Pauline est peut-être Veilleur aujourd'hui, mais la saisie de ses faux date forcément de l'époque où elle était Emissaire. Comment a-t-elle alors pu poursuivre son travail sans ses faux ? La réponse est évidente : elle a été formée par l'Emissaire Leroy, il y a donc fort à parier qu'elle aussi a choisi de travailler avec un chien spectral plutôt qu'une lame. Serait-ce là la manière de faire des Emissaires instruits au bureau de l'Ouest ? Ou cela trahirait-il de la difficulté de créer une faux parfaitement adaptée à cette fonction ?
    
    La curiosité de Nicolas s'enflamme. Il ne pourra pas discuter de tout cela avec la Veilleuse Morel puisque leur section est interdite d'accès mais il peut tenter d'aborder l'Emissaire Leroy ! En revanche, rien de ceci n'explique pourquoi les ailes sont aux saisies et non à la forge...
    
    Nicolas ne trouve la réponse à cette question qu'en refermant le dossier. Quel idiot ! Il était si pressé de le lire qu'il n'a pas même remarqué le gros tampon rouge "Danger" sur la couverture du dossier ! C'est pourtant évident ! Un Faucheur regroupant les talents d'Emissaire et de Veilleur et pouvant se passer sans mal de sa faux ne peut être qu'un être d'exception... L'essence qui constitue ces ailes doit être des plus puissantes et Nicolas est prêt à parier que leur façonnage a coûté très cher au Forgeur qui s'en est occupé. Quel imbécile prendrait le risque d'exposer pareil possible danger au milieu d'un espace de travail ? C'est sans aucun doute leur potentiel incomparable qui a valu à ces ailes d'être placées sous saisie, et non les actes de leur propriétaire. D'ailleurs, quel mal aurait bien pu faire un tel Faucheur ? Nicolas en vient à être déçu de ne pouvoir rencontrer cette incroyable Pauline mais sa frustration lui donne le courage d'en apprendre plus auprès de Sophia !
    

Texte publié par Serenya, 26 juillet 2018 à 08h26
© tous droits réservés.
Commentaire & partage
Consulter les commentaires
Pour réagir â ce chapitre et poster une review, veuillez vous identifier ou vous inscrire !
«
»
Tome 3, Chapitre 6 « L'ange de l'Ouest » Tome 3, Chapitre 6
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1058 histoires publiées
503 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Ophelia420
LeConteur.fr 2013-2018 © Tous droits réservés