Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 3, Chapitre 3 « Curiosité d'Administratif » Tome 3, Chapitre 3
Après avoir déjeuné avec Edgard, le vieil archiviste, comme ils le font souvent, Nicolas le laisse retourner à son bureau pour faire de même. Mais à peine a-t-il franchi l'accueil de la section faux qu'Armand, son responsable, l'interpelle.
    
    - Nicolas, j'ai un service à te demander.
    
    Nicolas n'est qu'Assistant mais, comme tous ses collègues sont déjà pris, il va devoir se charger de remettre à son propriétaire une des faux saisies. Le jeune homme est ravi, il va avoir l'occasion d'étudier de près une nouvelle faux et d'échanger avec son détenteur. Il espère pouvoir en apprendre plus sur les circonstances de cette punition !
    
    Nicolas accompagne son responsable à l'entrepôt mais il déchante vite. La faux à restituer est une banale lame d'apprentissage. Rien de bien excitant finalement... Toutefois, cette mission lui ayant été confiée, il a bien l'intention de la mener avec toute la rigueur nécessaire !
    
    L'accessoire bien en main, le dossier correspondant sous le bras, Nicolas remonte les longs couloirs de l'Ordre. S'il connait le bureau du directeur pour y avoir été accueilli à son arrivée, il est moins certain de visualiser l'emplacement de la petite salle d'audience où il doit le retrouver.
    
    Lorsque c'est bien la voix grave attendue qui répond à ses coups contre la porte, Nicolas pousse un soupir de soulagement. A l'intérieur, il retrouve bien Monsieur le directeur mais également un jeune Faucheur d'une douzaine d'années à la mine renfrognée.
    
    - Ah, monsieur Andersen ! Vous arrivez juste au bon moment.
    
    Nicolas rend son sourire au directeur et adresse un signe de tête au Faucheur mais l'adolescent est trop occupé par l'examen de ses propres chaussures pour le remarquer.
    
    - Vous pouvez rendre sa faux à l'Apprenti Owen, je pense qu'il a compris la leçon.
    
    Le garçon s'empresse de récupérer son bien en grommelant un "oui, monsieur" guère convainquant aux oreilles de Nicolas, puis il file avec l'accord du directeur. Nicolas s'abstient de tout commentaire et fait glisser sur le bureau le dossier, ouvert à la bonne page. Avec un soupir, le directeur le tamponne, signe, et rend l'ensemble au Faucheur, agrémenté d'un dossier supplémentaire. Nicolas reconnait aussitôt la chemise cartonnée des dossiers du personnel.
    - Pourriez-vous ramener ceci à vos collègues des archives, je vous prie.
    
    Nicolas acquiesce et s'en retourne donc en direction des archives des Faucheurs. Mais avant de devoir confier le dossier à Edgard, Nicolas a bien l'intention d'y jeter un œil. Il sait que ce n'est pas autorisé mais la curiosité est trop grande : il veut seulement savoir pour quelles raisons l'adolescent a été puni... Et sans grande surprise, il découvre que le garçon a traversé une rue sans prendre gare pour poursuivre son contrat qui filait.
    
    Nicolas n'aurait jamais pensé que ces accidents étaient aussi fréquents avant sa mutation au bureau de l'Ouest. Les choses étaient bien différentes au Nord. Il n'y avait pas tant de saisies, ni d'étourderies de ce genre. Nicolas avait d'abord pensé que le directeur de l'Ouest était beaucoup plus strict que la directrice du Nord mais, en vérité, il se demande à présent si ce ne sont pas plutôt les Agents qui sont plus insouciants ici qu'ailleurs... Rien d'étonnant quand on voit le nombre de jeunes, voire très jeunes, Faucheurs qui vont et viennent par ici. Le bureau de l'Ouest est bien plus important mais, même en proportion, la quantité de ces petits Agents est largement supérieure à celle du Nord.
    
    Nicolas ne peut s'empêcher de se demander ce qui pousse l'Emissaire Leroy à faire tant de zèle dans l'accomplissement de sa mission. Est-ce elle qui a choisi de s'occuper d'Eveillés si jeunes ou est-ce une directive de l'Ordre ? Toutefois, il ne peut s'empêcher de se demander si c'est une bonne chose. Après tout, même s'il est évident que les années ne changeront rien à leur corps d'enfant, Nicolas a cru remarquer, du moins chez ceux qu'il a pu approcher, que le temps n'a pas beaucoup plus d'emprise sur leur maturité. D'où ses interrogations... Quoi qu'il en soit, les raisons évoquées doivent être bonnes pour faire ainsi fi des inconvénients, et Nicolas est curieux de les découvrir.
    

Texte publié par Serenya, 5 juillet 2018 à 17h01
© tous droits réservés.
Commentaire & partage
Consulter les commentaires
Pour réagir â ce chapitre et poster une review, veuillez vous identifier ou vous inscrire !
«
»
Tome 3, Chapitre 3 « Curiosité d'Administratif » Tome 3, Chapitre 3
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1028 histoires publiées
484 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Jonas
LeConteur.fr 2013-2018 © Tous droits réservés