Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 2, Chapitre 1 « Sage ? Et puis quoi encore ! » Tome 2, Chapitre 1
- Allez, le phénomène, c'est jour de sortie aujourd'hui !
    
    Gnagnagna... Pauline tirerait bien la langue à Sophia mais elle sait que la méchante la laissera là si elle le fait. C'est pas souvent qu'elle peut sortir alors faut en profiter ! Pauline attrape sa cape rouge et sa faux et siffle Pompon pour le réveiller. Mais Sophia reste au milieu du passage, les bras croisés. Elle fait non de la tête.
    
    - Une seule catastrophe en liberté. Le chien reste ici. Je tiens à retrouver la ville dans son état normal à mon retour...
    
    Pauline pousse un gros soupir mais pas le choix : elle enferme Pompon dans sa chambre et suit Sophia.
    
    - Tu vas patrouiller toute seule aujourd'hui, on m'envoie donner un coup de main sur un gros contrat à deux heures d'ici. Va faire un tour du côté du parc et de la gare, ça fait longtemps que je n'y suis pas allée. Et par pitié, ne fais pas trop de bêtises en mon absence...
    
    Blablabla... C'est toujours comme ça avec Sophia. Elle sait que donner des ordres. Et râler que Pauline fait que des bêtises ! C'est même pas vrai ! Et d'abord, le dernier compte pas ! Pauline était sûre qu'il fallait le faucher ce monsieur mais Sophia a dit que non. Pourtant, tout le monde dit que c'est elle la plus forte pour sentir les valeurs inçar... incertaines. Mais c'est toujours Sophia qu'on écoute ! C'est pas juste !
    
    Pauline accompagne Sophia à la gare sans rien dire, en faisant attention à bien tout faire comme il faut. La faux bien droite, la cape bien fermée, la capuche enfilée, pas de sautillement pour marcher, toujours regarder bien partout si l'on croise un regard... Pfff... C'est tellement ennuyeux d'être Sophia ! Normal qu'elle soit toujours énervée... Et dire que Pauline va être libre toute la journée ! Elle trépigne d'impatience ! Oups. Non. On ne trépigne pas, on marche...
    
    Heureusement, à la gare, Sophia doit se dépêcher pour pas rater son train. Pauline trouve qu'elle en a de la chance, Sophia, de pouvoir prendre le train. Mais une journée sans l'avoir sur le dos, c'est encore mieux ! Pauline fait attention à pas trop sourire en faisant au revoir de la main à Sophia. Ça y est, elle est partie ! Wouhou ! Enfin libre ! Pauline saute partout en poussant un cri de joie. Elle enlève sa capuche, desserre le col de sa cape, bascule sa faux sur son épaule et s'en va en sautillant et en chantonnant. Patrouiller au parc et à la gare ? Alors qu'il fait si beau ? Et qu'elle peut faire ce qu'elle veut sans être surveillée ? Et puis quoi encore ! Pauline a bien mieux à faire ! En route pour le parc, oui, mais pas pour travailler !
    
    Nicolas a changé d'école, plusieurs fois, mais lui et sa maman sont toujours dans la même maison. Pauline peut pas venir le voir souvent mais elle aime bien rendre visite à Nicolas quand Sophia est occupée ailleurs. Mais seulement quand elle est loin ! C'est que Pauline voudrait pas qu'on apprenne son secret ! Mais il faut bien qu'elle s'assure que Nicolas va bien, qu'il est toujours avec sa maman. Et puis il est gentil, il discute toujours avec Pauline, même si ses copains se moquent de lui parce qu'il parle tout seul. C'est pour ça qu'elle va plus le voir à l'école, juste chez lui. Comme ça, il n'a plus de soucis ! Il en a déjà assez à éviter Sophia et à garder leur secret. Ça c'est le plus important parce que Pauline, elle sait pas trop quelle est la punition pour ce genre de secret et elle préfère pas le savoir !
    
    - Tiens, salut Julie ! Ils t'ont laissée sortir aujourd'hui ?
    
    - Oui !
    
    Pauline, elle balance sa faux et sa cape sur le lit de Nicolas et elle va voir ce qu'il fait sur son ordinateur. Voilà, c'est ça leur secret. Pas qu'il est un Eveillé... Pas que Pauline va le voir dès qu'elle peut... Un jour, Nicolas est entré dans la chambre au bout du couloir et il a vu les photos. Alors il a compris et depuis il appelle Pauline, Julie. C'est son vrai nom après tout !
    
    - Attends, je sauvegarde mon devoir et je te montre les photos de l'autre jour !
    
    Gniii ! Pauline sautille à côté du bureau. La dernière fois, c'était vraiment chouette : Nicolas avait acheté une grosse glace au marchand dans le parc et ils l'avaient mangé ensemble. Bon, en vrai, c'est Pauline qui en a mangé le plus mais quand même ! A chaque fois qu'elle vient, Nicolas fait des photos de tous les deux. Il adore ça, les photos ! En plus, Nicolas c'est un magicien de l'ordinateur !
    
    - Tiens, regarde.
    
    Il s'écarte du bureau pour laisser Pauline voir. Il y a tout plein de photos de Pauline et Nicolas au parc. Elle sait pas comment il fait pour la rajouter sur les photos mais elle est sûre qu'il a un super pouvoir !
    
    - On dirait que c'est toi, le grand frère...
    
    C'est en voyant Nicolas grandir que Pauline a compris qu'elle serait jamais vraiment une grande. Lui, il a déjà de la barbe (enfin c'est lui qui le dit, Pauline l'a jamais vu, même en regardant bien) alors qu'il va encore à l'école mais elle, elle fait un métier de grand alors qu'elle ressemble toujours à une petite fille. Mais c'est pas grave : Nicolas dit toujours que plus c'est petit, plus c'est mimi alors Pauline c'est forcément la plus mignonne des Faucheuses ! Et puis, mine de rien, c'est trop cool d'avoir un petit grand frère, surtout quand il achète des grosses glaces !
    

Texte publié par Serenya, 19 avril 2017 à 20h45
© tous droits réservés.
Commentaire & partage
Consulter les commentaires
Pour réagir â ce chapitre et poster une review, veuillez vous identifier ou vous inscrire !
«
»
Tome 2, Chapitre 1 « Sage ? Et puis quoi encore ! » Tome 2, Chapitre 1
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1030 histoires publiées
484 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Jonas
LeConteur.fr 2013-2018 © Tous droits réservés