Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Chapitre 13 « Au doux repos » Tome 1, Chapitre 13
Aujourd'hui, Pauline est super contente, mais pas vraiment, enfin si mais... c'est compliqué ! Elle est allée chercher sa faux à l'Ordre avec Maman ce matin mais le méchant monsieur n'a pas arrêté de répéter qu'à la prochaine bêtise elle serait punie. Parce qu'elle n'avait pas été punie là ? Une longue semaine sans contrat... Bon, elle avait revu Maman et Papa en plein travail et elle avait découvert la classe de Sophia, mais quand même ! Pauline shoote dans un caillou en poussant un gros soupir, comme elle a vu les grands faire parfois. S'il n'y avait que le méchant monsieur... Mais elle a ce nouveau contrat aussi. Et quel contrat ! Elle sait très bien où c'est, la maîtresse lui en a parlé à l'école. Un vrai contrat de débutant, un truc pour les bébés ! Une pauvre petite bêtise, une seule fois, et voilà.
    
    Pauline arrive devant la grille avec une grosse moue pas contente. "Au doux repos"... Tu parles ! Ils auraient dû appeler ça "La salle d'entraînement", ça serait plus juste. Et puis ça y ressemble beaucoup ! Un tas de mannequins mais une seule cible au milieu. Là-dedans, les gens bougent pas, ne font rien. Ils attendent juste. Ils L'attendent sûrement en fait parce que tout est plus cool que de passer la journée assis à rien faire. Et elle en sait quelque chose !
    
    Nouveau gros soupir avant de dérouler le contrat. Un dans le salon, deux dans leur chambre à l'étage... Au moins, elle ne vient pas pour rien !
    
    - Allez, Pouick, quand faut y aller...
    
    Pauline roule son contrat et le range dans son sac avant de traverser la grille. Sur le chemin de cailloux blancs qui va jusqu'à la vieille maison, il y a une voiture qui vient vers elle. La route est large mais quand même... Pauline préfère s'écarter dans l'herbe, au cas où. Comme ça le méchant monsieur ne pourra pas dire qu'elle ne fait pas attention ! Pauline traverse le parc, jusqu'à la grande porte qui est restée ouverte. Elle jette un coup d'œil dans l'entrée, pour être sûre de croiser personne - prudence ! - et finalement elle entre. Il n'y a qu'une dame en blanc qui parle avec une vieille dame. Elle les évite sans soucis et grimpe l'escalier. Elle va lui montrer, au méchant monsieur, comment elle travaille bien. Même avec un contrat nul !
    
    Pauline a bien regardé quand elle était dehors, les deux d'en haut sont dans la chambre 16. Les numéros sont tout usés sur les portes mais ça ne l'empêchera pas de trouver la bonne ! Parce que Pauline, c'est une pro ! Ah ben la voilà, justement, la chambre 16. Pauline vérifie qu'elle est bien coiffée, bien habillée et hop, elle traverse la porte. Dans la chambre, il y a deux lits côte à côte avec un vieux monsieur et une vieille dame qui se tiennent la main. Bon, c'est pas tout ça, mais Pauline doit se dépêcher si elle ne veut pas être en retard ! Alors ni une, ni deux, elle balance sa faux à travers le lit du vieux monsieur. Il arrête de respirer au moment où le grelot de sa faux commence à faire du bruit. Parfait ! En sautillant, Pauline fait le tour des lits pour aller du côté de la vieille dame.
    
    - Au revoir mon chéri. Je te rejoindrais bientôt.
    
    Elle croit pas si bien dire ! Diling, diling, et hop, elle non plus elle ne respire plus !
    
    Bien, deux sur trois ! En route pour le dernier ! Pauline repart en sautillant et chantonnant. Pouick aussi, il chante à sa manière et le grelot tinte. Tout cela fait une jolie musique. Dans le salon, il y a tout plein de vieilles personnes tout partout. Devant la télé, autour des tables, dans les canapés... Partout ! Et çà et là, il y a des gens en blanc qui vont d'une personne à l'autre. Pauline doit faire très attention. Et justement, c'est pour le monsieur en blanc qu'elle est là. Pauline le suit du regard un moment, essaye de comprendre la logique dans tout cela. Mais il n'y en a pas... Alors quand un passage s'ouvre entre son contrat et elle, elle fonce. Un coup rapide et hop, c'est réglé. Le monsieur tombe par terre devant Pauline et d'une coup, c'est la panique ! Tout le monde crie, appelle, s'agite... Une véritable folie !
    
    Pauline se retrouve plaquée contre le mur pour ne pas être dans le passage. Mais il y a trop de monde partout, jamais elle ne pourra sortir... Pas le choix. On est pro ou on ne l'est pas... Pauline retient sa respiration et se laisse glisser à travers le mur. Une fois dans le parc, Pauline a un gros frisson. Brrr... Passer à travers les portes, ça va. Mais les murs... Pauline a horreur de ça ! Elle a toujours l'impression qu'elle va rester coincée dedans !
    
    Dehors, le ciel est déjà tout violet. Mince, si elle ne se dépêche pas, elle sera en retard pour le dîner !
    
    - On rentre, Pouick !
    
    Et Pauline reprend la route de la maison en chantonnant. Y a pas à dire, c'est chouette de pouvoir travailler comme une grande !
    

Texte publié par Serenya, 10 novembre 2016 à 10h25
© tous droits réservés.
Commentaire & partage
Consulter les commentaires
Pour réagir â ce chapitre et poster une review, veuillez vous identifier ou vous inscrire !
«
»
Tome 1, Chapitre 13 « Au doux repos » Tome 1, Chapitre 13
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1030 histoires publiées
484 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Jonas
LeConteur.fr 2013-2018 © Tous droits réservés