Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Chapitre 10 « Léchouilles glacées » Tome 1, Chapitre 10
Aujourd’hui, fini l’ennui ! Pauline a vite avalé son petit déjeuner avant de filer dans sa chambre pour se préparer. Pouick couine et virevolte pour attirer son attention mais Pauline est trop excitée. Ce matin, elle part avec Papa ! Alors non, le méchant monsieur ne lui a toujours pas rendu sa faux mais elle va pouvoir regarder Papa travailler ! Et Pauline adore comment Papa travaille, au moins autant que Maman. Même si c’est très différent !
    
    Enfin prête, Pauline dégringole les escaliers à toute allure pour ne pas mettre Papa en retard. Il travaille loin d’habitude, parfois il doit même passer la nuit sur place avant de rentrer à la maison. Mais aujourd’hui, Papa a un contrat à l’autre bout de la ville et l’Ordre lui a dit d’emmener Pauline avec lui pour lui montrer. Quelle chance ! En plus, Papa a dit que c’est au parc d’attraction qu’il doit aller. Pauline n’y est jamais allée de jour, ce sera la première fois ! D’habitude, Papa et Maman l’y emmènent de nuit pour pouvoir faire du manège sans risquer de percuter personne.
    
    Papa attend déjà dans l’entrée et sourit à Pauline quand il la voit arriver.
    
    - Prête, ma petite Paulinette ?
    
    - Prête !
    
    Dehors, Papa tient Pauline par la main et l’entraîne vers la grande rue, là où Pauline a eu tous ses soucis la dernière fois… C’est d’ailleurs à l’arrêt de bus encore en miettes que Papa s’arrête. Le parc d’attraction est loin, ils ne vont pas y aller à pieds ! C’est amusant de prendre le bus, surtout que Pauline n’a pas souvent l’occasion de le faire, comme elle n’a pas le droit de monter toute seule…
    
    - Le voilà. A trois, on saute !
    
    En effet, voilà le bus qui arrive au bout de la rue.
    
    - Un…
    
    Pauline se prépare à prendre son élan. Elle sert fort la main de Papa pour être sûre de ne pas rater son saut.
    
    - Deux…
    
    Le bus arrive vite, il sera bientôt là ! Pauline peut voir l’écran au sommet du bus qui annonce "Retour Dépôt". Oui, c'est bien le bus qui va au parc d'attraction !
    
    - Trois !
    
    Pauline saute aussi loin qu'elle peut et, avec Papa qui lui tient la main, elle a l'impression de voler un instant. Et hop, les voilà dans le bus ! Bien sûr, le chauffeur continue comme si de rien n'était. Il ne peut pas les voir après tout.
    
    - Agent Morel…
    
    Pauline reconnaît cette voix !
    
    - Sophia.
    
    Papa a salué la dame à la cape rouge avec un petit geste de la tête. Pauline regarde partout dans le bus et finalement elle le trouve couché sous sa maîtresse, caché par la cape : le chien spectral ! Pauline aimerait bien s'approcher pour le caresser mais elle ne sait pas vraiment si elle a le droit ou pas… Et comme Sophia a déjà rapporté pour la bêtise de l'autre jour…
    
    - Je ne pensais pas que vous l'amèneriez… Ces contrats sont déjà suffisamment délicats à gérer sans avoir à la surveiller en plus…
    
    - L'ordre vient d'en haut…
    
    Papa n'a pas l'air très contente mais Pauline ne comprend pas pourquoi. De toute façon, elle est trop occupée à faire des petits gestes discrets dans l'espoir d'attirer le chien de Sophia.
    
    Mais lorsque le chien se lève enfin, ce n'est que pour imiter sa maîtresse.
    
    - On est arrivés, Paulinette.
    
    Pauline attrape la main de Papa pour descendre du bus. Elle est contente de voir que Sophia s'approche elle aussi de la porte. Pauline aura peut-être encore une chance de pouvoir caresser le chien !
    
    - C'est un surnom idiot, et ce n'est plus une enfant. L'Ordre l'a déjà compris, semble-t-il. Je vous conseille d'en faire autant.
    
    Ni une ni deux, Sophia et son chien sautent du bus. Et juste après, c'est le tour de Papa et Pauline. Mais Papa est occupé par sa conversation avec la dame et il n'a même pas remarqué que, pour une fois, Pauline n'a pas trébuché en arrivant sur le trottoir.
    
    - C'est une idée, ou tu cherches à nous éviter le cauchemar que tes parents ont vécu ?
    
    Puisque personne ne la regarde, Pauline en profite pour refaire signe au chien.
    
    - Simple constatation.
    
    Ah ! Le voilà qui tourne enfin la tête vers elle !
    
    - Est-ce que tu les as revus, tes parents ? Ne serait-ce qu'une fois ?
    
    Oui ! Le voilà qui s'approche ! Pauline se fige quand elle se rend compte que plus personne ne parle. Mais finalement, Papa soupire.
    
    - Ça ne te rend pas au moins un peu nostalgique de penser à eux ?
    
    La truffe toute froide vient se poser sur sa main ! Enfin ! Pauline retient un couinement de joie et glisse ses doigts dans les poils argentés. C'est amusant, c'est comme caresser de la fumée. Et soudain, sans crier gare, une langue spectrale lui fait une grosse léchouille glacée sur tout le visage ! C'est qu'il est énorme le chien de Sophia, il fait presque la taille de Pauline ! A la deuxième léchouille, Pauline éclate de rire, c'est plus fort qu'elle.
    
    - De toute évidence, vous feriez mieux de vous y préparer… et rapidement.
    
    Quand Pauline arrive enfin à échapper à la grosse langue de son nouvel ami, elle voit Papa qui la regarde bizarrement. Il est même tout blanc ! Mais Pauline n'a pas le temps de s'inquiéter. Pouick pousse des couinements méchants en volant devant la truffe du chien de Sophia. Pauline préfère l'attraper pour le calmer avant qu'il ne se fasse manger tout cru !
    
    - Agent Morel, je vous conseille de vous hâter si vous ne voulez pas être en retard…
    
    Finalement, Papa finit par revenir à la réalité et il attrape la main de Pauline pour la tirer loin du chien.
    
    - Viens, ma petit Paulinette. Nous avons du travail.
    
    A quelques pas derrière eux, Sophia et son chien les suivent. Elle a même remis sa capuche rouge sur la tête. Pauline se demande si Sophia aussi a un contrat dans le parc d'attraction. Pour avoir le droit de porter du rouge et avoir un chien spectral, c'est qu'elle doit avoir une sacrée classe en travaillant ! Pauline aimerait voir ça !
    
    - Papa, pourquoi elle nous suit Sophia ?
    
    Cette fois, Papa sourit, même si ses yeux ont l'air un peu bizarre.
    
    - J'ai un très gros contrat aujourd'hui, alors Sophia est venu m'aider.
    
    Pauline n'en croit pas ses oreilles. Un contrat si gros que même Papa ne peut pas le faire tout seul alors que c'est sa spécialité ? C'est certain, aujourd'hui Pauline ne va pas s'ennuyer !
    

Texte publié par Serenya, 25 octobre 2016 à 13h06
© tous droits réservés.
Commentaire & partage
Consulter les commentaires
Pour réagir â ce chapitre et poster une review, veuillez vous identifier ou vous inscrire !
«
»
Tome 1, Chapitre 10 « Léchouilles glacées » Tome 1, Chapitre 10
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1030 histoires publiées
484 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Jonas
LeConteur.fr 2013-2018 © Tous droits réservés