Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Chapitre 2 « L'Invitation » Tome 1, Chapitre 2
Cinder passa un excellent moment chez madame Valkis, qui le régala de massepains, de limonade et de récits cocasses. Alors qu'elle le raccompagnait à sa charrette, Karel s'approcha pour lui remettre une enveloppe.
    
    « Voici une petite gratification pour vous remercier de la livraison et de cet agréable moment, expliqua madame Valkis. Promettez-moi de ne l'ouvrir que lorsque vous serez rentré chez vous.
    
    — Vous avez ma parole », répondit le garçon solennellement.
    
    Il glissa l'enveloppe dans la poche intérieure de son gilet râpé. Après avoir adressé ses adieux à la maîtresse de maison et à son domestique, il remonta sur son siège et ordonna à Clopin de rentrer. Quand il parvint enfin à l’atelier, Viktor l'attendait avec une expression sévère :
    
    « Tu ne rentres que seulement ? File immédiatement dans le hangar, tu dois réviser Johan et Alcyon. »
    
    Johan était un prince de conte de fée, avec un habit à l'ancienne et un chapeau orné d'une plume de métal et Alcyon, un charmant adolescent aux boucles dorées, qui offrait des fleurs aux jeunes filles et leur donnait le bras.
    
    « Nous partons chez le tailleur. Nous ne serons pas rentrés avant trois heures. Arrange-toi pour que le travail soit fait.
    
    — Oui, père », répondit-il sombrement.
    
    Il ne faisait aucun doute que Ludvik et Piter prévoyaient d'amener les deux automates à la Grande Présentation. Comme à chaque fois qu'il ressentait de la tristesse ou la colère, Cinder grimpa dans la charpente du hangar et se percha sur une poutrelle, les bras autour des genoux. Sentant quelque chose se froisser dans son gilet, il se rappela l'enveloppe confiée par madame Valkis : avec précaution, il la tira de sa poche et l'ouvrit.
    
    Elle contenait deux cartons : le premier était un avoir chez une fripière de la ville, maîtresse Ciso, pour un habit d'occasion. Sur le second, frappé d'un liseré doré et illustré de rouages, figurait en caractères ornés le mot « Invitation ». Une main soigneuse y avait inscrit « Cindervale Kloze » ; le tout était authentifié par le sceau du Matriarcat.
    
    Il sentit son cœur faire un bond dans sa poitrine : un coup de chiffon sur Alcyon et Johan suffirait bien : Piter et Ludvik ne feraient pas la différence. Ce qui lui laissait deux bonnes heures pour filer chez maîtresse Ciso.

Texte publié par Beatrix, 21 mars 2016 à 17h05
© tous droits réservés.
«
»
Tome 1, Chapitre 2 « L'Invitation » Tome 1, Chapitre 2
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1297 histoires publiées
612 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Delenn Harper
LeConteur.fr 2013-2019 © Tous droits réservés