Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Chapitre 53 « Hemera (première partie) » Tome 1, Chapitre 53
Une fois déposée sur le ponton par l'aéronavette, l'équipe d'Armatis commença à sortir de la réserve dans laquelle l'entrevue pour le moins frappante avec le directeur de LucidOre l'avait plongée. Ce fut Sila qui brisa le silence ; croisant les bras, elle lança un regard torve en direction d'Ayrith :
    
    « Franchement, offrir une prime à Ayrith, c'est vraiment du gâchis ! Il va sans doute aller claquer ça à Terra avant même d'en avoir vraiment vu la couleur... »
    
    Lukas soupira, agacé par l'acrimonie de la jeune file ; cependant, sous sa vindicte habituelle, jouait une inquiétude profonde. Il ne pouvait la comprendre : les paroles de monsieur Lorimond avaient changé leur monde, transformant un environnement relativement sûr en un endroit incertain et dangereux. Et les considérations du directeur de LucidOre sur les talents du plongeur aux cheveux bleus n'avaient rien fait pour arranger les choses. Si un homme comme lui convoitait Ayrith, est-ce que cela ne risquait pas d'être le cas d'Aurora ? Tachyon Veyz tentait de rallier Blue, mais peut-être un jour se lasserait-il de traquer le fantasque voleur. S'il venait à apprendre qu'un individu autrement plus abordable et stable possédait des capacités comparables, que ferait-il ?
    
    Monsieur Sig semblait partager ces pensées perturbantes... et pas que celle-ci. Mais ce fut Shimmer qui leur donna voix :
    
    « À votre avis... c'est quoi, le projet que préparent les concurrents de LucidOre ? Est-ce que c'est aussi dangereux que l'a dit monsieur Lorimond ? »
    
    La voix du jeune garçon tremblait légèrement. Le directeur se tourna vers lui ; son regard s'adoucit.
    
    « Pour être tout à fait honnête, Shimmer, je n'en sais strictement rien. Mais il est tout à fait probable que les desseins des grandes sociétés les conduisent à entreprendre des actions regrettables, sans considération pour les conséquences, même si elles se révèlent très graves... Il faut juste espérer que Lorimond a noirci le tableau pour nous manipuler.
    
    — Mais il y a déjà des perturbations sur le littoral ? demanda Lukas. Des créatures qui se trouvent là où elles ne devraient pas être ? Je pensais que c'était juste des mauvaises méthodes... enfin je veux dire... habituelles... »
    
    Il se tut, en se demandant si son choix de termes ne constituait pas un impair majeur. Après tout, il parlait à des gens dont la vie était mise en danger par ces « mauvaises méthodes habituelles».
    
    « Ne t'inquiète pas, Lukas, intervint Vodo en ricanant, on comprend ce que tu veux dire. Il est possible que les tordus d'Aurora soient en train de bidouiller quelque chose de passablement dangereux qui aille bien au-delà des procédés trop violents, du manque de rigueur ou d'attention... Et connaissant ce dingue de Gerald Magnus... »
    
    Lukas fronça les sourcils pensivement :
    
    « Gerald Magnus ? C'est le grand patron d'Aurora, c'est ça ?
    
    — Oui, c'est bien lui », confirma sombrement monsieur Sig, d'une voix qui exprimait une profonde antipathie pour l'homme.
    
    Après la façon dont Vodo avait pris à parti Tachyon Veyz, Lukas en comprenait les origines. Et il devinait que même s'il ne l'avait pas mentionné, Lorimond devait parfaitement connaître les antécédents entre Armatis et Aurora, et n'avait pas hésité à en jouer.
    
    « Bien, grommela le directeur. Vos devoirs et vos entraînements ne se feront pas tout seuls. Et... »
    
    Il passa la main sur sa nuque, un peu embarrassé, avant d'ajouter :
    
    « Je ne pense pas que Lorimond ait menti en disant que toute candidature serait examinée. Si vous pensez réellement que vous pouvez avoir de l'avenir dans une boîte comme LucidOre, n'hésitez pas à m'en faire part. Je le comprendrai tout à fait. »
    
    Son regard reposait particulièrement sur Ayrith et Sila, et c'était compréhensible : ils étaient jeunes, brillants ; Sila se trouvait presque au terme de son apprentissage et elle convoitait un salaire plus conséquent que ce que pouvait lui fournir Armatis. Quant à Ayrith... Il était difficile de savoir ce qu'il voulait, en fait. Il souhaitait subvenir aux besoins d'Armatis, mais aux dires de Sila, il avait tout d'un panier percé, incapable de garder quoi que ce soit en poche. Mais l'opinion de la jeune plongeuse ne reflétait pas toujours la réalité... ni même ce qu'elle pensait réellement.
    
    Pour la première fois, lors de l'entraînement, Lukas parvint à égalité avec Shimmer, à un score honorable de quarante et un point, ce qui constituait un progrès pour tous les deux. Harassés, ils se retrouvèrent dans la chambre de l'adolescent blond, au milieu des bricolages techniques et des microstats plus ou moins fonctionnelles. Après avoir discuté de leurs succès respectifs et des différentes méthodes pour résoudre un exercice de physique, ils se trouvèrent confrontés à la raison tacite de leur présence en ces lieux.
    
    « Hemera Veyz... prononça à haute voix Lukas, s'attirant un regard surpris de Shimmer.
    
    — Tu ne m'as toujours pas dit où tu avais entendu ce nom d'Hemera, déclara son ami d'un ton légèrement contrarié. Il n'est pas sûr qu'Hemera Veyz soit la personne que tu cherches...
    
    — Non, tu as raison, admit le garçon, un peu contrit.
    
    — Hemera est un mot grec à l'origine, ça veut dire « jour », poursuivit le blond. Mais aucune société et aucun lieu sur Cyrga ne portent ce nom, ça c'est une certitude. Après... la seule personne qui ait porté ce prénom ici était Hemera Veyz, la femme sur qui je t'ai fait passer l'article.
    
    — Sais-tu si elle est parente avec Tachyon Veyz ?
    
    — C'est dur à dire. Je ne sais rien des parents de Tachyon Veyz. Mais en tout cas, les Veyz sont l'une des lignées les plus anciennes de la planète. Les premiers d'entre eux faisaient partie des scientifiques qui ont été les premiers arrivants sur Cyrga. »
    
    Il appela à l'écran les informations qu'il avait trouvées :
    
    « Hemera est clairement identifiée comme la dernière à porter le nom de cette lignée, et elle est morte en 2481 AT. Elle n'aurait pas pu être la mère de Tachyon, à moins que... »
    
    Shimmer fronça ses fins sourcils ; Lukas se demanda s'il songeait à la même chose que lui.
    
    « Tu crois que c'est possible ? » souffla-t-il, le cœur battant.
    
    Le jeune plongeur ne répondit pas immédiatement ; ses doigts pianotèrent à toute allure sur le clavier tactile de la station d'accueil :
    
    « Hemera Azur Veyz était une naturelle très puissante... peut-être pas au point de Blue, mais assez pour qu'elle ait été jugée... exceptionnelle. Même si la psychosensibilité de certains humains nés sur la planète avait été observée auparavant, elle a été la première à travailler avec une équipe de scientifique dans le but de l'interfacer avec les circuits à base d'argentium. C'est pour elle qu'a été construit le premier prototype de Paladion, et c'est elle qui a eu l'idée de les utiliser pour protéger les forages.
    
    — Elle était géniale ! laissa échapper Lukas, impressionné.
    
    — Oui, d'autant plus qu'elle était encore jeune ! Mais elle devait avoir un sacré caractère. Et aussi être un peu folle... ajouta Shimmer pensivement.
    
    — Pourquoi dis-tu cela ?
    
    — Parce que tout cela ne lui a pas suffi. Elle a aussi été la première personne à se faire infuser...
    
    — Infuser ? »
    
    Lukas sentit sa mâchoire se décrocher d'étonnement :
    
    « Mais... elle était déjà naturelle, non ? Elle n'est pas devenue... instable ?
    
    — Justement, poursuivit sombrement son ami. Il semble qu'elle ait été gagnée par l'obsession croissante de percer le mystère de Cyrga. Au point de vouloir plonger dans le Nexus, le cœur psychoactif de la planète... »
    
    Lukas se pencha par-dessus l'épaule de son ami, même si l'écran n'affichait rien de plus que des rangées de caractère. Obligeamment, Shimmer ramena pour Lukas une image qui représentait une coupe de Margarita et de ce qu'il y avait supposément en dessous.
    
    « En fait, on pense que la psychoactivité de la planète est répartie au cœur de sa couche terrestre et forme comme... une sorte de système nerveux sur toute sa surface. Sauf qu'au niveau de Margarita, c'est un peu le cerveau... ou plutôt une sorte de centre nerveux global. Comme la masse est plus importante, elle s'exfiltre vers la surface. Le fluide sert en quelque sorte d'isolation.
    
    — Et le sang des profondeurs ?
    
    — C'est la matière la plus psychoactive qui existe... elle vient droit du cœur du Nexus. »
    
    Lukas secoua la tête :
    
    « Et c'est donc là qu'Hemera Veyz voulait plonger, au cœur du Nexus ?
    
    — Ça paraît fou, hein ? Certains supposent même qu'elle s'était fait infuser avec du sang des profondeurs. Mais ce n'est pas possible... Aucun humain ne pourrait supporter ça. Encore moins un naturel... Ce n'est pas étonnant qu'elle soit devenue folle.
    
    — Est-ce que... on est sûr que c'est cela qui a provoqué sa folie ? » demanda-t-il d'une voix mal assurée.
    
    Shimmer se retourna pour le regarder :
    
    « C'est après son infusion qu'elle a commencé à « entendre la planète », et qu'elle a décidé de plonger au cœur du Nexus.
    
    — Entendre la planète... »
    
    

Texte publié par Beatrix, 25 juin 2018 à 23h47
© tous droits réservés.
Commentaire & partage
Consulter les commentaires
Pour réagir â ce chapitre et poster une review, veuillez vous identifier ou vous inscrire !
«
»
Tome 1, Chapitre 53 « Hemera (première partie) » Tome 1, Chapitre 53
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1028 histoires publiées
484 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Jonas
LeConteur.fr 2013-2018 © Tous droits réservés