Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Chapitre 5 « L'aide venu du passé » Tome 1, Chapitre 5
Alors que je tirais de toutes mes forces, des images apparurent dans ma tête.
    
    Une grande pièce, une sorte d'église délabrée, j'aperçus une petite fille pleurer entourée de débris, je voulus m'approcher d'elle mais une forte voix me stoppa.
    
    
? : C'est un démon ! Elle doit partir ! Elle souille la maison du Seigneur !
    ? : Je vous en supplie, aidez-nous, ne nous laissez pas comme ça, je vous en supplie ma sœur !
    Bonne sœur : Hors de question ! Je n'aiderai pas un démon, allez-vous-en avec cette chose !

    
    Deux femmes se disputaient, l'une d'elle était habillée comme une bonne sœur, l'autre femme paraissait être une simple femme, enfin en apparence. Leurs visages était floutés, je n'arrivais pas à voir qui c'était... La petite fille pleurait encore, gémissant à chaque fois qu'elle reprenait son souffle.
    
    
Petite fille : M-Maman !

    
    Maman ? Pourquoi tout cela me paraît-il familier ?
    
    
? : Je vous en supplie ma sœur !
    Bonne sœur : Non ! Partez maintenant !

    
    La femme d’Église partit hors de la pièce laissant l'autre femme immobile la regardant, impuissante.
    
    
? : Aide-moi !

    
    Je me retournai rapidement vers la petite fille, quelque chose se trouvait à côté d'elle, une femme translucide habillée de blanc. Des parties de sa peau avaient comme fondu, laissant apparaître certains de ses os. Elle était effrayante, elle flottait près de l'enfant.
    
    
Apparition : Aide-moi !

    
    En réponse, l'enfant mit ses mains sur ses oreilles et appuyait fortement dessus, la femme étant sûrement sa mère s'approcha d'elle et s'agenouilla pour être à son niveau.
    
    
Mère : Ce n'est rien tout va bien.

    
    On dirait que la mère ne voit pas l'esprit...
    
    
Apparition : Aide-moi !
    Petite fille : Tais-toi ! Laisse-moi tranquille !
    Mère : Tout va bien chérie, tout va bien se passer, calme-toi !
    Apparition : Aide-moi !
    Petite fille : Non laisse-moi tranquille va-t'en !

    
    La mère avait l'air déboussolé, elle ne pouvait pas aider sa fille, l'enfant essayait de se débarrasser de l'esprit mais il persistait. Mais pourquoi avais-je cette impression de déjà-vu ? Pourquoi ?
    
    
Mère : Chut, calme-toi, regarde-moi s'il-te-plaît !

    
    La fille leva la tête pour regarder sa mère.
    
    
Mère : Regarde-moi bien, tu dois garder le contrôle ne les laisse pas te consumer
!
    
    La fille acquiesça et baissa les mains. Elle paraissait plus calme et ses yeux devinrent très sérieux.
    
    
Apparition : Aide-moi !
    Petite fille : Va-t'en !
    Apparition : Aide-moi !
    Petite fille : J'ai dit va-t'en !

    
    Et en quelques secondes, l'apparition disparut dans une sorte de nuage de fumée.
    La petite fille sauta dans les bras de sa mère et pleura de nouveau.
    J'approchais d'eux et plus je m'approchais, plus leurs visages m'étaient familiers et je me stoppai net devant eux. Ce n'était pas des inconnus, loin de là !
    
    
Mila : Ma-Maman ?

    
    Oui c'était bien elle, cette femme était ma mère alors cette enfant c'était moi ! Je me souviens maintenant de cette église ! Maman nous y avait emmenés, mon pouvoir devenait de plus en plus fort, je n'arrivais plus à le contrôler. Un esprit démoniaque s'en était pris à nous, ma mère était venue demander l'aide d'un prêtre pour s'en débarrasser et pour m'aider. Mais ça avait mal tourné et le prêtre fut blesser, l'église avait beaucoup souffert, les nones qui s'y trouvaient m'avaient traitée d'enfant du diable... Mais pourquoi ? Pourquoi me montrer ça ? Pourquoi maintenant ?
    
    
Mère : C'est bien ma fille, tu dois être forte ! Ne les laisse pas te consumer, jamais !
    

    ... Jamais...
    
    Puis un écran noir apparut devant mes yeux, je pouvais entendre une voix de femme.
    
    
? : Mila aide-moi !

    
    C'était la voix de Lily, oui je me souviens, le salon, l'apparition, Lily se faisant attraper la cheville par cette chose !
    Je me réveillais enfin et la scène se trouvait de nouveau devant mes yeux, je tenais encore les mains de Lily, je pouvais lire de la peur dans ses yeux. Puis je repensais à ce que je venais de voir et entendre.
    
    
« Mère : C'est bien ma fille tu dois être forte ! Ne les laisse pas te consumer, jamais ! »

    
    Je dois être forte, je peux le faire ! Je peux me battre contre ces choses, je dois le faire sinon Lily ... Non, je dois le faire !
    Je regardais cette chose dans les yeux, inspira gonflant mon dos.
    
    
Mila : Va-t'en !

    
    Mon ton était sec mais bien trop calme pour attirer son attention.
    
    
Mila : J'ai dit : va-t'en !

    
    Cette fois, je hurlais presque cette phrase comme un ordre, la chose me regarda dans les yeux, j'avais enfin attiré son attention.
    
    
Mila : Maintenant !

    
    Ces yeux s'ouvrit en grand et sa main lâcha la cheville de Lily, puis une sorte d'onde de choc traversa l'apparition et elle disparut en sortant un cri strident au passage. Puis, le calme fut maître de la pièce, Lily était au sol elle essayait de reprendre son souffle, je me baissais à son niveau pour l'aider.
    

    Mila
: Est-ce que ça va ?
    Lily : O-Oui je crois...
    Mila : Tu devrais te calmer, on bougera quand tu auras repris ton souffle.
    Lily : Non non, aide-moi à sortir d'ici ! Je ne veux pas rester une minute de plus dans cette pièce !
    Mila : D'accord.

    
    J'aidai Lily à se relever et à sortir de la pièce. On arriva dans un couloir, je l'aidai à se mettre assise sur l'un des canapés s'y trouvant, elle était encore sous le choc.
    
    
Lily : Qu'est-ce que c'était que cette chose ?
    Mila : Je n'en sais rien, ça ressemblait à une femme, mais elle n'avait plus rien d'humain...
    Lily : Merci...
    Mila : Pour ?
    Lily : Pour m'avoir sauvée, je ne sais pas comment tu as fait mais tu m'as sauvée, cette chose a fui quand tu lui as hurlé de partir.
    Mila : C'était un simple coup de chance, j'ai paniqué et j'avais peur, je n'ai pas réfléchi...
    Lily : Et tu as bien fait, tu m'as sauvée !
    Mila : On devrait retourner au QG soigner ta cheville...
    Lily : Oui tu as raison !

    
    De retour au QG
    
    Je l'aidai à marcher jusqu'au QG, elle s'assit sur le canapé de la pièce, je pouvais voir l'état de sa cheville, qui n'était pas très bon, on pouvait y voir parfaitement les traces de doigts de cette femme. J'allai chercher une pommade et une bande. J'appliquai la pommade en massant sur sa cheville avant de la bander doucement sans trop serrer.
    
    
Lily : Merci.

    
    Je partis vers les écrans, pendant notre périple on avait oublié Max et Anna, mais ils avaient l'air d'aller bien. Ils continuaient leur ronde dans la maison sans difficulté apparente. J'étais soulagée qu'il ne leur était rien arrivé.
    
    
Mila : Qu'est-ce que je fais, je les appelle ?
    Lily : Non pas encore, j'ai besoin de faire une petite pause.

    
    Lily se coucha sur le canapé et ferma les yeux, elle posa l'un de ses bras sur son front et s'endormit, je m'installai sur la chaise devant les écrans et continuai le travail qu'on m'avait confié. Mais mon regard ne cessait d'aller et venir sur l'écran du salon, mais rien ne se passait, plus rien.
    
    QG Jeudi 11 Septembre 18h00
    
    Quelques heures plus tard, Taru nous rejoignit, ainsi que Max et Anna. Tous les trois étaient surpris de trouver Lily sur le canapé, la cheville bandée. Elle leur raconta notre aventure dans le salon, Anna dut s'asseoir, elle tremblait de peur. Tous étaient silencieux mais Lily brisa le silence.
    
    
Lily : Au fait, Taru qu'as-tu trouvé sur cette maison ?
    Taru : Et bien pour commencer cette maison a été construite pour un Duc et sa femme, ils comptaient avoir beaucoup d'enfants, c'est pour cela que ce manoir contient autant de chambres. Mais ils moururent de maladie sans avoir eu la chance d'en avoir. Ensuite, elle a été abandonnée pendant une trentaine d'années environ, avant d'être achetée par une riche veuve et sa fille en bas-âge, tout avait l'air de bien se passer jusqu'à la disparition de l'enfant. Ce qui rendit la mère complètement folle, elle finit par renvoyer tous ses domestiques et par vivre seule, on raconte qu'on pouvait l'entendre chanter une comptine les soirs près d'un berceau. Une enquête fut ouverte mais ne donna aucun résultat. Seulement des suppositions. Comme celle d'une employée, une ancienne prisonnière, qui aurait attiré l'enfant vers elle et l'aurait noyée dans un lac non loin d'ici. Mais aucune preuve n'allait dans ce sens et l'affaire fut classée. Des années ont passé et la femme a aussi disparu. Après ça, la maison a eu quatre-cinq fois de nouveaux propriétaire mais ça n'a jamais duré longtemps. Puis, notre cliente a acheté cette maison, il y a cinq ans, tout avait l'air de bien se passer jusqu'à ce qu'elle fasse des travaux où des murs ont été abattus et peu de temps après, des phénomènes étranges ont commencé à faire leur apparition.
    Anna : Pauvre enfant... Il n'a pas été retrouvé ?
    Taru : De ce que j'ai lu, non. Il est toujours porté disparu.
    Max : Et le lac, ils ont été vérifier ?
    Taru : Je crois qu'ils ont commencé des recherches mais quand ils ont vu la taille du lac, ils ont vite abandonné.

    
    L'enfant... Serait-ce sa main que j'ai pu voir dans l'ombre de la cheminée hier ? Est-ce qu'il essaye d'attirer l'attention de sa mère ? Mais alors, pourquoi ne l'entend-elle pas ?
    

    Taru : Et si cette femme qui t'a attaquée était la veuve qui a perdu son enfant et qu'elle le recherche désespérément ?
    Lily : C'est possible, je pense que ça se tient...
    Anna : Alors qu'est-ce qu'on fait ?
    Lily : On doit aider cette femme à passer de l'autre côté, mais comment la convaincre ?
    Taru : Peut-être en retrouvant l'enfant ?
    Lily : Et tu comptes faire comment ? Chercher dans tous les lacs du coin ? Même les autorités ont abandonné, cette affaire date d'il y a presque un siècle !
    Max : Alors comment ?
    Lily : Je-je n'en sais rien ! Je n'ai pas la réponse à tout !
    Taru : Je pense que tu devrais te reposer.... Tu as vécu quelque chose de traumatisant.
    Lily : Tu as raison...

    
    Taru aida Lily à marcher pour la raccompagner à sa chambre, elle s'installa dans son lit pour se reposer. Puis, Taru nous rejoignit de nouveau au QG, on se regardait tous, impuissants. Personne n'osait parler...
    
    Je continuais à regarder les écrans comme pour me rassurer, pendant qu'Anna regardait ses pieds, Max les bras croisés contre le mur regardait Taru, et ce dernier la main au menton réfléchissait à un éventuel plan.
    
    
Taru : La femme recherche sa fille perdue, elle ne trouvera pas le repos tant que l'on ne l'aura pas retrouver. Mais la retrouver est mission impossible, la seule chose que l'on sait c'est qu'elle aurait pu être kidnappée et noyée dans un lac... Mais quel lac et puis ce ne sont que des suppositions, nous n'avons rien de concret...
    Mais en même temps, on ne peut pas laisser les choses telles quelles, la vieille dame et sa belle fille sont en danger ainsi que les futurs habitants de cette maison, on se doit d'agir.

    
Mila : Il faudrait intensifier les recherches, on a peut être louper quelque chose ! Et il faudrait aussi se renseigner sur les lacs aux alentours, on pourrait commencer par les lacs les plus proches, voir si on peut y trouver des indices.
    Taru : Oui c'est un plan qui tient la route, ça ne coûte rien d'essayer. Je vais faire d'autres recherches sur l'affaire et cette mystérieuse employée.
    Max : Je peux peut-être me renseigner sur les lacs des environs, je pense que je peux trouver ça en ville, tu peux m'y déposer ?
    Taru : Bien sûr ! Allons-y, on n'a pas beaucoup de temps.
    Mila : Faites attention à vous.
    Max : C'est plutôt à toi de faire attention, c'est toi qui a subi une attaque, fais attention à toi et prends soin d'Anna et de Lily.
    Mila : D'accord.

    
    Taru et Max partirent en voiture en direction de la ville, ils en ont pour un bon moment, je pense... En attendant je me retrouvais seule avec Anna dans la salle du QG, elle me regardait, tendue, attendant je-ne-sais-quoi.
    
    
Mila : Est-ce que ça va ?
    Anna : B-Bien sûr que ça va ! Je vais toujours bien !
    Mila : C'est rassurant à entendre.
    Anna : Au fait, tu n'as pas eu peur contre cette apparition ?
    Mila : Si j'ai eu très peur...
    Anna : Alors comment tu as fait pour trouver le courage de lui faire face ?
    Mila : Je n'en sais rien... Peut-être parce que j'ai vu la détresse dans les yeux de Lily, je ne pouvais pas la laisser comme ça...
    Anna : J'espère que tu feras pareil pour moi si je suis en danger !
    Mila : Bien sûr que je le ferais !
    

    Je lui caressai la tête et on décida d'aller rejoindre Lily dans sa chambre pour rester auprès d'elle. Sur le chemin de la chambre, nous décidâmes de regarder les tableaux du couloir avant de rejoindre la chambre. Le genre de tableau lugubre qu'on ne voudrait même pas dans ses toilettes... Puis Anna se tut, elle regarda en direction d'une fenêtre au fond du couloir, elle était comme figée, ses yeux étaient comme envoûtés par cette fenêtre.
    
    
Mila : Anna ?

    
    Mais aucune réponse, elle ne bougeait pas d'un cil...
    
    
Mila : Anna ?

    
    Je recommençai à l'appeler tout en posant ma main sur son épaule, elle sursauta et se retourna pour me regarder.
    
    
Mila : Est-ce que tout va bien ?
    Anna : Oui ! Pourquoi ça n'irait pas ?
    Mila : Tu étais étrange, tu ne bougeais plus et tu ne répondais pas quand je t'appelais
    Anna : Pardon ! J'ai eu un petit moment de fatigue, rien de grave ! Allons voir Lily !

    
    Un coup de fatigue ? On ne me l'a fait pas à moi, je la connais déjà cette excuse, pour l'avoir déjà sortie...Mais je préférais ne pas reporter, on était tous un peu fatigués physiquement et mentalement, ce n'était pas la peine d'en rajouter. On arriva à la chambre, Lily était assise dans le lit en train de feuilleter son carnet, lorsqu'elle nous vit entrer, elle le ferma et le posa à côté d'elle.

Texte publié par LustLord, 28 janvier 2016 à 20h44
© tous droits réservés.
«
»
Tome 1, Chapitre 5 « L'aide venu du passé » Tome 1, Chapitre 5
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1750 histoires publiées
793 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Elstir
LeConteur.fr 2013-2021 © Tous droits réservés