Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Chapitre 60 « LIX - Les Retrouvailles - Troisième mouvement » Tome 1, Chapitre 60
Ivara ne perdit pas de temps pour faire décoller sa khaïte, au milieu des recommandations et des appels à la prudence. Plutôt que regagner leurs cellules, les anciennes Chaînes avaient dressé des échelles pour atteindre les étages où résidaient habituellement les Anges. Depuis les larges baies et les pontons qui s'avançaient dans le vide, elles regardaient comment tournaient les choses. Épuisée par le voyage et toutes ces péripéties, Solia s'était endormie, la tête sur les genoux de Celestia qui lui caressait doucement les cheveux. Tous ceux qui en avaient la force étaient partis rassembler les quelques provisions gardées par l'angelier à l'attention des Anges et des Chaînes.
    
    Les hommes et les Anges s'affrontaient encore, par brefs à-coups ; ils commençaient à accuser la fatigue des combats. S'ils réalisèrent qu'une créature insolite volait en cercle au-dessus de la forteresse, ils ne le montrèrent pas. Et petit à petit, le miracle se tissait : l'air devenait de plus en plus humide, comme si la couche de nuage qui couronnait les sommets s'abaissait sur eux. Bientôt la pierre dure et grise se brouilla et s'émoussa, les angles s'effacèrent... Une chape cotonneuse se forma tout autour de la forteresse de Col d'Argent, obturant la vision de ses habitants, étouffant les sons qui s'y élevaient, laissant les adversaires dans la confusion. Progressivement, le froissement des ailes et le claquement des armes se turent, laissant place à une étrange torpeur.
    
    Bizarrement, la brume avait quasiment épargné l'angèlerie, comme si un seul et énorme nuage avait noyé les sévères bâtisses. Émergeant de cette étonnante blancheur, la forme sombre de Zéphyr, Ivara perchée sur son dos, fila vers le ponton sur lequel l'attendaient les deux jeunes anges.
    
    « C'est bon ! s'exclama-t-elle joyeusement. Je pense qu'ils se sont résolus à une trêve forcée ; il ne me reste qu'à prendre mon passager ! »
    
    L'angelier posait un regard nerveux sur la khaïte :
    
    « Vous voulez vraiment... que je monte ?
    
    — Bien sûr ! répondit Ivara. Par contre, Zéphyr aime savoir qui se trouve sur son dos. Vous avez bien un nom à lui donner ?
    
    — Je... oui, bafouilla l'homme. Je me nomme... Pier.
    
    — Pier, répéta la jeune semeuse comme pour fixer ce nom dans sa mémoire. Zéphyr, voici Pier, qui va te chevaucher avec moi... »
    
    Le khaïte avança un museau curieux et amical vers l'angelier, qui recula légèrement.
    
    « Allons, n'ayez pas peur ! le rassura la jeune fille. Il ne vous fera aucun mal. Ce sont les créatures les plus douces qui existent. »
    
    Un peu rassuré, l'homme tendit timidement les doigts vers la tête sombre et brillante. Le khaïte avança hardiment, frottant son front contre sa main, tout en le fixant de ses grands yeux veloutés. L'angelier semblait fasciné par la familiarité de l'animal.
    
    « Allez-y, maintenant qu'il vous connaît, vous pourrez monter sans problèmes ! »
    
    Elle s'avança dans la selle pour lui ménager une place. L'homme s'exécuta maladroitement.
    
    « N'hésitez pas à vous tenir à ma taille, poursuivit-elle, je suis bien plus robuste que j'en ai l'air ! »
    
    

Texte publié par Beatrix, 11 mars 2019 à 22h20
© tous droits réservés.
«
»
Tome 1, Chapitre 60 « LIX - Les Retrouvailles - Troisième mouvement » Tome 1, Chapitre 60
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1497 histoires publiées
698 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Pourtant
LeConteur.fr 2013-2020 © Tous droits réservés