Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Chapitre 41 « XL - Lumen - Quatrième mouvement » Tome 1, Chapitre 41
Les yeux d'Angelus s'élargirent d'étonnement :
    
    « Cesser d'être un ange ? Est-ce que c'est même possible ?
    
    — Non seulement c'est possible, mais c'est ce qui nous arrive, je le crains. De moins en moins, nous nous comportons en Anges : nous haïssons les hommes, à cause des actes de certains d'entre eux. Nous avons même fini par haïr nos Chaînes, quand bien même elles sont des victimes tout comme nous le sommes. Certains d'entre nous seraient capables de tuer leur propre protégé, juste pour regagner la liberté. D'autres, je le crains, ne répondent guère à l'appel qui leur désigne un protégé... Nous ne sommes plus des créatures de lumière, mais des êtres de pierres, aussi froids, aussi immuables dans notre éternité. »
    
    Il se redressa, esquissa quelques pas dans la pièce, remuant doucement ses grandes ailes ternes.
    
    « La seule différence, en ce qui me concerne, est que non seulement que je ne me conduis plus en ange, mais que je désire... consciemment ne plus en être un. Alors la lumière déserte mes ailes et, un jour, je les perdrai... Regarde, ça a déjà commencé ! »
    
    Quelques plumes gris sombre tombèrent en tournoyant sur le plancher blondi de soleil.
    
    « Je ne serai plus un Ange... mais pas un humain pour autant. Au moins, je ne souffrirai plus ! Et personne ne souffrira de mon fait. Je ne serai que le premier. L'un après l'autre, tous les Anges, même ceux du Paradis s'il y en a encore, verront leur lumière s'éteindre et leurs ailes se détruire lentement... Sauf toi, peut-être ! »
    
    Il lança un sourire au jeune Ange.
    
    « Je te crois capable de garder ta lumière, quoi qu'il advienne ! Peut-être, un jour, seras-tu le tout dernier Ange... »
    
    Angelus espérait que Lumen se trompait, mais quelque chose au fond de son coeur lui soufflait qu'il avait probablement raison. Cette idée le navrait, mais quelles perspectives restait-il aux Anges ? L'angèlerie était si isolée qu'il n'y avait aucun moyen de faire fuir les Chaînes ; seuls des êtres ailés pouvaient quitter ce piton rocheux.
    
    Lumen, qui était demeuré pensif pendant un moment, se redressa soudain avec résolution :
    
    « La seule façon de mettre un terme à cette situation serait de vaincre les humains qui sont la cause de tout cela : le seigneurs des Hauteurs, qui ont commencé à emprisonner nos Chaînes afin de faire de nous leurs outils. Même si nous devons sacrifier notre vie, au moins, restera-t-il une chance pour les Anges tels que toi, qui n'ont pas oublié le but de leur existence ! »
    
    Angelus sentit l'angoisse le saisir :
    
    « Est-ce que tu veux dire... leur faire la guerre ?
    
    — Quel autre choix ? »
    
    Les yeux transparents de Lumen le fixaient, interrogateurs et résolus. Le jeune Ange n'aimait pas l'idée de voir ses semblables faire couler le sang des hommes, même de ceux qui les avaient maltraités et avaient trahi leur dévouement.
    
    « Nous sommes restés passifs bien trop longtemps, plutôt que nous battre... C'est de là que viennent nos soucis. Si nous avions appris à nous défendre, alors les choses auraient été différentes. C'est pour cela que pour nous donner une chance, et en donner une à nos Chaînes, c'est ce que nous devons faire. Il ne sert à rien de discuter de leur sort, ou de se venger sur l'angelier qui tremble tout autant que nous et n'est coupable que de lâcheté... Nous ne pouvons nous proclamer meilleurs que lui ! »
    
    Le jeune Ange se sentait tout à la fois peiné et choqué de ces paroles ; mais que pouvait-il en dire ? Lumen n'avait pas tout à fait tort, à sa manière. Toutefois, il n'avait aucune envie de voir des Anges renoncer à leur nature, en menant une guerre sanglante contre les humains, même ceux qui leur avaient nui. Il devait bien y avoir un moyen d'agir, d'une façon ou d'une autre... Mais pour l'instant il ne la trouvait pas...
    
    « Je vais rejoindre les autres. Reste ici et repose-toi... Je ferais en sorte que les Chaînes reçoivent de quoi boire et manger. Et pour ce qui concerne l'angelier, j'essaierai de les persuader qu'il ne peut être exécuté sans jugement, et que les Chaînes ont autant le droit que nous de décider de son sort... Tu peux prendre de quoi manger dans le coffre, il y a bien assez pour nous deux. »
    
    Sans attendre la réponse, il s'avança sur le ponton et s'envola pour retrouver les siens, laissant Angelus seul dans sa stalle. Le jeune Ange se sentait encore fatigué, mais il avait la certitude qu'il devait faire le nécessaire pour sauver les uns comme les autres. Il s'assura que Lumen n'était plus en vue pour gagner à son tour le plancher de bois.
    
    Il avait pris sa décision : il n'y avait qu'une façon d'empêcher le massacre. Une solution que ni les hommes ni les Anges ne choisiraient jamais. Il plia et déplia plusieurs fois ses ailes engourdies avant de s'envoler vers la forteresse de Col d'Argent.
    
    

Texte publié par Beatrix, 31 mars 2018 à 21h48
© tous droits réservés.
Commentaire & partage
Consulter les commentaires
Pour réagir â ce chapitre et poster une review, veuillez vous identifier ou vous inscrire !
«
»
Tome 1, Chapitre 41 « XL - Lumen - Quatrième mouvement » Tome 1, Chapitre 41
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1051 histoires publiées
501 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Akodostef
LeConteur.fr 2013-2018 © Tous droits réservés