Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Chapitre 1 « Prologue » Tome 1, Chapitre 1
Ce fut d'abord une douleur dans l'épaule qui lui fit comprendre qu'elle n'était pas morte.
    
    Des voix autour d'elle et une lumière aveuglante achevèrent de lui faire réaliser où elle se trouvait. Avec une grimace, elle tenta de remuer pour aider ses sauveteurs à l'extirper des décombres sous lesquels elle gisait, mais ce fut déjà trop d'effort. Un voile noir revint progressivement envahir la périphérie de sa vision et elle sombra à nouveau. Ce ne fut que plusieurs heures plus tard qu'elle émergea cette fois pour de bon, allongée sur un lit d'hôpital.
    
    Bien sûr, Nathan était assis à ses côtés et la couvait d'un regard inquiet, une main posée sur la sienne. Pendant une fraction de seconde, elle ne chercha même pas à savoir ce qui lui était arrivé exactement. Elle se contenta de remuer les doigts pour les refermer autour de ceux du jeune homme, et se laissa aller à savourer la vue du soulagement qui se peignit alors sur les traits de celui-ci. Déjà en temps normal, étant donné qu'Audrey était la seule personne dont il soit capable de ressentir le contact, un simple geste comme celui-là de sa part signifiait beaucoup pour lui. Mais en la circonstance, alors qu'elle venait d'être retirée des décombres d'un bâtiment, cela représentait encore bien plus.
    
    -Qu'est-ce qui s'est passé ?, articula-t-elle enfin en grimaçant.
    
    -Une aile de l'hôpital s'est effondrée pendant que tu étais dans la chambre de Rob Archer et tu souffres d'une légère commotion d'après les médecins.
    
    Les pièces du puzzle commencèrent à se remettre en place. Boston. Un infecté qui crée des vortex. La division Fringe. Les Shapeshifters. La Garde. Le retour d'Archer à Haven dans le plus grand secret. Mais pas encore de souvenirs précis de ce qui avait pu se passer dans cette chambre. Ca n'allait sans doute pas tarder à lui revenir et elle ne chercha pas tout de suite à forcer sa mémoire à travailler plus.
    
    -Comment va Archer ?, s'inquiéta-t-elle.
    
    - Il a disparu. Je... On a supposé que c'est à cause de son infection mais tu dois en savoir plus que nous là-dessus ? J'ignorais que tu étais venue le voir jusqu'à ce que les médecins m'en avertissent.
    
    Cette fois Audrey fit l'effort de rappeler à elle ses souvenirs, qui ne consentirent à s'éclaircir qu'au fur et à mesure que les mots sortaient laborieusement de sa bouche.
    
    -Il devait bientôt reprendre conscience. J'avais demandé aux médecins de me tenir au courant pour être seule avec lui quand cela se produirait. Et puis il y a eu... Ho non !
    
    Oubliant d'un coup la douleur, elle se redressa sur les coudes, les yeux écarquillés.
    
    -Où est Duke ?
    
    -Si je le savais, marmonna Nathan avec agacement. J'ai pris la peine de l'appeler après ce désastre au cas où il voudrait nous aider, mais bien entendu, Monsieur ne répond pas et ...
    
    Il s'interrompit en voyant Audrey se mettre débout précipitamment, il tenta vainement de l'en empêcher et finit par la laisser faire. Il savait trop bien qu'on n'arrêtait pas Audrey si facilement quand elle avait une idée en tête.
    
    -Tu ne comprends pas, Nathan. Duke était avec moi dans la chambre d'Archer.
    
    -Qu'est-ce qu'il fichait là ?
    
    L'air perplexe qui accompagnait cette phrase ne dura pas bien longtemps, se transforma en grimace furieuse et il reprit :
    
    -Il voulait tuer Archer, pas vrai? Je te l'avais bien dit! C'est dans sa nature, c'est pour ainsi dire génétique et tu ne peux pas changer ça, quoique tu fasses. Tu penses que l'amitié qu'il a pour toi va compter dans l'équation mais il te trahira.
    
    La fin de ce laïus, il l'avait prononcé tout en suivant la jeune femme qui avait enfilé ses vêtements et venait d'ouvrir la porte du couloir, histoire de retourner immédiatement sur le terrain.
    
    - Non, il n'allait pas le faire, affirma-t-elle d'une voix ferme alors qu'intérieurement elle n'était pas aussi certaine de ce qu'elle avançait.
    
    - Qu'est-ce qu'il fichait là, alors ?
    
    Audrey stoppa un instant et se tourna vers lui.
    
    -Ecoute, Nathan, ose me dire qu'à sa place tu ne te serais pas posé de questions sur la meilleure décision à prendre? Il avait ses doutes, d'accord? Mais il n'aurait pas fait ça. Seulement,... seulement, Archer s'est réveillé et a paniqué en le voyant.
    
    Plus exactement, c'était pile au moment où Audrey pensait bien avoir effectivement convaincu Duke de ne pas faire quelque chose qu'il regretterait un jour qu'Archer avait repris conscience. Nathan ne demanda heureusement pas comment il se faisait qu'Archer avait paniqué alors qu'il ne connaissait pas Duke, a priori... Le fait est que la plupart des infectés à Haven sont au courant de la malédiction des Crocker. En trouvant un type aux yeux bleu-gris translucides à son chevet, Archer avait du très vite penser que ce n'était pas bon signe pour son rétablissement.
    
    Mais Audrey n'avait pas du tout envie de préciser à Nathan que Duke avait eu « l'une des ses crises », comme il appelait cela, juste avant l'incident.
    
    Tout en discutant, ils étaient sortis de l'hôpital et s'étaient dirigés vers la partie où l'effondrement s'était produit et où des volontaires, Dwight en tête, commençaient à déblayer les lieux. L'aspect partiellement circulaire de l'éventration dans le mur était bien trop familier à Audrey. Même si elle n'avait pas été témoin du phénomène un peu plus tôt, elle aurait deviné que c'était là l'oeuvre d'Archer. Et quelque soit ce qu'il était advenu de celui-ci et de Duke, elle savait également qu'elle avait eu paradoxalement de la chance qu'une lourde armoire lui soit tombée dessus dès le début de l'aspiration.
    
    -Je vais prévenir l'équipe de secours que Duke pourrait aussi être là-dessous, dit Nathan d'une voix où se mélangeaient l'agacement et l'inquiétude.
    
    Sa phrase ne passa pas inaperçue. A proximité de là, les frères Teagues, journalistes au Haven Herald, étaient occupés à se disputer pour savoir quel angle de vue de la catastrophe rendrait le mieux en photo, mais malgré leur grand âge, leurs oreilles fonctionnaient encore remarquablement bien et ils interrompirent leur débat pour s'approcher d'Audrey.
    
    -Duke Crocker?, interrogea Vince. Qu'est-ce qu'il faisait là ?
    
    -D'après toi ?, répliqua son frère d'un air entendu.
    
    -J'espère qu'il n'y faisait pas ce que je crois qu'il y faisait, Dave, tu sais ce que la Garde penserait dans un cas pareil.
    
    Audrey fronça les sourcils, réalisant qu'une fois de plus, ces deux vieux cachottiers devaient savoir des choses qu'elle ignorait. Elle n'avait franchement pas le temps de leur tirer les vers du nez maintenant, cependant.
    
    -Ha oui ?, cingla Dave d'un air pincé. Et bien peut-être que la Garde devrait réfléchir, si tu veux mon avis, parce que...
    
    -Les gars !, l'interrompit Audrey. Est-ce que c'est le moment de vous chamailler là-dessus ? Pour l'instant, on a besoin que vous couvriez l'événement qui vient de se produire, si vous voyez ce que je veux dire.
    
    Car les frères Teagues, en tant que seuls journalistes des environs, couvraient effectivement les événements de la ville, dans tous les sens du terme. Grâce à eux, Haven était peut-être connue comme la ville ayant le réseau de canalisations le plus déplorable de tous les Etats-Unis, et une fréquence d'intoxications alimentaires battant tous les records ; mais au moins elle avait l'air relativement normale aux yeux du monde extérieur.
    
    Soudain tout contrit de son comportement puéril alors que leurs services étaient requis, Dave enleva son chapeau et prit un air beaucoup plus sérieux.
    
    -Bien sûr, lieutenant Parker, bien sûr. On va s'occuper de couvrir ça. On n'aura qu'à dire...
    
    -...que c'était une fuite de gaz ? , intervint une voix féminine familière à Audrey. Franchement, vous ne pouvez pas faire mieux que ca ?
    
    Audrey se tourna, stupéfaite, et vit arriver Olivia Dunham, suivie de près par Peter Bishop. Un peu en retrait, se tenant à côté d'un 4x4 noir, Walter discutait fermement avec l'agent Farnsworth qui tentait de le convaincre qu'il n'avait certainement pas besoin de la valise contenant son pyjama pour analyser les décombres.
    
    D'ordinaire, voir débarquer une équipe du FBI à Haven aurait été un gros problème. Mais dans les circonstances présentes, il en allait tout autrement.
    
    -Agent Dunham !, s'exclama Audrey. Comment se fait-il que vous soyez ici ?
    
    Ce fut Peter qui répondit.
    
    -Walter n'avait pas menti quand il a dit qu'il s'intéresserait aux mystères de cette bourgade. Il avait activé son détecteur d'anomalies sur les images satellite de la ville et on a été témoin en direct de ce qui s'est produit. J'ai essayé de vous joindre, sans succès, alors vu la gravité de la situation, on est venus directement.
    
    Evidemment, le portable d'Audrey étant resté sous les décombres, elle n'aurait certainement pas pu répondre à Peter.
    
    -Ca veut dire que Walter sait où s'est ouvert le vortex de sortie ?, fit-elle d'un ton à la fois interrogateur et plein de soulagement. Duke et Archer ont du être aspirés et on n'a pas de nouvelles d'eux, votre aide nous sera précieuse.
    
    Walter, qui avait gagné la partie contre Astrid et trimballait donc deux grosses valises, s'était approché.
    
    -Hé bien ma chère, j'ai bien peur que ce ne soit pas aussi simple. D'une certaine façon, vos amis sont toujours ici. Voyez-vous, l'harmonisation des phénomènes vibratoires...
    
    Audrey ne voyait pas où Walter voulait en venir, ou plus exactement, elle avait en réalité peur de comprendre. Elle lanca un regard implorant à Peter, qui interrompit alors son père.
    
    -Je suis désolé, lieutenant Parker. Ce que Walter veut dire, c'est qu'ils sont... de l'autre côté.

Texte publié par Spacym, 7 juillet 2015 à 11h56
© tous droits réservés.
Commentaire & partage
Consulter les commentaires
Pour réagir â ce chapitre et poster une review, veuillez vous identifier ou vous inscrire !
«
»
Tome 1, Chapitre 1 « Prologue » Tome 1, Chapitre 1
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1058 histoires publiées
505 membres inscrits
Notre membre le plus récent est St Seb
LeConteur.fr 2013-2018 © Tous droits réservés