Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Lecture
Nouvelle écrite (trop tard :p) dans le cadre de l'Imaginarium : nous devions écrire une nouvelle gourmande sur le thème de l'Hiver en y incluant les mots "Sombre", "Nymphe" et "Boisé".
    


    

    L’air bravache, Janaya s’avance au centre de l’arène en compagnie de Jaelyn. Elles ont pris soin de gommer leur habituelle différence vestimentaire et à présent, la seule disparité qui subsiste, c’est le chapeau haut de forme que la première porte avec élégance malgré l’excentricité de l’accessoire. L’animateur de la soirée, encore au centre de l’arène pour quelques instants, donne le micro à la jeune colombienne ; sa jumelle est légèrement en retrait, comme souvent.
    
    — Pour ce grand tournoi de Mageia, nous avons décidé de faire honneur à l’hiver !
    
    Etant donné que la fête a lieu le 3 janvier, c’est traditionnellement la saison qui rythme la cérémonie. Sauf dans l’hémisphère Sud et plus particulièrement en plein milieu de la forêt Amazonienne. C’est d’autant plus vrai pour les habitants de la colonie de Roraima qui vivent sous terre, dans un Tepuy creusé par le savoir-faire des Mages qu’il doit protéger.
    
    En un instant, l’air se refroidit. Connaissant bien les jumelles, Vince et Ileana s’empressent d’enfiler les vestes supplémentaires qu’ils ont pris soin d’emporter en prévision du spectacle.
    
    Jaelyn referme légèrement ses doigts, signe qu’elle arrête d’envoyer un courant d’air froid dans la pièce. Le public grogne, mécontent de subir si brusquement les affres de l’hiver. De loin, Vince devine le sourire qui se dessine sur les lèvres de Janaya : elle adore les défis. Presque autant qu’Ileana même si la jeune colombienne cherche plus le plaisir que la performance dans leur réalisation.
    
    Sans signe avant-coureur, l’eau s’échappe des paumes de Jaelyn dirigées vers le ciel et le public se tait : la représentation commence enfin. La jeune femme aux cheveux sombres se tient droite, son regard se posant sereinement sur le flot qui s’écoule de ses doigts ; à cet instant elle ressemble aux Nymphes des tableaux de la renaissance.
    
    Le liquide n’a pas touché le sol que Janaya en a déjà pris le contrôle. Leur lien de Dimidiam ne faillit pas et leur magie semble aller d’une maîtrise à l’autre comme si les jumelles n’étaient qu’une : Jaelyn crée l’élément pendant que Janaya lui donne forme.
    
    Une table d’eau se dresse rapidement au centre de l’arène. Dessus, Vince devine des objets mais il n’arrive pas à identifier. Ses doutes se confirment lorsque Jaelyn arrête de créer de l’eau. Cette dernière tend les mains devant elle et un courant d’air glacé traverse la salle, apportant son lot de grognements contestataires. L’eau gèle instantanément, faisant clairement apparaître la table et ce qui semble être de la vaisselle. Vince reconnait notamment une théière ! Lorsque Janaya s’attache aux détails, elle peut faire des merveilles ! Il ne peut s’empêcher de sourire, ses amies s’amusent et elles ne sont pas prêtes de s’arrêter. Un à un, elles créent les personnages qui animent la scène en jouant avec les réactions du public qui pousse des cris d’extase à chaque finition et râle à chaque nouvel air hivernal traversant les tribunes.
    
    — J’aimerais voir les détails !
    
    Ileana est visiblement admirative par la performance accomplie par les deux sœurs et Vince lui donne volontiers raison.
    
    — Tu pourras leur demander une démonstration privée.
    — C’est plutôt des cours que je leur demanderai !
    — Ileana, je doute qu’on puisse faire ça !
    — Raison de plus pour s’entraîner !
    
    Vince lève les yeux au ciel : Ileana a soif de toujours plus de challenges. Généralement, il s’exécute avec bonne grâce mais là, ça lui semble complètement irréalisable ! Ils ont une utilisation toute en puissance de la magie et le travail d’orfèvre que sont en train de réaliser Janaya et Jaelyn est à dix milles lieux de la précision dont ils sont capables aujourd’hui. Le jeune homme retient difficilement un sourire en la voyant s’agiter sur son fauteuil, frustrée de ne pas être dans l’arène pour observer tout ça de plus près.
    
    Pendant ce temps, les deux colombiennes arrivent à la fin de leur présentation : Vince reconnait sans mal la scène du thé dans Alice au pays des merveilles. Comme touche finale, Janaya dépose son chapeau sombre sur la tête du chapelier fou. La foule applaudit la performance et Vince tout comme Ileana se joignent à eux avec enthousiasme. Les jeunes femmes s’inclinent pendant que les juges s’approchent pour observer leur œuvre. Ileana se met à siffler, faisant rire Vince.
    
    — A l’applaudimètre, elles battent les précédents à plate couture ! hurle la jeune femme pour se faire entendre.
    
    Son amie a entièrement raison et il espère que les juges seront du même avis. Deux organisateurs font apparaître des flammes pour faire fondre la sculpture de glace de Janaya et Jaelyn afin de laisser la place au prochain participant. Adieu hiver. Le public les hue comme il se doit pendant que les deux jeunes mages quittent la scène la tête haute. Elles se faufilent jusqu’à Vince et Ileana sous les applaudissements et les acclamations de la foule. En s’asseyant près du jeune homme, Jaelyn lui adresse un grand sourire. Vince les accueille avec bonne humeur.
    
    — Félicitations !
    — Tu peux le dire, on a assuré ! lui répond Janaya sur un ton triomphant.
    
    Jaelyn semble un peu moins enjouée.
    
    — On va surtout bien dormir cette nuit.
    
    Janaya s’inquiète immédiatement pour sa jumelle.
    
    — T’es fatiguée ?
    — Et tu le seras aussi dès que l’adrénaline sera retombée.
    
    A présent que les jeunes femmes ont quitté la scène, un immense tronc d’arbre est amené au centre de l’arène. Il est installé par un Mage usant la terre pour le déplacer. Un homme d’une cinquantaine d’année le suit et, dès qu’il reçoit l’aval de l’animateur, fait apparaître deux flammes particulièrement vives. Bien qu’il soit loin, Vince n’a aucun mal à imaginer le bruit qu’elles font, digne d’un chalumeau.
    
    Il jette un regard à Ileana qui bombarde les deux sœurs de questions et il se note dans un coin de la tête d’essayer de la faire changer d’avis dès que possible : hormis faire un immense tas de matière, il doute de pouvoir présenter quoi que ce soit et bien que de très belle dimension, il y a peu de chance que ça puisse être considéré comme une œuvre d’art. De plus, il serait encore plus stupide d’essayer de battre Janaya et Jaelyn sur leur propre terrain, à savoir la manipulation de la glace.
    
    Le Mage s’attaque au tronc et l’odeur de brûlé s’accompagne d’une odeur boisée que Vince apprécie. Janaya perd brusquement son entrain, regardant d’un air morne le sculpteur à l’œuvre. Ça ne fait pas deux minutes qu’il a commencé qu’elle se met déjà à soupirer.
    
    — Il y en a encore combien à passer ?
    
    Ileana répond en glissant une de ses mèches bleues derrière son oreille.
    
    — 6 ou 7 après celui-là, il me semble.
    — ça va être long ?
    
    Jaelyn lance un sourire canaille à sa sœur.
    
    — Allez, lâche le morceau !
    — On va au Star’mage en attendant les résultats ?
    
    Ileana lui jette un coup d’œil surpris.
    
    — Tu n’as pas peur de rater le résultat et la remise de trophées ?
    — On a fait le plus drôle ! Rester droit comme un piquet en attendant qu’une huile vienne me donner une médaille, ça va être chiant. Et puis, je veux un mocaccino !
    
    Vince saute sur l’occasion : lui aussi commence à en avoir assez d’être là à regarder les autres s’agiter.
    
    — L’idée me plait ! Et puis, elles m’ont refroidi avec toute cette glace et une boisson chaude ne serait pas de refus, surtout si elle est agrémentée de chantilly.
    
    Ileana se lève et passe son sac sur son épaule. Voyant qu’ils ne bougent pas, elle s’arrête.
    
    — Bah, vous venez pas ?
    
    Janaya et Vince échangent un regard surpris avant qu’il ne prenne la parole.
    
    — Je pensais que tu serais plus dure à convaincre.
    — Que veux-tu Vince, je suis pleine de surprise !
    
    Jaelyn ne peut retenir un éclat de rire.
    
    — Ce serait tellement crédible si ton ventre ne gargouillait pas depuis tout à l’heure !
    
    Les deux autres se mettent à glousser pendant qu’Ileana prend un air digne en pinçant des lèvres. Elle s’éloigne sans se retourner, ne prenant pas la peine de vérifier s’ils la suivent ou non.
    
    

Texte publié par Sizel, 28 mars 2015 à 17h22
© tous droits réservés.
«
»
Lecture
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1297 histoires publiées
612 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Delenn Harper
LeConteur.fr 2013-2019 © Tous droits réservés