Pourquoi vous inscrire ?
Les défis du Chaudron - Les aventures du quatuor draconnique
icone Fiche icone Fils de discussion icone Lecture icone 0 commentaire 0
«
»
tome 1, Chapitre 4 « Voleur de tartes » tome 1, Chapitre 4

VOTRE DÉFI

Standard (jusqu'à 1.000 mots)

Objet/chose « fraise »

Émotion/état « rancune »

Couleur « blanc »

Carra et Jasmine sautillaient dans la neige. Toutes vêtues de blanc et de fourrure douce, elles apportaient de belles tartes, ainsi que des petits gâteaux au chocolat sur le buffet des festivités. Carra était particulièrement fière de sa tarte à la fraise, dont le parfum embaumait l’air de si bon matin.

Pour célébrer le retour du soleil, en ce solstice d’hiver, les dragons se réunirent dans la grotte familiale. Personne ne pouvait manquer ce rendez-vous si attendu. Les lumières brillaient de mille feux aux guirlandes accrochées sur les murs et même dans la cour, aux mille bouleaux de nacre vêtus. Doug semblait affairé aux derniers points de l’organisation, tandis que ses bien-aimées terminaient la cuisine avec entrain.

Dans la famille d’Opale de Carra, il y avait Loke. Un farceur à la chevelure rousse, arborant les écailles de feu de son opale ardente. Ses yeux d’émeraudes étincelaient de malice. Aucune méchanceté ne résidait, cependant, en son cœur draconien. Cependant, au fumet des sucreries et tartes réalisées par les dragonnes, il ne put que se lécher les babines.

Il essaya de se retenir, à la vue de la fameuse tarte aux fraises. C’était son dessert préféré et sa sœur le réalisait si bien à chaque fournée. Progressivement, quelques musiciens féeriques, conviés pour l’occasion, se mirent à jouer un air entraînant. Loke se dandinait sur place, sans lâcher des yeux sa cible. Elle brillait au soleil, de sa couleur carmin des plus intenses. La croûte était si dorée et paraissait croustillante. La confiture étalée offrait un visuel des plus satisfaisant. En effet, Carra avait pris la peine de dessiner des tourbillons entre chaque fraise, déposée délicatement sur l’appareil. Une splendeur sans nul doute délicieuse.

D’un pas, Loke se laissa approcher. Il rôda autour du buffet, observant d’autres merveilles, installées au fur et à mesure sur la tablée. Alors que Carra faisait des aller-retour, elle finit par remarquer son frère, qui dansait dangereusement vers sa tarte. Elle poussa un long soupir et s’approcha de lui.

— Mon très cher frère, souffla-t-elle d’un ton déjà exaspéré, tu sauras attendre le dessert avant de te servir de cette tarte, n’est-ce pas ?

Loke se tourna vers sa sœur, lui offrant le plus exquis des sourires.

— Mais bien entendu, ma très chère Carra ! Tu peux compter sur moi, je ne faisais que veiller sur la sécurité de tes pâtisseries ô combien succulente !

Carra, loin d’être dupe, haussa un sourcil. Elle connaissait fort bien les manœuvres de son frangin, et lui tenait toujours rancune pour l’incident des tartelettes à la fraise. Elle avait réalisé, l’an dernier, ces délices sucrées pour leur mère, qui sortait d’un vilain rhume des cavernes. Elle fut obligée, à cause de sa gourmandise, de tout recommencer. Elle dodelina de la tête et lui asséna, d’une voix impérieuse :

— Je te tiens à l’œil, Loke ! Je n’ai pas oublié les tartelettes !

— Oh, ma chère Carra, voyons, ce n’était pas la même circonstance ! J’étais affamé, je faisais de l’hypoglycémie, et il devenait vital de m’alimenter en sucre dans la foulée, sinon, j’aurais fait un malaise !

Loke prit un air éploré, jouant sa Drama queen, comme toujours. Carra secoua la tête, d’un air résigné.

— Si un morceau de cette tarte disparaît, je t’en tiendrais pour responsable.

—Mais bien entendu, chère sœur, je fais le serment de ne pas y toucher avant le dessert !

Loke leva sa main cérémonieusement et Carra leva les yeux au ciel. Elle prit congé de sa compagnie, affairée à terminer les préparatifs pour le repas.

Le dragon enflammé se retrouva seul face à cette tentation sucrée. Il contracta tous ses muscles, pendant qu’il se retenait d’emporter une part pour lui. Un combat épique œuvra dans son esprit.

Il ne voulait pas à nouveau fâcher sa sœur, mais ce goût inimitable...Ne devait-il pas s’en repaître ?

Alors que le dilemme le tourmentait, son attention fut bouleversée. Quelqu’un venait de l’appeler. Il s’agissait de Jasmine, qui vint lui proposer un petit toast salé.

En vérité, tout se déroula très vite. Il détourna ses yeux des tartelettes, accepta un toast au saumon, quand soudain, sa mère, belle et fière dragonne à la rousse crinière, se faufila jusqu’au dessert tant désiré. Sans vergogne, elle se servit une part, tout en dardant son regard doré sur son fils bien aimé.

— Je sais que ta sœur pensera qu’il s’agit de toi, voilà une bonne punition pour les tartelettes !

Loke fut bouche bée. Victorieuse, la bouche pleine de fruits, sa mère s’éclipsa comme elle était venue, aussi vite que la foudre. En parlant de foudre, Carra revenait des cuisines…

Loke ne put que subir le courroux en silence, acceptant finalement sa sentence.


Texte publié par PersephonaEdelia, 1er janvier 2024 à 17h27
© tous droits réservés.
«
»
tome 1, Chapitre 4 « Voleur de tartes » tome 1, Chapitre 4
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
2628 histoires publiées
1176 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Defghard
LeConteur.fr 2013-2024 © Tous droits réservés