Pourquoi vous inscrire ?
Les défis du Chaudron - Les aventures du quatuor draconnique
icone Fiche icone Fils de discussion icone Lecture icone 0 commentaire 0
«
»
tome 1, Chapitre 1 « Balade en rollers » tome 1, Chapitre 1

VOTRE DÉFI

Standard (jusqu'à 1.000 mots)

Objet/chose « rollers »

Émotion/état « nostalgie »

Couleur « bronze »

***

Carra peinait à se redresser. Elle n'avait pas fait de rollers depuis une éternité. Cette activité d'humain pouvait se révéler amusante, si l'on ne tombait pas constamment sur ses fesses, comme c'était son cas...

La rouquine attrapa un arbre et réussit l'exploit de tenir sur ses jambes. Bien entendu, Doug, cette nouille de dragon d'obsidienne, avait pris le large pour faire des drifts non loin de la tanière. La dragonne se renfrogna, agrippant fortement le tronc du bouleau, voyant que ses jambes s'arquaient à nouveau.

— Douuuug!

Son ami pointa finalement le bout de son nez. Elle l'entendit glisser sur ses roues avant autant de facilité qu'une patineuse artistique elfe. Il parvint à son niveau et lui tendit les bras. Carra se jeta contre lui.

— Ne me laisse pas toute seule, je n'arrête pas de tomber, gémit-elle, dans un murmure étouffé contre son épaule.

— Tu sais bien que je ne te laisserais jamais. Ait confiance, ce n'est pas si compliqué.

Carra se dandina dans ses bras, protestant contre l'assurance trop appuyée de Doug. Il était grand, aux épaules larges et ses cheveux noirs si soyeux lui donnaient toujours envie de les caresser. Elle tendit ses petites mains vers sa chevelure. Il se pencha, la laissant faire.

— Il faut que tu trouves ton équilibre, la, relâche un peu la pression.

Carra leva son regard embué. Ses yeux possédaient des éclats de bronze, brillant avec les larmes. Rapidement, une certaine inquiétude hanta Doug.

— Qu’est-ce qui ne va pas ?

— Quand je faisais du roller, plus petite, c’était avec des humains. Ils me maltraitaient.

Doug se massa l’arête de son nez, long et aquilin. Il la serra davantage contre lui.

— Je t’ai toujours dit de ne pas fréquenter les humains, ils sont idiots. Cela t’a marqué.

Carra se contenta de frissonner. Doug caressa sa joue et posa ses lèvres sur son front, avec délicatesse.

— Allez ma petite Opale, il faut exorciser ce souvenir.

Carra essaya de tenir sur ses jambes, tremblantes. Était-ce seulement ce mauvais souvenir qui lui faisait peur ? Ses nuits se voulaient plus dures, aux cauchemars étiolant son esprit jour après jour. Elle était une dragonne, pourtant. Elle était bien plus puissante que ces petits êtres qui ne vivaient que cent ans. Quelle ombre insidieuse la marquait tant? Elle peinait à répondre à cette question.

Délicatement, il la fit glisser tout en la soutenant par les hanches. Finalement, leurs amis revinrent de leurs virées dans les plaines. Mayva et Jasmine s’amusaient comme des petites folles sur ces rollers, trouvés dans leurs dernières trouvailles qui avaient comblé leur trésor commun. Mayva s’étira longuement, laissant apparaître ses muscles et sa carrure quelque peu masculine. Jasmine, plus fine, ressemblait à un elfe, ou une fée, avec ses cheveux presque blancs et ses membres fins et délicats. Leur présence réconforta Carra, qui esquissa un fin sourire en les voyant. Doug l’aida à les rejoindre.

Jasmine se lova contre eux.

— Tu as toujours du mal, ma beauté ? s’enquit-elle d’un ton maternel.

— J’ai peur de tomber.

Mayva pencha la tête sur le côté, tapotant ses doigts contre la joue rosée de Carra.

— Nous sommes une constellation de dragons, l’on s’entraide. Tu veux tenter le chemin, en bas de la colline ?

Carra haussa les épaules, cherchant l’approbation dans les prunelles Hazel de Doug. Il lui sourit.

— Cela peut se faire. On va le faire ensemble, d’accord ?

Carra accepta, se laissant guider. Progressivement, entourée de ses amies, elle semblait plus à l’aise sur ces objets humains, qui dérobaient l’équilibre des plus anciens des dragons. En leurs présences, de meilleurs souvenirs surgirent dans sa mémoire. Quelque chose de doux, parfumé et cotonneux, comme de l’ambre et de la cannelle, qui planait dans l’air.

Sans qu’elle en prenne conscience, ils finirent en bas de la colline. Le soleil commençait sa course vers l’horizon, teintant le ciel de carmine et de bronze aux mille étoiles brodées sur la toile colorée. Elle serra fort le bras de Doug, tout en savourant la présence de Mayva et Jasmine. Elle, petite dragonne d’opale, promise à l’éternité, profiter d’une parenthèse éphémère égrainée au cours du temps.


Texte publié par PersephonaEdelia, 29 novembre 2023 à 19h22
© tous droits réservés.
«
»
tome 1, Chapitre 1 « Balade en rollers » tome 1, Chapitre 1
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
2628 histoires publiées
1176 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Defghard
LeConteur.fr 2013-2024 © Tous droits réservés