Pourquoi vous inscrire ?
«
»
volume 1, Chapitre 2 « Le Duché de la Rosace » volume 1, Chapitre 2

Extrait du Traité de géographie écrit par Dame Katria Mellein

Un célèbre poète a un jour écrit que le Duché de la Rosace est une gemme enchâssée dans un écrin de glace. Cette métaphore décrit assez bien la forme générale de notre contrée. Elle est entourée d’une chaine de montagne, dont les sommets sont si élevés qu’ils sont recouverts de glace à n’importe quel moment de l’année. Le soleil les teint d’une lueur dorée quand il se lève, à tout moment de l’année : c’est pour cela qu’on les appelle les Monts Dorés.

L’autre pierre précieuse du Duché est le lac d’Argentlune, aux eaux brillantes et aux profondeurs abyssales. Cette immense étendue, assez vaste pour être presque considérée comme une mer intérieure, se situe au sud du Duché. Sur une île proche de sa berge nord a été construite la capitale, siège du gouvernement de La Rosace, du même nom que le lac. Un pont relie la ville aux terres.

Un port assez conséquent sur la partie ouest de l’île accueille les bateaux qui maintiennent les relations commerciales avec les royaumes voisins, grâce au fleuve qui prend sa source dans le lac. C’est le seul accès vers l’extérieur, ce qui fait que notre pays est assez isolé du reste du monde. De part sa taille, le lac est soumis aux éléments et il n’est pas rare que les flots en colère attaquent les rives de l’île et viennent caresser de leurs embruns les murs blancs de la cité ou le pont.

On peut dire qu’Argentlune est la porte de notre pays.

Sur la berge nord du lac, se trouve une vaste région verdoyante, un moutonnement de champs et de près, ponctués de bosquets et de petits villages. La cité qui la gouverne se nomme Souviance.

Puis au nord ouest, des vallons et de vastes forêts profondes s’étendent jusqu’au pied de la montagne : cette région est contrôlée par la citadelle d’Ombrepierre, construite contre la montagne.

Enfin, au nord, le Bastion du Verre est un plateau appartenant aux Monts Dorés. A une altitude de mille cinq cent mètres, cette terre de roches et de cristaux est désertique et froide. La végétation est très différente de celle du reste du Duché : des sortes de cactus gigantesques, à l’étrange apparence cristalline ; des bosquets de baies noires et sucrée ; quelques forêts de pins qui accrochent leurs racines sur les pentes rocailleuses .

La seule ville de la région, si l’on excepte un ou deux avant-postes et villages qui ont commencé à apparaitre dans les régions plus fertiles de la vallée, est une immense cité fortifiée. Ce bastion de pierres grises décorées de veines dorées et cristallines semble tapi pour empêcher quiconque de passer de l’autre côté du plateau. Et, dans des temps immémoriaux, c’était bien le cas : à cet endroit se trouvait le seul passage qui permettait, de puis La Rosace, de rejoindre le royaume qui s’étendait de l’autre côté des Monts Dorés. Ce pays, de glace et d’obscurité, avait connu son apogée des milliers d’années auparavant, puis s’était effondré. Seules les légendes racontaient comment. Le Bastion du Verre en était le dernier vestige qui subsistait encore, dont les habitants étaient en paix avec le Duché, mais vivaient en autarcie une existence difficile.

Cependant depuis une vingtaine d’années, dans les affres de l’ère des Bûchers qui l’avait aussi grandement touchée, son gouvernement avait rejoint le Duché, grâce à un traité liant la famille ducale avec la famille régnante du Bastion.


Texte publié par Feydra, 1er mars 2023 à 22h50
© tous droits réservés.
«
»
volume 1, Chapitre 2 « Le Duché de la Rosace » volume 1, Chapitre 2
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
2621 histoires publiées
1170 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Eli
LeConteur.fr 2013-2024 © Tous droits réservés